CHINA GRAND RALLY 2014 : BUGGY ET MERLOT AU MENU…

LE BUGGY CHEVROLET CORVETTE V8 DE BIN LIU

LE BUGGY CHEVROLET CORVETTE V8 DE BIN LIU

 

Ce troisième jour du China Grand Rally a donc vu la victoire d’un buggy, celui de Bin Liu.

On sait qu’en rallye raid, ce type d’auto, que Jean Louis Schlesser a mené à un nombre de titres mondiaux considérable, est devenu tellement incontournable que même Peugeot s’y est mis pour son retour au sable.

Il est suivi des deux 4X4 du team Haval, Wei Han quelques secondes devant Lavieille, troisième.

Chez les motards, Wen Min Su, du team Jinsheng, a gagné pour la deuxième fois et est donc logiquement en tête au général.

 

COMMENT DIT-ON LE REPOS DU GUERRIER EN CHINOIS?

COMMENT DIT-ON LE REPOS DU GUERRIER EN CHINOIS?

 

Une spéciale très courte, 64 km, sur une étape très longue, 530 km, contrairement aux deux premiers jours où l’on a roulé dans des montagnes de dunes colossales, cette spéciale a été très rapide.

La navigation était donc déterminante, et dans ces cas-là, l’auto qui ouvre la danse est évidemment défavorisée, Lavieille ayant gagné la veille, il partait premier et a eu l’honneur de jardiner le premier.

La perte de temps est peu importante.

Sur un secteur roulant, un buggy deux roues motrices équipé d’un Chevrolet V8, engin venu directos de San Diego (California),  est évidemment à la fête !

D’où cette très belle victoire de pilotage.

Le Nissan de Miao Ma est quatre.

On établit le bivouac à Alxa Youqi et l’on va rouler en boucles, système maintenant largement et intelligemment implanté dans les rallyes raids, permettant aux mécanos de dormir un peu dans la journée, la sécurité est facilitée, bref, tout est plus simple.

Demain, boucle de 540 km dont 200 en spéciale, les dunes reviennent en vue…

 

LE BILLET D’HUBERT…

 

Hubert Auriol a du mal avec son réseau G Mail, c’est sûr qu’au beau milieu de la Mongolie, pas toujours facile, les connexions !

On notera au passage que « l’Africain » a toujours un peu d’âme du côté des motards…

Voilà ce qu’il nous dit…

« Je t’envoie une petite photo du team manager de Jinsheng qui nous a gentiment invité a boire un coup ce soir ….. du vin chilien que Jinsheng importe et distribue en Chine.. (environ 100 000 bouteilles pou commencer la première année !)

Très bon merlot qui change agréablement de ce que nous avons à disposition au menu habituel.

Chez les motards, il y a toujours des gens de goût!

Coté technique, on sent que ça commence a vraiment les intéresser. Les voitures sont mieux préparées, les équipes sont mieux équipées au niveau des véhicules d’assistance (campers, caravanes, camions) je te réserve la trouvaille du team Haval côté camion pour les jours a venir et en photos!

Le bivouac est toujours bien organisé, mais c’est plus réfléchi que l’année dernière et ils ont fait un effort sur la nourriture qui est variée et correcte.

Sauf le petit déjeuner qui est toujours aussi « dramatique »……bol de riz gluant(!) ou spaghetti, oeuf dur et une petite brique de lait… Bref le matin on fonctionne au Nescafé importé dans nos bagages ! Tu verrais la tête de Christan Lavieille et Jean Paul Garcin ! A demain ! »

 C’est sûr que j’ai beau adorer la cuisine exotique, le riz gluant à six heures du mat, ça fait moyennement rêver.

Mais sur les premiers Dakar, on mangeait pas mal de m… à la sauce sable, et on a eu envie d’y retourner, et on y retourne chaque année grâce à l’Africa Race, où les bivouacs sont maintenant des trois étoiles…

Cela dit, on le voit sur les photos que l’organisation parvient à nous envoyer, le voyage reste démentiel !

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI ET HUBERT AURIOL

PHOTOS ORGANISATION

 

 

INTERVIEWS ET RESULTATS

 

AUTOS

Wei Han (Haval – numéro  103) – 2ème et leader du classement général Auto: « Une journée très bonne pour nous. La voiture était encore une fois parfaite. Christian a fait une petite erreur de navigation ce qui nous permet de lui reprendre quelques secondes. »

Christian Lavieille (Haval – numéro  102) – 3ème de l’étape à 1’36’’ : « On s’est trompés dès le début de la spéciale et l’on perd environ une minute dans l’histoire…  Il y avait beaucoup de pierres cachées et de bosses difficiles à estimer. J’ai piloté sans prendre de risques inutiles. Le rallye est encore long… ».

 Zhou Yong (Toyota Pickup Overdrive – numéro  106) – 5ème de l’étape à 2’47’’ : « Après ce que nous avons vécu ces deux derniers jours, nous sommes contents de connaitre enfin une spéciale sans problème majeur. Nous avons roulé fort mais tout en souplesse. La voiture reste fragile. »

 MOTOS

Wen Min Su (Jincheng – numéro 10) – Vainqueur de l’étape : « Une spéciale pas très difficile mais quel plaisir ! Je n’ai pas pu beaucoup me reposer depuis le début du rallye et cette courte spéciale tombe à point nommée. »

Shi Yumeng (Honda – numéro 8) – 2ème de l’étape à 2’39’’ : « Je ne suis pas sur mon terrain privilégié. Les secteurs rapides ne m’avantagent pas. Wen Min Su a une moto plus puissante que la mienne. »

 

 

Classement SS3 – Auto :
1 – Bin Liu (Buggy) en 34’39’’
2 – Wei Han (Haval) à 1’17’’
3 – Christian Lavieille (Haval) à 1’36’’

Classement SS3 – Moto :
1 – Wen Min Su (Jincheng) en 2h59’41’’
2 – Shi Yumeng (Honda) à 2’39’’
3 – Yirong Wang (Honda) à 5’15’’
Général après SS3 – Auto :
1 – Wei Han (Haval) en 6h14’59’’
2 – Christian Lavieille (Haval) à 54’’
3 – Miao Ma (Nissan M05) à 6’42’’

Général après SS3 – Moto :
1 – Wen Min Su (Jincheng) en 7h25’41’’
2 – Zhou Tian (Jincheng) à 18’37’’
3 – Aidong Hu (Bombardier) à 40’50’’

Rallye-Raid Sport

About Author

jeanlouis