F1. 3 éme VICTOIRE 2014 POUR LA RED BULL RENAULT DE DANIEL RICCIARDO, VICTORIEUX DU GP DE BELGIQUE

 

 

F1-2014-SPA-Daniel-RICCIARDO-Heureux-vainqueur-a-sa-descente-de-sa-monoplace-RED-BULL-RENAULT

F1-2014-SPA-Daniel-RICCIARDO-Heureux-vainqueur-a-sa-descente-de-sa-monoplace-RED-BULL-RENAULT

 

 

A Spa, le pilote Australien Daniel Ricciardo, remporte ce dimanche le GP de BELGIQUE sur le circuit de Francorchamps. Sa 3éme victoire de la saison après celles déjà décrochées respectivement en juin au Canada à Montréal, puis tout récemment fin juillet en Hongrie !

A l’arrivée, à l’issue des 44  tours, il devance  la Mercedes de Nico Rosberg et la Williams-Mercedes du Finlandais Valterri Bottas.

Suivent, la Ferrari de Räikkonen, la seconde Red Bull-Renault de Sebastian Vettel, les Mc Laren-Mercedes de Kevin Magnussen et Jenson Button et la Ferrari de Fernando Alonso. Puis la Force-India de Sergio Perez et la Toro Rosso du jeune Russe Daniil Kvyat qui complète le Top 10

 

Daniel Ricciardo termine devant la Mercedes de Nico Rosberg sur le légendaire circuit de Spa-Francorchamps, le tracé le plus difficile du calendrier pour les groupes propulseurs. Cette première place permet à Infiniti Red Bull Racing de réaliser un doublé après le succès de Ricciardo en Hongrie. C’est également un nouveau trophée pour le motoriste français qui a déjà gagné en Belgique avec des moteurs V8 et V6 turbo. Après Ayrton Senna et Alain Prost, Ricciardo devient le troisième pilote victorieux à Spa avec un moteur Renault turbo.

Vainqueur l’an passé, Sebastian Vettel profite de son expérience de Spa pour terminer à la cinquième place, après avoir dépassé trois voitures lors des deux derniers tours. Daniil Kvyat, pilote Scuderia Toro Rosso, se classe dixième, plaçant ainsi trois voitures motorisées par Renault dans les dix premiers.

 

Faits marquants de la course 

 F1-2014-SPA-RED-BULL-RENAULT


F1-2014-SPA-RED-BULL-RENAULT

 

Daniel Ricciardo remporte le Grand Prix de Belgique avec une avance de trois secondes sur Nico Rosberg. Ricciardo s’élançait depuis la cinquième place sur la grille, dépassant la Ferrari de Fernando Alonso pour s’emparer de la troisième place au quatrième tour.

Il double ensuite son équipier, le quaduple Champion du monde en titre en délicatesse cette saison, Sebastian Vettel lors de la septième boucle, avant de prendre la tête de la course un tour plus tard, lorsque la Mercedes du leader,Nico Rosberg rentre au stand.

Après avoir construit un écart de 20 secondes sur ses poursuivants les plus proches, l’Australien conserve ensuite la première position tout en contrôlant la course. Rosberg réduit ensuite l’écart vers la fin de l’épreuve après avoir chaussé des gommes neuves, mais l’avantage de Ricciardo est suffisant pour lui permettre de remporter sa troisième victoire de l’année avec la RB10 à motorisation Renault,  50ème succès du partenariat Red Bull-Renault!

Sebastian Vettel prenait un excellent départ, se battant pour la tête de la course avant de finalement s’emparer de la troisième place. Après s’être fait dépassé par Ricciardo, il défend âprement sa position contre les attaques de Fernando Alonso avant d’être dépassé par Raikkonen pendant la valse des arrêts aux stands.

Huitième alors qu’il reste encore trois tours à couvrir, le pilote allemand prend brillamment le meilleur sur Alonso, Button et ensuite Magnussen, pour accrocher la cinquième place sous le drapeau à damier.

Daniil Kvyat, pilote Scuderia Toro Rosso, 10ème, termine dans les points pour la cinquième fois de la saison. Le Russe a connu une course mouvementée avec les deux Force India et coupe la ligne d’arrivée à seulement une seconde de Perez, neuvième, et à quatre secondes d’Alonso, huitième. Jean-Eric Vergne réalise une belle performance et se classe 12ème.
Les deux monoplaces du Team Lotus doivent abandonner, Pastor Maldonado s’arrête après seulement un tour suite à une rupture d’échappement. Romain Grosjean pour sa part rentre au stand à 11 tours de l’arrivée en raison d’une perte d’appuis aérodynamiques.

Les débuts en Formule 1 d’André Lotterer sur Caterham se terminent prématurément lors du deuxième tour à cause d’un problème de transmission, lié à un contact violent avec un vibreur dans le virage de Blanchimont. Marcus Ericsson réalise l’une de ses meilleures performances de la saison, après une bataille serrée avec Chilton pendant tout le Grand Prix. Seul un train de pneus neufs chaussé en fin de course permet au Britannique de prendre le meilleur sur le Suédois.

 

Rémi Taffin, directeur des activités piste Renault Sport F1 :

« Nous avons abordé ce week-end avec des ambitions mesurées, sachant qu’il fallait que la chance soit de notre côté, mais nous avons su profiter au maximum des conditions de course. Une victoire sur un tel circuit typé « moteur », où tout le monde pensait que nous allions avoir des difficultés, montre que nous ne baissons jamais les bras. Nous avons tous chez Renault Sport la même mentalité et nous ne nous avouons jamais vaincus. Toute difficulté nous motive davantage et nous donne envie de travailler encore plus. Ces derniers mois, notre collaboration avec Red Bull s’est encore renforcée et cette nouvelle victoire démontre l’optimisation de la performance châssis/moteur. Nous commençons à tirer les bénéfices de cet objectif clair et précis. La fiabilité va maintenant être un point très important, mais nous allons également continuer à élever notre niveau de performance. Pour réussir en F1, il faut beaucoup travailler, avoir parfois un peu de chance, et nous en avons profité aujourd’hui. Nous allons maintenant aborder Monza en pleine confiance. »

 

F1 2014  SPA  - Victoire de DANIEL RICCIARDO le 24 aout  - Photo Pirelli

 

 

Heureux de ce nouveau succès, Daniel confiait à sa descente du podium :

« Trois fois vainqueur d’un GP. Pour être honnête, n’importe quelle victoire est spéciale en F1. Mais ici, à Spa, c’est une course spéciale et on ressent une très forte sensation différente en menant cette course apres l’avoir fait et gagner au Canada ou en Hongrie. Vous espérez mécaniquement que tout se passe bien jusqu’à la ligne d’arrivée. Dans les derniers tours avant le drapeau à damier, je trouvais le temps long et que la fin du GP ne venait pas assez vite … »

Et il ajoute :

« Évidemment, cela est une très bonne journée. Lorsque vous menez la course pendant tout ce temps, c’est juste d’être le plus cohérent possible en piste. Nous ne nous attendions pas a marquer le maximum de points ici. Espérons donc que la prochaine course sera également bien mais à Monza, nous savons que de sera difficile.»

 

F1 2014  SPA - MERCEDES de Nico ROSBERG dans le raidillon

 

 

De son côté, Nico Rosberg, apportait son point de vue sur l’accrochage avec son équipier en tout début de course:

« J’étais proche de Lewis et j’ai essayé d’aller à l’extérieur et, malheureusement, nous nous sommes touchés. Aujourd’hui, je n’ai pas encore regardé à la télévision les événements de notre touchette. Donc, je ne veux pas en discuter. Après cela, ma course a été très compliquée parce que ma voiture n’était pas très bonne. Je suis déçu pour l’équipe parce que l’équipe avait une très bonne voiture ce week-end. »

Et il poursuit :

« Je n’ai pas entendu dire que Niki Lauda ou Toto Wolff avait déclaré que ce qui s’est passé n’est pas acceptable. Mais il est décevant du point de vue de l’équipe. Je ne sais pas ce qui s’est passé ni pourquoi les spectateurs britanniques me désapprouvaient et me sifflaient sur ​​le podium.»

Avant de préciser :

« Oui, je suis convaincu que nous pouvons garder l’harmonie dans l’équipe. Nous allons examiner ce qui s’est passé comme nous l’avons fait en Hongrie. Ma stratégie n’est pas claire en raison de toutes les choses qui se passent. »

Puis de conclure :

« Je suis en désaccord avec les discussions négatives. Nous avons adapté notre accord dans l’équipe. J’ai été très détendu ce week-end. J’étais en pole et j’espérais gagner la course et faire un bon travail. J’espérais gagner SPA avec ma Flèche d’Argent et c’est tout. Je ne réponds pas à toutes les critiques. La bataille entre nous, nous en avons discuté de nombreuses fois. Je répète, je n’ai pas encore vu l’incident à la télévision, il m’est difficile de me prononcer.»

Pourtant, en fin d’après-midi, sortant d’une réunion réunissant le staff Mercedes et les deux pilotes Nico Rosberg et Lewis Hamilton, ce dernier a indiqué :

« Je sors d’une réunion où on vient d’en parler et il a dit, en gros, qu’il avait fait exprès. Il a dit qu’il aurait pu l’éviter de me toucher mais qu’il ne l’a pas fait. ‘Il a dit: Je l’ai fait pour marquer le coup’ ».

Et il ajoutait sur de lui :

« Si vous voulez vérifier ce que je vous dis, vous pouvez aller en parler à Toto Wolff (le directeur général) et Paddy Lowe, (le directeur technique), ils sont très énervés contre lui, eux aussi ».

 

Qui a raison ? Qui dit la vérité ? Quelle est LA vérité sur cet accrochage ?

Une chose est sure, l’ambiance chez Mercedes devient GP après GP, délétère… entre deux Champions qui crèvent d’envie d’être CHAMPION du monde.

Nous rappelant les épisodes orageux opposant Prost à Senna, Piquet à Mansell, Pironi à Villeneuve…

 

 

Peter SOWL

Photos : TEAMS et PIRELLI

 

(A suivre)

LE CLASSEMENT DU GP DE BELGIQUE

 F1-2014-SPA-Le-podium-avec-ROSBERG-2éme-RICCIARDO-1er-et-BOTTAS-3éme-le-Dimanche-24-aout


F1-2014-SPA-Le-podium-avec-ROSBERG-2éme-RICCIARDO-1er-et-BOTTAS-3éme-le-Dimanche-24-aout

 

1. Daniel Ricciardo (Red Bull RB10-Renault) 54 tours, en 1h24’36″556
2. Nico Rosberg (Mercedes W05) à 3″383
3. Valtteri Bottas (Williams FW36-Mercedes) à 28″032
4. Kimi Raikkonen (Ferrari F14-T) à 36″815
5. Sebastian Vettel (Red Bull RB10-Renault) à 52″196
6. Kevin Magnussen (McLaren MP4/29-Mercedes) à 54″262
7. Jenson Button (McLaren MP4/29-Mercedes) à 54″580
8. Fernando Alonso (Ferrari F14-T) à 1’01″162
9. Sergio Perez (Force India VJM07-Mercedes) à 1’04″293
10. Daniil Kvyat (Toro Rosso STR9-Renault) à 1’05″347
11. Nico Hulkenberg (Force India VJM07-Mercedes) à 1’05″697
12. Jean-Eric Vergne (Toro Rosso STR9-Renault) à 1’11″920
13. Felipe Massa (Williams FW36-Mercedes) à 1’15″975
14. Adrian Sutil (Sauber C33-Ferrari) à 1’22″447
15. Esteban Gutierrez (Sauber C33-Ferrari) à 1’30″825
16. Max Chilton (Marussia MR03-Ferrari) à 1 tour
17. Marcus Ericsson (Caterham CT05-Renault) à 1 tour

 

Meilleur tour: Nico Rosberg, en 1’50″511

 

Abandons
38° tour: Lewis Hamilton
32° tour: Romain Grosjean
1° tpur: Pastor Maldonado
1° tour: Andre Lotterer

 

 

LE CLASSEMENT DU CHAMPIONNAT DU MONDE DES PILOTES

 

1.Rosberg : 220 points – 2.Hamilton : 191 pts – 3.Ricciardo : 156 pts – 4.Alonso : 119 pts – 5.Bottas : 110 pts – 6.Vettel : 98 pts – 7.Hulkenberg : 69 pts – 8.Button : 66 pts – 9.Magnussen : 43 pts – 10.Massa  : 40 pts – 11.Raikkonen : 39 pts – 12.Perez : 31 pts – 13.Vergne : 11 pts – 14.Grosjean:  8 pts -15.Kvyat : 7 pts– 16.Bianchi: 2 pts.

 

LE CLASSEMENT DU CHAMPIONNAT DU MONDE DES TEAMS

 

1.Mercedes : 411 pts – 2.Red Bull-Renault : 254 pts – 3.Ferrari : 158 pts – 4.Williams-Mercedes : 150 pts – 5.McLaren-Mercedes : 111 pts – 6.Force India-Mercedes : 100 pts – 7.Toro Rosso-Renault : 18 pts -8.Lotus-Renault : 8 pts – 9.Marussia-Ferrari : 2 pts.

F1 Sport

About Author

gilles