24 HEURES TT DE FRANCE 2014 : BAGARRE JUSQU’AU DERNIER TOUR !

 

Stéphane Barbry, Yves Tartarin, Georges Lansac, Bastien Barbry ont remporté une superbe victoire sur cette 22 ème édition des 24 heures TT de France, à bord d’une auto Nemesis R flambant neuve qui a marché comme un coucou suisse !

Mais avant cela, que d’aventures !

D’abord, une compétition d’endurance TT de 24 heures à 40 km de Paris, c’est une folie totale…

 

LOULOU DRONNE

LOULOU DRONNE

 

Une impossibilité absolue… que Loulou Dronne réussit depuis 22 ans !

C’est pour cela bien sûr, on adore les mecs compétents et dingues, qu’autonewsinfo a parrainé l’épreuve.

Cette année, suite au désastre météo de l’année précédente, la piste de 8 km a dû être entièrement resurfacée… et cela a été fait.

Et oui, le miracle ici, c’est permanent…

 

PISTE MAGNIFIQUE, EQUIPAGE (FAMILLE PRIVE) HISQTORIQUE

PISTE MAGNIFIQUE, EQUIPAGE (FAMILLE PRIVE) HISQTORIQUE

 

Et du coup fidélité incroyable des participants et arrivée massive de demandeurs d’initiation chaque année.

Ainsi Stéphane Barbry, vainqueur de cette édition 2014, a aussi gagné … il ya 20 ans !

Il est revenu avec son fils, une auto superbe, le Nemesis R, qu’il a conçue et construite, et deux autres  multiples vainqueurs des 24 Heures TT de France,Yves Tartarin et Georges Lansac, bref une équipe de killers, qui a quand même dû batailler façon Azincourt  (avec happy end) pour l’emporter, car il y avait du monde pour les obliger à envoyer tout le temps du gros lourd…

 

LES QUATRE MOUSQUETAIRES DE 2014

LES QUATRE MOUSQUETAIRES DE 2014

 

Pour que la course ait lieu, sur un circuit colossal, 8 km, Il fallait aussi un matériel considérable, grues, bulldozers, groupes électrogènes, de quoi abriter toute l’organisation.

Loxam, plus gros loueur de matériel de BTP en France s’est associé au projet, du coup la piste est un bijou.

Un bijou menacé par moments par la poussière, les arroseuses ont alors commencé un boulot quasi permanent de 24 heures, et ça a formidablement marché.

 

ATTENTION PISTE GLISSANTE...

ATTENTION PISTE GLISSANTE…

 

Du coup, par endroits, sur un ou deux tours la piste glissait, avec magnifiques  glissades à la clé, mais le drapeau de piste glissante était hissé…

 

BEAUX TRAVERS,ON S'AMUSE COMME DES FOUS SUR UNE PISTE IMPECCABLE

BEAUX TRAVERS,ON S’AMUSE COMME DES FOUS SUR UNE PISTE IMPECCABLE

 

L’équipe de Forcing, autour de Loulou Dronne, a fait un boulot de folie, la météo a été absolument belle durant tout le week end, les parkings public étaient pleins à craquer, pour DEUX courses de folie car cette année, il y avait en lever de rideau une superbe endurance de SSV, trente véhicules au départ !

 

DEPART DES DEUX HEURES SSV

DEPART DES DEUX HEURES SSV

 

Bref on a vécu un week end de rêve, tout simplement de rêve. J’évoquais ci-dessus les nouveaux qui ont envie d’initiation les SSV n’ont pas boudé leur plaisir, il ya en d’ailleurs quatre autres qui ont participé aux 24 heures et ont tous fini, dont un dans le top 20 et un autre mené par un équipage féminin !

Mais tout ça c‘est bien beau mais il faut que le sportif suive, pour que le bonheur soit absolu…

On a été servis…

 

L’auto no 1, celle de Clerget, Finkelstein, Schmidt, qui était l’archi favorite du truc, parce que qu’elle a déjà gagné plusieurs fois, et que certains de ses pilotes ont déjà gagné, est partie à donf, elle n’avait pas décroché la pole, c’était peut-être un signe, elle a passé tout de suite l’auto de la famille Privé, la 20, et on a cru, enfin ceux qui ne croient pas à l’endurance, que la course était pliée.

Perso, j’avais beaucoup d’espoir du côté du Nemesis R No 2, j’avais deux potes à bord et ayant gagné à eux deux pas loin de dix fois les 24 Heures, les Pescarolo de l’endurance TT en somme !

Bon, comme la voiture venait d’être terminée, seul Stéphane Barbry avait roulé à son volant, les autres l’ont découverte lors des essais libres à 7h30 du mat le samedi…

 

LE NEMESIS R VAINQUEUR

LE NEMESIS R VAINQUEUR

 

Au-delà des trucs qui cassent forcément aux premiers essais, alors on imagine, sur 24 heures, la voiture est faite pour’ le rallye raid, elle est donc lourde, car costaud.

Bref, toutes ces raisons expliquent que ce ne serait pas une partie de plaisir pour les futurs vainqueurs.

C’est en pleine nuit, alors que les autos 96 (Micouleau, Caszalot, Poletti (MMP), et 21 (Brochard, Santucci, Caze, Nissan Caze Nissan),  et notre Nemesis R 21 attaquaient comme des malades, que la 1 doit s’arrêter pendant plus d’une heure.

Mon ami Pescarolo, grand spécialiste de l’endurance (que n’a-t-il été le patron de la course chez Peugeot !) m’a toujours dit que l’important n’est pas la vitesse absolue mais le fait de ne jamais s’arrêter.

Hors, le Nemesis R va vite, c’est la nuit, l’humidité a collé la poussière sur la piste, ils sont évidemment avertis du problème de la No 1, et envoient.

 

LA 2 PREND LE POUVOIR EN PLEINE NUIT

LA 2 PREND LE POUVOIR EN PLEINE NUIT

 

C’est d’autant plus méritoire que l’un des pilotes est tombé malade et ils ont dû finir à trois, autrement dit c’est à la fois un marathon et un sprint…

Quand la 1 repart, elle a cinq tours de retard sur la 2.

 

L'EQUIPAGE DE LA 21 S'EST BATTU COMME UN LION

L’EQUIPAGE DE LA 21 S’EST BATTU COMME UN LION

 

 

La 21 deux tours de moins.

La chasse est ouverte…

Et la nuit est magique…

Les autos se transforment pour certaines en arbre de Noël…

Quitte à être visibles, autant être beaux…

Cette auto à la déco nocturne aux couleurs ritals m’a bien plu… (Rivet RM Sport, Castan, Lacam, Dornel, Demonceaux)

 

 

Devant, on a un tableau de marche que l’on respectera à la lettre, l’auto n’aura pas un coup de mou, pas un couinement, je l’ai dit un coucou suisse !

Derrière, on leur colle trente secondes au tour, mais pour cela il faut tirer dans la mécanique, elle tient, l’écart se resserre…

Au petit matin, il ya même des chronos phénoménaux qui tombent.

Mais le temps avance aussi, inexorablement, et le Nemesis R, en tête, roule de façon terriblement efficace, c’est évidemment un peu frustrant de ne pas tout envoyer, mais l’endurance est ainsi, ce qu’il faut c’est de la régularité et ne pas s’arrêter pour autre chose que les ravitos et les changements de pilotes, les relais durent plus de deux heures.

Pas une faute de pilotage…

Alors oui, le nombre de tours d’avance diminue, puis Clerget nous confie qu’en fait, les équipages de 1 et la 2 sont tellement amis qu’ils font stand commun, ce qu’ils veulent c’est passer la 21 et finir un et deux..

Et à quatre heures de l’arrivée, c’est fait, la un est deuxième, sachant que s’il n’y a pas de pépin, la deux n’est plus prenable.

Il n’y aura pas de pépin.

Pas d’erreurs…

Pendant ce temps, on peut présenter quelques voitures où la préparation est aussi une oeuvre d’art

 

UNE STING RAY AUX 24 HEURES!

UNE STING RAY AUX 24 HEURES!

 

UNE "COX" AUX 24 HEURES

UNE « COX » AUX 24 HEURES

 

Arrive le dernier tour…

La 2 gagne sans coup férir…

 

 

La 1 touche une pierre, l’avant train lâche, il en a pris plein la gueule toute la nuit, train avant ouvert, course terminée, il ne passera même pas l’arrivée.

Une horreur, et du coup, la 21 est deuxième et la 14 (Branger-Branger-Thibault) se voit offrir royalement le podium.

Mérité cela dit, ils se sont aussi battus toute la nuit…

Bon, un mot sur les SSV…

 

D’abord les quatre qui ont décidé de faire toute la course des 24 heures.

 

 

Le numéro 4 (Van Bohemen, Viard,Mozas, Piana) qui roule sur un Polaris, est un équipage de rookies des 24 heures et ils tiendront jusqu’à la mi course dans les quinze premiers au scratch, avant d’avoir une série de pépins qui les fait arriver à une place qu’ils ne méritaient pas, mais on les reverra…

Histoire marrante aussi sur le 63 (CF Moto), où Thierry Charbonnier, un ancien très bon de l’enduro à moto et du  (vrai) Paris-Dakar, également ancien vainqueur de ces 24 heures TT, roulait avec son fils Robin, qu’il avait inscrit sans lui dire, pour lui faire un très beau cadeau, avec eux également Buvat et Guérand.

Le 72 (Culus, Labille, Henricy, Polaris)  a bataillé toute la course, d’abord pour entrer dans les 20, le « top twenty », puis dans les quinze, et termine douze, phénoménal !

Enfin gros coup de chapeau à l’équipage féminin no 41 (CF Moto), Isabelle Ferret, Myriam Rousseau, Cathy Rocamora, Maria Garcera, qui n’a pas cessé d’attaquer du début à la fin !

 

 

Bravo les meufs ! dans les sports mécaniques, milieu officiellement macho, je peux vous dire qu’elles ont épaté tout le monde…

Les SSV ont également, mais pas  ces quatre là, disputé une course d’endurance de deux heures en avant première des 24 heures.

 

 

Près de trente engins au départ, ils se sont amusés comme des fous, ont juste dit à Loulou Dronne que l’an prochain, il faudrait des sauts plus gros pour pouvoir vraiment s’éclater (dans le bon sens).

 

 

Sébastien Guyette (Polaris RZR XP 1000) est le premier héros de cette course de deux heures.

 

VICTOIRE DE SEBASTIEN GUYETTE

VICTOIRE DE SEBASTIEN GUYETTE

 

Qui deviendra, comme le reste, un événement culte…

Loulou Dronne qui a eu la confirmation que la mairie de Chevannes reconduisait son autorisation…  Le circuit sera modifié pour remettre une partie des terrains en agriculture, il fera toujours 8 km, il ya aurait peut-être une possibilité de faire un circuit intérieur pour les SSV, qui du coup, pourraient rouler en même temps que les 24 heures…

Dingue ?

On vous a expliqué qu’à condition d’avoir l’équipe pour ça, et c’est le cas, Dronne pouvait tout se permettre.

Bref, à l’an prochain !

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS ALAIN ROSSIGNOL

 

Classement général 24 heures TT de France 2014

 

1 BARBRY … TARTARIN … LANSAC G… BARBRY … BARBRY FACTORY … T1A T1A

2  BROCHA… SANTUCCI … CAZE Mick… CAZE NISSAN T1A T1A/

3  BRANGE… THIBAULT … BRANGER … BUGGY BMC HONDA T1A T1A

4  MICOULE… CASZALOT … POLETTI L… SAUBIAC RENAULT T1A T1A/

5  ROA Patri… PIERRE Be… QUINET H… FOUQUET PORSCHE T1A T1A/

6  TORANE … BRUN Jacky LARROQU… BASTOUIL… MMP RENAULT T1B T1B/

7  CHERVIE… VINCENDE… BERRUER … LAUILHE … ORYX NISSAN T1A T1A/

8  BASTET … BASTET Ri… MOREAU F… BOWLER LAND ROV… T1A T1A/

9  SKOKS Ig… SKOKS Ru… PIKIS Arvis MITSUBISHI T1A T1A/

10  PRIVE Re… PRIVE Tho… PRIVE Olivi… SAINT MA… FOUQUET NISSAN T1A T1A/3

11  MICHAU J… CRAS Jean… PELLETIE… MERLE Al… RIVET BMW T1A T1A/

12  CULUS Er… LABILLE Jo… HENRICY … POLARIS RZR T1A T1A/ Premier SSV

13  BARRE Mi… BARRE Oliv… BARRE Bri… VIGOT Alb… KDP OUTLAND REN… T1A T1A/

14  VITSE Chr… VITSE Antoi… VITSE Sim… BOWLER ROVER T1A T1A/

15  DIERS He… BROUSSE … BARBRY F… BOWLER LAND ROV… T1A T1A/

16  LORMAIL … REYNAUD … LORMAIL … RIVET PRV T1A T1A/

17  BECARD … HOLLOCO… MOILET Hu… SELLEM S… BOWLER ROVER T1A T1A/

18  BEAUPR… LISICKI Jac… LUKASIEW… STRUGO … PRO PULSION NISS… T1A T1A/7:21.1…

19  KOBLOT… MOREAU J… GUGLIELM… BIDEAULT … PRO PULSION NISS… T1A T1A/

20 MASSON … MARIN Didi… MARIN Kev… COX BUGSTER REN… T1B T1B/

21  DELILLE J… DELILLE St… DELILLE J… FOUQUET PRV V6 T1A T1A/

22  ROGNAN… GOUBY Pie… VERGEAU … HEMERY … MGR RACING T1A T1A/

23  QUINTAR… QUINTARD … BROUSSA… QUINTARD RENAULT T1B T1B/

24  MONCHA… LAINE Lionel BOUCHER … FOUQUET PORSCHE T1A T1A/

25  SELLEM … FELTEN He… LEDUC Alb… FOUQUET NISSAN T1A T1A/

26  HUPIN Thi… COUDERT … BAUDET J… MERCEDES ML T2 T2/

27  CORVAJA … SANDRINI … PARONNE… TOYOTA K2J95 T2B+ T2B/

28  FELICITE … FRANKE D… GUIMBEA… PHILS CAR PVR T1A T1A/

29  ZANOTTI … BELLINETT… SCHWAED… RANGE ROVER T2B+ T2B+/2

30  CHARBO… CHARBON… BUVAT Sé… GUERAN… SSV CF MOTO T1A T1A/ Deuxième SSV

31  FOURNIE… FOURNIER … FOURNIER … DEVERLY … TOYOTA RAV4 T2B T2B/

32  PIONETTI … BUTKOVIC … RICHARD … MITSUBISHI PAJERO T2 T2/

33  SAPIN Mi… LAPENDRI… LAPENDRI… MERCEDES ML T2 T2/

34  FERRET I… ROUSSEA… ROCAMOR… GARCERA … SSV CF MOTO T1A T1A/ SSV féminin

35  CLAUDO… SEVIN Patri… CLAUDON … FLORANTI… BMC HONDA T1B T1B/

36 SOLER Jo… COCAGNE … GRIMPLET … SUZUKI JIMMY T2 T2/

37  GUIGNAR… BERTET Al… LARDEAU … BERTET J… MITSUBISHI PAJERO T2B T2B/

38 BERNAR… HERMANN … MONNET F… NISSAN PATROL T2B+ T2B+/

39  LOZACH … PRESSE Al… DI CARLO … VIETTE Th… LAND ROVER T2B T2B/2

40  KALVAS … GROSCLA… SMULEVIC… DELAVEN… PROTO KALVAS ME… T1A T1A/

41  PILLEAU … PILLEAU T… LEGRAND … SCHUNKE… RANGE ROVER T2B T2B/2 VH

42  VAN BOH… VIARD Dani… MOZAS Eric PIANA Ma… POLARIS RZR T1A T1A/5 Quatrième SSV

43  GAULTIE… GOUHIER J… PHILIPPE … JOURDAN … TOYOTA KJ73 T2B+ T2B+/2

 

 

Sport

About Author

jeanlouis