ENDURANCE. ASIAN LE MANS SERIES. KEIKO IHARA AVEC HO PIN TUNG ET CHANG A FUJI

Keiko-IHARA

Keiko-IHARA

La Japonaise Keiko Ihara, épaulera Ho-Pin Tung et David Cheng à Fuji en Asian Le Mans Séries. Pour la seconde manche de l’Asian Le Mans Series qui se déroulera les 30 et 31 août prochains sur la piste du Fuji au Japon, Keiko Ihara sera de retour chez OAK Racing et elle participera aux 3 Heures de Fuji aux côtés d’Ho-Pin Tung et David Cheng. Après sa victoire lors de la manche d’ouverture disputée à Inje en Corée, au volant de la Morgan-Judd LMP2, équipée de pneumatiques Michelin, le duo Chinois pourra compter sur le soutien de la pilote Niponne, très à l’aise sur ‘son’ circuit national. En 2013, Keiko Ihara avait rejoint OAK Racing pour disputer quatre manches du Championnat du Monde d’Endurance WEC de la FIA : Sao Paulo, Fuji, Shanghai et Bahreïn, au volant d’une Morgan-Nissan LMP2 partagée, entre autre, avec David Cheng. En 2014, elle a poursuivi son engagement dans la catégorie sport-prototypes LMP2, en disputant à bord de la Morgan-Judd LMP2 de l’équipe satelitte, Larbre Compétition, les 4 Heures de Silverstone et les 24 Heures du Mans, devenant ainsi la première femme pilote asiatique à terminer cette épreuve mythique, qu’est la course Sarthoise. C’est donc avec plaisir que l’équipe Française OAK Racing Team Total, l’accueillera la semaine prochaine pour partager le volant de la Morgan-Judd LMP2, flanquée du N°1, aux couleurs de Total, Tyre Plus et Orsun. Tracé aux pieds du Mont Fuji, le Fuji Speedway est un circuit très rapide d’une longueur de 4,563 kilomètres, comptant seize virages et une longue ligne droite de plus d’un kilomètre. Il devrait être propice aux caractéristiques de la Morgan-Judd LMP2, sortie des ateliers d’Onroak Automotive, autre entreprise du Groupe de Jacques Nicolet qui construit les bolides de course. Après une deuxième place aux 3 Heures de Fuji en 2013, l’équipe OAK Racing, aura à cœur de monter cette année sur la plus haute marche du podium et ainsi de conforter sa place de leader au classement général de l’Asian Le Mans Series, aprés la manche d’ouverture disputée en Corée en juillet dernier sur la piste d’Inje. Heureuse de retrouver le volant de la Morgan, Keiko Ihara, confie : « Je suis vraiment heureuse de rejoindre OAK Racing. J’ai connu de bons résultats l’an dernier grâce à cette équipe très professionnelle. Après avoir bouclé les 24 Heures du Mans au mois de juin dernier, mon objectif est maintenant de gagner la prochaine course ! J’ai hâte de rouler avec mes deux excellents co-équipiers, David, avec qui j’ai déjà partagé le volant l’an dernier, et Ho-Pin qui se battait pour le titre de Champion quand je roulais en Formula BMW. Je remercie infiniment Jacques Nicolet et toute l’équipe OAK Racing Team Total de me donner cette opportunité. Je ferai tout mon possible pour donner le meilleur de moi-même pour cette course Asian Le Mans Series disputée dans mon pays. » Jacques Nicolet, Président de l’équipe OAK Racing Team Total, explique, lui : « Après avoir eu le plaisir de travailler et de rouler ensemble l’an dernier sur plusieurs épreuves du WEC, toute l’équipe est ravie d’accueillir de nouveau Keiko Ihara. C’est une excellente pilote, et nous apprécions beaucoup son professionnalisme, aussi bien sur la piste que dans le paddock. Elle est pour nous une ambassadrice fantastique au Japon et en Asie. » Quant à Rémy Brouard, en charge du programme OAK Racing Team Total, en Asie, lui, il explique : « Keiko a une très bonne connaissance du circuit de Fuji, et elle jouit d’une très grande popularité au Japon. Ce sont deux éléments très importants, qui seront de sérieux atouts pour OAK Racing Team Total, et aussi pour l’Asian Le Mans Series. Imaginez qu’en s’imposant dimanche 31 août, Keiko pourrait même être la première femme à gagner en LMP2! Mais avant cela, il faudra vaincre tous nos adversaires. Keiko est aussi une grande professionnelle, avec les média et avec tous les partenaires. Notre équipe accueillera d’ailleurs à Fuji plus de 120 invités venus de Chine et du Japon. » Seule équipe à être présente dans tous les Championnats d’endurance sur tous les continents, au niveau mondial (WEC) Européen (ELMS) Américain (Tudor USCC) et Asiatique (Asian Le Mans Séries), l’écurie de Jacques Nicolet, est devenue en quelques années depuis le rachat du Saulnier racing, l’une des plus professionnelles de cette discipline ! Tout le mérite en revient à son fondateur, Jacques Nicolet. Plus fan de compétition que lui, difficile à dénicher… Car l’homme d’affaires est rappelons-le, aussi présent dans l’autre grand Championnat d’endurance, qu’est le VdeV d’Eric Van de Vyver !   Aurélie ELBAZ Photos : DPPI – Paul Khoo – Rewind Images

Asian Le Mans Series

About Author

gilles