VENTURI VBB-3 ELECTRIQUE : TENTATIVE DE RECORD DU MONDE DE VITESSE REPORTE !

 

 

VENTURI-Equipe-à-Wendover-Utah

VENTURI-Equipe-à-Wendover-Utah

 

 

Décidément pour cette année encore, la météo n’a pas été du côté de Venturi !

Salt Lake City, était à nouveau inondé par des trombes d’eau, transformant la piste fameux lac salé en … océan d’eau saumâtre !

Grosse déception pour le Monégasque Gildo Pallanca Pastor, propriétaire de la marque, et son équipe.

En dépit de l’annulation de la SpeedWeek par ses organisateurs (SCTA), l’équipe Venturi était restée à Wendover (Utah, USA) pour tenter de réaliser sa tentative de record du monde de vitesse FIA en véhicule électrique avec la Venturi VBB-3.

En effet, la région de Salt Lake City, avait été frappée le mercredi 6 août, par un violent orage qui a eu pour conséquence d’inonder le désert de sel de Bonneville.

 

 

 VENTURI-Salt-Lake-océan-deau-saumâtre


VENTURI-Salt-Lake-océan-d’eau-saumâtre

 

Un programme écourté et un record symbolique pour la Venturi VBB-3

Un double épisode météorologique quasi inédit donc sur le site des épreuves de vitesse a perturbé leur déroulement

Comme en septembre 2013, Venturi Automobiles et son partenaire le Center for Automotive Research (Ohio State University) n’ont pu lancer la Venturi VBB-3 à l’assaut du record du monde de vitesse FIA en véhicule électrique, toutes catégories de poids confondues. Celui-ci est détenu depuis 2010 par la Venturi VBB-2.5 (495km/h).

 

VENTURI-2014-Tentative-avortee-sur-le-Lac-Salé-de-BONNEVILLE

VENTURI-2014-Tentative-avortee-sur-le-Lac-Salé-de-BONNEVILLE

 

Les 5 et 6 août 2014 de très violents orages ont frappé la région de Salt Lake City (Utah, USA). Les inondations consécutives ont notamment touché le désert de sel de Bonneville. Site de différentes compétitions de vitesse en août et septembre il a été rendu impraticable. Certains secteurs des pistes étaient sous 25cm d’eau.

Cette situation sans précédent depuis 1982 a conduit la SCTA, organisatrice de la SpeedWeek, à annuler le 9 août son épreuve. Une première depuis 32 ans.

Les jours suivants, les pluies de fin de journée ont contribué à faire monter le niveau des eaux, rendant totalement impraticable le site de compétition.

Par endroit, il était recouvert, répétons-le, de plus de 25cm d’eau !

La SpeedWeek ?

C’est le rendez-vous international, réunissant plus de 600 véhicules de vitesse cette année, qu’avait choisi Venturi pour tester sa Venturi VBB-3.

La SpeedWeek, qui aurait dû se dérouler du 9 au 15 août, constituait le programme préparatoire de la Venturi VBB-3 dans sa quête d’une nouvelle performance mondiale. La voiture devait y rouler pour la première fois. Les 7 jours de compétition, préalable indispensable, étaient destinés à la réalisation du shakedown, aux vérifications techniques et à l’observation du comportement du véhicule à très haute vitesse à travers une montée en puissance progressive.

Le retour du soleil dès le 10 août a convaincu le team de rester à Bonneville et de tenter le tout pour le tout sur une période ramenée à 4 jours. En dépit d’un asséchement en un temps record de la piste dévolue aux homologations internationales, une partie de celle-ci est restée impraticable.

 

VENTURI-VBB-3

VENTURI-VBB-3

 

Il s’agissait de peaufiner sa préparation et de l’amener vers le niveau de performance et de rendement nécessaires pour établir, un nouveau record du monde de vitesse FIA.

Cependant les conditions climatiques, ont conduit hélas, les organisateurs de la tentative FIA de record de vitesse en véhicule électrique, à réduire la piste de 12 à 8 miles (de 19.3km à 12.8km).

Si la déception était grande, rendez-vous est néanmoins pris pour 2015 !

Mais revenons sur la décision de la FIA de réduire la longueur de la piste de record.

 

VENTURI-Delphine-Biscaye-Chef-du-projet-Venturi

VENTURI-Delphine-Biscaye-Chef-du-projet-Venturi

 

La Niçoise Delphine Biscaye, chef du projet Venturi VBB3 , nous livre ses impressions.

 

Une telle réduction a-t-elle une influence sur le déroulement de la course de la Venturi VBB-3 ?

« Oui, puisque la voiture a été conçue pour une piste de 12 miles. La puissance comme le rapport de réduction ont été développés pour atteindre la vitesse maximale après une accélération sur 5.5 miles (8.8km) et maintenir cette vitesse sur 1 mile. Les 5.5 miles suivant, permettant la décélération de la voiture. Avec une piste de 8 miles, nous ne disposons que de 3.5 miles (5.6km) pour accélérer. Forcément dans ces conditions, la vitesse que nous atteindrions après 3.5 miles, ne pourrait pas être la même que celle obtenue après 5.5 miles. La vitesse sera donc plus basse que celle prévue au départ.»

 

De de fait, selon vos explications, la voiture ne pourrait pas exprimer tout son potentiel ?
« Tout à fait. La voiture a été développée pour passer les 400mph (643.7km/h), ce maximum n’aurait pas pu être atteint cette année sur cette piste..»

 

Cela signifie-t-il, qu’il faille réorganiser la stratégie de course ? Des paramètres sont-ils modifiables ?

« En dehors du moment du passage des vitesses, non ! Le passage des vitesses est contrôlé par le pilote, Roger Schroer. Malheureusement l’accélération maximale du véhicule est définie selon ses caractéristiques techniques – sa puissance, son poids, le diamètre des roues, les rapports de réduction de la boîte vitesse, les paramètres aérodynamiques, etc.- et ces caractéristiques sont déjà définies et non modifiables. Le seul paramètre qui pourrait influer sur notre rendement c’est la qualité du sel. Si nous disposions d’une bonne qualité de sel, sec et dur, cela favoriserait de bonnes performances. S’il est trop humide ce serait l’inverse…»

 

Si les couches superficielles du sel avaient bien séché, serait-il important que les sous-couches soient aussi sèches ?

« Pour disposer de la meilleure adhérence possible il faut que la piste soit dure pour transmettre le maximum de couple au sol. Plus on patinerait, plus il serait difficile de transmettre ce couple et donc d’atteindre les vitesses que nous visons…»

 

Alors rendez-vous pour 2015 ?

 

Texte : Olivier THIBAUD
photos : VENTURI

Venturi, l’éq

7

VENTURI-ELECTRIC

VENTURI-ELECTRIC

uipe à 

Evenements

About Author

gilles