ELMS. LA VICTOIRE POUR LA MORGAN NEWBLOOD MAIS LES PILOTES ALPINE EN ROUTE VERS LE TITRE EUROPEEN

 

 

ELMS-2014-PAUL-RICARD-Course-des-4-Heures-Le-podium-avec-les-pilotes-victorieux-KLIEN-HIRSCH-RAGUES-et-les-pilotes-ALPINE-seconds-et-Photo-Antoine-CAMBLOR

ELMS-2014-PAUL-RICARD-Course-des-4-Heures-Le-podium-avec-les-pilotes-victorieux-du Team NEWBLOOD by MORAND, KLIEN-HIRSCH-RAGUES-et-les-pilotes-ALPINE-seconds-et les pilotes MURPHY, 3émes-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

 

L’équipage formé de l’ancien pilote de Formule 1 et qui ensuite a fait partie de l’aventure de la 908 Peugeot au Mans, l’Autrichien Christian Klien, associé au jeune Suisse Gary Hirsch et au Français Pierre Ragues, a remporté ce dimanche, en fin d’après-midi, les 4 Heures du Paul Ricard, quatrième et avant-dernière manche du Championnat d’endurance Européen ELMS.

 

ELMS-2014-PAUL-RICARD-lA-MORGAN-du-NEWBLOOD-Photo-Max-MALKA.

ELMS-2014-PAUL-RICARD-lA-MORGAN-du-NEWBLOOD-Photo-Max-MALKA.

 

Au volant de la Morgan-Judd de l’équipe Suisse Newblood Racing de Benoit Morand Racing, Christian Klien a pris la tête à pris la tête, à un peu plus d’une heure de l’arrivée, en doublant l’Oreca 033R du Team Irlandais Murphy Prototype alors aux mains de Gonzalés.

 

ELMS-2014-PAUL-RICARD-SIGNATECH-ALPINE-Photo-Antoine-CAMBLOR

ELMS-2014-PAUL-RICARD-SIGNATECH-ALPINE-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

Puis il a ensuite résisté à la remontée de l’Alpine de l’écurie Signatech que pilotait Paul-Loup Chatin, équipier de Nelson Panciatici et d’Oliver Webb, qui finit finalement seconde, justement devant l’Oreca 03R-Nissan du Murphy Prototypes que se partageaient le trio composé du Brésilien Pipo Derani, du Français Nathanaël Berthon et du Colombien Rodolfo Gonzalez qui complète le podium.

Suivent, les deux Zytek Z11SN-Nissan du Jota Sport de Dolan-Tincknell-Albuquerque et l’une du Greaves Motorsport, la N°28, celle de  la paire, Bacheta-Shulzhitskiy.

 

ELMS 2014 PAUL RICARD FERRARI 55 - Photo Max MALKA.

ELMS 2014 PAUL RICARD FERRARI 55 victorieuse en LM/GTE – Photo Max MALKA.

 

Dans la catégorie GTE, succès de la Scuderia AF Corse avec la Ferrari F458 la N°55 de Cameron-Griffin-Rugolo. Lesquels l’emportent en devançant deux autres F458, la N° 56 du Team AT Racing du trio Kaffer,Talkanitsa et Venturi et la N°66 du JMW Motorsport de McKenzie,Richardson et Walker.

Alors qu’en GTC, c’est le Team Russe SMP Racing qui l’emporte avec l’une des Ferrari F458, celle du Beretta-Markolov-Ladygin. ils devancent, une autre Ferrari, de l’équipe Formula Racing de l’équipage Magnussen,Laursen et Mac. Le podium étant complété par l’équipe ART Grand Prix de Georges Kachjka du trio Korjus,Demoustier et Goudy.

 

DEUXIÈME PLACE AU GOUT DE VICTOIRE POUR ALPINE !

 ELMS 2014 PAUL RICARD - Course des 4 Heures - Le départ dimanche 14 Septembre -Photo Max MALKA


ELMS 2014 PAUL RICARD – Course des 4 Heures – Le départ dimanche 14 Septembre -Photo Max MALKA

 

 

La manche Française de l’European Le Mans Series, disputée sur le Circuit Paul Ricard, permet à l’équipe Signatech-Alpine de conforter sa première position au classement provisoire du Championnat.

La deuxième place acquise ce dimanche par l’équipage Alpine et composé du Britannique Oliver Webb associé aux deux tricolores, Paul-Loup Chatin et Nelson Panciatici leur offre désormais, dix points d’avance sur la redoutable Zytek du Team Anglais Jota toujours placé, avant la dernière manche de la saison, prévue mi octobre à Estoril au Portugal.

Circuit ou l’équipe Signatech-Alpine défendra son titre le 19 octobre Européen, conquis l’an dernier, ici sur le circuit Provençal du Castellet où se jouait la finale 2013.

Après avoir passé l’été en tête de l’European Le Mans Series, l’équipe Signatech-Alpine, effectuait sa rentrée ce week-end sur le Circuit Paul Ricard, avec l’ambition de conforter sa première position au Championnat, avant la dernière épreuve.

Dès les essais libres, l’Alpine A450b se montrait particulièrement performante sur le circuit qui avait offert, l’an dernier, un premier titre international à la marque Alpine, décroché par la paire que formait Nelson Panciatici et Pierre Ragues… 35 ans après son succès aux 24 Heures du Mans 1978, avec le duo Jean Pierre Jaussaud et Didier Pironi.

En optant pour une stratégie différente de ses rivales, l’équipe ne visait pas la pole position durant la séance qualificative, programmée ce dimanche en début de matinée.

Nelson Panciatici signait néanmoins le cinquième temps, avec l’ambition de mettre à profit cette option cet aprés-midi, durant la course de quatre heures.

 

BERTHON AVEC L’ORECA 03 B DU MURPHY PROTOTYPES SIGNE LA POLE DIMANCHE MATIN

 ELMS-2014-PAUL-RICARD-Course-des-4-Heures-ORECA-Team-MURPHY-Photo-Max-MALKA


ELMS-2014-PAUL-RICARD-Course-des-4-Heures-ORECA-Team-MURPHY-Photo-Max-MALKA

 

La toujours très performante Oreca 03B du Team Irlandais, Murphy Prototypes, régulièrement aux avants-postes, aux essais comme en course avec le pilote Français, le Clermontois Nathanaël Berthon, obtenait la pole avec un chrono de 1’47 »837, il devançait Harry Tincknell, qui roule avec Simon Dolan et Félipe Albuquerque au volant de la Zytek Z11SN-Nissan du Jota Sport, second en 1’48″126, à 0″289, et qui partageait la 1ére ligne.

 

ELMS-2014-PAUL-RICARD-MORGAN-du-NEWBLOOD-Photo-Antoine-CAMBLOR

ELMS-2014-PAUL-RICARD-MORGAN-du-NEWBLOOD-Photo-Antoine-CAMBLOR

Suivaient Christian Klien, épaulé par Gary Hirsch et Pierre Ragues et qui réalisait le troisième temps au volant de la Morgan-Judd du Newblood by Morand Racing, en 1’48″420, à 0″583 et l’Oreca 03-Judd du Race Performance de l’équipage composé du Suisse Michel Frey et du Français Franck Mailleux, en 1’48″594, à0″757.

Ensuite, on pointait l’Alpine A450b de l’écurie Signatech pilotée par Nelson Panciatici, épaulé par Paul-Loup Chatin et Oliver Webb, en 1’48″956, à 1″119.

Le trio Capillaire, Roda et Arthur Pic avec l’Oreca 03R – Nissan du Sébastien Loeb Racing, pointait au 6éme rang, en 1’48″958, à 1″121.

La Ligier JSP2-Nissan, de l’équipe Montpelliéraine Thiriet by TDS, du trio Badey, Thiriet et Gommandy, s’élançant 7éme avec un chrono de 1’49″055, à 1″218.

 

ELMS-2014-PAUL-RICARD-Course-des-4-Heures-Le-1er-tour-Photo-Antoine-CAMBLOR

ELMS-2014-PAUL-RICARD-Course-des-4-Heures-Le-1er-tour-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

 

Le très performant Britannique Oliver Webb, prenait au volant de l’Alpine A450 B, le départ de l’épreuve. Parfait durant tout son relais, il cédait sa place à Paul-Loup Chatin, au quatrième rang.

Le plus jeune des trois pilotes de l’équipe, se retrouvait alors au cœur d’un peloton très compact. Toujours incisif, il achevait son premier passage en piste, à moins de cinq secondes du leader, l’Oreca Murphy, pour laisser le volant à Nelson Panciatici.

Avec quatre pneus Dunlop medium neufs, Nelson s’installait rapidement en deuxième position avant de laisser Paul-Loup Chatin, terminer la course.

Paul-Loup repartait pour un double-relais. Il résistait parfaitement aux pilotes de l’équipe Murphy Prototypes pour assurer une deuxième position, synonyme de gros precieux points et capitale dans la conquête d’un second titre consécutif en European Le Mans Series.

Finalement, la victoire revenait à la Morgan de l’équipe Suisse Newblood de Benoit Morand. Un succès amplement mérité car le Team Newblood, a eu beaucoup de malchance depuis le début de la saison et était déja passé tout prés de l’emporter et notamment à Imola…
La Morgan triomphait en précédant l’Alpine et l’Oreca Murphy.

A retenir, l’abandon de la Ligier du Thiriet by TDS, à la suite de la casse du carter de boîte.

 

 ELMS 2014 - Pierre RAGUES portrait - Team MORAND


ELMS 2014 – Pierre RAGUES portrait – Team MORAND-Photo Eric REGOUBY

 

Pierre Ragues, le pilote Français de l’équipe victorieuse, le Newblood de Benoit Morand, expliquait après l’arrivée :

« C’était une journée fantastique de course et un résultat formidable pour toute l’équipe. La stratégie aujourd’hui était bien en place et il grace au travail de l’équipe, nous avons été en mesure de nous battre pour cette victoire. Je suis ravi et satisfait de mon propre double relais au début de la course, qui nous a vraiment mis en place. A partir de la troisième place, nous savions que nous étions en bonne situation car la voiture était tout simplement superbe à conduire. L’équipe a été compétitive toute la saison et nous savions que nous étions capables d’un bon résultat ici. Je suis sur la lune, nous avons été en mesure de remporter la victoire, la première de l’année du Team et ma première victoire ELMS 2014 et au même endroit où j’ai obtenu le titre l’année dernière (Avec l’équipe Alpine-Signatech et Nelson Panciatici). Je suis tellement reconnaissante à l’équipe Morand et à Christian et Gary pour tout ce week-end. Aussi, à mes partenaires personnels Groupe Auto et Sparco avec qui je partage ce résultat, ainsi que pour tout le monde à Ellip6, dont les simulateurs sont si précieux dans mes préparations de course. Nous allons maintenant espérer renouveller cette performance lors de la dernière course de la saison au Portugal »

 

 ELMS-2014-PAUL-RICARD-Course-des-4-Heures-ALPINE-A450-B-avec-au-Volant-Nelson-PANCIATICI-Photo-Antoine-CAMBLOR.


ELMS-2014-PAUL-RICARD-Course-des-4-Heures-ALPINE-A450-B-avec-au-Volant-Nelson-PANCIATICI-Photo-Antoine-CAMBLOR.

 

Concernant cette seconde place de l’équipe Signatech, arrivée leader en Provence, celle des pilotes Alpine, elle est aussi le quatrième podium de rang, pour l’équipe Signatech-Alpine, cette année, après Imola, Le Mans, le Red Bull Ring et donc ce dimanche, au Paul Ricard.

A l’arrivée, Philippe Sinault, le Team Principal de Signatech-Alpine, indiquait :

« Nous avons opté pour une stratégie agressive. Il n’était pas question d’être spectateur de la course en marquant nos concurrents. Nous avons donc choisi de changer les pneumatiques à quasiment chaque arrêt au stand. Il fallait des pilotes très performants et une équipe technique sans faille. Tout le monde a sa part dans ce succès. L’objectif était de prendre des points à nos principaux rivaux, c’est réussi. Il n’y a plus qu’à concrétiser lors de la finale à Estoril. »

Redescendu du podium, Oliver Webb, lâchait :

« C’était la première fois que je prenais le départ d’une course en European Le Mans Séries. J’ai pu rouler en quatrième position avec un bon rythme en pneus durs. Et mes équipiers ont été encore une fois très performants pour aller chercher cette deuxième place. A Estoril, il va falloir continuer à se battre pour la victoire. Il y a un titre à conquérir. »

A ses côtés, Paul-Loup Chatin, poursuivait :

« Nous avons réussi à décrocher un excellent résultat sur cette manche française. Nous avons fait un pari avec une stratégie agressive dans la gestion des pneumatiques. Toute l’équipe a réalisé un travail formidable. Nous allons pouvoir nous concentrer sur la dernière manche à Estoril. »

Quant à Nelson Panciatici, lui, il ajoutait et précisait :

« J’ai roulé avec des pneus medium lors de mon relais. J’ai pu profiter de cinq à six tours très performants pour gagner des positions. La suite était plus compliquée, car il a fallu gérer la dégradation. Oliver et Paul-Loup ont bien roulé pour aller chercher cette place sur le podium. Nous prenons une bonne option pour le championnat et c’est l’essentiel. »

 

 ELMS-2014-PAUL-RICARD-La-ZYTEK-JOTA-Photo-Max-MALKA


ELMS-2014-PAUL-RICARD-La-ZYTEK-JOTA-Photo-Max-MALKA

 

Ce soir, après cette manche du Castellet, il ne reste plus que quatre équipes mathématiquement en lice, pour remporter le titre Européen.
Signatech-Alpine se présentera au Portugal avec, on le répète, dix points d’avance sur son premier concurrent, le redoutable Team Briannique Jota Sport.

En cas de victoire, cette fois, de la Zytek de chez Jota, une nouvelle deuxième place à Estoril, sera donc suffisante pour conserver la couronne en European Le Mans Series.

Rappelons, l’attribution des points : 25-18-15-12-10, etc…

Mais au vu de la belle bagarre de ce dimanche sur le plateau du Castellet, entre la Morgan Newblood, l’Alpine Signatech, l’Oreca Murphy et la Zytek Jota, l’ultime rendez-vous promet d’être sérieusement disputé.

Mais les malchanceux du jour, Race Performance, Thiriet by TDS et Greaves, sans oublier, le Loeb Racing, pourraient bien troubler le jeu et brouiller le résultat !

 

François LEROUX
Photos : Max MALKA et Antoine CAMBLOR

 

 

 LE CLASSEMENT FINAL DES 4 HEURES DU PAUL RICARD

 ELMS-2014-PAUL-RICARD-Ravitailllement-de-la-MORGAN-du-NEWBLOOD-Photo-Max-MALKA.


ELMS-2014-PAUL-RICARD-Le dernier Ravitaillement-de-la-MORGAN-du-NEWBLOOD-Photo-Max-MALKA.

 

1 – Klien-Hirsch-Ragues (Morgan-Judd), les 125 tours, en 4h00’33”427
2 – Chatin-Panciatici-Webb (Alpine A450-Nissan), à 5”518
3 – Derani-Berthon-Gonzalez (Oreca 03R-Nissan), à 18”856
4 – Dolan-Tincknell-Albuquerque (Zytek Z11SN-Nissan), à 1’20”158
5 – Bacheta-Schulzhitskiy (Zytek Z11SN-Nissan), à 1’57”916
6 – Capillaire-Pic-Roda (Oreca 03R-Nissan), à 2 tours
7 – Frey-Mailleux (Oreca 03-Judd), à 3 tours
8 – Cameron-Griffin-Rugolo (Ferrari 458), à 6 tours
9 – Talkanitsa-Venturi-Kaffer (Ferrari 458), à 6 tours
10 – McKenzie-Richardson-Bell (Ferrari 458), à 6 tours
11 – Perazzini-Cioci-Lyons (Ferrari 458), à 6 tours
12 – Piccini-Broniszewski (Ferrari 458), à 6 tours
13 – Wainwright-Carroll-Barker (Porsche 911), à 7 tours
14 – Bertolini-Shaitar-Zlobin (Ferrari 458), à 7 tours
15 – Narac-Armindo-Nielsen (Porsche 911), à 7 tours
16 – Kemenater-Cressoni (Ferrari 458), à 8 tours
17 – Beretta-Markozov-A.Ladygin (Ferrari 458), à 8 tours
18 – Laursen-Mac-Magnussen (Ferrari 458), à 8 tours
19 – Korjus-Demoustier-Goudy (McLaren MP4-12C), à 9 tours
20 – Persiani-Ladygin-Basov (Ferrari 458 GT3), à 9 tours
21 – De Leener-Sbirrazzuoli (Ferrari 458), à 9 tours
22 – Castellacci-Rizzoli-Flohr (Ferrari 458), à 9 tours
23 – Perera-Lasserre-Dermont (Porsche 997), à 9 tours
24 – Gonzalez-Ajlani-Brundle (McLaren MP4-12C), à 10 tours
25 – Van Splunteren-Vannelet-Parisy (Porsche 997), à 10 tours
26 – Machitski-Sardarov-Cocker (BMW Z4), à 11 tours
27 – Goethe-Hall-Brown (Aston Martin Vantage), à 11 tours
28 – Rotenberg-Salo-Mediani (Ferrari 458), à 11 tours
29 – Rasmussen-Barreiros (Ferrari 458), à 11 tours
30 – Bourret-Gibon-Belloc (Ferrari 458), à 11 tours
31 – Maris-Merlin-Helary (Porsche 911), à 13 tours
32 – Cordoni-Zanuttini (Ferrari 458), à 13 tours

 

CLASSEMENT PROVISOIRE DU CHAMPIONNAT D’EUROPE ELMS

 ELMS-2014-PAUL-RICARD-ALPINE-SIGNATECH-Arret-ravitaillement-changement-de-pilote-Photo-Max-MALKA


ELMS-2014-PAUL-RICARD-ALPINE-SIGNATECH-Arrêt-ravitaillement-changement-de-pilote-Photo-Max-MALKA

 

 

1. Signatech-Alpine N° 36 : 68 points
2. Jota Sport N°38 : 58 points
3.Newblood by Morand Racing N°43 : 50 points
4. Race Performance N°34 : 45 points
5. Thiriet By TDS Racing N°46 : 35 points…

 

 ELMS-2014-PAUL-RICARD-Les-Grid-girls-Photo-Max-MALKA


ELMS-2014-PAUL-RICARD-Les-Grid-girls-Photo-Max-MALKA

ELMS-2014-PAUL-RICARD-ORECA-RACE-Performance-Photo-Max-MALKA

ELMS-2014-PAUL-RICARD-ORECA-RACE-Performance-Photo-Max-MALKA

 ELMS-2014-PAUL-RICARD-Team-PEGASUS-Photo-Max-MALKA


ELMS-2014-PAUL-RICARD-Team-PEGASUS-Photo-Max-MALKA

ELMS 2014  PAUL RICARD   La ZYTEK 41 de chez GREAVES Motorsport - Photo Max MALKA

ELMS 2014 PAUL RICARD La ZYTEK N°28 de chez GREAVES Motorsport – Photo Max MALKA

ELMS-2014-PAUL-RICARD-La-ZYTEK-41-de-chez-GREAVES-Motorsport-Photo-Max-MALKA

ELMS-2014-PAUL-RICARD-La-ZYTEK-41-de-chez-GREAVES-Motorsport-Photo-Max-MALKA

 ELMS-2014-PAUL-RICARD-Course-des-4-Heures-ORECA-Team-Seb-LOEB-Racing-Photo-Antoine-CAMBLOR.


ELMS-2014-PAUL-RICARD-Course-des-4-Heures-ORECA-Team-Seb-LOEB-Racing-Photo-Antoine-CAMBLOR.

 ELMS-2014-PAUL-RICARD-Course-des-4-Heures-La-LIGIER-THIRIET-Photo-Antoine-CAMBLOR


ELMS-2014-PAUL-RICARD-Course-des-4-Heures-La-LIGIER-THIRIET-Photo-Antoine-CAMBLOR

 ELMS-2014-PAUL-RICARD-FERRARI-71-Photo-Max-MALKA.


ELMS-2014-PAUL-RICARD-FERRARI-Team SMP N°71- 1ére en GTC – Photo-Max-MALKA.

ELMS-2014-PAUL-RICARD-FERRARI-ASP-SOFREV-Photo-Max-MALKA

ELMS-2014-PAUL-RICARD-FERRARI-ASP-SOFREV-Photo-Max-MALKA

ELMS-2014-PAUL-RICARD-FERRARI-70-Photo-Max-MALKA

ELMS-2014-PAUL-RICARD-FERRARI-70-Photo-Max-MALKA

 ELMS-2014-PAUL-RICARD-La-FERRARI-95-Photo-Max-MALKA


ELMS-2014-PAUL-RICARD-La-FERRARI-95-Photo-Max-MALKA

 ELMS-2014-PAUL-RICARD-FERRARI-60-Photo-Max-MALKA


ELMS-2014-PAUL-RICARD-FERRARI-60-Photo-Max-MALKA

ELMS-2014-PAUL-RICARD-FERRARI-81-Photo-Max-MALKA

ELMS-2014-PAUL-RICARD-FERRARI-81-Photo-Max-MALKA

 ELMS-2014-PAUL-RICARD-ASTON-MARTIN-85-Photo-Max-MALKA


ELMS-2014-PAUL-RICARD-ASTON-MARTIN-85-Photo-Max-MALKA

ELMS-2014-PAUL-RICARD-La-PORSCHE-PROSPEED-75-Photo-Max-MALKA

ELMS-2014-PAUL-RICARD-La-PORSCHE-PROSPEED-75-Photo-Max-MALKA

 ELMS-2014-PAUL-RICARD-FERRARI-59-Photo-Max-MALKA


ELMS-2014-PAUL-RICARD-FERRARI-ASP SOFREN N°59-Photo-Max-MALKA

ELMS-2014-PAUL-RICARD-Course-des-4-Heures-La-PORSCHE-76-du-Team-IMSA-Photo-Antoine-CAMBLOR

ELMS-2014-PAUL-RICARD-Course-des-4-Heures-La-PORSCHE-76-du-Team-IMSA-Photo-Antoine-CAMBLOR

 ELMS-2014-PAUL-RICARD-Course-des-4-Heures-La-FERRARI-56-Photo-Antoine-CAMBLOR.


ELMS-2014-PAUL-RICARD-Course-des-4-Heures-La-FERRARI-56- 2éme en LM/GTE  – Photo-Antoine-CAMBLOR.

 ELMS-2014-PAUL-RICARD-La-PORSCHE-IMSA-67-Photo-Max-MALKA


ELMS-2014-PAUL-RICARD-La-PORSCHE-IMSA-67-Photo-Max-MALKA

 ELMS 2014 PAUL RICARD -PORSCHE GT ALMERAS - Photo Max MALKA.


ELMS 2014 PAUL RICARD -PORSCHE GT ALMERAS – Photo Max MALKA.

ELMS-2014-PAUL-RICARD-Mc-LAREN-ART-GP-Photo-Max-MALKA

ELMS-2014-PAUL-RICARD-Mc-LAREN-ART-GP-Photo-Max-MALKA

 ELMS-2014-PAUL-RICARD-La-BMW-Z4-78-Photo-Max-MALKA.


ELMS-2014-PAUL-RICARD-La-BMW-Z4-78-Photo-Max-MALKA.

ELMS-2014-PAUL-RICARD-Course-des-4-Heures-Les-GRID-GIRLS-Photo-Max-MALKA

ELMS-2014-PAUL-RICARD-Course-des-4-Heures-Les-GRID-GIRLS-Photo-Max-MALKA

ELMS Sport

About Author

gilles