ENDURANCE WEC. VICTOIRE ET DOUBLE DES AUDI A AUSTIN AU TEXAS. ENORME FRUSTRATION CHEZ TOYOTA

 

 

 

WEC-2014-AUSTIN-AUDI-N°2 sur la piste détrempée file vers un nouveau succés

WEC-2014-AUSTIN-AUDI-N°2 sur la piste détrempée file vers un nouveau succés

 

Victorieuse en juin dernier des 24 Heures du Mans, où elle avait signé un doublé avec ses deux équipages, celui de la N°2 composé du Français Benoit Tréluyer, du Suisse Marcel Fassler et de l’Allemand André Lotterer, devançant celui de la voiture-sœur la N°2 de l’Espagnol Marc Géne, du Brésilien Lucas di Grassi et du Danois Tom Kristensen, l’équipe Audi récidive et renouvelle cette performance, en s’offrant cette nuit au Texas, un nouveau doublé aux Six Heures d’Austin et dans le même ordre, la N°2 précédant toujours la N°1.

Seul changement par rapport à la victoire Sarthoise, le Français Loïc Duval, sérieusement accidenté lors de la premiére soirée des essais en terre mancelle, le mercredi 11 juin dernier et forfait pour les 24 Heures, a retrouvé sa place dans le baquet de l’Audi N°1, à la place de Marc Géne, e pilote de réserve du Team, que dirige le Docteur Wolfgang Ullrich

Mais si en Sarthe, le trio victorieux, l’avait emporté au terme des 24 Heures, avec 3 tours d’avance, à l’arrivée à Austin sur le circuit des Amériques, cette fois le Suisse Marcel Fassler alors au volant, ne triomphe qu’en l’emportant  en 6h01’52″122, avec 53″07″ d’avance sur la N°2 que pilotait en fin de course, di Grassi

 

WEC-2014-AUSTIN-Avant-Orage-et-tempete-TOYOTA-08-DAVIDSON-Anthony-Buemi-Sebastien-Lapierre-Nicolas-Toyota-Ts-040-Hybrid-Lmp1-H-Team-Toyota-Racing

WEC-2014-AUSTIN-Avant-Orage-et-tempete-TOYOTA-08-DAVIDSON-Anthony-Buemi-Sebastien-Lapierre-Nicolas-Toyota-Ts-040-Hybrid-Lmp1-H-Team-Toyota-Racing

 

Et, comme au Mans, c’est une Toyota, la même, la N° 8 de l’équipage composé du Français Nicolas Lapierre, du Britannique Anthony Davidson et du Suisse Sébastien Buemi, qui complète le podium, à 1’03″495

Suivent, à 1 et 2 tours, les deux Porsche, la N°14 du trio Romain Dumas, Neel Jani et Marc Lieb, devant la N°20 de Mark Webber, Timo Bernhard et Brandon Hartley et la seconde Toyota, également à 2 tours, la N°7 d’Alex Wurz, Stéphane Sarrazin et Mike Conway, ce dernier remplaçant Nakajima, retenu par une course chez lui, au Japon.

 

WEC-2014-AUSTIN-la-PORSCHE-14.

WEC-2014-AUSTIN-la-PORSCHE-14 sous le déluge.

 

 

L’Audi R18 e-tron quattro N°2 de Marcel Fässler, André Lotterer et Benoît Tréluyer, renouvelle donc sa victoire du Mans, en remportant cette quatrième manche du Championnat du Monde d’Endurance WEC de la FIA sur le Circuit des Amériques à Austin Texas, USA.

La Rebellion R-one N°12 de Nicolas Prost, Nick Heidfeld et Mathias Beche, qui termine septième à 8 tours, s’offre la victoire de la catégorie LMP1-L cependant que l’Oreca 03-Nissan de l’écurie KCMG, prend l’avantage en LMP2 et se classe huitième à 12 tours. Devançant  une autre ‘Oreca 03-Nissan du Team Russe SMP du trio Zlobin, Minassian et.Mediani et classée dans le même tour.

L’HPD ARX 03b de l’équipe Américaine Extreme Speed de Sharp, Dalziel et Ed Brown, finit 10éme du classement général à 16 tours, complétant le podium LMP2. Devant la Ligier JSP2 de l’équipe G-Drive de Rusinov, Pla et Canal, 4éme  dans le même tour.

Une bataille de tous les instants, a vu Aston Martin prendre le dessus dans les catégories LMGTE, avec la Vantage V8 N°97 de Darren Turner et Stefan Mücke en LMGTE Pro et la N°98 de Pedro Lamy, Paul Dalla Lana et Christoffer Nygaard, en LMGTE Am qui devance une autre Aston Martin , la N°95.

 

WEC-2014-AUSTIN-ASTON-MARTIN-N°97-1ére-en-LMGT-PRO

WEC-2014-AUSTIN-ASTON-MARTIN-N°97-1ére-en-LMGT-PRO

 

La Porsche N°92 des Français Makowiecki et Pilet se classe seconde en LMGTE/Pro dans le même tour que l’Aston Martin, le podium étant complété par la Ferrari F458 AF Corse de Bruni-Vilander, également à 16 tours de l’Audi victorieuse.

De cette coure on retiendra encore que la Lotus AER de Bouchut, Rossiter et Lucas Auer, se classe 15éme, à 17 tours, seconde de la classe LMP1 -L, remportée par la Rebellion.

On rappellera qu’en début de course après 1 heure 35′, l’épreuve a été momentanément stoppée pendant presqu’une heure (55′) au drapeau rouge, un violent orage avec un véritable déluge, inondant la piste, ayant immédiatement occasionné une multitude de sorties de piste, fort heureusement sans dommages.

Cette averse torrentielle survenue après les 90 premières minutes de course, provoquait un festival de sorties de piste, de nombreuses voitures se sont en effet retrouvées piégées après des glissages en aquaplaning, et la direction de course prenait sagement la décision d’interrompre l’épreuve par le biais d’un drapeau rouge qui allait durer pendant 55 minutes. Voir notre article précédent !

La reprise se fit sous régime de safety car pendant plusieurs tours, laissant ainsi le temps à la piste de s’assécher un peu et aux voitures d’évacuer l’eau avant que le drapeau vert de reprise définitive, ne soit à nouveau déployé

 

 WEC 2014 Austin - TOYOTA alors en tete


WEC 2014 Austin – TOYOTA alors en tête, lorsque le déluge s’abat sur la course

 

D’ou l’immense frustration de Yoshiaki Kinoshita, le Président de l’équipe Toyota, lequel se montrait terriblement déçu car avant l’interruption provoquée par cet orage aussi soudain que brutal, c’est l’une de ses voitures qui se trouvait leader !

« C’est un résultat frustrant parce que nous avions la voiture la plus rapide, mais ne pouvions pas gagner la course. Les conditions humides ont été extrêmement difficile et, malheureusement, nous avons souffert plus que nos concurrents. A partir de là, il s’agissait d’un exercice de limitation des dommages où nous avons dû pousser aussi fort que possible pour obtenir le maximum de points disponibles. Nous voulions beaucoup plus, ce week-end et nous insisterons très fort pour atteindre un bien meilleur résultat à Fuji à la hauteur de nos ambitions.»

C’est vrai que ce déluge a brouillé les cartes mais il y a un an au Fuji, le Team Toyota a gagné la manche Japonaise du WEC dans des conditions similaires, pire même car les concurrents n’avaient en tout et pour tout, bouclés que 16 tours derrière la safety car !

Qu’en pensent ses pilotes?

Anthony Davidson:

« En regardant ce qui s’est passé, c’est une énorme frustration lorsque le résultat ne correspond pas à la réalité. Les bonnes nouvelles sont que nous avions la voiture la plus rapide. Nous aurions dû gagner, c’était clair. À l’avenir, nous avons une voiture pour nous battre pour le championnat. Cela va être difficile, mais nous sommes toujours en avance dans le classement au championnat des pilotes au moins. Nous ne pouvons que regarder en avant et nous assurer que nous gagnerons beaucoup de courses parce que nous le pouvons à partir de la prochaine. »

Nicolas Lapierre:

« Je suis très déçu parce que nous avions la voiture pour gagner la course. Tout le monde attendait le beau temps, mais nous avons eu cette grande douche qui a tout changé. Nous avions une voiture rapide sur le sec, un peu plus rapide qu’Audi, même dans les conditions humides et intermédiaires nous étions beaucoup plus forts. Je suis déçu, mais c’est un bon signe pour le reste de la saison. »

Sébastien Buemi:

« Je ne sais pas quoi dire à part que je suis vraiment déçu de ce qui s’est passé, car on sent que nous avons abandonné la victoire. Pour le championnat, ce n’est pas si mal, c’est encore un podium, mais nous ne pouvons pas être heureux, car nous avions encore la voiture la plus rapide et à la fin, nous sommes seulement en troisième position. C’est comme cela, mais nous allons essayer de rebondir au Japon.»

Evidemment du côté de chez Audi, les analyses étaient bien différentes.

 

WEC 2014 - AUSTIN- Le Docteur ULLRICH

WEC 2014 – AUSTIN- Le Docteur ULLRICH

 

Ainsi, le Docteur Wolfgang Ullrich, le grand patron d’Audi Motorsport qui lâchait:

« Ce fut une course très difficile. La pluie diluvienne qui a conduit une partie des voitures hors de la piste et notre décision au bon moment pour être le premier à passer à des pneus pluie ont joué un rôle crucial dans notre doublé et victoire. Mais ce fut notre bon choix suivi d’un bon rythme. Tout a parfaitement fonctionné et comme nous avions une bonne voiture, les pilotes ont réalisés de superbes relais avec des ravitaillements rapides. Nous pouvons donc pleinement profiter de ce succès. C’est génial que les choses se poursuivent de façon positive après Le Mans.»

 

WEC 2014 -AUSTIN-  RALF-JUTTNER

WEC 2014 -AUSTIN-
RALF-JUTTNER

 

Ralf Jüttner, le Directeur Technique de l’équipe Audi Sport, poursuivait:

« Ce fut une course très mouvementée. Lorsque nous avons utilisé les pneus pour deux relais, nous avons commencé à progresser. Sous la pluie, nous avons pris exactement la bonne décision au bon moment. ‘Merci’ à l’observateur Audi, qui a annoncé tous les dangers pour nosc pilotes par transmission radio. Après l’interruption par les drapeaux rouges, nous avancions avec une attaque tous azimuts. C’était difficile parce que nos rivaux ont été très rapides aussi. Nous avons su bien gérer nos pneus et nos pilotes ont été sensationnels. La victoire et ce doublé est génial et nous nous dirigeons vers le totre au championnat des constructeurs. Nous aimerions bien que les choses continuent comme ça.»

 

WEC-2014-AUSTIN-Le-TRIO-AUDI-N°2-victorieux.

WEC-2014-AUSTIN-Le-TRIO-AUDI-N°2-victorieux.

 

Côté pilotes, c’était le grand bonheur dans le clan des potes, le trio victorieux

Marcel Fässler qui a franchi en vainqueur le damiers, expliquait:

« Nous sommes très heureux parce que la victoire était parfaite, contrairement à notre séance de qualification. La course a été un peu sauvage au début, avec la pluie dans la première phase. Mais l’équipe Audi a fait le meilleur travail afin d’étudier une vue d’ensemble de la situation et a ensuite pris les mesures appropriées. Mes coéquipiers ont conduit brillamment. Vers la fin de la course, j’ai encore poussé pour avoir un avantage sachant que je devais faire une dernière escale pour ravitailler. C’est formidable que nous ayons réussi à décrocher et la victoire et la seconde place comme au Mans. »

André Lotterer, ajoutait:

« Un superbe résultat pour l’équipe. Vous ne pouvez pas souhaiter rien de mieux que la première et la deuxième place. La performance de l’équipe aujourd’hui était superbe. Ceci s’applique également à notre partenaire Michelin. L’équipe technique était convaincu que nous ne ferions changer les pneus à chaque autre arrêt. Nous n’avons pas fait d’erreurs sous la pluie. C’est surement une étape importante dans le championnat.»

Et, le Français de la bande qui respire la joie de vivre depuis son association il y de cela trois ans, et démontre une formidable solidarité, Benoît Tréluyer, concluait:

« C’était une course fantastique. Beaucoup de choses se sont passées. La numéro 8 Toyota a été très rapide au départ, mais au début, ils le sont toujours. Puis nous avons eu un bon rythme et nous étions près d’eux. Après l’interruption de la pluie, nous avons commencé à nous rapprocher de l’avant. Cela a rendu possible pour moi de contrôler le rythme et de prendre l’avantage. Je n’ai pas pris trop de risques et je suis content de mon relais. André (Lotterer) et Marcel (Fässler) comme d’hab, ont conduit superbement.»

 

Peter GRISWOLD
Photos : WEC et TEAMS

 

WEC-2014-AUSTIN-Le-podium-avec-les-equipages-des-deux-AUDI-et-de-laTOYOTA-N°8

WEC-2014-AUSTIN-Le-podium-avec-les-equipages-des-deux-AUDI-et-de-laTOYOTA-N°8

 

 

LE CLASSEMENT FINAL DES SIX HEURES D’AUSTIN

 

1. Fassler-Lotterer-Treluyer (Audi R18 e-tron quattro) Audi, les 157 tours en  6h01’52″122
2. Di Grassi-Duval-Kristensen (Audi R18 e-tron quattro) Audi, à 53″016
3. Davidson-Lapierre-Buemi (Toyota TS040 Hybrid) Toyota, à 1’03″945
4. Dumas-Jani-Lieb (Porsche 919 Hybrid) Porsche, à 1 tour
5. Bernhard-Webber-Hartley (Porsche 919 Hybrid) Porsche, à 2 tours
6. Wurz-Sarrazin-Conway (Toyota TS040 Hybrid) Toyota, à 2 tours
7. Prost-Heidfeld-Beche (Rebellion R One-Toyota) Rebellion, à 8 tours
8. Howson-Bradley-Matsuda (Oreca 03-Nissan) KCMG, à 12 tours
9. Zlobin-Minassian-Mediani (Oreca 03-Nissan) – SMP, à 12 tours
10. Sharp-Dalziel-Brown (ARX 03b – Honda) Extreme Speed, à 16 tours
11. Turner-Mucke (Aston Martin Vantage) Aston Martin, à 16 tours
12 – Pilet-Makowiecki (Porsche 991 RSR) – Manthey-Porsche, à 16 tours
13. Bruni-Vilander (Ferrari 458) AF Corse, à 16 tours
14 .Rusinov-Pla-Canal (Ligier JS P2-Nissan) G Drive, à 16 tours
15. Bouchut-Rossiter-Auer (Lotus CLM P1/01) Lotus, à 17 tours
16. Tandy-Bergmeister (Porsche 991 RSR) – Manthey-Porsche AG, à 18 tours
17. Lamy-Dalla Lana-Nygaard (A.M. Vantahe) Aston Martin, à 19 tours
18. Poulsen-H.Hansson-Stanaway (A. M. Vantage) Aston Martin, à 19 tours
19. Rigon-Calado (Ferrari 458) AF Corse, à 20 tours
20. Ried-Bachler-Al Qubaisi (Porsche 911 RSR), Proton, à 20 tours
21 – Cioci-Venturi-Perez Companc (Ferrari 458), AF Corse, à 20 tours
22. MacDowall-O’Young-Rees (A. M. Vantage), Bamboo, à 20 tours
23. Segal-Roda-Ruberti (Ferrari 458) 8Star, à 21 tours
24.R.Taylor-J.Taylor-Milner (Corvette C7.R) Corvette Racing, à 22 tours
25. Krohn-Jonsson-Collins (Ferrari 458) Krohn Racing, à 22 tours
26. Wyatt-Rugolo-Bertolini (Ferrari 458) AF Corse, à 24 tours
27. Perrodo-Collard-Vaxiviere (Porsche 911 GT3 RSR) – Prospeed, à 46 tours

 

ABANDONS
88° tour: Kraihamer-Belicchi-Leimer
75° tour: K.Ladygin-Shaitar-A.Ladygin

 

 

WEC-2014-AUSTIN-Les-pilotes-AUDI-N°1-seconds-DUVAL-DI-GRASSI-KRISTENSEN.

WEC-2014-AUSTIN-Les-pilotes-AUDI-N°1-seconds-DUVAL-DI-GRASSI-KRISTENSEN.

WEC-2014-AUSTIN-Les-deux-AUDI-N°2-et-N°1-1ére-et-seconde-des-Six-Heures.j

WEC-2014-AUSTIN-Les-deux-AUDI-N°2-et-N°1-1ére-et-seconde-des-Six-Heures.j

WEC-2014-AUSTIN-La-PORSCHE-14-DUMAS-Romain-Jani-Neel-Lieb-Marc-Porsche-919-Hybrid-Lmp1H-Team-Porsche

WEC-2014-AUSTIN-La-PORSCHE-14-DUMAS-Romain-Jani-Neel-Lieb-Marc-Porsche-919-Hybrid-Lmp1H-Team-Porsche

FIA WEC Sport

About Author

gilles