24 HEURES TT DE PARIS/ LES NEWS ET L’ALBUM 2013 DE MONSIEUR ROSSIGNOL

 

Alain Rossignol, photographe et journaliste spécialisé dans le tout terrain, a fait passer sur son blog une annonce bien dans son tempérament, qui est d’une précision chirurgicale et d’une efficacité diabolique, le tout badigeonné d’humour à froid, spécialité de notre artiste…

Cela m’a semblé idéal comme intro de l’édition 2014 des 24 Heures de France Tout terrain à Chevannes (91)…

 

 

ALAIN ROSSIGNOL,PRINCE DE L'IMAGE ET PETIT PRINCE DU TOUT TERRIAN

ALAIN ROSSIGNOL, ROI DE L’IMAGE ET PETIT PRINCE DU TOUT TERRAIN

 

« 13 et 14 septembre, Bison Futé annonce le dernier chassé-croisé de l’été! On prévoit un gros bouchon en milieu d’après midi le 13 à Chevannes et quelques bouchons de champagne pour les meilleurs 24 heures plus tard… »

Voilà, c’est cinglant comme un accord de Mark Knopfler (Dire Straits), émouvant comme une intro de JJ Cale, planant comme un riff de Jeff Beck…

Et ça explose comme tous les clichés du Monsieur, dont nous vous présenterons un « Best of » en fin de reportage…

 

24 HEURES DE FRANCE 2014 : LE MUST…

 

Les 24 Heures TT de France, c’est un événement unique dans le monde du Tout Terrain.

Cette année, comme il y aura une course de deux heures d’endurance SSV en ouverture de rideau, la course ne sera pas divisée en deux comme les années précédentes, mais sera une vraie course de 24 heures non stop, qui part le samedi 13 septembre à 16 heures et arrive le dimanche 14 septembre à 16 heures.

 

 

 

La Fédération a  supprimé la règle du nombre de ravitaillements obligatoires, il ya donc une vraie stratégie de course à trouver, rouler en longtemps en partant lourd ou pas longtemps avec un réservoir à moitié vide quand on quitte le stands.

On annonce aussi la création d’un titre de Champion de France de 4X4, il y aura donc probablement deux vainqueurs, un buggy et un 4X4.

 

 

Ce sont en effet les buggies qui tiennent le haut du podium depuis des années sur cette épreuve, la dernière fois qu’un 4X4 a gagné c’était en 2002, un Mercedes « Groine » emmené par quatre très grosses pointures il est vrai, G.Lansac, JP.Strugo, T.Magnaldi et JA.Villalba.

On a dit plus haut qu’il y aurait une course d’endurance de deux heures en SSV, le SSV Race, avec trente concurrents au départ, essentiellement des Can-Am Maverick 1000, le départ est donné le samedi à 12h, arrivée 24 heures.

Leur circuit sera raccourci, pour qu’ils soient visibles en permanence depuis les stands.

 

JEAN LOUIS DRONNE

JEAN LOUIS DRONNE

 

L’organisateur, Jean Louis Dronne,  nous dit que « la plupart des pilotes engagés sont des habitués des courses de SSV (Baja, SSV Trophy et courses sur glace), parmi lesquels le team Boxer Bikes Montpellier qui engage 10 SSV dont un avec Philippe Pinchedez, Jeremie Soyez et le team JPS QUAD avec 7 SSV dont un piloté par Philippe Cuvelier le pilote officiel du constructeur Can-Am, Jeremy Halter du team DBH Racing qui en engage 5, Thierry Charbonnier avec le seul SSV CF Moto de la compétition, quelques polaris RZR1000…  et  en marge, plusieurs exposants, des concessionnaires et les fabricants seront présents pour présenter leurs derniers modèles. »

Bref, arrivée en force du SSV sur cette grande classique du tout terrain européen.

 

CANAM ATTACK!

CANAM ATTACK!

 

Pour la course elle-même, on prévoit 70 équipages au départ.

Clerget, trois fois vainqueur sera là.

Tartarin et Barbry seront au départ,  à eux deux, sept victoires et quinze podiums en 22 éditions, Tartarin est un des seuls pilotes à avoir pris le départ de toutes les épreuves.

 

LE NEMESIS-R EN CONSTRUCTION

LE NEMESIS-R EN CONSTRUCTION

 

 

Ils piloteront un Nemesis- R, un troisième pilote se joint à eux, Georges Lansac lui-même, 6 podiums au compteur dont la victoire en 2002, 2007, 2009 !

L’an dernier, après un premier tour catastrophique dans une boue d’enfer (voir cette édition de folie en photos sur l’album de Monsieur Rossignol en fin de reportage) car les autocollants s’étaient emmêlés dans les essuie-glaces, Georges et son équipage ont réussi à remonter troisièmes !

Il est donc envisageable que cette auto soit une grosse concurrente pour la première place !

 

LE PAJERO LETTON

LE PAJERO LETTON

 

On a dit que cette épreuve des 24 Heures TT de France  est européenne, on note le retour des Lettons,  neuvième participation  pour Igors SKOKS, originaire de Ventspils au nord-ouest de la Lettonie, sur les bords de la mer Baltique. Il roulera sur son Pajero avec Rudolf SKOKS et Arvis PIKIS.

Résultats incroyablement réguliers, de la quatrième à la dix-huitième place, dont cinq fois dans le top ten.

Les Polonais seront également de la partie, le team « Neoraid Rally Team « , avec Piotr Beaupré et Jacek Lisicki, sera au départ.

 

LE TEAM NEO RAID

LE TEAM NEO RAID

 

Habitué des Bajas (Baja Aragon, Italian Baja, Baja Poland et Hungarian Baja) et autres rallyes-raids (Silk Way et Dakar), ce team s’était illustré en France lors de la Baja de France 2007 avec une belle septième place, avant de connaitre un abandon après 97 tours de piste lors des 24H Tout Terrain de France en 2008, sur un Bowler.

Pour l’heure, le Neoraid Rally Team n’a pas encore statué sur l’auto qui sera sur la piste de Chevannes pour cette 22ème édition des 24H Tout Terrain de France : soit leur buggy BMW X3 CC, soit leur Bowler Nemesis.

Et ces 24 Heures de France TT seront aussi courues en SSV, c’est maintenant une discipline officielle du sport auto à la FFSA, 3 véhicules seront au départ.

Jean Louis Dronne nous dit aussi que notre vieux pote Smulevici sera de la partie, avec le team Kalvas Mercedes.

Voilà, c’est donc les 13 et 14 septembre 2014, à Chevannes, près de Paris, c’était déjà sublime mais un tantinet exaspérant sous des trombes d’eau et de boue, ce sera donc seulement sublime cette année.

Maintenant, les souvenirs en photo d’Alain Rossignol, on vous a parlé d’enfer, on ne vous a pas menti !

Cette année, la piste a été totalement refaite, ces souvenirs là passent donc dans la légende, mais celle d’hier…

 

 L’ALBUM 2013 DE MONSIEUR ROSSIGNOL

 

 

Le départ 2014 ne se faisait pas sous des cieux très prometteurs.

On était encore très loin de s’imaginer ce qu’allait être cette épreuve allant… au delà de l’endurance!

 

 

Mais enfin on y allait gaillardement, quand on participe à une épreuve qui n’a pas d’équivalent, on se laisse légitimement aller à une certaine envie!

 

 

Bon, durant le briefing, déjà, on avait ouvert les parapluies.

Ensuite, ce n’est pas le ciel qui sera un enfer, c’est la boue…

 

 

Début de soirée, il est tombé quelques averses, on est déjà bien dégueulasses mais encore présentables…

 

 

L’avantage des carrosseries sombres, c’est qu’elles paraissent plus longtemps propres…

 

 

Et donc pour les carrosseries claires, c’est le contraire, la moindre flaque est un drame visuel.

 

 

Les mécanos , c’est simple, ont été des saints.

 

 

La nuit, sans visi, avec les trous façon Verdun en formation, la vie commence à être un tout petit peu dégueulasse…

 

 

Et puis ensuite, la photo est tellement saisissante que l’on croit entendre le pilote râler et l’auto grincer de douleur…

Bienvenue en 2014, avec une piste refaite et une météo forcément superbe!

Dire qu’il faudra arroser pour éviter la poussière!

 

 JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS ALAIN ROSSIGNOL ET TEAMS

24H TT PAris Sport

About Author

jeanlouis