24 HEURES DE SPA. BENOIT TRELUYER RACONTE SA COURSE

 

24 HEURES DE SPA 2014 - Benoit TRELUYER - Stand AUDI attend son relais.

24 HEURES DE SPA 2014 – Benoit TRELUYER – Stand AUDI attend son relais.

 

Ardentes aventures dans les Ardennes !

Pour sa première participation aux 24 Heures de Spa le week-end dernier (26/27 juillet), Benoît Tréluyer a fait forte impression. Associé à ses amis proches et équipiers habituels en Championnat du Monde d’Endurance WEC, André Lotterer et Marcel Fässler, le triple vainqueur des 24 Heures du Mans, est resté en lice pour le podium durant la majeure partie de la plus prestigieuse épreuve GT au monde.

 

24 HEURES DE SPA 2014 AUDI de Benoit TRELUYER

24 HEURES DE SPA 2014 AUDI de Benoit TRELUYER

 

Avant le départ, l’équipage vedette d’Audi Sport en WEC,ne savait pas trop à quoi s’en tenir. Si leur adaptation au pilotage de l’Audi R8 LMS Ultra, la N°2 du Belgian Audi Club Team WRT s’était bien déroulée, ils comptaient sur leurs premiers relais pour peaufiner leur apprentissage.

Las, une série de neutralisations est venue perturber leur rythme en début de course.

Benoit nous raconte:

« L’inexpérience de certains m’a surpris. Les GT3 ne sont pas des voitures faciles à conduire et le tracé de Spa reste un circuit pour pilotes confirmés. Le Raidillon de l’Eau Rouge, Blanchimont, et autres. cela ne s’improvise pas. Du coup, je ne suis pas étonné de voir que la plupart des accidents ont eu lieu à ces endroits ! »

Il poursuit:

« En début d’épreuve, nous avions opté pour la prudence. Certes l’on perdait pas mal de temps, mais nous voulions à tout prix atteindre le petit matin pour, comme au Mans, passer ensuite à l’attaque. »

 

24 HEURES DE SPA 2014 AUDI N°2 de Benoit TRELUYER

24 HEURES DE SPA 2014 AUDI N°2 de Benoit TRELUYER

 

Après les longues interventions initiales des Voitures de Sécurité, les concurrents sont entrés dans le vif du sujet à la tombée de la nuit.

Benoit enchaîne:

« Mon premier relais ne s’est pas déroulé dans les meilleures conditions. En manque d’adhérence et de confiance, j’évoluais à deux secondes de mes chronos habituels ! C’est donc un peu dépité que j’ai quitté la voiture. Après une période de repos, j’ai repris le volant à 5 heures du matin. Dès les premiers tours, sans attaquer plus qu’auparavant, je tournais à nouveau dans les temps des meilleurs. Du coup, j’ai repris confiance. En fait, j’étais tout simplement tombé sur un mauvais train de pneus lors de mon précédent relais. »

 

 

 24-HEURES-DE-SPA-2014-AUDI-2-de-Benoit-TRELUYER-Marvel-FASSLER-et-Andre-LOTTERER-au-stand.j


24-HEURES-DE-SPA-2014-AUDI-2-de-Benoit-TRELUYER-Marcel-FASSLER-et-Andre-LOTTERER-au-stand.

 

Alors que l’équipage sacré dans la Sarthe était parvenu à se hisser aux avant-postes en début d’après-midi le dimanche, il a vu ses espoirs de podium s’envoler au moment de prendre un tour à la N°63 au niveau de l’épingle de La Source.

Malgré les appels de phares répétés de Benoît avant de plonger à la corde, le pilote de la Mercedes, a négocié le virage comme à son habitude et percuté l’Audi!

L’accrochage a endommagé la colonne de direction de la N°2 et contraint la voiture du Belgian Audi Club Team WRT à regagner les stands pour que les réparations nécessaires soient effectuées promptement. Jugée responsable de l’accident, la Mercedes N°63 écopera après coup, d’un « drive-through

Certes mais le mal était fait !

 

Benoit TRELUYER

Benoit TRELUYER

 

Benoit précise:

« Grosse déception, évidemment, car nous avions tout mis en œuvre pour éviter ce genre d’écueil. L’écurie a effectué un travail extraordinaire sur la voiture pour nous permettre de finir l’épreuve. Nous avons continué d’attaquer pour l’honneur, mais également pour l’expérience. On ne sait jamais ce qui peut se produire durant les dernières heures de course ! »

Le trio a finalement franchi la ligne d’arrivée à la 12ème place avec la satisfaction d’avoir vécu une belle aventure malgré tout.

Le triple vainqueur des 24 Heures du Mans, conclut:

« Je garderai un excellent souvenir de notre collaboration avec l’écurie WRT. Une organisation impressionnante où il règne une ambiance familiale. Vraiment, avec Marcel et André, nous avons passé une semaine fantastique ! Nous en avons également profité pour faire connaissance avec des pilotes Audi que nous connaissions assez peu, comme Laurens Vanthoor, Markus Winkelhock, René Rast, Christopher Mies, Frank Stippler, et James Nash. Quel plaisir de travailler avec eux ! »

De plaisir, il en sera à nouveau question les 21, 22 et 23 août où Benoît disputera l’Aveyronnaise Classic – un enduro de 700 km avec près de 90% de chemins à travers l’Aveyron – au guidon d’une moto prêtée par KTM France.

Benoit, ce mordu de deux-roues s’amuse déjà et  lâche :

« Je vais rouler pépère, j’y participe juste pour le fun »

Pour retrouver le volant de son Audi R18 e-tron quattro LMP1, Benoît Tréluyer devra attendre la reprise du Championnat du Monde d’Endurance WRC, qui aura lieu à Austin, au Texas du 18 au 20 septembre.

 

 

Aurélie ELBAZ

Photos : AUDI

 

24-HEURES-DE-SPA-2014-AUDI-la-2-de-Benoit-TRELUYER-Marvel-FASSLER-et-Andre-LOTTERER

24-HEURES-DE-SPA-2014-AUDI-la-2-de-Benoit-TRELUYER-Marcel-FASSLER-et-Andre-LOTTERER

 24-HEURES-DE-SPA-2014-AUDI-la-N°-2-de-Benoit-TRELUYER-Marvel-FASSLER-et-Andre-LOTTERER


24-HEURES-DE-SPA-2014-AUDI-la-N°-2-de-Benoit-TRELUYER-Marcel-FASSLER-et-Andre-LOTTERER

 24-HEURES-DE-SPA-2014-AUDI-2-équipage-Benoit-TRELUYER-Marvel-FASSLER-et-Andre-LOTTERER


24-HEURES-DE-SPA-2014-AUDI-2-équipage-Benoit-TRELUYER-Marcel-FASSLER-et-Andre-LOTTERER

Sport

About Author

gilles