PANAMERICAINE. HILAIRE DAMERON DOMINE LE CHRONO DES QUALIFICATIONS

 

PANAMERICAINE-2014-Le-Logo-600x680

 

 

LA CARRERA PANAMERICANA 2014

Au qualifs de ce matin, les favoris se placent sans surprises en tête pour le  grand départ demain…

Après la journée d’hier consacrée aux vérifications techniques et administratives, les concurrents avaient rendez-vous ce matin à 8h00 pour ce que l’on pourrait appeler un « tour de chauffe »…

En effet, ils s’élançaient du WTC (World Trade Center)  pour une liaison de 55 kms, avant d’attaquer le plat du jour, une courte spéciale de 5,8 kms, ayant pour but de fixer l’ordre de départ … mais aussi accessoirement de pouvoir déjà mesurer les forces en présence !

Au rayon des anecdotes et avant de rentrer dans le vif du sujet, mon « entrée en scène » n’était pas prévue pour aujourd’hui, cette courte étape n’étant pas obligatoire et je n’ai pas été le seul dans ce cas puisque une douzaine de concurrents avaient le même choix. En effet, en ce qui nous concerne, les délais de préparation du véhicule ayant été très courts, il restait quelques détails à peaufiner et il valait mieux « assurer » avant de prendre le « vrai » départ demain, la course étant longue, avec un peu plus de 3200 kms à parcourir…

 

 PANAMERICAINE 2014 - Le Commandant Borres qui m'a accueilli toute l'étape dans sa voiture


PANAMERICAINE 2014 – Le Commandant Borres qui m’a accueilli toute l’étape dans sa voiture de la Pomoce Fédérale Mexicaine !

 

Mais je ne me suis pas ennuyé pour autant puisque pour suivre cette étape, je me suis installé à bord d’une voiture de la Police Fédérale et tant qu’à faire plus précisément dans celle du commandant Sergio Borres, qui dirige les huit voitures suivant toute la course (appuyées localement par une bonne dizaine de voitures des brigades « locales »).

J’en ai déjà parlé lors de précédentes éditions, mais l’expérience est vraiment « édifiante » lorsqu’on mesure la différence d’attitude de la Police Fédérale Mexicaine par rapport aux polices de la plupart de pays Européens qui nous entourent et plus particulièrement de la France. Tout est fait pour sécuriser la course, qui se déroule depuis de nombreuses années (à ma connaissance pour y avoir assisté depuis dix bonnes années…) sans aucun accident notoire en circulation dans les étapes de liaison, mais sans « museler » pour autant les concurrents !

 

PANAMERICAINE 2014 - Lalo Leon, l'organisateur supervise la manœuvre à la première arrivée de spéciale de la Carrera Panamericana 2014

PANAMERICAINE 2014 – Lalo Leon, l’organisateur supervise la manœuvre à la première arrivée de spéciale de la Carrera Panamèricana 2014

 

Tout au contraire est fait pour faciliter la vie des pilotes y compris en leur permettant de nombreuses « largesses » par rapport au code de la route et croyez-moi, c’est une sensation de liberté incroyable et appréciable, sans que cela nuise à qui que ce soit.

Voilà le débat est clos, vu que qu’il est de toutes façons impossible et que vivre un rallye dans de telles conditions fait désormais partie du passé et ne reviendra jamais en France…

A bon entendeur, salut !

Voilà pour l’anecdote, rentrons dans le vif du sujet, la course… où les principaux favoris pour la victoire finales ont tous été au rendez-vous, promettant une belle bagarre pour les jours à venir. Jugez plutôt avec les temps des cinq premiers :

 

PANAMERICAINE 2014 - Hilaira Damiron et Liz Tejada à cette même présentation s'entraînent à lever les bras...Photo Silva.

PANAMERICAINE 2014 – Hilaira Damiron et Liz Tejada à cette même présentation s’entraînent à lever les bras…Photo Silva.

 

1. Hilaire Damiron. 1’55 » (Studebaker)

2. Emilio Velasquez. 1’57 » (Studebaker)

3. Paul Hladky. 2’01 » (Studebaker)

4. Erik Comas. 2’03 » (Studebaker)

5. Doug Mockett. 2’04 » (Oldsmobile)

 

Force est de constater qu’une fois de plus il faudra disposer d’une Studebaker pour gagner la Panamericana!  Les Stud ayant déjà montrées leurs suprématies

Ensuite, laquelle franchira la ligne d’arrivée en premier ?

 

PANAMERICAINE 2014 - Perplexe concernant sa voiture, Erik Comas laissse même s'installer Hilaire Damiron à son bord!

PANAMERICAINE 2014 – Perplexe concernant sa voiture, Erik Comas laissse même s’installer Hilaire Damiron à son bord!

 

La question est plus « épineuse » et le suspense est servi. Cela n’empêchait pas les Français Hilaire Damiron et Erik Comas d’échanger leurs points de vue sur l’étape.

Si le premier était satisfait de sa performance et du déroulement de la spéciale, ce n’était pas le cas de Comas. En effet, il était assez mécontent du comportement de sa voiture, dont le set-up ne lui apportait pas du tout satisfaction, sans parler d’une porte récalcitrante qui s’ouvrait en roulant et l’aile avant gauche qui se détachait également en route !

Beaucoup de soucis donc, qui ne l’empêchaient pas de signer un très beau chrono à seulement 8 secondes de Damiron. Entre les deux pilotes se glissaient, le Mexicain Velasquez et l’Américain Hladky, le tout dans un mouchoir de poche…

 

PANAMERICAINE 2014 - Même exercice de style pour Velasquez et Marin.

PANAMÉRICAINE 2014 – Une première belle perf pour Velasquez et Marin.

 

En 5ème position, la seule voiture à faire de la résistance aux Studebaker, celle de l’inusable Doug Mockett, lequel  ne s’avouait pas vaincu et terminait une p’tite seconde seulement derrière Comas.

Rien n’est donc joué forcément, il ne s’agissait que d’une mise en jambes !

Mais les principaux favoris ont cependant toutefois déjà répondu présent, quelques outsiders restant à l’affût derrière eux puisque le 10ème arrive à seulement un peu moins de 15 secondes du premier du jour !

A noter parmi ces dix premiers, la belle prestation du local Castillo sur Studebaker, mais inscrite seulement en Turismo de Produccion, une catégorie inférieure aux voitures les plus performantes.

Enfin très belle prestation de la Datsun de l’équipage américano-tchèque Harvey et Vajdak, qui arrive 8ème en catégorie Historica B, soit en 7ème catégorie par ordre décroissant de performances des voitures…

 

PANAMERICAINE 2014 - Ana Gaby Peralta était naturellement trés éentourée et  également interviewée

PANAMERICAINE 2014 – Ana Gaby Peralta était naturellement très entourée et également interviewée

 

C’est dire la qualité du pilote et la bonne préparation de sa voiture. Arrivé en 10ème position l’espagnol La madrid n’est pas mal non plus, puisqu’inscrit encore un cran en dessous en Historica C, avec sa Mustang.

Pour terminer des nouvelles d’Ana Gaby Peralta qui s’habitue à sa Porsche qu’elle pilote pour la première fois et rallie prudemment l’arrivée en 54ème position. Mais la course est longue et elle aura tout le loisir de se familiariser à sa voiture pour mieux figurer.

Demain départ pour Oaxaca dès 6h du matin alors il est temps d’aller dormir…

 

José CAPARROS

Photos :  GURU 4 RACER

 

 

PANAMERICAINE-2014-STUDEBAKER-de-HILAIRE-DAMIRON - Le 1er leader

PANAMERICAINE-2014-STUDEBAKER-de-HILAIRE-DAMIRON – Le 1er leader

Sport

About Author

gilles