ERC. LES SKODA EN TETE AU RALLYE DU VALAIS. SEPP WIEGAND DEVANCE ESAPEKKA LAPPI

 

RALLYE-DU-VALAIS-2014-SEPP-WIEGAND

RALLYE-DU-VALAIS-2014-SEPP-WIEGAND

 

Wiegand premier leader du 55éme Rallye International du Valais

Ce sont au total 76 concurrents qui ont été autorisés à prendre le départ de cette 55éme édition du Rallye International du Valais auxquels il faut ajouter 10 concurrents en Rallye National

Tôt ce matin, la journée a débuté par l’épreuve d’essais libres au profit des pilotes prioritaires FIA-ERC suivie par l’épreuve de qualification déterminant l’ordre de départ de la première journée.

Cette première journée du Rallye International du Valais à tenue toutes ses promesses. La journée avait commencée par « les qualifications » à 8h50.

Nouvel exercice qui consiste a déterminer un ordre de départ des pilotes prioritaires en ERC.

 

RALLYE-DU-VALAIS-2014-Crevaison-pour-BREEN-qui-plonge-au-classement.

RALLYE-DU-VALAIS-2014-Crevaison-pour-BREEN-qui-plonge-au-classement.

 

Une « super spéciale » qui permet au premier de choisir sa place de départ sur les 13 premières places, et ainsi de suite le 13éme lui naturellement prenant la dernière place restant!

A ce petit jeu c’est Breen avec sa Peugeot 208 qui réalisa le meilleur temps devant, Abbring, Lappi et Wiegand. Hélas pour lui dans l’après-midi, il plongeait au classement victime d’une crevaison !

Enfin la séance de mise au point a clôturé ces séances à la caserne de Sion. En fin de matinée le directeur de course modifiait le kilométrage de la seconde ES pour des raisons de sécurité, en raison des conditions de routes et d’une météo difficiles.

 

ERC-2014-RALLYE-DU-VALAIS-PEUGEOT-208-de-Bruno-MAGALHAES

ERC-2014-RALLYE-DU-VALAIS-PEUGEOT-208-de-Bruno-MAGALHAES

 

Dès la première ES, 500 mètres après leb départ, l’équipage Portugais Bruno et Carlos Magalhaes au volant d’une des Peugeot 208 T16 R5, sortait de la route sans gravité mais la course était interrompue pendant une heure pour dégager la voiture.

Ce soir, la Skoda Fabia du pilote Allemand Sepp Wiegand devance, celle du vainqueur sortant, son équipier Finlandais Esapekka Lappi, actuel leader du Championnat ERC 2014, et second à 4 »4.

 

RALLYE-DU-VALAIS-2014-ESEPEKKA-LAPPI

RALLYE-DU-VALAIS-2014-ESAPEKKA-LAPPI

e Hollandais Kevin Abbring, le plus rapide des pilotes des Peugeot, et bien qu’auteur des deux premiers temps scratchs sur trois, n’occupant que la 3éme place à 6 »3 de Wiegand, s’étant loupé dans la troisième et dernière spéciale de la journée !

 

 

Déclarations des pilotes

ERC-2014-RALLYE-DU-VALAIS-PEUGEOT-208-de-LAPPI

ERC-2014-RALLYE-DU-VALAIS-PEUGEOT-208-de-LAPPI

 

Sepp Wiegand:

“ Je dois juste dire que j’ai fait beaucoup d’erreurs, ma conduite n’était pas parfaite. Je pense que je peux améliorer en essayant d’être plus ciblé. Nous verrons, demain est un nouveau jour et les épreuves sont peut-être différentes. Nous allons essayer de continuer comme cela. Nous ne sommes pas surpris d’être en tête mais nous sommes heureux d’être devant d’autres pilotes qui étaient déjà là l’année dernière.”

Esapekka Lappi:

“Deuxième c’est mieux que ce que j’attendais. J’ai juste conduit prudemment. Sur la dernière épreuve, j’ai voulu en faire un peu plus mais dans les deux premières je n’ai jamais été aussi prudent. C’est un long rallye et j’ai appris l’an passé qu’il ne suffisait pas d’être le plus rapide pour gagner.”

Kevin Abbring:

“Je ne sais pas exactement ce qui a causé le problème mais il y avait de la pression dans le système de freinage dans la dernière épreuve et les plaquettes ont été en contact avec les disques. C’est devenu tellement mauvais que je ne pouvais plus bouger la voiture. Cela a été comme cela pendant les quatre derniers kilomètres et nous avons perdu beaucoup de temps. J’ai juste réussi à atteindre l’arrivée lancée et ensuite je ne pouvais plus bouger la voiture. Ce n’est pas encore fini.”

 

RALLYE-DU-VALAIS-2014-BURRI.

RALLYE-DU-VALAIS-2014- OLIVIER BURRI.

 

Olivier Burri.

“Pas mal. C’était un peu compliqué pour nous car le rythme est très rapide et nous n’avons pas fait beaucoup de kilomètres avec la voiture. Dans l’ensemble nous gardons encore quelque chose sous le pied, nous avons un peu attaqué dans la dernière. Il faut connaître la voiture surtout aux hautes vitesses, et c’est assez difficile.”

Jonathan Hirschi:

“J’ai fait le Rallye de France-Alsace il y a trois semaines et c’est la preuve que le fait de rouler dans de grandes épreuves aide à progresser. Je suis assez content. Je n’ai aucune pression, pas de résultat particulier à faire, je suis là pour apprendre. Si c’est bien comme la première journée je prends, si c’est moins bien tant pis. J’ai un peu de temps devant moi. En tout cas je prends beaucoup de plaisir au volant. La première spéciale qui n’avait jamais été faite est magnifique. Ce qui est frustrant quand on vient du circuit comme moi c’est qu’on veut toujours en rajouter car on a l’impression de ne pas être à la limite de la voiture. Le problème c’est que le rallye, contrairement à la piste, est très piégeux, on l’a vu avec un des pilotes à la première spéciale. Mais il faut l’accepter, cela fait partie du Rallye.”

 

Texte et Photos : Jean Francois THIRY

 

Classement à l’issue des trois premières épreuves  

 ERC-2014-RALLYE-DU-VALAIS-SKODA-de-SEPP-WIEGAND


ERC-2014-RALLYE-DU-VALAIS-SKODA-de-SEPP-WIEGAND

 

 

1. Wiegand -Christian (Skoda Fabia S2000) en 15’55″1
2. Lappi – Ferm (Skoda Fabia S2000) en 15’59″5, à 4″4
3. Abbring – Marshall (Peugeot 208 T16 R5) en 16’01″4, à 6″3
4. Burri-Ferrero (Ford Fiesta R5) à 13″1
5. Hirschi-Landais (Peugeot 208 T16 R5) à 17″4
6. Carron-Revaz (Peugeot 207 S2000) à 17″8
7. Kajetanowicz-Baran (Ford Fiesta R5) à 18″0
8. Consani-Vilmot (Peugeot 207 S2000) à 24″2
9. Tarabus/Trunkat (Skoda Fabia S2000) à 31″0
10. Althaus-Ioset (Skoda Fabia S2000) à 37″6

 

 RALLYE-DU-VALAIS-2014-Les-UKRAINIENS-Pushkar-Mishyn-rendent-hommage-a-Jules-Bianchi.


RALLYE-DU-VALAIS-2014-Les-UKRAINIENS-Pushkar-Mishyn-rendent-hommage-a-Jules-Bianchi.

 

On a beau être en Suisse, en rallye, en ERC, et loin du Japon, les pilotes n’oublient pas Jules Bianchi !

Si on devait décerner un palmarès pour ce geste, la palme reviendrai sûrement à l’équipage Ukrainien N°15 Pushkar-Mishyn qui n’ont pas hésité à décorer leur Mitsubishi sur les quatre cotés avec une inscription « Get well Jules !!!  You can do it » sur fond « Bleu, Blanc, Rouge ».

Mais beaucoup d’autres pilotes ont aussi apposés les autocollants « Tous avec Jules ».

 

 

RALLYE-DU-VALAIS-2014-Olivier-BURRI-pense-a-Jules-Bianchi.

RALLYE-DU-VALAIS-2014-Olivier-BURRI-pense-a-Jules-Bianchi.

RALLYE-DU-VALAIS-2014-En-pensee-avec-Jules-BIANCHI.

RALLYE-DU-VALAIS-2014-En-pensee-avec-Jules-BIANCHI.

 RALLYE-DU-VALAIS-2014-On-pense-aussi-a-Jules-BIANCHI


RALLYE-DU-VALAIS-2014-On-pense-aussi-a-Jules-BIANCHI

RALLYE-DU-VALAIS-2014-JULES-BIANCHI-est-present

RALLYE-DU-VALAIS-2014-JULES-BIANCHI-est-present

RALLYE-DU-VALAIS-2014-Soutien-a-Jules-BIANCHI.

RALLYE-DU-VALAIS-2014-Soutien-a-Jules-BIANCHI.

Rallye ERC

About Author

gilles