F1. DOUBLE DES PILOTES MERCEDES HAMILTON DEVANCE ROSBERG. FELIPE MASSA SUR LE PODIUM

 

 

 F1-2014-MONZA-le-PODIUM-avec-HAMILTON-ROSBERG-et-MASSA-Photo-PIRELLI

F1-2014-MONZA-le-PODIUM-avec-HAMILTON-ROSBERG-et-MASSA-Photo-PIRELLI

 

 

Bien qu’ayant loupé son départ, Hamilton signalant un problème de réglage électronique lors de son envol, ce dont profita immédiatement son équipier, le leader du Championnat, Nico Rosberg, 53 tours plus tard, c’est bien lui, Lewis Hamilton, qui a franchi en grand vainqueur le drapeau à damiers de ce Grand Prix d’Italie, dans le temple de la course automobile, Monza !

Le Britannique, l’emportant finalement en précédant Rosberg de 3″175

Le Brésilien Felipe Massa avec sa Williams-Mercedes complètant le podium, son premier depuis le Grand Prix d’Espagne 2013Q, à 25″026.

Suivent, Bottas avec la 2éme Williams et les deux Red Bull-Renault de Daniel Ricciardo une fois encore devant son illustre équipier le quadruple Champion du monde, Seb Vettel

Le Top 10, étant complété par la McLaren-Mercedes de Kevin Magnussen, la Force-India-Mercedes de Sergio Perez, la deuxième McLaren-Mercedes de Jenson Button et l’unique Ferrari rescapée, celle du Finlandais Kimi Räikkonen, aprés l’abandon prématurée au 29éme des 53 tours, de Fernando Alonso.

Devant son public, la Scuderia a complétement raté et loupé son GP d’Italie…

Côté Français, Jean Eric Vergne termine 13éme, Romain Grosjean 16éme et Jules Bianchi, lui, 18éme

 

 

LE FILM DE LA COURSE

F1-2014-MONZA-MERCEDES-Lewis-HAMILTON.

F1-2014-MONZA-MERCEDES-Lewis-HAMILTON.

 

 

Le poleman Lewis Hamilton handicapé par son problème de réglage électronique lors de son envol, L’autre pilote Mercedes, Nico Rosberg, en profite et vire en tête à la sortie de la fameuse 1ére chicane – souvent théâtre ici à Monza de départs chauds-bouillants – devant Magnussen, Massa et Hamilton.

Hamilton qui se montre le plus rapide en piste. D’ailleurs, même la Williams-Mercedes de Félipe Massa est plus rapide que Rosberg, lequel en est immédiatement informé par radio.

Aprés cinq tours, moins de 0″5, sépare la Williams du petit Brésilien de la Mercedes n°44, de l’ancien Cham^pion du monde en 2008.
Soudain, à l’amorce du 9éme tour, Rosberg se rate au freinage à la 1ére chicane qu’il coupe, slalomant a travers les plots, afin de revenir en piste et … toujours en tête !

Tony Ross, son ingénieur lui indique instantanément par radio :

« Visiblement, tu as bloqué l’avant et l’arrière en meême temps.»

Au 18éme tour, le staff Mercedes avertit Hamilton :

« Nico arrive avec plus de vitesse à l’entrée et à la sortie de la parabolique »

A cet instant par radio Rosberg indique qu’il ne veut plus connaître l’écart qui le sépare de Lewis Hamilton !

Derrière, de retour en piste aprés son arrêt au 29éme tour, la Williams-Mercedes de Valterri Bottas, est successivement passé, d’abord par la Red Bull -Renault de Sebastian Vettel, puis dépassé ensuite par la McLaren-Mercedes de Kevin Magnussen !

C’est alors que Rosberg stoppe pour effectuer son changement de pneumatiques

Un tour plus tard, nouvel arrêt chez Merecdes avec le stop d’Hamilton qui venait de récupérer la tête lors de l’arrêt de Rosberg.

Le temps de comparer les deux, on constate alors qu’Hamilton a été un poil plus long : 0″5 de plus que Rosberg au stand.

A peine est-t-il revenu en piste, que son ingénieur, Peter Bonnington, rappelle à Lewis qu’il doit penser à préserver ses pneus…

Mais visiblement sur de lui, soit il ne l’a pas entendu, soit il n’écoute pas le précieux conseil car Hamilton tape dans ses pneus !

La meilleure preuve ?

… Il signe le meilleur tour en 1’28″330.

Ce qui permet à Hamilton de revenir à 1″1 de Rosberg. et d’entrer dans la zone de DRS !

Lewis ne baisse pas les Bras et continu de pouser

Et au 28éme, on s’en doutait, Hamilton signe à nouveau le meilleur tour en 1’28″053 !!!

Un tour plus tard, Rosberg bloque de nouveau au freinage de la 1ére chicane, passe encore entre les plots mais cette fois, Hamilton passe et file en tête.

C’est alors qu’une énorme clameur provient des tribunes au tour 29. Pour déplorer l’abandon de la Ferrari d’Alonso.  Le 1er de la saison car Fernando avait terminé tous les GP.

Lequel incroyablement se passe et survient à Monza, le circuit privilégié de la Scuderia depuis des décennies… devant la foule des inconditionnels, les irremplaçables tifofi… effondrés !

Car la seconde ‘Rosso’ navigue loin dans le classement, Kimi Räikkonen, pointant en… 10éme position.A l’avant de la course, Hamilton attaque, cravache, pousse et ne ménage nullement ses gommes car il possède désormais 3″6 d’avance Rosberg, qui visiblement lâche prise.

Et qui retrouve-t-on derrière les duettistes de la firme Sturtgart ?

C’est… le petit Brésilien Massa qui occupe la 3éme place et va surement accompagner les Mercedes’ boys sur le podium.  Lui, qui à la fin de la saison dernière, a été lâché par Ferrari…

Autre fait marquant de la course, pour avoir géné le second pilote Williams, Valterri Bottas qui néanmoins va finir par trouver enfin l’ouverture, le jeune Danois Kevin Magnussen, alors 6éme, écope, lui, d’un stop and go de 5″ », franchement amplement mérité, car il a un peu abusé le jeune homme !

Bottas, débarrassé de la ‘ chicane mobile ‘ qui passe dans la foulée, Vettel !

Derriére, on assiste à une sensationnelle et belle passe d’armes, a la 1ére chicane, pour la 5éme place, entre les deux Red Bull-Renault. Ricciardo cherchant l’ouverture sur le quadruple Champion du monde, qu’il va finir par passer et à dominer une fois de plus !

On trouve alors dans l’ordre, les deux Mercedes, Hamilton devançant Rosberg, puis les deux Williams-Mercedes, Massa précédant Bottas, suivi des deux Red Bull-Renault, Ricciardo ayant on l’a dit, finalement réussi à dépasser son illustre équipier, Vettel dont, reconnaissons-le, les pneus semblent visiblement à l’agonie…

Et encore derriére, on pointe les deux McLaren-Mercedes de Magnussen devant Button. Lequel finira par s’incliner, devant la Force-India-Mercedes du Mexicain Sergio Perez.

Il reste trois tours :

La messe est dite !

Devant Hamilton possède 4″ sur Rosberg, 23″7 sur Massa, 38″2 sur Bottas, 48″1 sur Ricciard et 54″2 sur Vettel.

 

F1-2014-MONZA-les-deux-MERCEDES-de-Lewis-HAMILTON-et-ROSBERG

F1-2014-MONZA-les-deux-MERCEDES-de-Lewis-HAMILTON-et-ROSBERG

 

Finalement et sans surprise, il franchit en vainqueur la ligne de ce 13éme Grand Prix 2014, remportant son 6éme GP de la saison devant la deuxième Mercedes de Rosberg qui lui compte quatre succès.

Auteur de la pole, outre cette belle victoire, il ajoute aussi également le record du tour ! La TOTALE dans ce GP d’Italie.

Au classement provisoire, il reprend quelques précieux points, Nico totalisant au soir de ce Grand Prix d’Italie, 238 points contre 216 à Lewis, soit un léger écart de 22 points.

Il reste encore six manches en comptant la Russie actuellement sur la sellette : Singapour, le Japon, la Russie, Austin aux USA, le Brésil et l’ultime à Abou Dhabi.

Lors de ce dernier GP du millésime 2014, rappelons que la FIA (Fédération Internationale de l’Automobile ) a annoncé lors de la présentation du calendrier que les points compteraient doubles

Précisons l’attribution habituelle : 25 – 18 – 15 – 12 – 10 – 8 – 6 – 4 – 2 et 1

Vu le déroulement de la saison, si le titre est assuré chez Mercedes, l’actuel 3éme du classement provisoire, Daniel Ricciardo, n’ayant accumulé que 166 points, soit 50 de retard sur Hamilton et 72 sur Rosberg, il faudra peut-être bien patienter jusqu’à ce GP d’Abou Dhbi, programmé le 23 novembre pour connaitre l’identité du Champion du monde 2014 !

 

F1-2014-MONZA-la-joie-de-LEWIS-HAMILTON-Heureux-vainqueur-le-dimanche-7-SEPTEMBRE

F1-2014-MONZA-la-joie-de-LEWIS-HAMILTON-Heureux-vainqueur-le-dimanche-7-SEPTEMBRE

 

Lewis Hamilton, heureux vainqueur, en conférence de presse est revenu sur son départ manqué :

« Je ne sais pas pourquoi, mais au départ, il y a un bouton sur lequel on doit appuyer pour lancer la procédure et pendant le tour de formation, il ne fonctionnait pas. J’ai pensé: ‘pas de problème, je m’en servirai juste pour la course’ mais quand je suis arrivé sur la grille, il ne fonctionnait toujours pas. C’est vraiment très étrange, car cela n’était jamais arrivé auparavant et la séquence lumineuse, sur le tableau de bord, était différente, elle aussi. J’ai quand même essayé de démarrer le plus vite possible, mais le régime moteur partait dans tous les sens. On n’avait jamais essayé de départ sans la séquence de lancement, alors je ne savais pas du tout quoi faire, donc j’ai enfoncé la pédale à fond et j’ai croisé les doigts. Heureusement j’ai réussi à ne pas perdre trop de places car je suis passé 4éme à la fin du 1er tour.»

Et sur sa course, il précisait :

« Je savais que si je mettais un peu de pression sur Nico, une opportunité pourrait fort bien se présenter. J’étais venu ici à Monza pour faire mon boulot et je l’ai fait, donc je suis très heureux du résultat. Je félicite toute l’équipe. Ils avaient dit qu’ils voulaient un doublé et ils l’ont obtenu.»

Nico Rosberg de son côté résumait sa course:

« Lewis s’est rapproché assez vite et je sentais bien qu’il me fallait augmenter mon rythme. Du coup, j’ai finit par commettre une erreur, et cela m’a fait lacher la tête et donc ce fut une déception. Mais tout compte fait, Monza restera un excellent week-end pour toute l’équipe. Après les récents problèmes internes et l’accrochage du début de course à Spa, nous obtenons encore un nouveau doublé, le premier depuis le GP d’Autriche en juin et nous sommes de retour là où nous devons être. Certes, je suis un tantinet déçu mais une seconde place, reste synonyme de gros et précieux points, donc ce resultat n’est franchement pas un désastre. Alors si je suis déçu au fond de moi, il ne sert à rien de faire la tête.»

 

F1-2014- MONZA - WILLAMS-MERCEDES-FELIPE-MASSA-

F1-2014- MONZA – WILLAMS-MERCEDES-FELIPE-MASSA-

 

Quant à Félipe Massa, a qui un confrère demande si c’est une revanche pour lui et sur le terrain de Ferrari de finir sur le podium, lui qui a été remercié l’hiver dernier, le petit Brésilien, trés diplomate répond :

« Je suis d’abord vraiment trés heureux d’être sur le podium »

Et, il enchaîne :

« J’étais passé trés prés un peu plus tôt. J’ai sincerement été parfois malchanceux sur certains GP mais heureusement la chance est enfin passé de notre côté et c’est incroyable d’y accéder ici à Monza, devant ce public si formidable. C’est d’ailleurs un résultat fantastique pour notre équipes car nous dépassons Ferrari au classement des constructeurs. C’est incroyable de vivre de l’intérieur, la manière de travailler des hommes chez Williams et nous nous battons maintenant avec les plus grandes équipes. C’est très encourageant pour la suite. C’est une revanche car J’ai connu des moments vraiment trés durs, des périodes difficiles, mais cela fait partie de la vie. Parfois, on traverse des moments terribles mais il ne faut jamais baisser les bras et toujours continuer d’ avancer. C’est mon objectif de me battre en permanence pour réussir.»

Prochain rendez vous dans deux semaines le 21 septembre, à Singapour.

 

Gilles GAIGNAULT
Photos : Patrick RENZI – LMA Lemag’ – PIRELLI et TEAMS

 

 

 F1-2014-MONZA-LA-JOIE-des-deux-pilotes-MERCEDES-qui-signent-le-double-a-MONZA


F1-2014-MONZA-LA-JOIE-des-deux-pilotes-MERCEDES-qui-signent-le-double-a-MONZA

 

 

LE CLASSEMENT DU GRAND PRIX D’ITALIE

1 – Lewis Hamilton (Mercedes W05) les 53 tours, en 1h19’10″236
2 – Nico Rosberg (Mercedes W05), à 3″175
3 – Felipe Massa (Williams FW36-Mercedes), à 25″026
4 – Valtteri Bottas (Williams FW36-Mercedes), à 40″786
5 – Daniel Ricciardo (Red Bull RB10-Renault), à 50″309
6 – Sebastian Vettel (Red Bull RB10-Renault), à 59″965
7 – Sergio Perez (Force India VJM07-Mercedes), à 1’02″518
8 – Jenson Button (McLaren MP4/29-Mercedes), à 1’03″063
9 – Kimi Raikkonen (Ferrari F14-T), à 1’03″535
10 – Kevin Magnussen (McLaren MP4/29-Mercedes), à 1’06″171 **
11 – Daniil Kvyat (Toro Rosso STR9-Renault), à 1’11″184
12 – Nico Hulkenberg (Force India VJM07-Mercedes), à 1’12″606
13 – Jean-Eric Vergne (Toro Rosso STR9-Renault), à 1’13″093
14 – Pastor Maldonado (Lotus E22-Renault), à 1 tour
15 – Adrian Sutil (Sauber C33-Ferrari), à 1 tour
16 – Romain Grosjean (Lotus E22-Renault), à 1 tour
17 – Kamui Kobayashi (Caterham CT05-Renault), à 1 tour
18 – Jules Bianchi (Marussia MR03-Ferrari), à 1 tour
19 – Esteban Gutierrez (Sauber C33-Ferrari), à 2 tours
20 – Marcus Ericsson (Caterham CT05-Renault), à 2 tours

 

MEILLEUR TOUR: Lewis Hamilton, en 1’28″044

** Pénalisé de 5″

ABANDONS : Fernando Alonso et Max Chilton

 

LE CLASSEMENT PROVISOIRE DU CHAMPIONNAT DES PILOTES

 

1.Rosberg : 238 points – 2.Hamilton : 216 pts – 3.Ricciardo : 166 pts – 4.Bottas : 122 pts – 5.Alonso : 121 pts – 6.Vettel : 106 pts -7.Button : 72 pts – 8.Hulkenberg : 70 pts – 9.Massa : 55 pts -10.Raikkonen : 41 pts – 11.Perez : 39 pts – 12.Magnussen : 38 pts –13.Vergne : 11 pts – 14.Grosjean et Kvyat : 8 pts – 16.Bianchi : 2 pts.

 

LE CLASSEMENT PROVISOIRE DU CHAMPIONNAT CONSTRUCTEURS

1.Mercedes : 454 points – 2.Red Bull-Renault : 272 pts – 3.Williams-Mercedes : 177 pts – 4.Ferrari : 162 pts – 5.McLaren-Mercedes : 110 pts – 6.Force India-Mercedes : 109 pts – 7.Toro Rosso-Renault : 19pts – 8.Lotus-Renault : 8 pts – 9.Marussia-Ferrari: 2 pts.

 

F1 Sport

About Author

gilles