WRC. LA POLO DE LATVALA TOUJOURS 1ere DEVANT LA DS3 DE KRIS MEEKE AU RALLYE D’ALLEMAGNE

 

 

 

 WRC-2014-ALLEMAGNE-La-VW-Polo-de-Jari-Matti-LATVALA


WRC-2014-ALLEMAGNE-La-VW-Polo-de-Jari-Matti-LATVALA

 

 

Latvala s’échappe sur sa Polo R WRC et Volkswagen à moins de 75 km du but car le Finlandais signe 5 scratches sur 7 et caracole en tête avec plus de 56’’ d’avance  sur la DS3 Citroen de Kris Meeke !

Ogier victime d’une nouvelle sortie de route (ES 8) ne repartira pas

Encore 4 ES et 74.6 km de chronos demain avant l’arrivée

La Polo n° 9 toujours en tête à domicile car l’équipage Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila a mis à profit cette deuxième journée du Rallye d’Allemagne pour renforcer sa position tout en haut du classement général.

Les Finlandais ont remporté cinq des sept épreuves spéciales du jour, et possèdent désormais 56’’6 d’avance sur les pilotes de l’équipe Citroen, les Irlandais Kris Meeke-Paul Nagle seconds avec leur DS3, avant l’épilogue.

Lequel sera constitué, ce dimanche matin, des quatre dernières épreuves spéciales – deux à couvrir deux fois, en fait – totalisant 74,60 km de chronos (sur 313,77 au total, après l’annulation de l’ES 8).

 

 

Pour leur premier rallye sur asphalte à bord de la Polo R WRC, les Norvégiens Andreas Mikkelsen-Ola Fløene ont terminé l’étape en cinquième position.

Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont vécu une deuxième journée noire car ils sont sortis de la route à très grande vitesse, peu après le départ de la deuxième spéciale du jour. Tous deux s’en sont sortis indemnes, ce qui n’a pas été le cas de la Polo, fortement endommagée à l’arrière, et surtout au niveau de l’arceau de sécurité, donc non réparable dans le délai (3 heures) imparti par le règlement.

Ce samedi a été marqué par quatre passages dans la fameuse « Panzerplatte » – qui pourrait être traduit par « plaque de blindage de char d’assaut » – dans le camp militaire de Baumholder. Un secteur plutôt sinistre, bordée de blocs de pierres impressionnants, qui semblent convoiter la carrosserie des voitures qui les effleurent à chaque passage…

 

BELLE PERFORMANCE DE KRIS MEEKE AVEC LA DS3 CITROËN

 WRC-2014-ALLEMAGNE-La-DS3-de-Kris-MEEKE


WRC-2014-ALLEMAGNE-La-DS3-de-Kris-MEEKE

 

 

Deuxièmes du Rallye d’Allemagne avant la dernière journée de course, Kris Meeke et Paul Nagle ont l’ambition de signer le meilleur résultat de leur carrière, demain à Trêves.

Actuellement huitièmes, Mads Østberg et Jonas Andersson tenteront de gagner quelques places au classement avec la seconde DS3 WRC du Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team.

Cette éprouvante deuxième journée du Rallye d’Allemagne, avec deux tours dans la terrible « Panzerplatte Lang » de 42 kilomètres, permettait aux deux équipages du Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team de conserver leur position.

 

 

WRC-2014-ALLEMAGNE-La-DS3-Citroen-de-Mads-ÖSTBERG

WRC-2014-ALLEMAGNE-La-DS3-Citroen-de-Mads-ÖSTBERG

 

Sur des routes salies par le passage répété des concurrents et rendues glissantes par les averses de l’après-midi, Kris Meeke et Mads Østberg gardaient un bon rythme.

Le Britannique parvenait à conforter sa deuxième place derrière Jari-Matti Latvala, tout en résistant aux attaques de ses rivaux.

Car derrière sa DS3 seconde, on trouvait en embuscade, deux des trois Hyundai i20 WRC. Avec dans l’ordre, celle du Belge Thierry Neuville qui précède la voiture-soeur de l’Espagnol Dani Sordo, le vainqueur sortant.

 

 WRC-2014-ALLEMAGNE-Thierry-NEUVILLE-Team-HYUNDAI


WRC-2014-ALLEMAGNE-Thierry-NEUVILLE-Team-HYUNDAI

 

Quant au Norvégien, il trouvait de bonnes sensations pour se rapprocher de Mikko Hirvonen et Elfyn Evans.

Premiers leaders de la catégorie WRC2, Sébastien Chardonnet et Thibault De la Haye montraient une nouvelle fois leur potentiel en étant les plus rapides durant 38 kilomètres du premier passage dans Panzerplatte Lang. Mais, victimes d’une alerte mécanique sur leur DS3 R5, ils perdaient leur concentration, sortaient de la route et devaient abandonner.

Alors leader de la manche du Championnat WRC Junior, Eric Camilli partait à la faute dans la même portion. Il laissait la première position à Stéphane Lefebvre. Le vainqueur des deux premières épreuves devançait, ce soir, l’Allemand Christian Riedemann, le Français Quentin Giordano et le Britannique Alastair Fisher.

La dernière journée sera composée de quatre spéciales pour 74 kilomètres chronométrés. Départ du parc fermé à 6h15. La Power Stage (Grafschaft 2) débutera à 12h08.

L’arrivée sera jugée à Trêves, à partir de 14h30.

 

PAROLES DE PILOTES

WRC-2014-ALLEMAGNE-Toute-la-DETRESSE-de-Sebastien-OGIER

WRC-2014-ALLEMAGNE-Toute-la-DETRESSE-de-Sebastien-OGIER

 

Sébastien Ogier :

« L’accident est survenu dans l’ES 8, environ 1 km après le départ. J’étais sur le 6éme rapport, dans une longue ligne droite. Nous avons abordé un léger virage à droite sur un dos d’âne. Le saut a été plus long que prévu, l’arrière a touché en reprenant contact avec le sol et j’ai perdu le contrôle de la voiture. Nous avons tapé le rail et nous nous sommes immobilisés dans une pente au milieu des arbustes. A ce moment-là, le plus important a été de constater, Julien et moi, que nous n’avions rien. Nous avons été transférés à l’hôpital pour les examens d’usage, mais nous sommes rapidement ressortis tous les deux sans aucune blessure. C’est dans l’atterrissage brutal que la Polo R WRC a surtout été endommagée. Nous espérions qu’elle pourrait être réparée pour repartir à nouveau dimanche, mais l’arceau a été abîmé, et il n’était pas possible de réparer dans les 3 heures imparties.»

 

WRC-2014-ALLEMAGNE-Jari-Matti-LATVALA-file-vers-la-victoire

WRC-2014-ALLEMAGNE-Jari-Matti-LATVALA-file-vers-la-victoire

 

Jari-Matti Latvala :

« Je suis très heureux d’avoir vécu une journée sans problème et d’avoir consolidé mon avance. Les conditions étaient très difficiles, en raison de l’alternance permanente entre le sec, l’humide et le détrempé, parfois boueux. Les passages successifs dans Panzerplatte ont été décisifs, tant ils imposaient de concentration sur ce sol dur, bordé de blocs de pierre à fleur de piste. L’un des secrets de la domination de Sébastien Loeb dans ce Rallye d’Allemagne résidait dans l’utilisation intelligente de ses pneumatiques. Si vous savez faire en sorte qu’ils ne chauffent pas, ils sont vos amis. En revanche, si vous les surchauffez, ils n’aiment pas çà. Je me suis efforcé de respecter ce principe dans Panzerplatte, et, ma fois, je n’ai pas à m’en plaindre. Demain, nous avons la possibilité, avec notre Polo, de remporter une victoire très importante. Je la sens bien, cette fin de rallye.»

 

WRC 2014 Portrait MIKKELSEN

WRC 2014 Portrait MIKKELSEN

 

Andreas Mikkelsen :

« C’est un fait que ce Rallye d’Allemagne est compliqué ! Ce matin, sur des routes tantôt sèches, tantôt humides, il était difficile de prévoir ce qui nous attendait au virage suivant. Cet après-midi, des flaques d’eau sont apparues avec les fortes chutes de pluie et les risques d’aquaplaning avec elles. Puis cela a fini par sécher… Pas facile de piloter dans de telles conditions. J’ai donc été très circonspect, d’autant plus que j’avais commis quelques erreurs dans la matinée. Mais nous restons dans le coup pour atteindre notre objectif de terminer dans le top 5. A condition toutefois de rester bien concentrés jusqu’à l’arrivée…»

 

 

 WRC-2014-JOST-CAPITO


WRC-2014-JOST-CAPITO

 

Jost Capito (Directeur de Volkswagen Motorsport)

« Il semble que Jari-Matti Latvala soit l’homme des matches à domicile ! En Finlande pour lui-même et ici, en Allemagne, pour Volkswagen. Aujourd’hui, il a a comblé les attentes de nos supporters et a fait le job : il a augmenté son avance, et géré intelligemment son affaire lorsque les conditions se sont durcies. Il étale vraiment une classe à part ces temps-ci. Mais tout peut basculer d’un instant à l’autre, comme l’a hélas démontré ce matin le deuxième accident de Sébastien Ogier. La bonne nouvelle, c’est que lui-même et Julien Ingrassia s’en sont sortis sains et saufs, malgré la vitesse à laquelle ils ont percuté le rail. Pour des raisons de sécurité, ils ne pourront pas reprendre le rallye demain, parce que la voiture est impossible à réparer sur place dans les temps impartis. Malgré tout nous sommes toujours en position d’atteindre nos objectifs. Non seulement au niveau de la victoire dans notre rallye, mais aussi à celui du titre constructeurs. Il nous reste à bien terminer dimanche. Considérant la forme actuelle de Jari-Matti Latvala, et celle de l’ensemble de l’équipe Volkswagen, je suis persuadé que nous pouvons le faire.»

 

 WRC-2014-ALLEMAGNE-Kris-MEEKE


WRC-2014-ALLEMAGNE-Kris-MEEKE

 

Kris Meeke :

« Ce fut une journée particulièrement compliquée avec une météo changeante. Nous avons roulé avec des pneus tendres durant les deux boucles. Ce n’était pas le cas de tous nos concurrents, mais ça n’a pas permis de faire des écarts significatifs. J’ai perdu quelques secondes dans l’après-midi à cause d’une crevaison. Heureusement, nous avons repris du temps dans les 42 kilomètres de Panzerplatte ce soir. Je vais essayer de faire de mon mieux demain, sans aller au-delà de la limite. »

 

WRC-2014-ALLEMAGNE-Mads-ÖSTBERG-portrait.

WRC-2014-ALLEMAGNE-Mads-ÖSTBERG-portrait.

 

Mads Østberg :

« Nous avons traversé plusieurs spéciales sous la pluie. Mais j’ai trouvé que les conditions étaient plus faciles que ce que l’on pouvait craindre. Notre position n’a pas changé par rapport à hier. Pourtant, je me sens de mieux en mieux et le rythme augmente. Nous nous sommes rapprochés d’Elfyn et Mikko. L’objectif est de passer devant eux demain. »

 

WRC-2014-MEXIQUE-MATTON_OSTBERG-Photo-TEAM

WRC-2014-MEXIQUE-MATTON_OSTBERG-Photo-TEAM

 

Yves Matton (Directeur de Citroën Racing) :

« Kris a encore réalisé une solide prestation aujourd’hui. Nous savons qu’il possède un très grand potentiel sur asphalte depuis ses années en Junior avec Citroën. Nous espérons qu’il sera en mesure de concrétiser demain en allant chercher ce résultat qu’il mérite amplement. Mads a bien augmenté son rythme. Il est toujours au cœur d’une bataille entre Nordiques. Son objectif est d’accumuler des kilomètres sur asphalte pour bien préparer le Rallye de France. Il faut qu’il continue avec l’ambition de décrocher la sixième position qui est à sa portée. »

 

LE FILM DU RALLYE SAMEDI

WRC-2014-ALLEMAGNE-Kris-MEEKE-et-sa-DS3-CITROEN

WRC-2014-ALLEMAGNE-Kris-MEEKE-et-sa-DS3-CITROEN

 

 

ES7 – Stein & Wein 1 (17,53 km) – Robert Kubica profitait de conditions de routes favorables pour signer un meilleur temps. Il devançait Thierry Neuville, Jari-Matti Latvala et Sébastien Ogier, reparti en Rallye 2. Kris Meeke et Mads Østberg conservaient leur position.

ES8 – Peterberg 1 (11,08 km) – La spéciale était annulée après la sortie de route de Sébastien Ogier.

ES9 – Arena Panzerplatte 1 (3,03 km) – Dans ce court et spectaculaire exercice, le leader Jari-Matti Latvala était le plus rapide devant Dani Sordo et Kris Meeke. Septième temps pour Mads Østberg.

ES10 – Panzerplatte Lang 1 (42,51 km) – En optant pour des pneumatiques durs, Thierry Neuville et Dani Sordo se montraient aux avant-postes. Jari-Matti Latvala faisait le scratch devant Neuville, Meeke et Sordo. Sixième, Mads Østberg prenait du temps à ses principaux rivaux.

ES11 – Stein & Wein 2 (17,53 km) – Après l’assistance, Jari-Matti Latvala continuait de creuser l’écart. Kris Meeke et Thierry Neuville s’engageaient dans un duel serré pour la deuxième position, tandis que Mads Østberg se rapprochait encore un peu plus d’Elfyn Evans.

ES12 – Peterberg 2 (11,08 km) – Nouveau scratch pour Robert Kubica, premier sur la route. Sous la pluie, Mads Østberg et Kris Meeke signaient les sixième et huitième temps.

ES13 – Arena Panzerplatte 2 (3,03 km) – Pas de changement dans ce court chrono avec Jari-Matti Latvala au premier rang. Il conservait la tête du rallye devant Kris Meeke, Thierry Neuville et Dani Sordo.

ES14 – Panzerplatte Lang 2 (42,51 km) – Dans les 42 derniers kilomètres du jour, Kris Meeke parvenait à se placer en deuxième position derrière Jari-Matti Latvala. Il prenait ainsi 3,4 secondes supplémentaires à Thierry Neuville. Mads Østberg se rapprochait d’Elfyn Evans, à seulement 1,2 seconde, et Mikko Hirvonen, à 6,1 secondes.

 

Christian COLINET

Photos : TEAMS

 

CLASSEMENT APRÈS JOUR 2

 WRC-2014-ALLEMAGNE-La-POLO-VW-de-Jari-Matti-LATVALA


WRC-2014-ALLEMAGNE-La-POLO-VW-de-Jari-Matti-LATVALA

 

 

1. Jari-Matti Latvala – Miikka Anttila (Volkswagen Polo R WRC) en 2h19’00″7
2. Kris Meeke – Paul Nagle (Citroën DS3 WRC) à 56″6
3. Thierry Neuville – Nicolas Gilsoul (Hyundai i20 WRC) à 1’00″9
4. Dani Sordo – Marc Marti (Hyundai i20 WRCà 1’26″8
5. Andreas Mikkelsen – Ola Floene (Volkswagen Polo R WRC) à 1’37″0
6. Mikko Hirvonen – Jarmo Lehtinen (Ford Fiesta RS WRC) à 1’53″2
7. Elfyn Evans – Daniel Barritt (Ford Fiesta RS WRC) à 1’58″1
8. Mads Østberg – Jonas Andersson (Citroën DS3 WRC) à 1’59″3
9. Martin Prokop -Jan Tomanek (Ford Fiesta RS WRC) à 4’09″6
10. Robert Kubica – Maciej Szczepaniak (Ford Fiesta RS WRC) à 6’39 »

MEILLEURS TEMPS
Jari-Matti Latvala : 8 – Sébastien Ogier : 3 – Robert Kubica : 2

LEADERS
ES 1 à 5 : Sébastien Ogier
ES 6 à 14 : Jari-Matti Latvala

 

 

 WRC 2014 ALLEMAGNE DANI SORDO Team HYUNDAI.


WRC 2014 ALLEMAGNE DANI SORDO Team HYUNDAI.

WRC

About Author

gilles