L’ANCIEN PILOTE DE FORMULE 1, l’ITALIEN ANDREA DE CESARIS SE TUE A MOTO

ANDREA-DE-CESARIS-Team-LIGIER-1985.

ANDREA-DE-CESARIS-Team-LIGIER-1985.

 

L’ANCIEN PILOTE DE FORMULE 1, l’ITALIEN ANDREA DE CESARIS SE TUE A MOTO

 

 

L’ancien pilote de Formule 1, l’Italien Andrea de Cesaris s’est tué ce dimanche dans un accident de la route, alors qu’il se trouvait au guidon de sa moto – Une Suzuki 600 –  sur la rocade de Rome.

Âgé de 55 ans – il était né le 31 mai 1959 – de Cesaris a participé au Championnat du monde de F1 pendant 15 ans, de 1980 à 1994, disputant 208 Grands Prix.

A son palmarès, une pole position et cinq podiums

Dont le tour premier, le dimanche 23 Mai 1982 lors du plus prestigieux des GP, celui de Monaco, où il se classe 3éme derriére la Brabham de Ricardo Patrese et la Ferrari de Didier Pironi

En 1983, toujours avec l’Alfa, il signe deux nouveaux podiums aux GP d’Allemagne et d’Afrique du sud

le 17 mai 1987 lors du Grand Prix de Belgique disputé sur le circuit ardennais de Spa-Francorchamps, Andrea au volant de la Brabham, se classe 3ème derrière les McLaren d’Alain Prost et du Suédois Stefan Johansson.

Enfin, en 1989, finit 3éme du GP du Canada au volant de la Dallara de la Scuderia BMS Italia

 

Champion du monde junior de karting, Andrea accède à la Formule 1 à 21 ans, en pleine saison 1980 au sein de l’écurie Alfa Romeo où il récupère le volant du Français Patrick Depailler qui vient de se tuer le 1er aout, lors d’une séance d’essais privés organisée par son équipe Alfa Roméo sur le circuit allemand d’Hockenheim

Si De Cesaris fait preuve d’une réelle pointe de vitesse, son principal défaut est de beaucoup sortir de la piste

Ainsi lors de la saison 1981, chez McLaren, où il vient d’être recruté pour remplacer Alain Prost qui a été enrôlé par l’équipe Renault, Andrea endommage dix-huit châssis, au grand dam du nouveau patron, Ron Dennis, lequel vient de racheter l’équipe à Teddy Mayer.

Du coup, son contrat n’est pas renouvelé et il s’en retourne chez Alfa que dirige Carlo Chiti.

Et il signe à Long Beach ce qui sera sa seule et unique pole en carrière mais en course, il… tape les rails !

Trois ans plus tard, c’est pour les mêmes raisons, ses sorties de route à répétition que Guy Ligier, le vire après sa cabriole lors du GP d’Autriche à Zeltweg, laissant son baquet au jeune espoir Français Philippe Streiff

Au cours de sa carrière, Andréa a piloté successivement pour les écuries Alfa Roméo, McLaren, Ligier, Brabham, Minardi, Rial, BMS, Jordan et Tyrrell

 

Gilles GAIGNAULT
Photo : TEAM

 

Nécrologie

About Author

gilles