ELMS. LA DOUBLE CARRIERE DE PAUL LOUP CHATIN : ETUDIANT A SCIENCES PO ET PILOTE DE COURSE !

 

 

 ELMS-2014-ALPINE-SIGNATECH-PAIL-LOUP-CHATIN


ELMS-2014-ALPINE-SIGNATECH-PAIL-LOUP-CHATIN

 

 

Ce week-end, Paul-Loup Chatin avec ses équipiers, son compatriote Nelson Panciatici et e jeune Anglais Oliver Webb, va tenter de conserver la tête du Championnat d’endurance ELMS.

Et ce, afin de permettre à son écurie, l’équipe Berrichonnne Signatech de viser dans trois semaines lors de l’épreuve finale, prévue au Portugal, à Estoril, de renouveler le titre Européen, décroché l’an dernier, avec la paire, formée de Nelson Panciatici et de Pierre Ragues.
2014, 1ére année pour Paul-Loup,au plus haut niveau de l’endurance dans la catégorie LMP2, au sein de l’équipe Alpine-Signatech, aprés trois saisons d’apprentissage dans les formules de promotion en monoplaces

Mais revenons sur ces années, ou il a fait ses gammes.

 

EUROFORMULA-volant-2011-CHATIN

EUROFORMULA-volant-2010 – Paul Loup CHATIN – Photo Claude ROZE

 

Un peu d’histoire.

Pour Paul-Loup, l’aventure commence par une belle matinée d’automne en octobre 2010, sur le circuit de La Châtre, qui se trouve au sud de Châteauroux, dans l’Indre.

Ce jour-là, le jeune homme qui rêve de devenir pilote de course, remporte la finale de l’Ecole de pilotage et est sacré ‘ Volant Euro Formula ‘ 2010.

Avec à la clé, un joli chèque de 60.000 € !

Sa 1ére saison de monoplace, ou il véritablement appris le métier, s’est faite à l’Autosport Academy. Paul-Loup, finit sa première année de pilote, 4éme, derriére Norman Nato, Stoffel Vandoorne et Mathieu Jaminet.

 

WSR-PAUL-RICARD-2011-CHATIN-COCKPIT.

WSR-Eurocup PAUL-RICARD-2011-CHATIN-COCKPIT.

 

En 2011, il monte d’un cran et se lance en Formule Renault, disputant comme beaucoup et simultanément l’Eurocup et ALPS.

Avec l’équipe TECH 1 de Simon et Sarah Abadie, il termine 3éme de la série ALPS, devancé par Javier Tarancon et Yann Zimmer et 9éme de l’Eurocup.

 

 Paul-loup-chatin-Le-Castellet.


Paul-Loup Chatin-Le-Castellet. 1er en 2012

 

Un an plus tard, en 2012, toujours chez Tech1, il replonge dans les deux séries. Se classe 3éme de l’ALPS, derrière le jeune Russe Daniil Kvyat et le Français Norman Nato.

En Eurocup, se classe 6éme. Précédé par Stoffel Vandoorne, Kvyat, Nato, de Vries et Oliver Rowland. Que des pilotes qui roulent vite.
Au cours de l’inter-saison, Paul-Loup Chatin, intégre la trés sélect Ecole des Sciences Politiques de Paris.

Tout en rejoignant l’équipe Signatech de Philippe Sinault.

En 2013, le Beauceron, n’était chez Philippe Sinault, que pilote de réserve Alpine aux 24 Heures et lors de la journée des essais préliminaires, seul à rouler au volant de la 2éme Alpine pour emmagasiner le maximum d’expérience, il signait le 3éme chrono, seulement devancé par Nelson avec l’autre Alpine 2éme et Olivier Pla, le plus rapide dans le baquet de la Morgan OAK Racing.

 

 ELMS 2013 SILVERSTONE Team Endurance Challenge Paul Loup Chatin et Gary Hirsch photo Gilles VITRY autonewsinfo.


ELMS 2013 SILVERSTONE Team Endurance Challenge Paul Loup Chatin et Gary Hirsch photo Gilles VITRY autonewsinfo.

 

Pendant l’année 2013, en parallèle de son rôle et statut de pilote junior Alpine, en ELMS, Paul-Loup roulait avec la FLM LMPC du Team Endurance Challenge, avec Gary Hitsch. Le duo devient en fin de Championnat, CHAMPION et rrévélation2013

Satisfait de son comportement, le patron de l’équipe Signatech, Philippe Sinault, l’intègre à son trio de pilotes pour le Championnat d’Europe d’endurance ELMS.

Paul-Loup croisé avant qu’il ne rejoigne le circuit Paul Ricard en cette fin de semaine, nous raconte son début de saison :

« A Silverstone, ce fut un peu compliqué avec les pneus. La voiture était difficile, elle manquait de perfs et de grip général. Malgré tout, on termine 5éme.»

Il poursuit:

« A Imola, le Team a changé de fournisseur de pneumatiques et l’Alpine est chaussé par Dunlop. L’auto est très bonne et compétitive malgré un petit souci en milieu de course et on se classe 3éme.»

On en vient au Mans, ou le trio Signatech, termine 3éme de sa catégorie LMP2 et 7éme du général.

Paul-Loup, enchaîne:

« C’est déjà un rêve de pouvoir participer aux 24 Heures. C’est une aventure exceptionnelle que j’ai eu la chance de pouvoir vivre et de la partager avec une équipe trés pro et des équipiers avec qui, on forme un clan. C’est vrai. On s’entend bien, et de représenter une marque comme Alpine, c’est un privilége. Surtout de finir sur le podium du Mans. J’ai vécu des heures inoubliables car cette course est vraiment une épreuve incroyable, magique.»

A l’issue des 24 Heures, le jeune Chatin, se voit remettre le Prix Jean-Rondeau, lequel récompense annuellement,le meilleur jeune. Il succède à Jean Karl Vernay, le lauréat 2013 et aussi à son équipier Nelson Panciatici, récompensé, lui en 2012.

 

ELMS-2014-RED-BULL-RING-LES-PILOTES-DE-L-ALPINE-A450B-PANCIATICI-CHATIN-WEBB-1ers-des-4-Heures-Photo-DPPI

ELMS-2014-RED-BULL-RING-LES-PILOTES-DE-L-ALPINE-A450B-PANCIATICI-CHATIN-WEBB-1ers-des-4-Heures-Photo-DPPI

 

Ensuite, un mois aprés l’épreuve-phare du calendrier, les pilotes Alpine ont gagné la 3éme manche de l’ELMS qui sé déroulait au coeur des montagnes Autrichiennes

Paul-Loup, se souvient:

« Au Red Bull Ring, la course a été assez difficile. Nous n’étions pas les plus performants mais on a su utilisé une stratégie décalée, avec des triples relais et une bonne régularité de notre équipage. Cela a offert la victoire et la tête de l’ELMS.»

 

ALPINE-2014-Visite-DIEPPE-Team-SIGNATECH-Paul-Loup-CHATIN-Photo-Thierry-COULIBALY

ALPINE-2014-Visite-DIEPPE-Team-SIGNATECH-Paul-Loup-CHATIN-Photo-Thierry-COULIBALY

 

Comment voit-t-il la fin de Championnat a commencer par ce week-end, la course au Paul Ricard :

« En cette fin de saison, nous visons bien sur le titre naturellement mais cela va être trés compliqué car nous ne manquons pas d’adversaires, tous d’excellents niveaux. Il faudra continuer sur notre lancée et tenter de rester devant nos dauphins et notamment la Zytek du Team Jota. Sans négliger, non plus, la Ligier de l’écurie Thiriet ou l’Oreca Race Performance et la Morgan Newblood.»

Rappelons la situation actuelle :

Alpine-Signatech totalise 50 points devant Jota qui en compte 46 pts, Race Performance 39 pts, Thiriet TDS 35 pts, Greaves 32 pts, Newblood by Morand 25 pts, Loeb Racing avec 24 pts, etc…

Et, précisons l’attribution des points : 25 18 15 12 10

 

Gilles GAIGNAULT
Photos : Max MALKA- Claude ROZE-Eric REGOUBY- Patrick MARTINOLI -Thierry COULIBALY

 

 

 24-HEURES-DU-MANS-2014.-Test-Preliminaire-Paul-Loup-CHATIN-et-ALPINE-A450.


24-HEURES-DU-MANS-2014.-Test-Preliminaire-Paul-Loup-CHATIN-et-ALPINE-A450. Photo Max MALKA

 ELMS-2014-RED-BULL-RING-ALPINE-SIGNATECH-Paul-Loup-CHATIN


ELMS-2014-RED-BULL-RING-ALPINE-SIGNATECH-Paul-Loup-CHATIN

 24-HEURES-DU-MANS-2014-ALPINE-Signatech-avec-Paul-Loup-CHATIN-Photo-Antoine-CAMBLOR.


24-HEURES-DU-MANS-2014-ALPINE-Signatech-avec-Paul-Loup-CHATIN-Photo-Antoine-CAMBLOR.

 24-HEURES-DU-MANS-2014-Test-Preliminaire-ALPINE-A450b-Paul-Loup-CHATIN


24-HEURES-DU-MANS-2014-Test-Preliminaire-ALPINE-A450b-Paul-Loup-CHATIN- Photo Max MALKA

ELMS Sport

About Author

gilles