VENTE AUX ENCHERES : RECORD DU MONDE POUR UNE FERRARI GTO A MONTEREY : 34 MILLIONS D’€

 

 

 

 

 FERRARI-GTO-de-1964


FERRARI-GTO-de-1964

 

 

L’une des très rarissimes Ferrari GTO – châssis 3851– vient de battre le record du monde du prix, le plus élevé lors d’une vente aux enchères organisée lors de la traditionnelle et annuelle « Monterey Week of Speed » près de San Francisco, en Californie

Son prix ?

…. 38 millions de dollars!

Somme vertigineuse qui constitue selon les experts, le record absolu de la voiture la plus chère vendue aux enchères !

Cette Ferrari 250 GTO Berlinetta datant de 1962, ayant en effet été adjugée 38 millions de dollars, ce qui représente 34 millions d’€, lors de cette vente organisée annuellement, en Californie.

Le précédent record à l’occasion d’une vente aux enchères en Angleterre, était détenu par une Mercedes-Benz W196 de 1954, adjugée pour la modique somme de 30 millions de dollars, soit 22,7 millions d’€, l’an dernier

 

FERRARI-GTO-La-vente-aux-encheres-de-BROOKS-a-MONTEREY-et-avec-en-VEDETTE-la-FERRARI-GTO-MARANELLO

FERRARI-GTO-La-vente-aux-enchères-de-BROOKS-a-MONTEREY-et-avec-en-VEDETTE-la-FERRARI-GTO du MARANELLO ROSSO de  Fabrizio VIOLATO

 

 

Cette Ferrari a une histoire.

Il s’agit de la Ferrari 250 GTO de l’ancien pilote automobile Français, Jo Schlesser. Lequel en fut son tout premier propriétaire.  Avec ce bolide, Jo Schlesser disputera notamment le très prisé à l’époque, Tour de France Automobile 1962, en compagnie de son compatriote, l’ancien Champion de ski, Henri Oreiller.

Les deux pilotes allaient connaitre un destin tragique, se tuant en course, Henri Oreiller derrière le volant de cette GTO, le 7 octobre 1962, pendant une course sur le circuit Français de Montlhéry, situé au sud de Paris.

Après ce drame, la Ferrari qui appartenait à Schlesser, retourna à l’usine à Maranello pour être reconstruite.

Jo Schlesser allait à son tour connaitre le même destin tragique, six ans plus tard, se tuant le  7 juillet 1968, pendant le Grand Prix de France de Formule 1 qui se déroulait sur un autre circuit Français, celui de Rouen -Les Essarts, où il resta prisonnier de sa Honda en feu.

Auparavant, la GTO fut achetée en 1963 par Paolo Colombo qui l’utilisa aussi en course, avant d’être à nouveau revendue à Ernesto Prinoth en 1964
Enfin en 1965, elle fut acquise par un autre richissime Italien, Fabrizio Violati – Né le 17 juillet 1935 à Rome et décédé le 21 Janvier 2010 – lequel l’utilisa en compétition de nombreuses années.

Ensuite, elle fut exposée au célèbre Musée que l’homme d’affaires Romain, par ailleurs fondateur avec le soutien d’Enzo Ferrari, du très prestigieux ‘Ferrari Club Italia’, avait ouvert à San Marin et sous l’appellation de Collection MARANELLO ROSSO

En charge de cette sublime vente aux enchères de Monterey, Robert Brooks de la Maison BROOKS Auction et rachetée il y a quelques années par BONHAMS, n’a pas révélé le nom de l’acheteur.

Rappelons que de nombreuses personnes célèbres, possèdent une Ferrari 250 GTO et parmi elles citons notamment, le couturier Ralph Lauren ou Nick Mason, le célèbre batteur du groupe Pink Floyd.

Outre cette GTO, neuf autres magnifiques Ferrari de la merveilleuse Collection MARANELLO ROSSO, ont été dispersées…

Un peu plus de quatre ans, après sa disparition, ses héritiers ont donc choisi de disperser cette fantastique Collec.

Après celle du Mas du Clos, propriété du Français Pierre Bardinon – disparu lui le 22 août 2012  – laquelle comprenait six des huit Ferrari victorieuses au Mans, deux des plus belles Collections de Ferrari, n’existent plus…

Ainsi va la vie !

 

UN PEU D’HISTOIRE 

 

FERRARI GTO TOUR 2012- De passage au  MANS CLASSIC - Photo Jacques SAMALENS pour autonewsinfo

FERRARI GTO TOUR 2012- De passage au MANS CLASSIC – Photo Jacques SAMALENS pour autonewsinfo

 

La Ferrari 250 GTO dont seulement 36 exemplaires ont été fabriquées entre 1962 et 1964 dont l’unique Bredvan, vu tout dernièrement au Mans Classic, est très certainement la voiture la plus mythique mais aussi la plus chère au monde !!

Conçue par Giotto Bizzarrini et réalisée dans les ateliers de Scaglietti à Modène, la GTO a été l’arme absolue sur les circuits trois années durant. Depuis sa toute première apparition en piste, pilotée par le tandem constitué de l’Américain Phil Hill et du belge Olivier Gendebien au printemps 1962 aux célèbres 12 Heures de Sebring en Floride, la GTO à tout raflé et conquis trois titres de Championne du Monde GT en 62-63 et 64.

La Ferrari 250 GTO est d’ailleurs considérée par les spécialistes comme la plus belle œuvre de toute l’histoire de la marque au cheval cabré et sa rareté aidant, elle est devenue au fil des décennies, la Ferrari la plus chère de toute l’histoire de la marque au p’tit cheval cabré.

D’ou son appellation par les puristes de  » Joconde  » de l’automobile !

La précédente Ferrari GTO vendue aux enchères, l’a été en septembre 2008

Le propriétaire d’une GTO et basé en Écosse s’étant séparé de sa sublime 250 GTO, l’ayant lâché pour la modique somme de … 28,5 millions d’€ !!!! à un collectionneur Anglais.

Il s’agit de Lord Ascough qui ne l’a conservée que 18 mois, après l’avoir achetée à un Japonais.

Pour être plus précis, il s’agit de la N° 5095, ex-Serenissima, ex-Tavano-ACO, ex-Mas du Clos.

…. Aprés enquête, Lord Ascough l’avait achetée en 2007 au Coréen Kun Hee Lee, patron de Samsung dit “Chairman Lee”.

 

 

Gilles GAIGNAULT
Photos : DR

 

NOS ARTICLES PRÉCÉDENTS SUR LA GTO

 

 

http://www.autonewsinfo.com/2012/02/18/un-musee-roulant-le-ferrari-gto-tour-les-ferrari-mythiques-en-france-cet-ete-38455.html

 

http://www.autonewsinfo.com/?s=pierre+bardinon

 

 

 

 

Evenements

About Author

gilles