RALLYE OILYBIA MAROC 2014. COMA FETE SON ANNIVERSAIRE ET AL ATTYAH REGNE TOUJOURS

 

 RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-MAGNIFIQUE-JOURNEE-D-ANNIVERSAIRE-POUR-MARC-COMA


RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-MAGNIFIQUE-JOURNEE-D-ANNIVERSAIRE-POUR-MARC-COMA

 

Bon anniversaire pour Marc Coma qui prend la tête du rallye en moto, Al-Attyah enfonce le clou en auto…

Beaucoup de sable au programme ce mardi de cette 4ème étape, entre Zagora et Cheggaga, avec 153 kms de liaison et 226 de spéciale…

Au départ de la spéciale, les concurrents passaient tout près de la frontière Algérienne avant de remonter l’oued Draa pour rejoindre l’ouest de l’erg Chegaga, pour le traverser sur 30kms.

Beaucoup de sable les attendait là-bas et il ne fallait pas se perdre sur les nombreuses pistes parallèles pour rejoindre l’arrivée.

C’était donc un jour un peu spécial pour le Catalan Marc Coma puisqu’il fêtait aujourd’hui 7 octobre, ses 38 ans et il semble bien qu’il se soit offert un beau cadeau tout seul !

En effet, non content de remporter au guidon de sa KTM l’étape du jour, il prend par la même occasion la tête du classement général provisoire, mettant fin à la domination écrasante des pilotes HONDA depuis le début de la course.

Après avoir été dominée pendant 3 jours, KTM sortait la tête de l’eau de la plus belle des manières puisque les trois premiers du jour sont trois motos de la marque Autrichienne !

Depuis le début de la course, Marc Coma semblait un peu en retrait, mais il semble qu’il attendait patiemment son heure, pour porter l’estocade et frapper un grand coup, même s’il n’est pas encore fatal puisqu’il reste encore deux jours de course…

Mais tout de même, c’est bien lui qui s’élancera en tête ce mercredi !

Comment expliquer ce revirement ?

La prédominance du sable sur cette spéciale pourrait être une 1ére explication puisque les dunes de l’erg de Chegaga, sont bien connues et une supériorité des KTM sur les HONDA dans cette configuration pourrait expliquer cette tendance….

Chez HONDA, on avait une autre explication qui ne manque pas de sens :

« Dans les dunes, les premiers se trompent rarement et ce sont eux qui font la navigation et la trace pour les suivants qui n’ont pas besoin de réfléchir… Cette caractéristique gomme donc considérablement les différences de niveau de pilotage ».

Mais Marc Coma déjà victorieux du Maroc et maintes fois du Dakar, n’a auparavant jamais eu besoin de suivre les autres et de se montrer ‘ suceur de roues ‘

Alors quelle est la bonne explication ?

 

 RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-EXCELLENT-SUNDERLAN-CE-MARDI.


RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-EXCELLENT-SUNDERLAN-CE-MARDI.

 

A vous de vous faire une opinion mais les deux versions se tiennent et dans les deux cas de toute évidence Marc Coma, de même que ses coéquipiers avaient bien préparé cette dernière, Sam Sunderland terminant tout près de son leader et Toby Price avec la KTM – Orlen, troisième à seulement 1’10’’.

C’était donc un podium 100 % KTM aujourd’hui !

Du fait de cette belle prestation d’ensemble de l’équipe KTM, Joan Barreda voit sa belle remontée d’hier, suite à la pénalité infligée de 30′, complètement stoppée et sauf gros pépin en tête, il a désormais perdu toute chance de remporter la course, accusant désormais un peu plus de 23′ de retard sur Coma.

Goncalves, leader de la Coupe du Monde, limite les dégâts en terminant 4ème à 2’16, ce qui lui fait perdre une seule place au général où il occupe désormais la 2ème place avec 1’35 » de retard et reste le seul pilote HONDA, à pouvoir contester la victoire à Coma.

C’est en effet mission impossible pour Rodrigues, le 3ème pilote HONDA dans le Top 10, qui compte 16′ 34″ de retard, après avoir cédé sa 3ème place sur le podium aujourd’hui à Sunderland, l’autre pilote KTM

 

 RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-LAIA-SANZ-TOUJOURS-BRILLANTE-ET-EFFICACE


RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-LAIA-SANZ-TOUJOURS-BRILLANTE-ET-EFFICACE

 

La seule à pouvoir se réjouir de sa journée chez HONDA, reste Laia Sanz qui grâce à sa 15ème place de l’étape remonte d’un cran au général où elle est désormais 13ème.

En quad, le Polonais Sonik, qui a vecu une nouvelle journée tranquillou, reste solide en tête, d’autant plus que l’italienne Liparoti disparaît du classement après avoir connu des ennuis mécaniques, et du coup c’est l’Espagnol Eduardo Marcos qui occupe la 2ème place mais est tout de même relégué à la bagatelle de plus de 7h30 !

 

 RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-A-MOULINE-POUR-A-ATTYAH.


RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-A-MOULINE-POUR-A-ATTYAH.

 

En auto, le duel annoncé ou plutôt attendu, a bien eu lieu, même si une fois de plus, la bagarre s’est déroulée à distance, puisque Al-Attyah s’est présenté en premier sur la ligne d’arrivée alors qu’il s’était élancé 2′ derrière Terranova, sans l’avoir doublé sur la piste…
Explication de son copilote Mathieu Baumel à l’arrivée :

« Nous n’avons pas eu besoin d’activer le Sentinel (système embarqué qui permet d’alerter le pilote sur le point d’être doublé de la présence d’un véhicule plus rapide derrière lui) puisque dans les dunes, nous nous sommes séparés et n’avons plus revu Terranova avant l’arrivée ».

Les mouches ont donc changé d’âne aujourd’hui puisque après sa belle performance d’hier qui lui permettait de revenir sur les talons d’Al-Attyah au général, Terranova s’incline non seulement au général mais il concède 2’50 » au Quatari, qui compte désormais 3’30 » d’avance.

 

 RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-TERRANNOVA-EN-PLEIN-FRANCHISSEMENT


RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-TERRANNOVA-EN-PLEIN-FRANCHISSEMENT

 

Malgré cela, Teranova restait optimiste et ne s’avouait pas vaincu, puisqu’il déclarait à l’arrivée :

« Nous avons fait une très bonne navigation aujourd’hui. Ce n’était pas une journée facile, bosselé au début, il y avait aussi beaucoup de hors-piste et pas mal de dunes. C’était très plaisant à conduire ! Nasser est revenu très fort, mais ça n’était pas si mauvais pour nous. Car en ouvrant la piste, on aurait pu perdre beaucoup plus de temps. La bonne chose est que nous n’aurons pas à le faire demain ».

 

 RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-JOURNEE-DIFFICILE-POUR-DE-VILLIERS.


RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-JOURNEE-DIFFICILE-POUR-DE-VILLIERS.

 

Derrière eux, le Sud africain Giniel de Villiers devait ‘ rendre les armes’, victime de soucis de direction assistée, ennuis qui lui faisaient rallier l’arrivée avec 30′ de retard. Autant dire que les carottes sont cuites pour lui et que pour les deux jours à venir, le duel pour la victoire finale se limitera aux aux premiers, aux deux MINI X-Raid.

 

RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-TEN-BRINKE

RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-TEN-BRINKE

 

En effet, même le nouveau 3ème, le Hollandais Ten-Brinke, est relégué à 27’42″… aussi c’est donc franchement mission impossible pour lui, d’ imaginer inquiéter le duo de tête.

C’est un fringant Alvarez qui franchissait la ligne en 3ème place, sauvant quelque peu la mise à TOYOTA, qui a décidément eu beaucoup de mal à contester la suprématie des MINI sur ce rallye.

Sa déclaration à l’arrivée fournit peut-être un début d’explication à ces difficultés :

« Nous partions cinquième ce matin et nous n’avons pas cessé d’attaquer. En début de spéciale, j’avais une faible température sur le différentiel arrière mais tout s’est bien passé. C’était une belle étape aujourd’hui avec de superbes dunes. Malheureusement, nous avions perdu beaucoup de temps en début de rallye, car nous avions cassé la direction assistée. Maintenant on vise les étapes».

 

 RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-ALVAREZ-A-L-ATTAQUE


RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-ALVAREZ-A-L-ATTAQUE

 

La direction assistée serait –elle le talon d’Achille des TOYOTA ?

Heureusement Ten-Brinke, épargné par ces soucis permet à YOYOTA de relever un peu la tête, même s’il a été victime d’une petite mésaventure aujourd’hui .

Écoutons-le :

« C’était une étape difficile, avec pas mal de dunes. Nous avons été stoppés à un moment. L’hélicoptère nous a survolé, j’ai levé les yeux, il y avait beaucoup de poussière, alors je me suis posé sur une petite dune. Nous y avons perdu quelques minutes »

 

 RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-VASSILYEV-DEFEND-SA-POSITION-DE-LEADER-DE-LA-COUPE-DU-MONDE


RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-VASSILYEV-DEFEND-SA-POSITION-DE-LEADER-DE-LA-COUPE-DU-MONDE

 

Vasilyev, leader de la Coupe du Monde se maintient pour sa part en 6ème position au général grâce à une 7ème position aujourd’hui et semble vouloir finir la course sans prendre de risques pour engranger un maximum de points.

 

 RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-FULL-ATTACK-POUR-FDE-ROOY


RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-FULL-ATTACK-POUR-FDE-ROOY

 

En camion, la domination de De Rooy continue, devant ses deux compatriotes Hollandais, puisque malheureusement pour elle, la Portugaise Jacinto doit abandonner sa 3ème place au général, à Van-den-Bosch, suite à l’étape du jour.

Plus que jamais l’arrivée est en vue puisque dès demain nous quittons Zagora et le Sud Maroc, pour rallier Marrakech ou se terminera le rallye Oilybia ce jeudi.

Rendez-vous est pris.

 

José CAPARROS

Photos : DESERTRUN -Alain ROSSIGNOL et  Jorge CUNHA

 

RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-NANU-ROMA-DE-RETOUR-APRES-UNE-JOURNEE-DIFFICILE-LUNDI

RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-NANU-ROMA-DE-RETOUR-APRES-UNE-JOURNEE-DIFFICILE-LUNDI

 RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-VAN-LOON-TOUJOURS-A-L-ATTAQUE.


RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-VAN-LOON-TOUJOURS-A-L-ATTAQUE.

 RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-CROISEMENT-PERILLEUX


RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-CROISEMENT-PÉRILLEUX

 RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-SUIVRE-L-HELIVOPTER-DE-L-ORGANISATION-CA-PEUX-PARFOIS-SERVIR.


RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-SUIVRE-L’HELICOPTERE-DE-L’ORGANISATION-CA-PEUX-PARFOIS-SERVIR.

Sport

About Author

gilles