LA CARRERA PANAMERICANA 2014. LA VICTOIRE VA SE JOUER ENTRE LES STUDEBAKER DE COMAS ET VELASQUEZ

 

 

 PANAMERICAINE-2014-Comas-vainqueur-à-Zacatecas


PPANAMÉRICAINE2014-Comas-vainqueur-à-Zacatecas

 

 

Longue de 555 kms dont 84 de spéciales, l’étape d’aujourd’hui était attendue à double titre…

Tout d’abord parce que, comme hier pour « Mil Cumbres », deux des spéciales que parcouraient les pilotes, « La Congosta » et « La Bufa » font elles aussi partie de la légende de la Panamericana.

Ensuite, on attendait la réponse de Comas à la relative déconvenue d’hier, où il était finalement devancé par Velasquez alors qu’il pensait avoir été plus rapide!

Et on n’a pas été déçus.

 

 PANAMERICAINE-2014-STUDE-de-COMAS-et-DE-SADELEER


PANAMÉRICAINE-2014-STUDE-de-COMAS-et-DE-SADELEER

 

En effet, la Studebaker de Comas remportait le classement du jour de fort belle manière, mettant littéralement Velasquez « dans les cordes » pour la dernière journée, ou le pilote Mexicain sera sous la forte pressuion du Français lors des ultimes spéciales de demain, puisque de ce fait, il se rapproche encore un peu plus de lui au général.

 

 PANAMERICAINE-2014-Comas-et-Velasquez-se-congratulent-à-l-arrivée.


PANAMERICAINE-2014-Comas-et-Velasquez-se-congratulent-à-l-arrivée.

 

Pourtant à l’arrivée, sans doute encore un peu échaudé de la veille, Erik me déclarait :

« Je ne crois pas avoir repris du terrain sur Velasquez sur le sec. Je suis au maximum de ce que peut donner la voiture qui marche mieux désormais »

Comme avait prévenu Comas, la bagarre était belle et bien au rendez-vous puisque moins d’une minute devrait les séparer désormais au général… oui devrait parce que les mathématiques et le Mexique ça fait 2, le classement de la course affichant même une victoire de Velasquez !

Mais bon les commissaires tout comme la majorité des concurrents qui viennent disputer la Panamericana ne sortent pas forcément de … Mat Sup, non plus!

Nul doute que pour demain, la pression sera énorme pour les deux pilotes pour ce, qui, comme annoncé, s’est rapidement transformé pour la victoire finale en duel entre eux deux, le seul à contester leur domination et capable de rouler aussi vite ou même plus vite qu’eux, ayant été contraint à l’abandon.

 

PANAMERICAINE-2014-DAMIRON-SEMBLE-PERPLEXE.

PANAMERICAINE-2014-DAMIRON-SEMBLE-PERPLEXE. Pour lui, la PANAM est finie…

 

En effet, malheureusement victime d’une rupture de sa transmission, l’autre pilote Français, Hilaire Damiron était hélas pour lui, contraint à l’abandon lors de cette étape.

Décidément, la chance cette année ne semble pas lui sourire sur cette course, mais il a démontré qu’il était un potentiel vainqueur de l’épreuve, à laquelle il me parlait déjà de participer de nouveau l’année prochaine… mais on n’en est encore pas là !

Pour la 3ème place, la suprématie des Studebaker pourrait être mise à mal puisque c’est un duel 100%américain entre Hladky et Mockett qui fait rage, le suspens restant donc total aussi pour savoir qui accompagnera Velasquez et Comas sur la 3éme marche du podium.

Mais bon, la course et les mathématiques ne faisant également pas nécessairement bon ménage, il ne faut pas tuer la peau de l’ours avant de l’avoir tué, car la route est encore longue demain et « épineuse », avec un tracé des plus tortueux, l’une des étapes s’appelant même « El Espinazo del diablo » (L’épine dorsale du Diable).

 

PANAMERICAINE-2014-de-longues-lignes-droites-propices-a-de-grandes-vitesses

PANAMÉRICAINE-2014-de-longues-lignes-droites-propices-a-de-grandes-vitesses

 

Derrière ces pilotes Cervantes continue sur son rythme et Van der Straten revient dans ce même rythme, voire même plus rapide, mais ses soucis mécaniques d’hier (un court-circuit ayant provoqué un début d’incendie de sa voiture…) l’ont éloigné au classement général.

L’Américain Harvey et le Mexicain Lamadrid, continuent également de briller avec des voitures moins performantes, mais pour tout vous avouer, vu la précision des classements dont je dispose, je préfère attendre le terme de la course pour vous faire un résumé complet des résultats, catégorie par catégorie, sans oublier personne…

Car en effet, il ne faut pas oublier que tous les pilotes ne sont pas là pour gagner et ne disposent pas forcément de voitures très performantes, ni de budgets colossaux, mais viennent là pour se faire plaisir et découvrir de magnifiques paysages. Ils ont aussi, comme cette année, la possibilité de côtoyer des pilotes du plus haut niveau à savoir la F1, en disputant la même course qu’eux, le tout dans une ambiance amicale et chaleureuse…

On est loin des paddocks de F1.

Verdict donc demain, avec une étape très longue, puisque les pilotes devront parcourir 598 kms, dont 112 kms de spéciales…

Autant dire que tout peut encore arriver et en attendant je laisse place à quelques clichés en dehors de l’actualité de la course…

 

José CAPARROS
Photos : GURU 4 – Rene Castillejos, Walter Mondragón et Esli Hernández

 

PANAMERICAINE-2014-Erik-Comas-souriant-à-l-arrivée-et-toujours-aussi-sollicité.

PANAMÉRICAINE-2014-Erik-Comas-souriant-à-l’arrivée-et-toujours-aussi-sollicité.

PANAMERICAINE-2014-Dès-que-le-rythme-saccélère-les-sorties-de-route-se-multiplient.

PANAMÉRICAINE 2014-Dès-que-le-rythme s’accélère-les-sorties-de-route-se-multiplient.

 PANAMERICAINE-2014-Apres-les-arbres-hier-les-rochers-pour-le-pilote-de-cette-PORSCHE


PANAMÉRICAINE-2014-Apres-les-arbres-hier-les-rochers-pour-le-pilote-de-cette-PORSCHE

PANAMERICAINE-2014-Sortie-de-route-de-Jérôme-de-Sadeleer-heureusement-sans-gravité...

PANAMÉRICAINE-2014-Sortie-de-route-de-Jérôme-de-Sadeleer-heureusement-sans-gravité…

PANAMERICAINE-2014-INEVITABLE-les-sorties-de-route-sur-cette-épreuve

PANAMERICAINE-2014-INEVITABLE-les-sorties-de-route-sur-cette-épreuve

Carrera Panamericana Panamericana

About Author

gilles