ELMS. A ESTORIL, NOUVEAU SACRE POUR ALPINE ET SIGNATECH. LA VICTOIRE POUR LOEB RACING ET LE TITRE EUROPEEN. LE SECOND APRES 2013

 

ELMS 2014 - JEREZ  ALPINE SIGNATECH de CHATIN-PANCIATICI et WEBB  - Photo Max MALKA

ELMS 2014 – JEREZ ALPINE SIGNATECH de CHATIN-PANCIATICI et WEBB – Photo Max MALKA

 

NOUVEAU SACRE  pour l’écurie ALPINE-SIGNATECH qui renouvelle sa couronne acquise en septembre 2013, à l’issue et comme ce fut déjà le cas ce dimanche, lors de la dernière course disputée à l’époque sur le circuit Provençal du Paul Ricard.

Sacrée Championne d’Europe d’endurance en 2013, année de son grand retour sur les circuits, l’équipe Alpine Signatech a en effet effectivement récidivé ce dimanche, en décrochant pour la seconde année consécutive, le titre de Championne ELMS 2014 !

 

ELMS-2013-PAUL-RICARD-NELSON-PANCIATICI-et-POERRE-RAGUES-les-nouveaux-CHAMPIONS-DEUROPE-DENDURANCE-ELMS-2013

ELMS-2013-PAUL-RICARD-NELSON-PANCIATICI-et-PIERRE-RAGUES- Les-nouveaux-CHAMPIONS-D’EUROPE-D’ENDURANCE-ELMS-2013

 

 

Nelson Panciatici goûte pour la deuxième année consécutive au grand bonheur, lui qui faisait déjà partie de l’aventure l’an dernier, associé à son copain Pierre Ragues, alors que ses nouveaux équipiers de cette année 2014, son compatriote Paul-Loup Chatin ainsi que le jeune Britannique Oliver Webb,  empoche un premier titre.

 

 ELMS-2014-ESTORIL-LES-pilotes-ALPINE-SIGNATECH-Nelson-PANCIATICI-Oliver-WRBB-et-PAUL-LOUP-CHATIN-et-Philippe-SINAULT-CHAMPIONS-D-EUROPE-2014


ELMS-2014-ESTORIL-LES-pilotes-ALPINE-SIGNATECH-Nelson-PANCIATICI-Oliver-WRBB-et-PAUL-LOUP-CHATIN-et-Philippe-SINAULT-CHAMPIONS-D’EUROPE-2014

 

Mais la victoire aurait pu être encore plus belle car l’Alpine, occupait à l’attaque de la dernière heure, le commandement de ces 4 Heures d’Estoril, ultime épreuve des cinq manches du Championnat d’endurance ELMS 2014, aprés un premier relais du tonnerre de Nelson Panciatici. Bien relayé ensuite par l’ancien Volant EuroFormula, Paul-Loup Chatin. Avant que plus tard, Oliver Webb ne s’installe à son tour dans le baquet…

Les tours se succédaient, lorsqu’un 1er stop and go, a, alors brutalement stoppé l’Alpine qui caracolait  en tête !

Motif ?

Lors du second arrêt -ravitaillement -changement de pneumatiques et  changement de pilote entre Chatin et Webb, il y avait un mécanicien de trop sur la piste. En fait chaque Team délégue deux mécaniciens pour l’essence, suivi de deux pour les pneus. Chez Signatech, un des deux responsables des pneus se trouvait déjà sur la piste de décélération devant le box Alpine et ce alors que l’un des deux de l’essence au moins, s’y trouvait toujours !

Du moins, en consultant la vidéo, un pied dépassait…

Résultat ? Les commissaires sportifs infligeaient un premier Stop and Go.

Mais ce n’était pas fini et le calvaire allait se poursuivre pour l’équipe Signatech car une fois arrêté pour effectuer ce Stop and Go, probablement énervé, Oliver Webb, alors au volant repartait … GAZ à fond !

Résultat, nouvelle pénalité, cette fois de 3 minutes et second Stop and Go car il est formellement  interdit de démarrer façon… DRAGSTER !

Car, voyez-vous, une piste automobile, n’est pas le Dragway de Santa Pod ! La plus célèbre des pistes de… Dragster.

 

 ELMS-2014-ESTORIL-ORECA-LOEB


ELMS-2014-ESTORIL-ORECA-LOEB : VICTORIEUSE

 

Résultat de 1ére, l’Alpine plongeait à la… 6éme place, précédée dorénavant et dans l’ordre par l’Oreca du Sébastien Loeb Racing, par celle de Race Performance, par la Morgan du Newblood, par la Zytek de chez Jota et enfin par l’une des Zytek de chez Greaves, la N°41.

La dernière heure de course, allait donc se révéler haute en intensité …

Dans le stand Signatech, on frôlait… l’ébullition. les pulsations montaient comme la température!

Trois des équipes en lice pour le titre, roulant juste devant car très vite Chatin dépassait la Zytek Greaves et pointait 5éme juste derrière la Jota 4éme, la Newblood 3éme et la Race Performance seconde. L’Oreca du Loeb Racing alors au commandement, n’étant nullement dangereuse dans l’optique du Championnat.

Au fil des minutes, chacun de sortir sa calculette et tour aprés tour, d’effectuer un pointage précis.

L’attribution des points étant la suivante : 25-18-15-12 et 10 aux cinq premiers.

Avant le départ , les positions donnaient :

1. Signatech-Alpine N° 36 : 68 points
2. Jota Sport N°38 : 58 points
3.Newblood by Morand Racing N°43 : 50 points
4. Race Performance N°34 : 45 points
5. Thiriet By TDS Racing N°46 : 35 points

 

 ELMS-2014-JEREZ-ORECA-03-Team-SEB-LOEB-Racing-Photo-Max-MALKA.


ELMS-2014-JEREZ-ORECA-03-Team-SEB-LOEB-Racing-Photo-Max-MALKA.

 

Finalement si l’Oreca Loeb du tandem formé de Vincent Capullaire et de Jimmy Eriksson triomphait, avec son tandem formé de Vincent Capillaire et de Jimmy Eriksson, empochant les 25 points du vainqueur, la Morgan de chez Newblood by Morand seconde récoltait 18 points, la Zytek du Jota, 3éme 15 pts et l’Alpine Signatech 5éme derriére l’Oreca de chez Race Performance, ajoutait dix précieux points.

Suffisant pour décrocher le titre ELMS 2014

Ouf !

Dans le stand des Bleus, on a pourtant  bien frôlé la cata, la grosse catastrophe !!!

D’ailleurs, Bernard Ollivier, le grand patron de la firme Dieppoise, a longuement transpiré … même s’il avait le tableau sous les yeux de toutes les solutions possibles et en fonction du classement des quatre  équipes prétendantes à la couronne Européenne!

Il est vrai, à sa décharge, qu’il faisait aussi tout de même …28° sur le circuit d’Estoril ce dimanche après-midi ! Largement de quoi bouillir et donc transpirer.

 

ELMS-2014-PAUL-RICARD-Stand-ALPINE-SIGNATECH-Nelson-PANCIATICI.

ELMS-2014-PAUL-RICARD-Stand-ALPINE-SIGNATECH-Nelson-PANCIATICI suit la fin de course dvant Bernard OLLIVIER et Philippe SINAULT.

 

Mais comme ALPINE est de nouveau CHAMPIONNE D’EUROPE D’ENDURANCE, totalisant 78 points contre 74 au Team Britannique JOTA, l’équipe Newblood by Morand, complétant le podium avec 68 points, le boss d’Alpine se montrait ravi et tout sourire, une fois que sa voiture eut franchi le drapeau à damiers. Même si quelques gouttes continuaient d’arroser son visage !

Mais cette fois il s’agissait de larmes de joie…

Quant à Philippe Sinault, toujours très calme comme d’habitude, lui,il lâchait :

Malgré ces péripéties inattendues, j’étais plutôt confiant au cours de ces derniéres soixante minutes. Au pire , cette 5éme place nous suffisait.

 

Ce dimanche soir, direction le célèbre Casino d’Estoril, aux portes de Lisbonne pour la cérémonie de remise des Prix du Championnat ELMS 2014.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Max MALKA

 

ELMS Sport

About Author

gilles