PORSCHE CARRERA CUP. C’EST L’HEURE DE LA RENTREE POUR LES PORSCHISTES

 

 

 PORSCHE-CARRERA-CUP-2014-IMOLA-COME-LEDOGAR-Photo-Max-MALKA


PORSCHE-CARRERA-CUP-2014-IMOLA-COME-LEDOGAR-Photo-Max-MALKA

 

La Porsche Carrera Cup France prépare sa rentrée

Tandis que les écoliers finalisent leur cartable, les concurrents de la Porsche Carrera Cup France préparent leur rentrée sur le très technique circuit de Nevers – Magny-Cours, théâtre de la quatrième manche comptant pour l’édition 2014. Après le break estival, Côme Ledogar de l’équipe Team Martinet by Alméras, endosse le costume de leader.

Le Lyonnais, vainqueur sur chaque tracé visité (Le Mans, Imola et Lédenon), ne précède cependant Maxime Jousse , le meilleur des pilotes du Sébastien Loeb Racing, que de 13 points. Un écart infime alors qu’il reste six courses à disputer.

 

 PORSCHE-CARRERA-CUP-2014-Le-MANS-Gael-CASTELLI-Photo-Claude-MOLINIER.


PORSCHE-CARRERA-CUP-2014-Le-MANS-Gael-CASTELLI-Photo-Claude-MOLINIER.

 

Le Champion en titre Gaël Castelli qui roule avec Larbre Compétition, entend lui aussi combler son déficit de 31 unités. Dans le clan des Gentlemen Drivers, Laurent Pasquali d’IMSA Performance Matmut, pointe toujours en tête de la classe, mais il voit revenir à grand pas le double tenant du titre Christophe Lapierre du Team @LoebRacing. Le très régulier Jean Glorieux du Team Speed Lover, est en embuscade.

Le GT Tour reprend ses droits et avec lui le plateau bouillant de la Porsche Carrera Cup France. La trêve a débuté le 1er juin au soir du meeting de Lédenon, mais les pilotes ont, pour la majorité, eu l’occasion de savourer un meeting exceptionnel avec une course disputée en lever de rideau des 24 Heures du Mans.

L’impatience est donc désormais palpable à quelques jours de reprendre la piste. Et ce d’autant plus que les trois présélectionnés pour le Porsche Motorsport International Cup Scholarship Program, seront annoncés lors de ce week-end Nivernais.

Le circuit de Nevers – Magny-Cours figure parmi les favoris des concurrents. Scène de 18 Grand Prix de France F1, ce tracé de 4,411 kilomètres est constitué de tous les types de virages possibles : épingle, enchaînements à hautes et basses vitesses, courbes négociées à pleine charge…

Une technicité qui nécessite une vraie polyvalence dans le pilotage.

 

 PORSCHE-CARRERA-CUP-2014-Maxime-JOUSSE-course-du-Mans


PORSCHE-CARRERA-CUP-2014-Maxime-JOUSSE-course-du-Mans

 

L’an passé, Maxime Jousse avait ouvert le bal et décroché son deuxième succès dans la discipline.

Mais il avait été devancé en qualifications par Côme Ledogar, le pilote Martinet by Alméras qui occupe aujourd’hui la tête du général, et qui ne compte pas laisser la moindre miette à son rival :

« Mon état d’esprit n’a pas changé », confirme Ledogar. Lequel précise:

« Je vais juste rouler comme depuis le début de saison. Il n’y a rien à gérer car nous n’en sommes qu’à mi-parcours et il y a encore beaucoup de points à distribuer. Je vais chercher avant tout à donner le meilleur de moi-même et comme l’équipe est très forte, nous pourrons travailler dans de très bonnes conditions. J’adore Magny-Cours, tous les virages ont une particularité, les rapides notamment. Il n’y a rien de plus agréable. »

Maxime Jousse reste toutefois sur sa première victoire 2014 obtenue sur les hauteurs de Nîmes :

« Nous allons poursuivre dans la continuité du début de saison, à savoir marquer des points à toutes les courses. Côme est notre adversaire principal mais nous ne sommes pas loin. C’est donc désormais à moi de prouver que je peux gagner plus de courses que lui d’ici la fin de saison. Je reste sur une belle victoire à Lédenon et le but est de rester sur cette dynamique. S’il y en a un de nous deux qui doit commettre un faux pas dans la course au titre, ça ne doit pas être moi. »

 

 PORSCHE-CARRERA-CUP-2014-IMOLA-ARMINDO-Photo-Max-MALKA


PORSCHE-CARRERA-CUP-2014-IMOLA-ARMINDO-Photo-Max-MALKA

 

Lauréat de la Porsche Carrera Cup allemande en 2010, Nicolas Armindo d’IMSA Performance Matmut, a démontré sa pointe de vitesse dans le Gard, mais il n’a eu l’opportunité de la concrétiser que par une 3éme place. Le pilote de Colmar est donc prêt pour la revanche :

« J’ai piloté plusieurs Porsche depuis Lédenon et il va d’abord falloir me remettre dans le bain. Je vais faire le nécessaire pour être performant et comme c’est un circuit qui m’a toujours réussi, je crois en la victoire ! Nous avons une bonne voiture, c’est une certitude, il ne nous reste donc qu’à faire ce qu’il faut pour être devant. »

Premier leader cette saison, Vincent Beltoise reste sur deux meetings difficiles.

« Ils ne l’ont pas été pour les mêmes raisons » explique le vainqueur GT à Pikes Peak. Qui poursuit:

« A Imola, nous manquions de performance, mais à Lédenon nous étions dans le coup et cela a davantage été un manque de réussite. Nous n’avons pas marqué beaucoup de points mais ce n’est pas inquiétant. Magny-Cours est une piste que j’affectionne et je ne ressens pas de pression supplémentaire. Il va désormais être difficile de jouer la victoire finale, voire le podium, mais je ne relâcherai pas mes efforts avant la fin de la saison. Je chercherai toujours à soigner mes qualifications et à marquer de gros points. »

 

 PORSCHE-CARRERA-CUP-2014-LEDENON-Steve-PALETTE-Photo-Antoine-CAMBLOR


PORSCHE-CARRERA-CUP-2014-LEDENON-Steve-PALETTE-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

Quant à Steven Palette de l’équipe Yvan Muller Racing, l’Espoir Carrera Cup France, compte sur sa connaissance du terrain pour se distinguer :

« De par la proximité de mon domicile, j’ai souvent roulé à Magny-Cours et j’y suis à l’aise. J’apprécie les virages rapides et les enchaînements tels que « Estoril » ou « Imola ». En terme de résultats, j’aimerais pouvoir y décrocher un podium. L’équipe et moi-même avons beaucoup progressé et nous attendons beaucoup de la deuxième partie de saison pour nous conforter dans certains axes de travail. »

 

 PORSCHE-CARRERA-CUP-2014-LEDENON-Laurent-PASQUALI-Photo-Antoine-CAMBLOR.


PORSCHE-CARRERA-CUP-2014-LEDENON-Laurent-PASQUALI-Photo-Antoine-CAMBLOR.

 

Au classement des Gentlemen Drivers, la situation s’est quelque peu éclaircie, avec l’émergence de deux leaders naturels, Laurent Pasquali et Christophe Lapierre. Le premier est jusqu’à présent l’auteur d’un parcours quasi sans faute, tandis que le second – 4éme à son arrivée à Lédenon et désormais 2éme du championnat – doit refaire son retard pris en début de campagne.

 

 PORSCHE-CARRERA-CUP-2014-IMOLA-CHRISTOPHE-LAPIERRE


PORSCHE-CARRERA-CUP-2014-IMOLA-CHRISTOPHE-LAPIERRE – Photo Max MALKA

 

Ce handicap, cependant, ne constitue pas un frein aux ambitions du Montilien :

« Mon objectif est le même depuis 3 ans : remporter le titre ! Nous sommes performants mais il nous faut un peu de réussite pour combler les 15 points perdus sur un « coup de poker » au Bugatti et qu’il me manque aujourd’hui. A Magny-Cours, circuit que j’apprécie, j’essaierai de continuer comme les trois dernières années ou je m’étais imposé à chaque fois. Mais il faudra que certains de mes adversaires s’intercalent dans mon sens pour combler mon retard mathématique. Nous ne sommes qu’à mi saison et beaucoup de choses peuvent encore se produire. »

 

 PORSCHE-CARRERA-CUP-2014-LEDENON-Jean-GLORIEUX-Photo-Antoine-CAMBLOR.


PORSCHE-CARRERA-CUP-2014-LEDENON-Jean-GLORIEUX-Photo-Antoine-CAMBLOR.

 

Si Lapierre concède à ce jour 17 points à Pasquali, le moindre faux pas sera une aubaine pour Jean Glorieux. Constant dans l’effort, le pilote Speed Lover ne rend en effet que deux points à l’actuel dauphin. Quant à Roar Lindland, il est un peu plus en retrait, mais le Norvégien a démontré une faculté d’adaptation aux circuits français qui pourraient désormais lui être profitable.

Chez les Pilotes A comme chez les Gentlemen Drivers, une nouvelle saison démarre donc ces 6 et 7 septembre à Magny-Cours.

 

 

Aurélie ELBAZ
Photos : Max MALKA – Antoine CAMBLOR- Claude MOLINIER

 

 

 PORSCHE-CARRERA-CUP-2014-IMOLA-VONCENT-BELTOISE-Photo-Max-MALKA


PORSCHE-CARRERA-CUP-2014-IMOLA-VINCENT-BELTOISE-Photo-Max-MALKA

 

Porsche Cup

About Author

gilles