ELMS. LE SEBASTIEN LOEB RACING VAINQUEUR DE LA FINALE A ESTORIL

 

ELMS-2014-ESTPRIL-ORECA-du-SEB-LOEB-RACING- Photo-Max-MALKA

ELMS-2014-ESTORIL-ORECA-du-SEB-LOEB-RACING devant ALPINE SIGNATECH et LIGIER du Team TDS by THIRIET- Photo-Max-MALKA

 

 

Les pilotes du Sébastien Loeb Racing vainqueur de la finale ce dimanche à Estoril !

L’équipe du Sébastien Loeb Racing a remporté la finale de l’European Le Mans Series avec son ORECA 03R, la N°24. Un succès grâce auquel l’équipe achève la saison 2014 avec 100% de réussite au niveau des arrivées.

C’est de plus, la toute première victoire du Team en LMP2 avec le duo formé de Vincent Capillaire de et Jimmy Eriksson. Cette course au Portugal était d’ailleurs l’occasion pour le pilote Suédois de faire ses débuts en endurance !

Une arrivée réussie.

A 17h30 heure locale (18h30′ en France), le Français Vincent Capillaire, fidèle au Sébastien Loeb Racing depuis le début de la saison, franchissait la ligne d’arrivée avec une avance de 35″39  sur son plus proche poursuivant.

« C’est grâce à tout le travail accompli cette année que l’équipe a pu assurer cette belle victoire car tout a toujours bien fonctionné jusqu’à présent » commentait à sa descente de voiture, Vincent Capillaire

Et il poursuivait:

« Il ne s’agit pas que d’un pilote mais de toute une équipe. Tout le monde a été ultra efficace. Mon co-équipier Jimmy Eriksson a réalisé une superbe course ce week-end. On connaissait sa pointe de vitesse en GP3 mais dans cette discipline il avait beaucoup à apprendre, entre la gestion du trafic et les changements de pilotes. Il a fait un sacré boulot, chapeau bas. C’est fantastique d’atteindre la plus haute marche du podium et je dédie cette victoire à mon ami Bruno. »

A l’occasion de cette finale, le jeune Suédois Jimmy Eriksson, un des principaux protagonistes du GP3 et vainqueur de la F3 allemande en 2012, rejoignait Vincent Capillaire et le Sébastien Loeb Racing pour ses premiers pas en Endurance.

Preuve que le Team cofondé par Sébastien Loeb et Dominique Heintz cherche toujours à mettre en avant les futurs talents de la discipline.

« Bien sûr, je suis très satisfait de ce que j’ai fait aujourd’hui » confiait Jimmy Eriksson.

Avant de préciser :

« Plutôt habitué de la compétition en monoplace, cette course m’a confronté à de nouveaux challenges. Il a fallu que je m’adapte à la voiture, aux pneus et au moteur. L’équipe m’a confié l’auto durant les deux séances d’essais libres ainsi que pour les qualifications. C’était super de leur part car j’ai pu passer plus de temps que prévu au volant et c’était ce qu’il y avait de mieux pour prendre la voiture en main.

 

Jimmy enchaînait:

« En course, ce qui différencie le plus la monoplace de l’endurance c’est la gestion du trafic. Toute l’équipe m’a vraiment bien préparé à ce challenge et je leur en suis très reconnaissant aujourd’hui. J’espère avoir l’occasion de courir à nouveau en endurance bientôt. »

 

 ELMS-2014-JEREZ-TEAM-SEB-LOEB-ORECA-03-Photo-Max-MALKA


ELMS-2014-JEREZ-TEAM-SEB-LOEB-ORECA-03-Photo-Max-MALKA

 

Il s’agit de la première victoire en LMP2 du Sébastien Loeb Racing, qui a régulièrement cherché à apporter de jeunes talents dans la discipline. Ce fut notamment le cas cette année avant Eriksson ici au Portugal, avec Arthur Pic, Andrea Roda et René Rast.

En 2014, les cinq courses des European Le Mans Series ont été remportées par cinq écuries différentes, ce qui montre à quel point le niveau du Championnat a été relevé. Ce soir, l’équipe alsacienne fait partie de ces cinq vainqueurs !

« C’est le type de scénario que peut proposer l’endurance ! » commentait Franck Tiné, Directeur Sportif. Avant d’ajouter :

« Nous avons fait de bonnes courses cette saison, mais pour cette finale à Estoril, toutes les conditions étaient réunies. Nous nous sommes battu et nous y avons cru jusqu’au bout. Cette victoire est méritée.  Chaque course est l’occasion de donner leur chance à de jeunes pilotes, et mettre en avant les talents de demain fait partie de la philosophie de notre team. Nous avons fait un bon résultat au Paul Ricard et nous espérions concrétiser notre potentiel ici. Faire appel à Jimmy Eriksson était le bon choix. Il a pris en compte tous nos conseils et ce qu’il a accompli en course est stupéfiant. Il semblait vraiment être un pilote d’endurance expérimenté. »

 

 ELMS-2014-ESTORIL-ORECA-LOEB


ELMS-2014-ESTORIL-ORECA-LOEB

Pour Léo Thomas, Directeur Technique, présent depuis les débuts du team, la victoire avait une saveur toute particulière.

« Chaque saison, nous avons toujours gagné une course, peu importe la catégorie dans laquelle nous étions engagés. Donc il était important pour nous que ce soit aussi le cas en LM P2. C’est maintenant chose faite. Je suis très fier de l’équipe. Nous savions qu’il y aurait une différence au niveau du rythme ce week-end et que nous serions obligés de ne commettre aucune erreur, comme nous l’avions fait à Imola. Finalement, nous avons réalisé une course parfaite, sans la moindre erreur. Les pilotes ont été irréprochables, les arrêts aux stands impeccables et la stratégie était la bonne. Nous étions juste un peu en-dessous du rythme de la compétition mais grâce à une course propre, nous rentrons victorieux. On ne pouvait pas mieux terminer notre saison. »

Après cette victoire convaincante en European Le Mans Series, le Sébastien Loeb Racing sera en piste au circuit Paul Ricard la semaine prochaine dans le cadre de la finale du GT Tour.

L’équipe se battra cette fois pour un titre en Championnat de France GT, dont elle est le leader, ainsi qu’en Porsche Carrera Cup France.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Max MALKA

 

ELMS 2014 JEREZ - ORECA 03 Team SEB LOEB Racing -Photo Max MALKA

ELMS 2014 JEREZ – ORECA 03 Team SEB LOEB Racing -Photo Max MALKA

.
LE CLASSEMENT DE LA DERNIÈRE COURSE ELMS 2014 A ESTORIL

1. Capillaire-Eriksson – Team Loeb (Oreca 03R-Nissan) les 146 tours, en 4h0’27 »461
2. Klien-Hirsh-Ragues – Team Newblood by Morand (Morgan-Judd), à 35 »399
3. Dolan-Tincknell-Albuquerque – Team Jota (Zytek Z11SN-Nissan), à 43 »713
4. Frey-Mailleux-Niederhauser – Team Race Performance (Oreca 03-Judd), à 1 tour
5. Chatin-Panciatici-Webb – Team Signatech (Alpine A450b-Nissan), à 1 tour
6. Derani-Littlejohn-Wells – Team Murphy (Oreca 03R-Nissan), à 2 tours
7. McMurry-Faisca-Fletcher – Team Greaves (Zytek Z11SN-Nissan), à 2 tours
8. Schell-Leutwiler-Coleman – Team Pegasus (Morgan-Nissan), à 5 tours
9. Bertolini-Shaitar-Zlobin – Team SMP (Ferrari F458), à 7 tours
10. Perazzini-Cioci-Lyons – Scuderia AF Corse (Ferrari F458), à 8 tours
11. McKenzie-Richardson-Zampieri – Team JMW (Ferrari F458), à 8 tours
12. Wainwright–Barker – Team Gulf (Porsche 911), à 8 tours
13. Goethe-Hall-Brown – Team Gulf (Aston Martin Vantage V8), à 8 tours
14. Talkanitsa-Talkanitsa Jr-Kaffer – Team AT (Ferrari F458), à 8 tours
15. Leinders-Paltalla-Hassid – Team Marc VDS (BMW Z4), à 9 tours
16. Laursen-Mac-Magnussen – Team Formula (Ferrari F458), à 10 tours
17. Broniszewski-Piccini – Team Kessel (Ferrari F458), à 10 tours
18. Beretta-Markozov-A. Ladygin – Team SMP (Ferrari F458), à 10 tours
19. K. Ladygin6Basov6Persiani – Team SMP (Ferrari F458), à 10 tours
20. Perrodo-Collard-Mallegol – Scuderia AF Corse (Ferrari F458), à 10 tours
21. Bacheta-Shulzhitskiy – Team Greaves (Zytek Z11SN-Nissan), à 11 tours
22. Narac-Armindo-Nielsen – Team IMSA (Porsche 911), à 11 tours
23. Korjus-Demoustier-Goudy – Team ART (McLaren MP4 12C), à 12 tours
24. Machitski-Sardarov-Cocker – Team Barwell (BMW Z4), à 12 tours
25. De Leener-Sbirrazzuoli – Scuderia AF Corse (Ferrari F458), à 13 tours
26. Maris-Merlin-Helary – Team IMSA (Porsche 911) , à 13 tours
27. Rasmussen-Barreiros-Guedes – Scuderia AF Corse (Ferrari F458), à 14 tours
28. Cordoni-Zanuttini-Montermini – Team Ombra (Ferrari F458), à 15 tours
29. Bourret-Gibon-Belloc – Team ASP SOFREV (Ferrari F458), à 15 tours
30. Rotenberg-Salo-Mediani – Team SMP (Ferrari F458), à 19 tours
31. Barthez-Pons-Ayari – Team ASP SOFREV (Ferrari F458), à 30 tours
32. Cameron-Griffin-Rugolo – Scuderia AF Corse (Ferrari F458), à 30 tours
33. Van Splunteren-Vannelet-Soulet – Team Prospeed (Porsche GT3R), à 55 toursMEILLEUR TOUR: : Pipo Derani, en 1’28 »854

ABANDONS :
62° tour : Thiriet-Badey-Gommendy
23° tour : Gonzales-Ajlani-Brundle

LE CLASSEMENT DES CHAMPIONNATS PILOTES

LMP2

1.Chatin, Webb, Panciatici : 78 points – 2.Dolan, Tincknell, Albuquerque : 74 pts – 3.Klien et Hirsch : 68 pts – 4.Capillaire, Mailleux, Frey : 57 pts.

LMGTE

1.Bertolini, Zlobin, Shaitar : 85 points – 2.Cameron, Griffin : 81,5 pts – 3.Rugolo : 75 pts – 4.McKenzie, Richardson : 70 pts.

LMGTC

1.Ladygin, Markozov, Beretta : 74 points – 2.Laursen, Mac : 68,5 pts – 3.Basov, Ladygin, Persiani : 67 pts -4.Magnussen : 52,5 pts.

 

ELMS

About Author

gilles