WRC. BATAILLE A 5 EN AUSTRALIE ENTRE LES TROIS PILOTES VW, LA DS3 DE MEEKE ET LA FORD D’HIRVONEN

 

 

WRC-2014-AUSTRALIE-VW-de-LATVALA-et-MIKKELSEN

WRC-2014-AUSTRALIE-VW-de-LATVALA-et-MIKKELSEN

 
Le trio Volkswagen en tête…

… malgré un ordre de départ défavorable !

Ogier, Latvala et Mikkelsen attaquent fort et mènent la danse en Australie. Sensationnelle bagarre entre cinq pilotes et trois constructeurs
Vendredi, les Polo R WRC se sont adjugé six épreuves spéciales sur huit

Suspense jusqu’au dernier mètre !

 

WRC 2014  AUSTRALIE   VW -LATVALA ANTILLA

 

Volkswagen a réussi à surmonter le handicap d’ouvrir la route, en terminant la journée inaugurale du Rallye d’Australie aux trois premières places du classement général. Sébastien Ogier-Julien Ingrassia mènent après le premier tiers de l’épreuve, avec 4/10éme de seconde d’avance sur leurs équipiers Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila, soit l’équivalent de deux longueurs et demi de voiture !

Classés à 3″5 du leader, Andreas Mikkelsen-Ola Fløene, sur la troisième Polo R WRC, complètent ce brillant résultat d’équipe.

Classés premier, deuxième et troisième au Championnat, les trois équipages Volkswagen se sont donc élancés en ouverture des spéciales de la journée, courues dans les environs de Coffs Harbour. Et ils sont rentrés vendredi soir exactement dans le même ordre au classement général.

Cet excellent bilan est le reflet d’un engagement total de leur part : Ogier, Latvala et Mikkelsen – qui peuvent désormais être considérés comme les « balayeurs » les plus rapides du monde – ont fait fi d’avoir à essuyer les plâtres de parcours se nettoyant de plus en plus au fur et à mesure des passages successifs.

 

 WRC-2014-AUSTRALIE-VW-MIKKELSEN-FLOENE


WRC-2014-AUSTRALIE-VW-MIKKELSEN-FLOENE

 

Six des huit épreuves spéciales du jour sont revenues à la marque de Wolfsburg, de même que 16 des 24 « top 3 » possibles. Et à trois reprises, le trio des Polo R WRC a monopolisé les trois premières places en spéciales.

Cette première journée du Rallye d’Australie a été marquée par une bagarre à cinq pour la tête de la course. A l’instar du trio Volkswagen, Kris Meeke, Citroën et Mikko Hirvonen M-Sport-Ford, se sont battus bec et ongles pour chaque dixième de seconde. Et ce n’est qu’à la fin, à la faveur des deux dernières spéciales-spectacle, à Coffs Harbour, que le tiercé de tête s’est dessiné en faveur des trois équipages Volkswagen, en grande partie grâce à un choix de pneus particulièrement judicieux.

Ainsi, Volkswagen est toujours en lice pour atteindre l’un de ses principaux objectifs : décrocher le titre mondial des constructeurs au terme du Rallye d’Australie, bien avant la fin du Championnat. Pour qu’il en soit ainsi, Ogier et Latvala doivent marquer cinq points à eux deux.

 

KRIS MEEKE AUX AVANT-POSTES EN AUSTRALIE

WRC-2014-AUSTRALIE-CITROEN-DS3-de-Kris-MEEKE

WRC-2014-AUSTRALIE-CITROEN-DS3-de-Kris-MEEKE

 

Passés tout près d’une première victoire mondiale en Allemagne, Kris Meeke et Paul Nagle se sont une nouvelle fois porté en tête durant la quasi totalité de la première journée du Rallye d’Australie.

Avec deux meilleurs temps, l’équipage du Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team rentre aujourd’hui à Coffs Harbour en quatrième position à seulement 4″1 des leaders. Sur l’autre DS3 WRC, Mads Østberg et Jonas Andersson pointent au septième rang.

Auteur d’une magnifique performance en Finlande et leader de son tout premier rallye mondial en Allemagne, Kris Meeke continue sa progression. Le Britannique s’est même emparé de la première place du classement du Rallye d’Australie dès l’arrivée de l’ES3 (Newry 1) en signant deux meilleurs temps consécutifs.

Avec Paul Nagle à ses côtés, il a ensuite résisté à la contre-attaque de ses concurrents dans la seconde boucle. Après les huit premières spéciales, ils occupent la quatrième position à 4,1 secondes des leaders.

 

 WRC-2014-AUSTRALIE-OSTBERG à l’arrêt


WRC-2014-AUSTRALIE-OSTBERG à l’arrêt

 

Confronté à un problème de différentiel arrière dans l’ES3, Mads Østberg n’a pas été en mesure de suivre le rythme de son équipier. Après une petite excursion hors de la trajectoire dès la première spéciale, le Norvégien s’est battu pour remonter à la septième place.

 

 

 

PAROLES DE PILOTES

 

Sébastien Ogier :

« Je suis clairement très heureux de cette entrée en matière. Je ne m’attendais pas à un tel résultat. Julien et moi avons fait du bon boulot, et la Polo R WRC marche très bien elle aussi. Nous ne nous sommes fait qu’une seule légère frayeur dans l’après-midi, lorsqu’une petite fuite de liquide s’est déclarée, après que le radiateur eût été endommagé par une pierre. Fort heureusement, les spéciales étaient assez courtes aujourd’hui, et l’incident n’a pas eu de conséquence. Julien et moi sommes en bonne position pour la suite, mais ce ne fut pas facile, vous pouvez le croire ! Je vais faire particulièrement attention à la spéciale de 50 km qui nous attend demain, celle de Nambucca. C’est comme si vous glissiez sur un toboggan en pleine jungle. Nous pourrions avoir un peu de pluie samedi, ce qui rendrait les pistes très glissantes. Une chose est sûre, les fans en auront pour leur argent demain.»

Jari-Matti Latvala :

« Nous pouvons être plus que satisfaits de cette première journée du Rallye d’Australie, car nous n’aurions jamais imaginé que nos Polo occuperaient les trois premières places ce soir. Surtout si l’on tient compte nos positions de départ ! L’après-midi nous a été particulièrement favorable, à Mikka – mon coéquipier – et moi. Nous avons pu revenir très fort depuis notre cinquième place de la matinée, et grignoter l’écart qui nous séparait des leaders. Cependant, à ce stade, nous n’avons encore rien gagné: c’est très serré en tête, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir, et les caprices de la météo pourraient bien nous compliquer la tâche demain.»

Andreas Mikkelsen :

«Le Rallye aurait pu difficilement commencer mieux. Nous sommes en bonne position à l’amorce des deux prochaines journées, bien que ce soit très chaud entre les cinq premiers. Je suis plus qu’heureux de ma troisième place, c’est mieux que ce à quoi je m’attendais au départ. Il est clair que c’était un handicap pour mes équipiers et moi d’ouvrir la route, mais nous avons tiré le meilleur parti de la situation. Me voici en plein cœur de la bagarre pour une place sur le podium. Ça devient excitant !»

Jost Capito (Directeur de Volkswagen Motorsport)

« Je dois me fendre d’un gros et beau compliment à nos pilotes. Ils ont déployé beaucoup de talent pour surmonter le handicap d’ouvrir la route, auquel les condamnaient leurs places de premier, deuxième et troisième au Championnat. Ils se sont battus comme des lions pour limiter la casse, et abordent les deux prochains jours en très bonnes positions. Eu égard aux écarts très faibles entre les cinq premiers, j’ai envie de dire que le Rallye d’Australie repart quasiment de zéro samedi. Je pense que nous avons montré aujourd’hui que nous possédons, avec la Polo R WRC, la meilleure machine de Rallye actuelle, et les meilleurs pilotes avec Sébastien Ogier, Jari-Matti Latvala et Andreas Mikkelsen.!»

 

Kris Meeke :

« Il a vraiment fallu attaquer toute la journée. En partant en huitième position, j’ai profité d’une meilleure adhérence sur certaines portions lors de la première boucle. Mais, cet après-midi, le grip était plus ou moins le même pour tous. C’était même parfois assez cassant. Pour la suite, il va être nécessaire de conserver cette constance. L’objectif n’est pas de gagner ce rallye à tout prix face à des pilotes qui se battent pour le titre mondial. Je dois surtout continuer à faire ma propre course. Être en tête après l’ES6 était important pour bénéficier d’une bonne position de départ demain. »

Mads Østberg :

« Ce fut une première étape compliquée. J’ai fait quelques erreurs et j’ai eu un petit problème technique ce matin. Nous pensons avoir trouvé ce qui n’allait pas. J’espère que demain sera une journée plus favorable. Il va falloir s’améliorer… »

Yves Matton (Directeur de Citroën Racing) :

« Kris a réalisé une très belle journée. Il a réussi à pleinement exploiter sa position de départ ce matin. Dans la seconde boucle, avec des conditions équivalentes pour tout le monde, il a su maintenir le rythme. C’est de bon augure pour la suite du rallye. Mads a éprouvé des difficultés à trouver de bonnes sensations et il a perdu un peu de temps dans l’ES3 à cause d’un souci technique. Durant la seconde boucle, il n’a pas été en mesure de se rapprocher des leaders dans des conditions d’adhérence qui lui semblaient moins favorables que ce matin. »

 

FILM DU RALLYE

 WRC-2014-AUSTRALIE-DS3-CITROEN-DE-MEEKE


WRC-2014-AUSTRALIE-DS3-CITROËN-DE-MEEKE

 

ES1 – Hydes Creek 1 (10,73 km) – Sébastien Ogier se plaçait en tête du classement tout en ouvrant la route. Huitième à s’élancer, Kris Meeke signait la troisième performance. Mads Østberg perdait une quinzaine de secondes en sortant légèrement de la trajectoire.

ES2 – Bellingen 1 (10,72 km) – Meilleur temps pour Kris Meeke qui s’emparait de la deuxième place du général derrière Sébastien Ogier. Sixième du chrono, Mads Østberg remontait au dixième rang.

ES3 – Newry 1 (24,91 km) – Second scratch consécutif pour Kris Meeke, nouveau leader au moment de revenir à Coffs Harbour. Mads Østberg poursuivait sa progression en s’installant en huitième position.

ES4 – Hydes Creek 2 (10,73 km) – Sur des routes marquées par le passage de la matinée, Kris Meeke devait concéder du temps en partant huitième. Il s’opposait néanmoins à la concurrence pour rester en tête. Après avoir résolu un problème technique à l’assistance, Mads Østberg restait au huitième rang.

ES5 – Bellingen 2 (10,72 km) – Sans pouvoir profiter du balayage, Kris Meeke se battait pour résister à la pression de ses rivaux. Dans le même temps, Mads Østberg augmentait le rythme pour prendre la septième place du classement.

ES6 – Newry 2 (24,91 km) – Le second passage dans la plus longue spéciale du jour permettait à Kris Meeke de conforter sa première position. Il repoussait Mikkelsen et Hirvonen pour accentuer son avance sur le nouveau deuxième : Latvala. Mads Østberg se rapprochait du sixième rang de Paddon.

ES7 et 8 – SSS I et II (1,56 km / 1,56 km) – Les deux passages successifs dans la super-spéciale de Coffs Harbour permettaient à Jari-Matti Latvala, puis Sébastien Ogier se passer en tête du rallye aux dépens de Kris Meeke. Les deux meilleurs temps étaient à mettre à l’actif d’Ogier, tandis que Meeke passait au quatrième rang du classement général à 4,1 secondes du leader. Mads Østberg conservait la septième position.

 

CLASSEMENT APRÈS JOUR 1

WRC-2014-AUSTRALIE-VW-OGIER-INGRASSIA.

WRC-2014-AUSTRALIE-VW-OGIER-INGRASSIA.

 

 

1. Sébastien Ogier – Julien Ingrassia (Volkswagen Polo R WRC) en 58’0″8
2. Jari-Matti Latvala – Miikka Anttila (Volkswagen Polo R WRC) à 0″4
3. Andreas Mikkelsen – Ola Floene (Volkswagen Polo R WRC) à 3″5
4. Kris Meeke – Paul Nagle (Citroën DS3 WRC) à 4″1
5. Mikko Hirvonen – Jarmo Lehtinen (Ford Fiesta RS WRC) à 7″9
6. Hayden Paddon – John Kennard (Hyundai i20 WRC) à 46″4
7. Mads Østberg – Jonas Andersson (Citroën DS3 WRC) à 50″3
8. Robert Kubica – Maciej Szczepaniak (Ford Fiesta RS WRC) à 57″6
9. Elfyn Evans – Daniel Barritt (Ford Fiesta RS WRC) à 1’30″5
10. Thierry Neuville – Nicolas Gilsoul (Hyundai i20 WRC) à 2’08″4

 

MEILLEURS TEMPS
Sébastien Ogier 4, Kris Meeke et Jari-Matti Latvala 2.

LEADERS
ES 1, 2, 7 et 8 : Sébastien Ogier
ES 3 à 6 : Kris Meeke

 

 WRC-2014-AUSTRALIE-Attention-pour-la-suite-a-ce-dangereux-car-tres-rapide-concurrent


WRC-2014-AUSTRALIE-Attention-pour-la-suite-a-ce-dangereux-car-tres-rapide-concurrent

Sport

About Author

gilles