ELMS. ALPINE ET NELSON PANCIATICI SONT PRÊTS POUR LA FINALE A ESTORIL !

 

 ELMS-2014-le-Stand-ALPINE-SIGNATECH-NELSON-PANCIATICI


ELMS-2014-le-Stand-ALPINE-SIGNATECH-NELSON-PANCIATICI

 

 

Avant l’ultime rendez-vous ce week-end sur le circuit Portugais d’Estoril et après avoir signé un résultat important sur le circuit du Castellet, l’équipe Signatech-Alpine, occupe, rappelons- le, la 1ère place du classement provisoire du Championnat d’endurance ELMS (European Le Mans Series) 2014.

Avant de le retrouver au Portugal, Nelson Panciatici, nous a confié, qu’il se sentait prêt pour disputer cette finale !

Son bolide, l’Alpine A450 b, a démontré largement son potentiel tout au long de cette saison avec un bilan positif :

Deux podiums et une victoire sur les quatre courses du Championnat déjà courues.

Même si les dix points d’avance peuvent leur permettre d’élaborer plusieurs stratégies, pour remporter un deuxième titre consécutif, une bonne performance sur le circuit d’Estoril, reste obligatoire !

C’est pour cela que l’équipe Signatech Alpine, dirigée par Philippe Sinault, n’a pas relâché son effort et a beaucoup travaillé sur les moindres détails qui pourraient faire la différence.

 

ELMS-2014-RED-BULL-RING-Nelson-PANCIATICI-apres-son-relais-Photo-Eric-REGOUBY

ELMS-2014-RED-BULL-RING-Nelson-PANCIATICI-apres-son-relais-Photo-Eric-REGOUBY

 

La motivation de toute l’équipe est partagée par un Nelson Panciatici confiant :

« Nous nous retrouvons dans une position pratiquement équivalente à celle de l’an passé et nous visons un bon résultat avec le titre comme réel objectif ! L’Alpine A450 b a les moyens de jouer la victoire surtout à Estoril qui est un circuit qui devrait bien lui convenir. Même si j’affectionne son tracé, je suis tout de même allé au simulateur ellip6 afin de reprendre mes repères. Personnellement je vais aborder cette course sans me focaliser sur le titre avec, comme d’habitude, l’objectif de gagner ! Mais on a la chance de pouvoir marquer nos adversaires et à un moment de la course on va devoir certainement penser stratégie, l’essentiel étant de devancer nos adversaires en lice pour le titre (Jota-Newblood-Race Performance)!»

Le co-Champion 2013, poursuit:

« Il ne faudra pas faire la moindre erreur. J’ai confiance car l’équipe Signatech-Alpine a montré qu’elle savait répondre présent lors des grands rendez-vous et tout le monde a beaucoup travaillé pour réussir le doublé ! Avec Paul Loup Chatin et Oliver Webb, mes coéquipiers, nous avons montré à plusieurs reprises que nous étions capables de faire des courses solides. Notre esprit d’équipe nous apporte le petit plus qui devrait faire basculer la balance dans le bons sens ! »

 

LAURENT-FRADON-avec-les-pilotes-ALPINE-SIGNATECH sur le circuit EuroFormula de La Châtre dans l'Indre

LAURENT-FRADON-avec-les-pilotes-ALPINE-SIGNATECH sur le circuit EuroFormula de La Châtre dans l’Indrecv

 

Et, Nelson, précise:

« D’ailleurs, on est tout le temps ensemble et sommes très complices et solidaires. Ces derniéres semaines depuis la course du Paul Ricard, on a passé une journée ensemble a rouler sur les Formule Renault de l’Ecole de pilotage EuroFormula du circuit de La Châtre, avant ensuite de se retrouver pour la course des 24 Heures Karting, qu’organisait notre équipe Signatech Alpine sur le circuit de Salbris. J’estime qu’à nous trois, on forme véritablement un équipage performant. »

 

 24 HEURES KARTING ALPINE SIGNATECH - Philippe SINAULT donne les ultimes recomandations aux 204 pilotes-Photo Eric REGOUBY.


24 HEURES KARTING ALPINE SIGNATECH – Philippe SINAULT donne les ultimes recommandations aux 204 pilotes-Photo Eric REGOUBY.

 

Nelson, conclut:

« Ce serait trop génial de renouveler le titre déja décroché en 2013, avec mon pote Pierre Ragues.»

A la question

« Que feras – tu avec ce deuxième titre ? »

Nelson, nous lâche :

« Si on gagne, j’espére que ce titre me permetra d’intégrer une équipe officielle en LMP1. C’est mon objectif à court terme, avec en ligne de mire la victoire un jour aux prestigieuses 24 Heures du Mans. Je me sens prét apres trois années passées au sein de l’équipe de Philippe Sinault qui m’a appris l’esprit ‘endurance’ et m’a formé aux fondamentaux de cette discipline.»

 

 ELMS-2014-PAUL-RICARD-ALPINE-A450-B-SIGNATECH-Nelson-PANCIATICI


ELMS-2014-PAUL-RICARD-ALPINE-A450-B-SIGNATECH-Nelson-PANCIATICI

 

Néanmoins, les volants étant rares et chers, Nelson poursuivra certainement l’aventure Alpine, si… d’aventure, il ne parvenait pas à obtenir un baquet dans cette catégorie LMP1, ou les volants disponibles sont rares !

Une chose est sure, Nelson est aujourd’hui en ELMS et en LMP2, l’un des plus rapides et ce depuis trois ans. Il a assurément le mental, la pointe de vitesse et l’analyse du parfait pilote d’endurance.

 

 ELMS-2014-PAUL-RICARD-Stand-ALPINE-SIGNATECH-Nelson-PANCIATICI-avec-Bernard-OLLIVIER-le-Boss-d-ALPINE-et-Philippe-SINAULT


ELMS-2014-PAUL-RICARD-Stand-ALPINE-SIGNATECH-Nelson-PANCIATICI-avec-Bernard-OLLIVIER-le-Boss-d-ALPINE-et-Philippe-SINAULT

 

Pour le patron de l’équipe Signatech-Alpine, Philippe Sinault, la défense de son titre en ELMS, reste l’objectif prioritaire dans cette course et il sait pertinemment que Nelson Panciatici, déjà titré en 2013, voudra absolument apporter sa contribution à un doublé qui serait historique pour la marque Alpine!

Philippe qui tout récemment à La Châtre, lors de la journée de roulage de son trio de pilotes d’endurance, au volant des monoplaces de Laurent Fradon, nous confiait:

« Nelson ? Lui, c’est un talent pur. Une pépite. Des qu’il ferme la visière, je sais qu’il va donner le meilleur de lui même. Je ne me pose même pas la question. Au bout de trois saisons avec nous, il a acquis la culture Signature.»

 

Gilles GAIGNAULT
Photos : Max MALKA – Eric REGOUBY et Antoine CAMBLOR

 

ELMS-2014-RED-BULL-RING-Le-Team-ALPINE-SIGNATECH-et-ses-pilotes-Paul-Loup-CHATIN-Nelson-PANCIATICI-et-Oliver-WEBB-Photo-Eric-REGOUBY

ELMS-2014-RED-BULL-RING-Le-Team-ALPINE-SIGNATECH-et-ses-pilotes-Paul-Loup-CHATIN-Nelson-PANCIATICI-et-Oliver-WEBB 1ers – Photo-Eric-REGOUBY

 

ELMS

About Author

gilles