RALLYE OILYBIA MAROC 2014. LES FAUVES SONT LÂCHES…. LA MINI DE TERRANNOVA DEVANT

 

 

RALLYE OILYBIA MAROC 2014. LES FAUVES SONT LÂCHES....

RALLYE OILYBIA MAROC 2014. LES FAUVES SONT LÂCHES….

 

Les fauves sont lâchés…

Après la revue d’effectifs d’hier tous les concurrents étaient bien évidemment fin prêts et présents ce samedi matin pour s’élancer de ZAOUIET MELAYKHAF en direction de DAMIA, soit une 1ére journée avec 276 kms de spéciale et 45 kms de de liaison.

 

 RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-L-avenir-appartient-a-ceux-qui-se-levent-tot


RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-L-avenir-appartient-a-ceux-qui-se-levent-tot

 

Dès l’aube, les motards, toujours les premiers à partir en rallye-raid, se retrouvaient devant l’hôtel Belere, d’où avait lieu un premier départ, leur permettant de rejoindre la spéciale chronométrée à 17 kms de là.

Au programme de cette étape beaucoup de navigation, avec une mise en jambe sablonneuse, vers le sud sur des pistes roulantes mais piégeuses pour rejoindre Merzouga.

 

RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-Les-pilotes-nont-pas-été-privés-de-désert-aujourdhui. et de dunes

RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-Les-pilotes-nont-pas-été-privés-de-désert-aujourd’hui. et de dunes

 

Les concurrents affrontaient ensuite leurs premières dunes en traversant le célèbre erg chebbi, pour remonter l’oued sablonneux dans lequel ils devaient trouver la difficile sortie, les menant vers la dernière partie de la spéciale sur des pistes roulantes mais où la navigation restait très présente.

En moto, tous les favoris répondaient présents, entamant déjà une lutte très serrée, à coups de secondes, les cinq premiers se tenant en in peu plus de 4′ après ce hors d’oeuvre de plus de 270 kms de spéciale !

 

 RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-Joan-Barreda-le-1er-leader-de-la-course-Photo-HRC


RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-Joan-Barreda-le-1er-leader-de-la-course-Photo-HRC

 

HONDA était la première des deux marques favorites à dégainer ses ‘ premiers couteaux ‘ puisque l’Espagnol Joan BARREDA se classait en tête, devant son coéquipier le Portugais Paulo GONCALVES, l’inoxydable Catalan Marc COMA sur sa KTM, venant compléter le podium, à seulement 1’51 » du premier leader.

 

 RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-Marc-Coma-3ème-du-jour


RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-Marc-Coma-3ème-du-jour

 

Derrière, on assistait à un tir groupé des autres pilotes de ces deux marques qui trustaient le Top 10 !

A noter également la très belle 13ème place de la tout aussi séduisante Laia SANZ, première femme au classement, qui montrait ainsi rapidement que les sports mécaniques ne sont plus exclusivement la chasse gardée des hommes !

 

RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-Laia-Sanz.

RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-Laia-Sanz.

 

Le Français Da COSTA, au guidon de sa YAMAHA, se classait pour sa part 17ème juste derrière le premier tricolore au général, Florent Vayssade, sur une SHERCO.

Interviewé à l’arrivée Joan BARREDA nous déclarait :

« Tout a bien marché, je suis content du déroulement de cette étape où après être parti derrière et malgré une navigation difficile, j’ai seulement perdu deux minutes, suite à une petite erreur de nav, mais pour le reste tout a bien fonctionné me permettant de prendre la tête. Maintenant il faut bien gérer cette position et faire preuve d’une stratégie intelligente ».

Malgré son jeune âge, le garçon, en plus d’être rapide, sait de toute évidence garder la tête froide !

 

 RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-Paulo-Goncalves-et-Helder-Rodrigues-en-plein-franchissement-de-dunes-Photo-HRC


RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-Paulo-Goncalves-et-Helder-Rodrigues-en-plein-franchissement-de-dunes-Photo-HRC

 

 

En Quad, pour ce qui est du Championnat du monde, la messe semblait déja dite dès cette première étape, puisque le Polonais SONIK réalisait une magnifique prestation, terminant 18ème au classement général et laissant son premier poursuivant… à plus d’une heure et quart dés l’entame de cet Oilybia Rallye du Maroc.

Mais comme toujours en compétition, s’il a visiblement et semble-t-il fait le plus dur, n’ayant plus qu’à contrôler pour décrocher le titre, gare au relâchement et à ne pas chuter, ou ce qui reste une possibilité permanente dans le désert, ne pas non plus… s’égarer !

 

RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-NANI-ROMA

RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-NANI-ROMA

 

En voiture, cette première étape, allait nous fournir son premier coup de théâtre, avec une journée ‘ catastrophe ‘ pour l’un des favoris, l’Espagnol Nani ROMA, vainqueur en titre du dernier Dakar et qui perdait d’ores et déjà toute chance de victoire finale…

Il faisait pourtant une belle course. Il était premier au CP2, puis quatrième au CP3. Que s’est-il passé ?

L’intéressé ne nous le dira pas, il ne s’est pas arrêté sur la ligne d’arrivée. Enervé visiblement. Les pneumatiques de nombreux concurrents ont été mis à rude épreuve aujourd’hui. Peut-être que Nani a utilisé toutes ses roues de secours.

Effectivement, on apprendra plus tard le motif de sa colère…

En effet, Nani était victime ce samedi de la bagatelle de trois crevaisons, ce qui l’obligeait lors de la dernière à attendre une roue de secours, puisque son véhicule et comme la plupart des bagnoles en course, n’en comporte que deux !

 

 RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-Orlando-Terranova-1er-vainqueur.


RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-Orlando-Terranova-1er-vainqueur.

 

Il perdait ainsi en cette étape inaugurale 24′ sur le vainqueur du jour, le redoutable l’Argentin Orlando TERRANNOVA sur MINI, qui terminait devant le Sud africain Giniel de VILLIERS – un ancien lauréat du Dakar du temps des VW Touareg – et qui roule désormais au volant d’un pick-up TOYOTA.

 

RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-AL-ATTYAH.

RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-AL-ATTYAH.

 

Suivait une autre MINI, celle du Qatari Nasser AL ATTYAH, lui aussi lauréat d’un Dakar avec un Touareg et qui complétait le 1er podium à seulement 1’05 » du vainqueur du jour.

 

 RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-Surf-sur-dune-pour-Giniel-de-Villers


RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-Surf-sur-dune-pour-Giniel-de-Villers

 

A noter que la suprématie attendue des MINI, les ‘ ptits’ bolides du TeamX-Raid cher à Sven QUANDT, qui dominent outrageusement cette discipline des rallyes-raid depuis le retrait de l’ogre qu’était précédemmet la redoutable et redoutée équipe VW, a incroyablement lors de cette 1ére journée, été mise à mal par les TOYOTA, dont trois des voitures se classaient dans le Top 5 !

Derrière on a vu un Bernhard TEN-BRINKE un peu nerveux. Quatrième, à 3’37’’, il n’était pas très content de la navigation de son co-pilote. Si l’ancien vainqueur du Maroc ne perd pourtant pas beaucoup de temps, une erreur bête, après seulement 5 kilomètres de course apparemment, leur a coûté un temps inutile.

 

 RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-VASILYEV.


RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-VASILYEV.

 

A retenir encore que le leader de la Coupe du Monde, le Russe VASSILYEV sur sa MINI, ne finit pour sa part qu’en 7ème position, loin derriére TERRANOVA, à 9″46 !!!

Orlando Terranova qui une fois parvenu à l’arrivée, lâchait:

« C’était une belle étape. On savait qu’il y avait du danger, alors j’ai été prudent. Nous n’avons eu qu’une toute petite erreur de navigation. La Mini s’est très bien comporté, mais peut-être peut on pousser encore un peu plus ».

L’avertissement est lancé à tous ses adversaires !

 

RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-Dépassement-dangereux-dans-les-dunes.

RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-Dépassement-dangereux-dans-les-dunes.

 

 

Chez les camions, on assistait à un tir groupé des pilotes Bataves, les toujours trés performants Hollandais, avec la 1ère place pour DeROOY, suivi de ses compatriotes, STACEY et Van-den-BOSCH.

 

 RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-Le-MAN-de-JACINTO


RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-Le-MAN-de-JACINTO

 

Notre « chouchoute » la jolie et encore toujours plus rapide Elisabete JACINTO, finissant, elle, à une très belle 4ème place, à seulement 42″du podium.

A noter que le vainqueur de cette catégorie termine à seulement 24’25 » du 1er au classement général auto, mais comme c’est souvent le cas devant de très nombreuses voitures.

C’est dire les performances de ces ‘géants’ de la route, qui s’avèrent de nouveau, être également des ‘géants’ des sables !

Voilà un rapide compte-rendu de cette 1ére étape d’ouverture de l’Oilybia millésime 2014;

Rendez-vous des demain dimanche pour la suite des hostilités mais la grande bagarre attendue n’a pas tardé…

En espérant vous envoyer un peu du soleil de plomb qui nous a accompagné finalement toute la journée dans ce desert du sublime Sud Maroc.

 

José CAPARROS
Photos : Alain ROSSIGNOL et José CAPARROS

 

 RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-1er-concurrent-arrivé-au-CP-de-la-1ère-spéciale


RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-1er-concurrent-arrivé-au-CP-de-la-1ère-spéciale

 RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-Une-arrivée-au-milieu-de-nulle-part-coté-spectateur.


RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-Une-arrivée-au-milieu-de-nulle-part-coté-spectateur.

 RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-La-meme-mais-vote-pilote-cette-fois


RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-La-même-mais-vu cote-pilote-cette-fois

 RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-Al-Attyah-entouré-de-ses-fans-venus-du-Qatar-pour-l-encourager


RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-Al-Attyah-entouré-de-ses-fans-venus-du-Qatar-pour-l’encourager

 RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-Le-Belge-De-Leeuw-nest-pas-peu-fier-de-sa-HRX-FORD


RALLYE-OILYBIA-DU-MAROC-2014-Le-Belge-De-Leeuw-‘est-pas-peu-fier-de-sa-HRX-FORD

 RALLYE OILYBIA DU MAROC 2014 - Une déco très couleur locale pour cette Toyota tunisienne.j


RALLYE OILYBIA DU MAROC 2014 – Une déco très couleur locale pour cette Toyota tunisienne.

 RALLYE OILYBIA DU MAROC 2014 -Le portugais Palmeiro ne donne pas dans la dentelle


RALLYE OILYBIA DU MAROC 2014 -Le portugais Palmeiro ne donne pas dans la dentelle

Sport

About Author

gilles