F1. AU GP DE SINGAPOUR, LEWIS HAMILTON ARRACHE LA POLE A ROSBERG POUR … SEPT MILLIÈMES !

 

F1 2014  SINGAPOUR  - HAMILTON devant ROSBERG

 

Nouvelle pole et 1ére ligne pour les deux pilotes Mercedes, Lewis Hamilton en 1’41″681  précédant Nico Rosberg de 0″007 et la Red Bull-Renault de Daniel Ricciardo, 3éme à 0″173

Suivent et dans l’ordre, la seconde Red Bull- Renault de Sebastian Vettel, à 0″221 et la 1ére des Ferrari, celle de Fernando Alonso, brillant lors des essais libres – 1er, 2éme et 1er des trois sessions – et seulement cinquième de ces qualifications à 0″226.

 

 F1-2014-SINGAPOUR-La-RED-BULL-RENAULT-de-Seb-VETTEL


F1-2014-SINGAPOUR-La-RED-BULL-RENAULT-de-Seb-VETTEL

 

Ensuite, on pointe la Williams-Mercedes de Félipe Massa à 0″319, la Ferrari de Kimi Räikkonen à 0″489, la Williams de Bottas à 0″506, la McLaren-Mercedes de Kevin Magnussen à 0″509 et la Toro Rosso-Renault du Russe Daniil Kvyat à 1″681 

Eliminés en Q2 : 11-Button, 12-Vergne, 13-Hülkenberg, 14-Guttierez, 15-Perez, 16-Grosjean.

Eliminés en Q1  : 17-Sutil, 18-Maldonado, 19-Bianchi, 20-Kobayashi, 21-CHilton, 22-Ericsson.

Hamilton s’offre donc d’un fil … sept millièmes, la 37éme pole de sa carrière. Et aussi la 3éme à Singapour

Capital de s’élancer depuis la position de pointe ici à Singapour, car comme à Monaco, il est quasiment impossible de doubler, les dépassements et comme en Principauté, étant franchement difficiles.

 

F1-2014-SINGAPOUR-MERCEDES-de-Lewis-HAMILTON

F1-2014-SINGAPOUR-MERCEDES-de-Lewis-HAMILTON

 

Mais le Britannique de l’équipe Mercedes est parvenu à ce qu’il était venu chercher, à savoir décrocher cette pole pour pouvoir s’élancer ce dimanche depuis la position de pointe devant son équipier et néanmoins tout premier adversaire, l’Allemand Nico Rosberg, finalement second, mais battu d’un rien… 0″007 !

De quoi pester et rager… ce qu’il ne s’est pas gêné de faire!

Dés le début des qualifications, il était écrit que la Q1 se disputerait avec les ‘SUPERSOFT ‘ !

La pole position revient donc à Lewis Hamilton au terme de cette session âprement disputée, surement la plus disputée de la saison.

Avec 100% de probabilité de voir apparaître soudainement en piste, la fameuse …voiture de sécurité sur ce circuit, trois arrêts constituent avant la course, la meilleure stratégie…

Avec les première et deuxième places de Lewis Hamilton et Nico Rosberg sur la grille de départ du Grand Prix de Singapour, Mercedes monopolise une fois de plus, la première ligne pour la septième fois cette saison.

La séance, pendant laquelle les ‘P Zero Rouge Supertendres’ furent privilégiés, a par ailleurs été la plus serrée de l’année, 7/1000éme de seconde, seulement, séparant le poleman de son dauphin!

 

 F1-2014-SINGAPOUR-LES-3-Premiers-des-essais-qualificatifs-le-20-SEPTEMBRE


F1-2014-SINGAPOUR-LES-3-Premiers-des-essais-qualificatifs-le-20-SEPTEMBRE

 

Pendant la Q1, qui s’est déroulée avec des températures de 28°C dans l’air et de 34°C sur la piste, la plupart des pilotes chaussaient les deux types de gommes, ‘Soft’ et ‘Supersoft’.

Tous terminèrent cependant avec ce dernier, une situation inhabituelle dans la mesure où traditionnellement, ce segment est disputé avec les pneus les plus durs.

L’importante différence de performance entre les deux mélanges, de l’ordre de deux secondes au tour, obligea même les pilotes habitués aux avant-postes à utiliser les super tendres pour accéder à la Q2.

Un choix nécessaire qui affecta cependant leur stratégie pour la suite des qualifications car dans un monde parfait, il est préférable pour les dix derniers en piste de bénéficier en Q3 de deux trains de ‘Supersoft’.

La garantie de pouvoir boucler deux runs pour chasser la pole position..

Afin de gommer ce potentiel handicap, plusieurs concurrents – dont Hamilton, Ricciardo et les deux pilotes Ferrari – ne réalisèrent ainsi qu’un run avec les ‘Supersoft’ neufs pendant la Q2 pour maximiser leurs chances en Q3.

Depuis cette saison, le règlement leur autorise également un train supplémentaire du mélange de gomme le plus tendre. Tous les pilotes parvinrent ainsi à effectuer deux tentatives en fin de session, avec un train de pneus neufs pour la seconde.

Avec 23 virages, Singapour est le tracé le plus sinueux de l’année. Ce paramètre a un impact direct sur la compétitivité des pneumatiques et explique la différence au tour observée entre les enveloppes Pirelli ‘Soft’ et ‘Supersoft’ sélectionnés ce week-end.

La cause réside en effet dans la motricité en sortie de courbes lentes – la caractéristique principale du circuit de Marina Bay – où la performance se gagne ou se perd.

Les dépassements sont donc compliqués et c’est pourquoi s’élancer depuis une bonne place et surtout la première sur la grille est fondamental.
Cette différence promet cependant d’offrir un maximum d’action !

Ce samedi matin, le pilote de la Scuderia Ferrari Fernando Alonso, avait dominé la troisième et dernière séance d’essais libres, consacrée pour la plupart à évaluer leur rythme de course.

Le pilote Espagnol – l’un des trois seuls à avoir inscrit son nom au palmarès de l’épreuve – signa un chrono de 1’47’’299 chaussé des P Zero Rouge ‘Supersoft’.

 

 PIRELLI-PAUL-HEMBERY-


PIRELLI-PAUL-HEMBERY-

 

A l’issue de la séance des qualifications, Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport, confiait :

« Nous avons assisté aux qualifications les plus serrées de la saison. La raison à cela fut la différence de deux secondes au tour entre nos deux types de pneus. Cet écart est néanmoins inférieur à ce qu’il fut hier pendant les essais libres. Ce facteur a bouleversé en tout cas les stratégies dès le début de la séance puisque tous les pilotes ont utilisé les « Supersoft » dès la Q1. La bagarre pour la pole fut pour sa part des plus excitantes car nombre de pilotes pouvaient y prétendre et ça ne peut qu’être positif pour notre discipline. Nous avons estimé que trois arrêts constitueraient la meilleure stratégie, mais avec la réduction de l’écart entre nos deux produits, seules une bonne gestion de la gomme et une intervention de la voiture de sécurité peuvent la faire basculer sur deux pit-stops. »

 

La prévision stratégique de Pirelli

 F1 2014 SINGAPOUR - FERNANDO ALONSO - FERRARI.


F1 2014 SINGAPOUR – FERNANDO ALONSO – FERRARI.

 

Deux arrêts aux stands doivent être la solution la plus efficace pour boucler les 61 tours du Grand Prix de Singapour.

Les calculs, qui tiennent compte de la probabilité d’une neutralisation de la course sous régime de Safety Car, en particulier en début de parcours, suggèrent un départ en ‘Supersoft’, rechaussés aux 20éme et 36éme tours, avant de basculer sur les ‘Soft’ au 51éme pour rejoindre l’arrivée.

Sur le papier, cette combinaison doit être 10 secondes plus rapide qu’une stratégie à deux arrêts (Supersoft, Supersoft au 22éme tour et Soft au 44éme).

Historiquement, les chances de voir apparaître la voiture de sécurité sont de l’ordre de 100%, et ce n’est jamais sans conséquence sur les choix tactiques…

Quoiqu’il en soit, en s’élançant depuis la pole chérement acquise aprés un tour de … ouf, Lewis Hamilton, a pris un trés léger avantage mental ! à… voiture égale.

 

Sam HORNETT
Photos : TEAMS et PIRELLI

 

 F1-2014-SINGAPOUR-HAMILTON-et-ROSBERG-se-congratulent-apres-la-session-des-qualifications-devant-RICCIARDO-le-3éme


F1-2014-SINGAPOUR-HAMILTON-et-ROSBERG-se-congratulent-apres-la-session-des-qualifications-devant-RICCIARDO-le-3éme

 

LA GRILLE DE DÉPART

 

1. ligne
Lewis Hamilton (Mercedes W05), en 1’45″681 (Q3)
Nico Rosberg (Mercedes W05), en 1’45″688 (Q3)

2. ligne

Daniel Ricciardo (Red Bull RB10-Renault), en 1’45″854 (Q3)
Sebastian Vettel (Red Bull RB10-Renault), en 1’45″902 (Q3)

3. ligne

Fernando Alonso (Ferrari F14-T), en 1’45″907 (Q3)
Felipe Massa (Williams FW36-Mercedes), en 1’46″000 (Q3)

4. ligne

Kimi Raikkonen (Ferrari F14-T), en 1’46″170 (Q3)
Valtteri Bottas (Williams FW36-Mercedes), en 1’46″187 (Q3)

5. ligne

Kevin Magnussen (McLaren MP4/29-Mercedes), en 1’46″250 (Q3)
Daniil Kvyat (Toro Rosso STR9-Renault), en 1’47″362 (Q3)

6. ligne

Jenson Button (McLaren MP4/29-Mercedes), en 1’46″943 (Q2)
Jean-Eric Vergne (Toro Rosso STR9-Renault), en 1’46″989 (Q2)

7. ligne

Nico Hulkenberg (Force India VJM07-Mercedes), en 1’47″308 (Q2)
Esteban Gutierrez (Sauber C33-Ferrari), en 1’47″333 (Q2)

8. ligne

Sergio Perez (Force India VJM07-Mercedes), en 1’47″575 (Q2)
Romain Grosjean (Lotus E22-Renault), en 1’47″812 (Q2)

9. ligne

Adrian Sutil (Sauber C33-Ferrari), en 1’48″324 (Q1)
Pastor Maldonado (Lotus E22-Renault), en 1’49″063 (Q1)

10. ligne

Jules Bianchi (Marussia MR03-Ferrari), en 1’49″440 (Q1)
Kamui Kobayashi (Caterham CT05-Renault), en 1’50″405  (Q1)

11. ligne

Max Chilton (Marussia MR03-Ferrari), en 1’50″473 (Q1)
Marcus Ericsson (Caterham CT05-Renault), en 1’52″287 (Q1)

 

 

 F1-2014-SINGAPOUR-La-TORO-ROSSO-de-Jean-Eric-VERGNE


F1-2014-SINGAPOUR-La-TORO-ROSSO-de-Jean-Eric-VERGNE

F1 Sport

About Author

gilles