F1. NICO ROSBERG SIGNE LA POLE SOUS LA PLUIE A SPA AVEC SA MERCEDES

 

 

F1-2014-SPA-MERCEDES-de-Nico-ROSBERG

F1-2014-SPA-MERCEDES-de-Nico-ROSBERG

 

 

Pour la 4éme fois consécutive, Nico Rosberg s’est offert la pole position que convoitait naturellement aussi son équipier et seul réel adversaire cette saison en Grand Prix, le Britannique Lewis Hamilton.

Chaussé des pneumatiques Pirelli intermédiaires, Nico Rosberg s’est donc hissé en pole position du Grand Prix de Belgique, sur le toboggan Ardennais de Francorchamps.

Il devient ainsi le sixième pilote différent, en six ans, à réaliser le meilleur chrono des qualifications à Spa!

Le jeune Allemand devance son équipier Lewis Hamilton dans des conditions difficiles, et Mercedes sait déjà qu’elle possède un avantage de l’ordre de deux secondes au tour sur la concurrence.

Une lourde averse s’abat sur les Ardennes à quelques minutes du coup d’envoi de la séance, et le thermomètre ne dépasse pas 19 °C sur la piste humide, tandis que la température ambiante flirte avec les 10°C. Les pneumatiques ‘pluie’ et ‘intermédiaires’ sont toutefois utilisés durant la Q1, la seconde option étant privilégiée en fin de segment.

Cette monte pneumatique est de nouveau chaussée en Q2 et l’assèchement de la trajectoire autorise des améliorations en fin de session.

En Q3, enfin, le scénario se reproduit et le dernier pilote à partir en chasse du chrono, a le plus de chance de réaliser une performance significative. Il n’est cependant jamais possible de prendre le pari des ‘slicks’ et la lutte pour la pole position oppose dans les toutes dernières secondes les pilotes Mercedes.

En raison des conditions météo du jour, les Teams bénéficieront d’une totale liberté dans leur choix de pneumatiques pour la course ce dimanche. Un détail important, car malgré leur domination en qualifications, aucune des deux Flèches d’Argent, ne s’est hissée dans le duo de tête de la 3éme et ultime séance des essais libres de ce matin.

 

PIRELLI PAUL HEMBERY Photo PIRELLI

PIRELLI PAUL HEMBERY Photo PIRELLI

 

 

Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport, nous explique :

« Après avoir vécu des qualifications sous la pluie, les équipes vont dorénavant avoir du pain sur la planche pour préparer la course attendue sur piste sèche. Les données relevées aujourd’hui ne seront donc pas forcément utiles. Comme souvent, le plus gros souci n’a pas consisté à composer avec la pluie, mais à gérer les variations du ciel puisque certaines portions étaient sèches quand d’autres étaient totalement détrempées. Comme il est de coutume dans de telles conditions, la séance qualificative fut particulièrement excitante et le timing pour boucler le tour parfait s’est révélé crucial. Deux arrêts devraient être privilégiés demain, mais certaines écuries pourraient tenter le pari de trois arrêts si elles considèrent le gain de temps suffisamment conséquent. Comme elles disposeront toutes de trains de pneus slicks neufs, toutes les options sont donc envisageables. »

La prévision stratégique de Pirelli

 F1 2014  MERCEDES de Lewis HAMILTON - Photo PIRELLI.


F1 2014 MERCEDES de Lewis HAMILTON – Photo PIRELLI.

 

Selon un scénario classique, sur piste sèche, une stratégie à deux arrêts doit être la plus efficace. D’autant que les teams bénéficieront de trains de pneus neufs.

L’option la plus rapide pour rejoindre l’arrivée consiste donc en un départ en pneus ‘Soft’, rechaussés au 15éme tour, et un dernier relais en ‘Medium’ à partir du 29éme.

Un ou trois arrêts sont également théoriquement envisageables, mais cela ne semble pas être la meilleure solution.

 

DU COTE DES PILOTES RENAULT

 F1-2014-SPA-RED-BULL-RENAULT.j


F1-2014-SPA-RED-BULL-RENAULT.

 

 

Sebastian Vettel, le tenant du titre et quadruple Champion du monde, le pilote emblématique de l’équipe Red Bull Renault, prendra ce dimanche le départ du Grand Prix de Belgique depuis la deuxième ligne.

La séance qualificative, au cours de laquelle la pluie s’est invitée à plusieurs reprises, a été passionnante. Vettel, déjà vainqueur à deux reprises en Belgique, a réussi à combler son manque de roulage, hier vendredi ou il n’avait pas participé la seconde séance, pour placer sa RB10 à la troisième place, derrière les deux Mercedes. Son équipier Daniel Ricciardo, vainqueur du dernier GP en Hongrie, partira, lui, cinquième.

Les deux monoplaces de la Scuderia Toro Rosso-Renault avaient le rythme pour obtenir une place dans les dix premiers mais elles furent éliminées lors des dernières secondes d’une séance Q2 piégeuse.

Le jeune Russe Kvyat s’élancera depuis la 11ème place de grille, juste devant Jean-Eric Vergne 12ème et hélas handicapé en Q2 par un échappement.
Chez Lotus-Renault, Romain Grosjean pointe au 13ème rang et Pastor Maldonado se qualifie, lui 17ème.

Enfin, chez Caterham-Renault, le ‘ Rookie ‘ venu de l’endurance ou il brille – Champion du monde 2012 et trois victoires au Mans – faire une pige, l’Allemand Andre Lotterer mais qui a passé son enfance en Belgique, termine quant à lui sa première séance qualificative avec sa monoplace Caterham en 21ème position, devant son équipier Marcus Ericsson, 22ème.

 

 

F1 2014 SPA - MERCEDES de Nico ROSBERG dans le raidillon

F1 2014 SPA – MERCEDES de Nico ROSBERG dans le raidillon

 

Q1

La piste de 7 kilomètres est très humide suite à une grosse averse survenue une heure avant le début de la séance. Le soleil réapparaît néanmoins brièvement, permettant ainsi d’assécher suffisamment la trajectoire pour la monte de pneus intermédiaires.

Lewis Hamilton réalise le temps de référence tout en continuant d’améliorer ses chronos alors que le niveau de grip s’améliore. Le pilote britannique est en route pour terminer en haut de la feuille des temps lorsque Nico Rosberg s’empare du meilleur chrono au tout dernier moment.

Derrière lui, les deux Williams et Jean-Eric Vergne complètent le Top cinq. Pastor Maldonado est le premier pilote éliminé lorsqu’il part en tête à queue lors de son meilleur tour. Il ne lui reste plus qu’une boucle lancée pour passer en Q2 et continue sa tentative, mais le Vénézuélien est finalement dépassé par Adrian Sutil. Sont également éliminés Hulkenberg, Chilton, Gutierrez – qui s’arrête en bord de piste avec un problème mécanique, sept minutes avant la fin de la Q1 – ainsi que Lotterer et Ericsson.

Q2

Le circuit est de nouveau humide après le retour de la pluie en fin de Q1. Tous les pilotes, sauf Jean-Eric Vergne, reprennent la piste dès le début de la séance. Les conditions sont extrêmement glissantes et de nombreux pilotes partent à la faute ou en tête-à-queue. Les temps commencent ensuite à tomber lorsque le grip revient avec l’assèchement de la piste.

Les deux Mercedes sont de nouveau en haut du classement devant les Ferrari, Williams, McLaren et Red Bull, toutes qualifiées pour la Q3. Les deux monoplaces Toro Rosso sont éliminées malgré les efforts héroïques des deux pilotes – Kvyat est dépassé par Button en toute fin de séance. Vergne partira demain juste derrière son équipier. Perez, Sutil, Grosjean et Bianchi n’accèdent pas non plus en Q3.

Q3

La pluie ne revient pas et la piste continue de sécher. Sous le drapeau à damier, Nico Rosberg est à nouveau en haut du classement et devance son équipier Lewis Hamilton. Sebastian Vettel, double vainqueur à Spa, s’élancera depuis la troisième place de grille. Daniel Ricciardo est quatrième lorsqu’un dernier effort d’Alonso lui faire perdre une place. Bottas, Magnussen, Raikkonen, Massa et Button complètent le Top dix.

 

A la veille de ce GP de Belgique, Nico Rosberg occupe le commandement au classement du championnat avec 202 points devant Hamilton 191 et Ricciardo 131.

Le Top 5 actuel étant complété par Alonso avec 115 points et Bottas avec 95. Le Champion en titre Vettel, comptant lui 88 points.

Un mot encore pour indiquer que la météo annonce une piste sèche ce dimanche !

 

Peter SOWL
Photos : TEAMS et PIRELLI

 

 

F1-2014-SPA-Les-3-Premiers-ROSBERG-HAMILTON-et-VETTEL-aux-essais.

F1-2014-SPA-Les-3-Premiers-ROSBERG-HAMILTON-et-VETTEL-aux-essais.

 

LE CLASSEMENT DES ESSAIS CHRONOMÉTRÉS

1. ligne
Nico Rosberg (Mercedes W05) en 2’05″591 (Q3)
Lewis Hamilton (Mercedes W05) en 2’05″819 (Q3)
2. ligne
Sebastian Vettel (Red Bull RB10-Renault) en 2’07″717 (Q3)
Fernando Alonso (Ferrari F14-T) en 2’07″786 (Q3)
3. ligne
Daniel Ricciardo (Red Bull RB10-Renault) en 2’07″911 (Q3)
Valtteri Bottas (Williams FW36-Mercedes) en 2’08″049 (Q3)
4. ligne
Kevin Magnussen (McLaren MP4/29-Mercedes) en 2’08″679 (Q3)
Kimi Raikkonen (Ferrari F14-T) en 2’08″780 (Q3)
5. ligne
Felipe Massa (Williams FW36-Mercedes) en 2’09″178 (Q3)
Jenson Button (McLaren MP4/29-Mercedes) en 2’09″776 (Q3)
6. ligne
Daniil Kvyat (Toro Rosso STR9-Renault) en 2’09″377 (Q2)
Jean-Eric Vergne (Toro Rosso STR9-Renault) en 2’09″805 (Q2)
7. ligne
Sergio Perez (Force India VJM07-Mercedes) en 2’10″084 (Q2)
Adrian Sutil (Sauber C33-Ferrari) en 2’10″238 (Q2)
8. ligne
Romain Grosjean (Lotus E22-Renault) en 2’11″087 (Q2)
Jules Bianchi (Marussia MR03-Ferrari) en 2’12″470 (Q2)
9. ligne
Pastor Maldonado (Lotus E22-Renault) en 2’11″261 (Q1)
Nico Hulkenberg (Force India VJM07-Mercedes) en 2’11″267 (Q1)
10. ligne
Max Chilton (Marussia MR03-Ferrari) en 2’12″566 (Q1)
Esteban Gutierrez (Sauber C33-Ferrari) en 2’13″414 (Q1)
11. ligne
Andre Lotterer (Caterham CT05-Renault) en 2’13″469 (Q1)
Marcus Ericsson (Caterham CT05-Renault) en 2’14″438 (Q1)

 

 

F1

About Author

gilles