JOEL LEGENDRE DE LA RADIO RTL A RENCONTRE CHRISTINE BIANCHI AU JAPON

 

 F1-2014-Philippe-et-Christine-BIANCHI-sortant de l'Hôpital


F1-2014-Philippe-et-Christine-BIANCHI-sortant de l’Hôpital

 

Joel Legendre, journaliste pour la radio RTL et repris par la chaîne BFM TV dont il est également le correspondant au lointain Japon, a rencontré Christine Bianchi, la maman de Jules Bianchi, le jeune pilote Français, sérieusement accidenté, il y a maintenant douze jours, lors du 43éme tour du Grand Prix du Japon, qui se déroulait sur le circuit de Suzuka.

S’en suit un interview poignant, le journaliste expliquant qu’il l’aperçoit dans le hall de l’hôtel, toute vêtue de noire, assise prostrée avec des lunettes de soleil.

Il s’approche et se présente. Après un refus de s’exprimer, Christine Bianchi, finit par parler.

Extrait de cette conversation terrible:

« Jules n’a pas conscience »

« Mais je ne peux rien dire de plus sauf sur les critiques. Vous savez, certains disent des choses pour se dédouaner de leurs responsabilités.»

« Jules est bien traité. L’hôpital est parfait. Les médecins sont excellents ici, très experts, très respectueux et tous trés gentils avec nous. »

Et la phrase terrible pour tenter d’expliquer les raisons de son silence et de celui de son mari, Philippe Bianchi, lorsque Joel Legendre lui demande, si on la contraint au silence:

« La FORMULE 1, c’est un business, un énorme et très gros business »

Qu’ajouter?

Tout est dit…

Mais c’est une évidence, en fonction de l’évolution de l’état de son fils, Jules Bianchi, toujours considéré comme désespéré, l’affaire n’en restera surement pas là…

Et, tôt ou tard, prendra la direction des tribunaux !

Car quel que soit les explications du directeur de course, et comme l’ont souligné et Alain Prost et Olivier Panis, ce tractopelle n’aurait JAMAIS du se trouver, à l’intérieur de la piste!

Bien des observateurs en coulisses ne comprennent pas pourquoi et comme le font annuellement et depuis des années, les organisateurs du GP de Monaco, la FIA n’impose pas des grues géantes et télescopiques…

Affaire à suivre avec une trés grande attention.

Rappelons les paroles de son mari, Philippe Bianchi, il y a quelques jours, s’adressant à notre confrère Gil Léon, l’envoyé spécial du grands quotidien Nice-Matin :

Le père de Jules Bianchi y promettait des révélations si l’issue se révélait fatale pour son fils :

« Je ne peux pas en dire plus pour l’instant »

Une phrase lourde de sous-entendu…

 

Gilles GAIGNAULT
Photos : DR

Evenements F1

About Author

gilles