24HEURES DU MANS KARTING. LA VICTOIRE REVIENT AU TEAM SARTHE RTKF DEVANT KART MAG

 

 

 

 KARTING-24-Heures-du-Mans-2014-Victoire-Equipe-Sarthe-RTKF


KARTING-24-Heures-du-Mans-2014-Victoire-Equipe-Sarthe-RTKF devant KART Mag

 

 

L’équipe SARTHE RTKF, remporte ce dimanche, la 29ème Edition des 24Heures du Mans Karting 2T.

Elle l’emporte en triomphant devant l’Equipe la Manche Kartmag et Normandie Technikart qui compléte le podium et termine 1er en GP.

 

 KARTING-2014-24-Heures-du-Mans-Le-kart-vainqueur-de-SARTHE-RTKF


KARTING-2014-24-Heures-du-Mans-Le-kart-vainqueur-de-SARTHE-RTKF

 

Anthony Abbasse, Charles Fiault, Gauthier Becq et Kevin Petit s’imposent donc avec brio  avec leur châssis Sodi à moteur Parilla, motorisation qui provient de l’atelier de préparation, des célèbres frères Boulineau, après avoir tenu bon face à La Manche-Kartmag dont l’équipe était composée de Wilfrid Lecarpentier, Victor Compère, Elie et Clément Bluy, avait perdu du temps en début de course avant de tenir un excellent rythme.

En plus de compléter le podium, Normandie-Technikart et son quatuor formé de Charles Tesnière, Paul Evrard, Antoine Fayet et Morgan Bertin, remporte avec brio le GP2 avec leur Kosmic-Rotax Max.

Nouvelle victoire incontestable pour Abbasse, Fiault, Petit et Becq au volant du kart n°1 de l’équipe Sarthe RTKF. Un sixième succès pour l’écurie sarthoise acquis devant les 34 autres équipages en lice et les 6 500 spectateurs présents autour de la piste.

 

 

KARTING-2014-24-HEURES-DU-MANS-Victoire-de-SARTHE-RTKF-devant-KART-Mag

KARTING-2014-24-HEURES-DU-MANS-Victoire-de-SARTHE-RTKF-devant-KART-Mag

Ils sont partis de la pole position, ils ont quasiment mené de bout en bout en creusant régulièrement l’écart et en signant le meilleur tour en course (55’’607).

Carton plein pour l’équipe Sarthe RTKF 1 qui a fait le vide autour d’elle pour franchir la ligne d’arrivée avec la bagatelle de… quinze tours d’avance sur les deuxièmes et remporter une sixième victoire qui ne souffre d’aucune contestation.

Anthony Abbasse et Charles Fiault s’offrent un quatrième succès aux 24 Heures Karting, tandis que Kévin Petit et Gauthier Becq gagnent pour la première fois. Ce dernier en profite pour rejoindre son père Yann au palmarès.

« C’est le résultat du travail de toute une équipe, chacun est à son poste, c’est la clé de la réussite » a déclaré depuis le podium le directeur de l’équipe, Claude Jamin, avant de rendre un vibrant hommage à ses motoristes, les frères Boulineau.

Les dieux de la course ont choisi d’élire le n°1 et de dédaigner le n°72. En contraste total avec le ‘’kart frère’’, Sarthe RTKF 2 a connu toutes les misères, dont une interminable et incompréhensible série de casses moteur. Sportivement, Maxime Bidard, William Westerloppe, Florian Davail et Arnaud Bouilland ont tenu à aller au bout de l’effort, terminant en dernière position.

La deuxième marche du podium récompense la formation La Manche Kartmag en progression d’une place par rapport à 2013. Il a manqué quelques dixièmes au tour pour que Wilfrid Lecarpentier, Victor Compère, Elie et Clément Bluy ne menacent plus nettement Sarthe RTKF 1.

Au volant du deuxième kart de cette équipe, le quadruple Champion du Monde Alessandro Piccini a connu moins de réussite mais s’est dit enchanté de l’expérience vécue lors de ce double tour d’horloge. Le pilote italien utilisait pour l’occasion un moteur Vortex expérimental, sans embrayage, ni batterie, ni démarreur, machine qui préfigure peut-être l’avenir de la catégorie reine de l’endurance karting.

Le suspense fut à son comble dans le très disputé Groupe 2 et, par la même occasion, pour la troisième place du général. Les favoris étaient nombreux, ils furent exacts au rendez-vous et tous se livrèrent une lutte épique.

Deux équipages normands qui faisaient appel à des ensembles Kosmic-Rotax de la même structure Technikart se sont expliqués jusqu’à l’arrivée. Bien qu’ébranlés par un châssis tordu dans un accrochage en début de course, Charles Tesnière, Antoine Fayet, Renaud Bertin et Paul Evrard (Normandie Technikart n°14) ont conservé un petit tour d’avance.

Andrew Deberne, Jérémie Lesoudier, Harald Creton et Lucas Brion (St Pierre s/Dive n°67) ont coiffé avec une marge identique, les vainqueurs 2013 Bélinois Jac Kart pour le gain de la deuxième place de la catégorie et la quatrième du général.

Un des très grands exploits de la course fut réalisé par l’équipe Pays-de-Loire Handisport. Melwynn Rodriguez, Claude et Enzo Zéfirini avaient défriché le terrain avec une magnifique 20ème place l’an passé. Plus belle encore est la 12ème que les deux premiers cités obtiennent aujourd’hui, en compagnie de Snoussi Ben Moussa et d’un pilote valide, le quadruple vainqueur Antoine Poulain venu leur prêter main forte après le forfait de dernière minute d’Enzo Zéfirini !

Le Circuit International du Mans, que les 24 Heures Karting ont adopté en 2013, est aujourd’hui une référence, tout à fait en phase avec la compétition de haut niveau. Ses stands, son module sportif, ses équipements et structures d’accueil ont donné toute satisfaction aux concurrents des 24 Heures Karting comme des courses supports : Kart Legend et Minikart des 24 Minutes.

L’événement a aussi fait l’objet de longues et passionnantes retransmissions à la télévision (sur LMTV Sarthe) et sur Internet. La WebTV de l’ACO qui retransmettrait l’épreuve a attiré 21 325 spectateurs durant ces 24 Heures Karting, un chiffre en progression par rapport à 2013 (20 250) et 2012 (18 000).

L’affluence autour de la piste a été similaire à l’année dernière avec 6 500 spectateurs, ce qui prouve une nouvelle fois l’attrait de la plus grande course d’endurance karting.

La 30ème édition, en 2015, devrait coïncider, comme en 2012 avec la fête de l’ACO ce qui lui assure d’être encore plus grandiose ! Les dates seront officialisées prochainement.

Les 24 Heures Moto seront le prochain grand rendez-vous sur le Circuit du Mans. La dernière manche du Championnat du Monde FIM d’Endurance se déroulera les 20 et 21 septembre 2014.

 

 

François LEROUX
Photos : ACO

 

Karting Sport

About Author

gilles