ENDURANCE MOTO. ON A ROULE SUR LE PAUL RICARD POUR LA PRESENTATION DU BOL D’OR 2015

 

 

MOTO-2014-Presentation-BOL-D-OR-au-PAUL-RICARD

MOTO-2014-Presentation-BOL-D-OR-au-PAUL-RICARD

 

 

Organisé depuis 2000 sur le circuit Nivernais de Magny cours, le Bol d »Or, on le sait déménagera à partir de la saison prochaine pour retrouver le tracé Varois du Paul Ricard au Castellet.

Piste, où la célèbre épreuve d’endurance s’était déroulée, de 1980 et la victoire de la Suzuki du tandem Pierre-Etienne Samin-Franck Gross, à 1999 avec le succès de nouveau de la Suzuki du SERT de l’équipage formé du trio composé des Français Jehan d’Orgeix et Christian Lavieille associés tous deux, au Britannique Terry Rimer.

 

15 ans que les pilotes d’Endurance et de Grand Prix n’avaient pas roulé sur le mythique circuit Paul Ricard. Le 5,8 km bien sûr puisque depuis quelques années déjà, le « 3,8 » est ouvert aux motards.

Pour Christophe Guyot, le patron de l’écurie Yamaha GMT 94, sacrée tout derniérement Championne du monde d’endurance 2014, il s’agissait aujourd’hui mardi 21 octobre 2014, où avait lieu, la présentation de l’épreuve 2015, d’un retour aux sources.

Pour Kenny Foray, d’une première :

Christophe Guyot :

« Revenir ici est un moment d’une rare intensité. Le soleil, les palmiers, la beauté des paysages que l’on associe à ce nom majestueux : Circuit Paul Ricard. Lorsque j’ai repris la piste, 15 ans après mon dernier Bol d’Or ici, l’émotion m’a envahie. L’entrée dans la Verrerie, la Sainte Baume, Signes, le Beausset, procurent les mêmes sensations qu’hier. Quant à la ligne droite, la plus longue au monde, elle est tout aussi hypnotisante. Les yeux rivés sur le compteur d’une Yamaha R1 prêtée par Best of Bike (concessionnaire Yamaha situé à Antibes), je n’ai pu passer les 299 km affichés durant près d’un kilomètre. Mais quel bonheur… Je n’ai jamais ressenti de frustration après avoir laissé ma place de pilote en 2004. Mais en septembre 2015, je pense que je serai bien envieux de ce que vivront les pilotes…»

Kenny Foray :

« Je n’ai jamais roulé ici. Mais j’en ai tant entendu parler. Mon père y a couru si souvent que j’ai l’impression d’être né ici. Ces quelques tours au guidon d’une R1 standard m’ont ravi. Le tracé est incroyable. L’accueil du circuit est exceptionnel. Le site est magique. Vivement le Bol d’Or.»

Rappelons que l’épreuve, derniére manche du Championnat du monde d’endurance 2015, se déroulera effectivement de nouveau sur le circuit Provençal du Paul Ricard, les Samedi 19 et dimanche 20 septembre.

 

Aurélie ELBAZ

Photo : TEAM GMT94

 

Moto - Endurance

About Author

gilles