GT TOUR FFSA 2014. LE SPRINT FINAL SUR LE CIRCUIT PAUL RICARD

 

 GT-TOUR-2013-PAUL-RICARD-Jour-de-finale-photo-Antoine-CAMBLOR.


GT-TOUR-2013-PAUL-RICARD-Jour-de-finale-photo-Antoine-CAMBLOR.

 

 

C’est devenu une tradition depuis plusieurs années, le drapeau à damiers s’abaissera sur le GT Tour sur le Circuit Paul Ricard, une des plus belles pistes. Un théâtre idéal pour conclure une saison qui a donné lieu à de nombreuses courses passionnantes. Et ce n’est pas encore terminé ! Le Championnat de France des Circuits FFSA a confirmé qu’il est bien le fleuron du sport automobile dans l’Hexagone.

 

Championnat et Coupe de France FFSA GT – Dernière ligne droite !

GT-TOUR-2014-MAGNY-COURS-AUDI-HASSID-PARISY-Team-SLR-Photo-Antoine-CAMBLOR

GT-TOUR-2014-MAGNY-COURS-AUDI-HASSID-PARISY-Team-SLR-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

Avec pas moins de huit vainqueurs différents depuis le début de saison, l’édition 2014 du Championnat de France FFSA GT a tenu toutes ses promesses. Et à l’approche de la finale, non seulement le titre n’est pas encore attribué, mais ils sont encore quatre équipages à pouvoir y prétendre !

Voilà qui annonce une étape finale passionnante, d’autant que le duel se poursuit en Coupe de France FFSA GT, où le verdict n’a pas été rendu.

Audi pour un premier titre, Ferrari pour le doublé ou Porsche en reconquête ?

Premier vainqueur de l’année, le Sébastien Loeb Racing a réalisé la bonne opération lors du dernier rendez-vous à Nogaro avec un succès qui pourrait s’avérer déterminant. L’équipe du nonuple Champion du Monde des Rallyes, qui occupe les commandes du classement Pilotes avec Mike Parisy et Henry Hassid, tentera d’offrir à l’Audi R8 LMS ultra un premier titre en France, alors que la firme aux quatre anneaux a tout gagné sur la planète sport auto avec cette voiture. Même monture pour le team Saintéloc Racing qui devra réaliser un meeting parfait avec David Hallyday et Grégory Guilvert s’il veut s’offrir un sacre tant souhaité. Si les Audi espèrent une première, Ferrari vise le doublé via le Team Sofrev-ASP.

Couronnée l’an dernier avec Fabien Barthez et Morgan Moullin-Traffort, l’écurie de Jérôme Policand peut mathématiquement conserver son titre. Il faudra pour cela que Morgan Moullin-Traffort et Philippe Giauque fassent le plein de points à bord de leur Ferrari F458. Porsche, après les récents titres en 2011 et 2012, est en revanche en reconquête. Parmi les plus réguliers cette saison, le Team IMSA Performance-Matmut fait partie des candidats au titre final avec la 911 GT3 R de Nicolas Armindo et Raymond Narac.

 

Championnat de France F4 – Sprint final pour les Academiciens

F4-2014-NOGARO-Lasse-SORENSEN

F4-2014-NOGARO-Lasse-SORENSEN

 

Moins d’une semaine après avoir évolué dans le cadre des World Series by Renault, sur le circuit de Jerez en Espagne, l’ensemble du peloton du Championnat de France F4 se retrouve sur le mythique tracé du Paul Ricard pour l’ultime rendez-vous de la saison et se prépare à fêter son Champion 2014.

Leader incontesté du Championnat de France depuis la mi- saison, le Danois Lasse Sorensen mettra tout en œuvre au cours de ce week-end Varois pour s’assurer définitivement du titre de Champion de France F4 2014. Il devra néanmoins rester vigilant face au Suisso Anglais Félix Hirsiger et au Français Dorian Boccolacci, tous deux grands animateurs de la saison et toujours en lice mathématiquement pour décrocher la couronne finale.

Très présent lors de la manche inaugurale au Mans, puis ayant connu un passage à vide, l’Australien Joseph Mawson n’est jamais loin et compte bien briller à nouveau lors de cette finale du GT Tour en espèrant accrocher le podium final.

Cette ambition est aussi partagée par le Russe Denis Bulatov, auteur d’une fin de saison honorable. Enfin, Valentin Hasse Clot, qui figure parmi les révélations de cette promotion, voudra de nouveau confirmer sa montée en puissance et pourquoi ne pas signer sa première victoire.

Les dernières places d’honneur seront elles aussi très disputées et les élèves pilotes voulant finir leur campagne 2014 sur une note positive ne devront pas relâcher leurs efforts. Ils voudront profiter des derniers points de ces 3 dernières courses pour faire la différence.

L’ensemble des académiciens sont déterminés à offrir aux spectateurs une finale en apothéose. Rappelons qu’une dotation globale de 160 000 € sera distribuée à l’issue du Championnat.

 

Porsche Carrera Cup France – Dernière ligne droite !

PORSCHE-CARRERA-CUP-2014-COME-LEDOGAR-VAINQUEUR-Course-1-IMOLA-18-Mai

PORSCHE-CARRERA-CUP-2014-COME-LEDOGAR-VAINQUEUR-Course-1-IMOLA-18-Mai -Photo Max MALKA

 

Après dix courses passionnantes, le nom du Champion 2014 de la Porsche Carrera Cup France reste toujours en suspens. Même si Côme Ledogar (Martinet by Alméras) a pris une sérieuse option sur le titre et dispose de 26 points d’avance, le Lyonnais n’est pas pour autant à l’abri d’un retour tonitruant de Maxime Jousse (Sébastien Loeb Racing) sur les deux dernières courses de la saison.

Depuis la manche d’ouverture sur le circuit Bugatti du Mans, Côme Ledogar s’est montré extrêmement régulier en marquant systématiquement des points sur les 10 épreuves déjà disputées. Le vice-champion 2012, l’avait évoqué au tout début de saison « celui qui décrochera le titre cette année sera celui qui aura joué à fond la carte de la régularité. »

Pour le moment, cette prédiction semble se vérifier pour celui qui a signé au moins un succès sur chacun des meetings. Côme affiche aujourd’hui un score de 6/10 au niveau des victoires. Une belle moyenne en sachant qu’il y a eu 4 vainqueurs différents.

Désormais, face à Côme, Maxime Jousse est le seul à pouvoir nourrir des ambitions de titre. Avec 26 points de retard sur le leader, la partie n’est pas terminée et le Varois n’est pas en panne de moral, « Je vais me battre jusqu’aux derniers hectomètres de la dernière course…» Combattif et performant, Maxime ne devrait pas faciliter la tâche à Côme sur un tracé qui lui convient parfaitement.

 

Peugeot RCZ Racing Cup – Une fin de saison majestueuse !

 CHAMPIONNAT BOSS 2014 A ZANDWOORT


CHAMPIONNAT BOSS 2014 A ZANDWOORT

 

 

Pour sa troisième saison, la RCZ Racing Cup a donc tenu toutes ses promesses en proposant un plateau fourni et des courses très disputées. La recette 2014 de la RCZ Racing Cup est donc excellente. Vous prenez un champion, vous le mélangez avec des valeurs sûres et d’expérience et le saupoudrez de jeunes talents aux dents longues et assoiffés de victoires. Vous obtenez un championnat relevé et savoureux !
A suivre en direct sur www.peugeot-sport.com

La deuxième place du championnat en jeu ?

Victorieux à sept reprises depuis le début de saison, Aurélien Comte a brillamment décroché le titre de Champion 2014 lors du dernier meeting disputé sur le circuit de Nogaro. Fort de la bourse de 50 000 € accordée au vainqueur qui lui permettra de franchir le pas du GT ffsa en 2015, il a comme ambition de finir en beauté !

Mais ils sont nombreux à vouloir lui faire mordre la poussière et se positionner en favoris pour la prochaine saison. Thibault Bossy, champion junior, deuxième du championnat, ambitionne ardemment de finir la saison sur la plus haute marche du podium. Mathieu Lambert, très motivé, souhaite clore le championnat comme il l’a commencé au Mans, par une victoire. Pierre-Etienne Chaumat (Saintéloc Racing), revanchard, veut oublier ses déboires de Magny-Cours et Nogaro qui lui ont fait perdre la place de dauphin du championnat.

Alexandre Jouannem, la révélation de l’année, ne se rassasie pas de la magnifique victoire qu’il a décrochée à Nogaro … Il veut y re-goutter au plus vite !

Supertourisme by Mitjet

 MITJET-2014-LE-MANS-Photo-de-Thierry-COULIBALY.


MITJET-2014-LE-MANS-Photo-de-Thierry-COULIBALY.

 

Pour sa 1ère année sur les circuits, on peut dire que la Supertourisme a largement fait ses preuves et séduit l’ensemble des compétiteurs et du public. Une voiture puissante qui a donné lieu à de superbes luttes sur le bitume.

Elle finit donc brillamment sa saison sur le circuit du Castellet avec au total 18 Mitjet Supertourisme qui prendront le départ sur la grille.

Au classement général dans la catégorie Sprint, Rudy Servol mène en tête, suivi par Gregor Raymondis à la 2ème place et Ronald Basso en 3ème. Pas de changement dans le classement endurance : 1er Benjamin Lagier, 2ème Gregor Raymondis et 3ème Nicolas Gomar.

 

Zoom sur la Supertourisme

 CHAMPIONNAT BOSS 2014 A ZANDWOORT


CHAMPIONNAT BOSS 2014 A ZANDWOORT

 

Objectifs : Plaisir de pilotage, performances et coûts limités.

Pour son lancement en 2014, la Supertourisme a gardé certaines caractéristiques de sa petite sœur la Mitjet 2L, mais de nombreux points les différencient tout de même : moteur, pneumatiques, aérodynamisme… Ses performances vont bien au-delà de la Mitjet 2L, elle est plus rapide de 10 secondes sur un tour. Elle est destinée à des pilotes plus avertis et en quête de sensations fortes. Cette auto réagit très précisément aux actions et aux souhaits du pilote, c’est une vraie voiture de course. Le plaisir de pilotage est immédiat !

Mitjet 2L

Après une belle rentrée à Magny-Cours, la saison 2014 de la Mitjet Series s’achève sous le soleil méditerranéen du Castellet.

Ce ne sont pas moins de 42 Mitjets 2L qui s’élanceront sur le bitume du circuit Paul Ricard pour clôturer cette saison pleine d’émotion.

Au classement provisoire, Yann Ehrlacher est en tête avec 945 points ; s’en suivent Julien Lambert et Lauris Nauroy, respectivement à la 2ème et 3ème place.

Ce dernier meeting s’annonce plein de surprises, nos pilotes vont livrer une bataille acharnée pour une place sur le podium. Alors qui sera le vainqueur…. ?

Zoom sur la Mitjet 2L

Objectifs : Fiabilité, plaisir de pilotage et coûts réduits.

Sortie pour la saison 2012, cette auto est le fruit de 6 ans d’expérience : c’est une catégorie monotype et prototype où seuls les réglages et le pilotage font la différence.

Très attendue, elle a immédiatement plu à de nombreux pilotes. En 2012 près de 20 Mitjet ont participé au championnat .En 2013 on atteint les 30 Mitjet et enfin pour cette saison on compte plus de 40 autos en sprint.

Ses volumes et sa simplicité d’utilisation sont des points forts pour les teams. Sa facilité de pilotage, sa précision au roulage et son look en font l’intérêt des pilotes. En cas de crash tout a été prévu pour une réparation rapide à moindre coût.

Avec son moteur 4 cylindres de 230 CV et ses 760kg, elle reste une véritable voiture de course en performance équivalente aux meilleures Ferrari ou Porsche de Série.

C’est une série idéale pour apprendre la compétition, la course en peloton et les règles à respecter, tout en se faisant plaisir à des coûts raisonnables.

 

Boss GP – Ressentez la puissance !

 CHAMPIONNAT BOSS 2014 A ZANDWOORT


CHAMPIONNAT BOSS 2014 A ZANDWOORT

 

 

La série BOSS GP, l’une des disciplines internationales les plus rapides, voit s’affronter de véritables monoplaces de course issus de la Formule 1, qui livrent bataille à des monoplaces provenant du GP2, des World Series by Renault et Nissan et de la F3000. Ce championnat s’est construit sur la vitesse et le son.

Un véritable paradis pour les gentlemen pilotes amateurs de sensations fortes et les fans purs de sports mécaniques.

L’abréviation BOSS est née des termes Big Open Single Seaters (les grosses monoplaces à cockpit ouvert). Les courses regroupent différentes catégories monoplaces passées et présentes, et ce dans trois catégories distinctes.

La classe « Open » regroupe des Formule 1 à partir de 1997 et compte également pour le classement général, où tous les pilotes inscrits peuvent marquer des points. Dans la catégorie « Formula », ce sont majoritairement des monoplaces venants du GP2 qui sont en piste. Quant à la classe « Master », elle mixe les voitures qui ont couru en World Series by Renault et Nissan, ainsi que d’autres autos, plus anciennes mais tout aussi spectaculaires, telles que les F3000.

 

François LEROUX
Photos : Max MALKA et Antoine CAMBLOR

 

Sport

About Author

gilles