CHINA GRAND RALLY 2014: LAVIEILLE DU NEUF, LE MELON D’HUBERT

LES JINSHENG TOUJOURS LEADERS A MOTO

LES JINSHENG TOUJOURS LEADERS A MOTO

 

Neuf jours de  course sur ce China Grand Rally 2014, et une sixième victoire, gratifiante en temps cette fois, pour Lavieille et Garcin.

Leur adversaire principal et coéquipier a raté sa journée et termine avec plusieurs minutes de retard sur Christian, cela ne signifie en rien que Christian soit à l’abri d’une merde mécanique ou sportive, mais dans ces étapes où il a dimal à grapiller parfois une seconde de différence, celle-ci est peut-être décisive.

111 km de liaison, 246 km de spéciale, 247 km de laisoan à nouveau, les concurrents sont à Dunhuang où ils bivouaqueront deux jours, le rallye faisant des boucles autour de cette ville surnommée « la porte du désert »…

Alexis Rioland, l’homme de confiance d’Hubert Auriol raconte.

« Au départ de Jiuquan ce matin, Christian Lavieille et Jean-Pierre Garcin ne comptaient qu’une très légère avance au classement général sur leurs coéquipiers Wei Han et Cheng Feng, pointés à 1’19’’. Ce soir, après la neuvième spéciale, l’écart entre les coéquipiers Haval est un  peu plus conséquent. Après un début de spéciale très rapide où les concurrents ont parcouru 100 kilomètres la première heure, la deuxième partie s’est révélée être beaucoup plus technique et difficile en navigation.
WEI HAN

WEI HAN

Christian Lavieille et Jean-Pierre Garcin enchaînent. Malgré une légère erreur de navigation au kilomètre sept, le duo français décroche sa sixième victoire d’étape sur le China Grand Rally 2014, sa quatrième consécutive. Wei Han sur l’autre Haval n’a pas pu suivre le rythme des leaders français et ne termine que cinquième de la spéciale, ralenti notamment par une crevaison en fin de parcours. L’écart entre les deux coéquipiers Haval est désormais au dessus des six minutes au classement général. Le matelas d’avance reste très mince mais Christian Lavieille et Jean-Pierre Garcin ont surtout profité de cette étape pour marquer un point psychologique sur leurs coéquipiers, alors que trois spéciales restent encore à disputer dans le China Grand Rally 2014.
ZHOU YONG

ZHOU YONG

Zhou Yong sur son Toyota Pick Up Overdrive est à créditer d’une très bonne performance. Il réalise aujourd’hui son meilleur résultat du China Grand Rally 2014 en terminant deuxième. Dans la poussière de Yangui Liu (Mitsubishi MP 13), quatrième de la spéciale, la majeure partie du parcours, le vainqueur du China Grand Rally 2013 n’a jamais pu le dépasser franchissant dans son sillage la ligne d’arrivée. Miao Ma sur son Nissan M05 réalise également une très belle spéciale qu’il achève sur le podium, il est troisième de l’étape du jour. Toujours très régulier, ses mécaniciens saluent également tous les jours sa capacité à réaliser des temps tout en préservant la mécanique. »
Chez les motards, il  y a bien un descendant des héros du Dakar africain, qui, à l’instar d’un Vassard d’un Neveu, d’un Auriol, savent remonter en selle alors qu’ils sont blessés et tenter de rallier l’arrivée.
On le sait, Hubert Auriol ira jusqu’à la chute terrifiante de fin de parcours où, les deux chevilles brisées net, il décidera d’abandonner sa carrière à moto pour se consacrer brillamment à la course auto dans la même compétition, puis à la direction du Paris- Dakar.
Ce que dit Alexis de ce héros chinois.
WEN MIN SU

WEN MIN SU

« Chez les motards, le héros de cette fin de rallye sera certainement Wen Min Su sur sa Jincheng. Alors qu’il a fortement chuté hier entre Zhangye et Jiuquan se blessant à la cheville, le leader du classement général a malgré tout enfourché sa moto ce matin et pris le départ. Le pilote Jincheng numéro 10 souffre mais tient à finir le China Grand Rally 2014 et à le gagner ! Il termine à une superbe deuxième place et reste leader du classement général avec plus de trente minutes d’avance sur son coéquipier Tian Zhou. C’est d’ailleurs le deuxième pilote Jincheng qui réalise le scratch non sans avoir éprouvé quelques difficultés à trouver la bonne piste. »

LE BILLET D’HUBERT: LE MELON DU DESERT

Hubert nous envoie quotidiennement un billet de voyage, pour nous révéler quelques une des surprises du désert chinois.
Sur la route de Dunhuang, il est tombé sur la spécialité de la région, le melon, que les chionois ne mangent forcément pas comme nous…
« La course c’est une chose, mais il faut savoir profiter des régions qu’on traverse…..Le rallye raid c’est au delà de l’aventure l’occasion de voyager et de traverser des régions qu’on ne connait souvent que par un nom sur une carte. 
Aujourd’hui dernière grande liaison avant le fin du rallye vendredi et la course prend ses quartiers a Dunhuang.
Vous pouvez aller sur wikipedia si vos connaissances en géographie sont limités sur la Chine car c’est un endroit assez extraordinaire!
DUNHUANG

DUNHUANG

Tour d’abord le premier épisode du jour, la route qui mène a Dunhuang.
Dès qu’on sort de l’autoroute pour rejoindre la ville qui est a 170 kms, le paysage change. Beaucoup d’arbres sur le bord des routes, rectiligne et neuves. Au bout de 30 kms, on comprend que la spécialité de la région c’est le « melon »
Il y en a partout. Chaque carrefour, chaque bord de route, chaque entrée sortie de village, il y a des étals avec des vendeurs de melons. (photos)
Comme ils était 15h et que l’on n’avait rien mangé depuis le petit déjeuner (inexistant comme tous les jours!) on décide de s’arrêter manger un melon.
Et là surprise, il y a du melon bien sûr, frais coupé devant vous , un régal, mais aussi des centaine de « séchoirs » à melon  (photos) il le font sécher en lamelles et on peut acheter des sachets de melons séchés.
Très bon, sucré car concentré et qui se conserve!
Autre spécialité, les baies de Godjies (wikipedia) en 2 variétés, cultivées et sauvage, le prix du sauvage est 10 fois plus cher!!!
Il y a aussi des racines séchées qu’on fait tremper dans l’alcool chinois et qu’on mastique ensuite…. Très peu pour moi, mais à voir ces étals on ne peut pas s’empêcher de penser aux marchés en Afrique!.
Enfin vous avez besoin de décorer votre maison, il y a  aussi de magnifiques souches/troncs polis et aussi des cailloux, mais pas aussi volumineux qu’à Alxa Youqi (plusieurs tonnes…)! Facile a ramener dans ses bagages…
On a dons décidé de se contenter de goûter avidement le melon et de ramener quelques sachets de baie de Godjies….. »
Extrait de wikipedia, selon les conseils d’Hubert:

Le Goji ou baie de Ggojin 1 est le nom commercial de la baie du lyciet commun (Lycium barbarum) et du lyciet de Chine (Lycium chinense).

Il se présente sous la forme d’une petite baie orange, allongée, de saveur légèrement sucrée. On lui accorde en Asie des vertus médicinales exceptionnelles liées à la quête d’immortalité taoïste et il est souvent commercialisé sous forme séchée ou sous forme de jus (généralement mélangé à d’autres jus de fruits).

Le nom « goji » a été fabriqué en 1973 par un ethnobotaniste nord américain, Bradley Dobos, à partir des parlers locaux himalayens de 枸杞 « gǒuqǐ », le nom chinois ; la baie, elle, s’appelle 枸杞子 « gǒuqǐzǐ » en chinois1.

JEAN LOUIS BERNARDELLI, HUBERT AURIOL, ALEXIS RIOLAND

PHOTOS ORGANISATION ET TOURISME CHINOIS

 

INTERVIEWS, RESULTATS,CLASSEMENTS

L'AUTO HAVAL DE CHRISTIAN LAVIEILLE

L’AUTO HAVAL DE CHRISTIAN LAVIEILLE

 

AUTOS
 
Christian Lavieille (Haval – numéro  102) – Vainqueur de l’étape et leader du classement général: « Nous sommes partis sur une mauvaise piste au kilomètre 6. On est revenus très vite ensuite sur Wei Han et l’avons dépassés au kilomètre 80. La navigation était très difficile en fin de spéciale. Nous avons croisé la plupart des motos complètement perdues. »
Wei Han (Haval – numéro  103) – 5ème de l’étape à 5’03’’ : « La journée aurait pu être très bonne si nous n’avions pas crevé à l’arrière gauche. Nous perdons cinq minutes, c’est dommage car mon copilote a été très bon aujourd’hui. »
Miao Ma (Nissan M05 – numéro  107) – 3ème de l’étape à 2’34’’ : « Tout s’est très bien passé, c’est une très belle spéciale comme je les aime. Nous avons profité de la crevaison de la Haval de Wei Han pour le dépasser sur la piste. »
Zhou Yong (Toyota Pickup Overdrive – numéro  106) – 2ème de l’étape à 1’44’’ : « Nous sommes contents de notre spéciale. Etre deuxième est un très bon résultat derrière Christian qui parait inaccessible. Il était très difficile de dépasser aujourd’hui avec la poussière et je suis resté derrière Yangui Liu pendant au moins deux cents kilomètres ! J’ai toujours cette conjonctivite à l’œil gauche qui m’empêche de m’exprimer complètement. »
MOTOS
 
Wen Min Su (Jincheng – numéro 10) – 2ème de l’étape à 5’28’’  et leader du classement général : « J’ai roulé doucement aujourd’hui sans prendre de risque. Impossible pour moi de me lever, je suis resté assis sur ma moto toute la journée. »
Tian Zhou (Honda – numéro 9) – Vainqueur de l’étape et 2ème du classement général à 32’16’’ : « Une étape très difficile. Je me suis perdu plusieurs fois et j’ai eu la chance de retrouver une voiture qui m’a aidée à retrouver la bonne piste. »
Classement SS9 – Auto :
1 – Christian Lavieille (Haval) en 2h42’56’’
2 – Zhou Yong (Toyota Overdrive) à 1’49’’
3 – Miao Ma (Nissan M05) à 2’34’’
4 – Yangui Liu (Mitsubishi MP 13) à 3’17’’
5 – Wei Han (Haval) à 5’03’’
Classement SS9 – Moto :
1 – Zhou Tian (Jincheng) en 3h43’29’’
2 – Wen Min Su (Jincheng) à 5’28’’
3 – Shi Yumeng (Honda) à 8’17’’
4 – Yirong Wang (Honda) à 12’33’’
5 – Aidong Hu (Bombardier) à 15’02’’
Général après SS9 – Auto :
1 – Christian Lavieille (Haval) en 18h23’49’’
2 – Wei Han (Haval) à 6’22’’
3 – Miao Ma (Nissan M05) à 53’46’’
4 – Zhou Yong (Toyota Overdrive) à 1h42’01’’
5 – Yangui Liu (Mitsubishi MP 13) à 1h50’31’’
Général après SS9 – Moto :
1 – Wen Min Su (Jincheng) en 16h16’03’’
2 – Zhou Tian (Jincheng) à 32’16’’
3 – Yirong Wang (Honda) à 1h34’43’’
4 – Shi Yumeng (Honda) à 1h50’10’’
5 – Aidong Hu (Bombardier) à 1h59’44’’

Motocross Rallye-Raid Sport

About Author

jeanlouis