MOTOGP 2015 : MAVERICK VINALES ET ALEIX ESPARGARO PILOTERONT LA SUZUKI, LORENZO TOUJOURS RIEN!

ALEIX ESPARGARO VA PÄSSER AU BLEU

ALEIX ESPARGARO VA PASSER AU BLEU

 

Bon, j’ai été un peu devin sur ce coup, en affirmant à plusieurs reprises lors des GP que Maverick Vinales, qui aura fait un passage façon missile par le Moto2, n’y ferait pas de vieux os car il avait une envie folle de MotoGP, d’autant plus folle qu’il a perdu des années à décrocher le titre Moto3.

 

MAVERICK VINALES

MAVERICK VINALES

 

Vinales chez Suzuki, c’est donc un joli coup, prévisible car le garçon en veut, et que son rêve de MotoGP et en plus dans un team usine se réalise aussi vite, a peut être fait que son agent et lui ne sont pas très gourmands.

Aleix Espargaro est une suite logique, c’est dommage pour De Puniet qui s’est tapé tout le boulot de déverminage de la moto, on y reviendra, mais Aleix a successivement été le plus rapide de la classe CRT, puis cette année le plus rapide de la classe Open, et un garçon comme Marquez disait récemment que ce serait bien de voir Aleix Espargaro sur une vraie usine, pour voir son vrai niveau de pilotage.

 

ALEIX ESPARGARO

ALEIX ESPARGARO

 

Et bien c’est fait, le team Suzuki est donc complet, et intéressant.

Ne pas oublier, dans nos envies et regrets, qu’un choix de team manager se fait rarement à l’amitié ou à la reconnaissance, il faut un team qui fasse du bruit, qui soit attirant, un peu neuf, qui ait des résultats, qui ait envie de donner envie, et de façon non accessoire, qui fasse vendre des motos !

Et si l’on prend ces critères, plus d’autres comme les dollars, on tombe assez logiquement sur le choix de Suzuki.

Bon, quid des autres prétendants ?

On se contentera d’évoquer Randy…

 

RANDY E PUNIET A ENCORE DE GRANDES CHOSES A FAIRE

RANDY DE PUNIET A ENCORE DE GRANDES CHOSES A FAIRE

 

Il doit l’avoir mauvaise Randy, avoir autant bossé sur cette moto pour se retrouver à pieds !

Bon, le sport de haut niveau est rarement une école d’humanisme…

Et le talent n’y est pas non plus toujours récompensé comme il se doit, on voit bien que les pilote français, auto et moto, ont « ben d’la misèèèèaire » comme on dit au Québec, pour trouver des financements.

En tous cas, c’est difficile sur le bitume.

Car la France est une nation de tout terrain.

Même dans les disciplines bitumesques où la France brille, comme l’endurance, les teams ont du mal à boucler les budgets.

Bon, Randy a encore comme on dit plusieurs cordes à son arc.

Michelin par exemple, va avoir besoin d’une pointure pour tester ses gommes de MotoGP.

 

 

Il y a ensuite le Superbike où les pilotes de GP ont en général bonne image, bons résultats et donc bonne  presse.

Il y a encore, en MotoGP,  les deux Avintia qui ont signé avec Ducati mais dont les pilotes ne sont pas désignés.

Il y a aussi Aprilia qui arrivera bientôt en MotoGP sous son nom propre.

Il y a Yamaha Forward qui va perdre Edwards (retraite) et Aleix Espargaro (parti chez Suzuki).

Forward qui certes n’aura plus le cadre des M1 d’usine Yamaha l’an prochain mais toujours les moteurs d’usine et le droit aux vingt quatre litres d’essence au départ, donc le droit aux tours moteur…

Bref, pour Suzuki c’est raté, mais honnêtement, depuis quelques semaines, ça sentait moyennement bon et il est donc probable qu’Eric Mahé, le manager de Randy, ait anticipé le coup et soit déjà en négos ailleurs.

On vous tient au courant bien sûr.

LORENZACCIO…

 

JORGE LORENZO

JORGE LORENZO

 

C’est une pièce de théâtre de Musset, son titre italianisant signifie « Lorenzo est dans les  soucis »…

Et en effet en ce moment, Jorge passe un moment très difficile.

Il faut choisir, il y a encore des prétendants sérieux sur sa moto, entre autres Pol eEpargaro, c’est même prévu dans son contrat…

Mon ami Philippe Debarle s’est lancé dans un  brillant exercice d’écriture  sur le thème « et si »…

Et si Lorenzo allait voir ailleurs que chez Yamaha ?

Il peut évidemment aller partout!

Mais petit à petit les portes se referment, on sait que si Bautista est lourdé, sa Honda d’usine ira à Redding…

On sait que si Bradl est lourdé chez LCR, sa Honda d’usine sera probablement pour Jack Miller.

 

PAS DE SOLUTION HONDA POUR LORENZO

LORENZO N’A AUCUNE CHANCE DE RECUPERER LA HONDA DE BAUTISTA OU CELLE DE BRADL…

 

On voit mal Lorenzo sur une Ducati Forward, bref, je crains fort pour ma part, mais ça n’engage que moi, nonobstant la brillante démonstration de mon ami Philippe, que Lorenzo commence 2015 avec un petit contrat et un appétit féroce sur une Yamaha, marque à laquelle il aura pourtant apporté tellement de gloire.

Je l‘ai dit plus haut, en sport de haut niveau, on ne fait pas de cadeaux, on n’a pas de mémoire,  pas de  reconnaissance…

Et en plus, Lorenzo devra dire merci…

Cela dit, c’est une idée qui m’est passée par la tête, il peut aussi faire comme Stoner, les envoyer tous balader !

 

STONER A QUITTÉ LES GP  COMME IL Y EST ENTRÉ, COMME UN MISSILE

STONER A QUITTÉ LES GP COMME IL Y EST ENTRÉ, COMME UN MISSILE

 

Ce qui serait un drame pour tout le MotoGP, il ya fort à parier que dans ce cas, la DORNA entrerait en action.

Je ne suis pas pilote de GP, je ne sais pas ce qui leur passe dans la tête, même quand ils n’ont pas le casque dessus…

Passionné je suis, connaisseur un peu, journaliste j’essaie,  éclaireur parfois, psychologue ou gourou ou businessman zéro…

Cela dit, Lorenzo doit se sentir bien seul… et bien mal!

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS MOTOGP ET ARCHIVES DE PUNIET 

Moto Sport

About Author

jeanlouis