LE HORS-SERIE NO 6 DE « TRIAL CLASSIC » EST UN BIJOU…

 

 

Le trial, qui a vu mes premiers rapports passionnés avec la moto de tout terrain il y a plus de trente ans, a été un missile du sport mécanique français dans les années quatre-vingt.

Aujourd’hui, le Trial Classic permet à des centaines d’amoureux des moto de cette période et de la façon de les piloter, de l’ambiance très conviviale des épreuves d’alors, de se retrouver, de partager leurs secrets de restauration et surtout de vivre de très grands moments.

Le Hors-Série no 6 de la revue trial Classic vient de sortir et c’est une plongée dans les années bonheur.

 

 

 

La légende de la Yamaha TY, moto culte, histoire à laquelle a participé un des héros de ce numéro hors-série, Mick Andrews.

 

MICK ANDREWS ET SES DEUX MARQUES FETICHES,OSSA ET YAMAHA

MICK ANDREWS ET SES DEUX MARQUES FETICHES,OSSA ET YAMAHA

 

Mick Andrews, un des dieux et un de mes dieux de l’époque, raconte sa propre histoire.

Il y a même une photo de lui à Blackwater, au Scottish, où je suis en train de patauger dans de la flotte à deux degrés pour essayer de sortir une photo…

 

ANDREWS,BLACKWATER,L'ECOSSE, MOI, LA LEGENDE PASSE

ANDREWS,BLACKWATER,L’ECOSSE, MOI, LA LEGENDE PASSE

 

Et encore…

L’éditorial est fait par mon pote Fred Michaud, l’un des trois Champions de France 1978, avec lesquels nous remontons un Team pour le trial du Ventoux, les onze et douze octobre prochain, avec Gilles Burgat et Christian Desnoyers.

 

FRED MICHAUD

FRED MICHAUD

 

Une très belle rencontre aussi, Vesterinen et Coutard se sont retrouvés pour rouler une journée sur leurs Bultaco usine de l’époque, des  bijoux absolus, préparées comme les bijoux de la reine d’Angleterre, avec des photos impressionnantes des deux champions les plus charismatiques de ces années là…

 

 

YRJÖ VESTERINEN

YRJÖ VESTERINEN

 

Une triple rencontre qui me tient très à cœur, Vesterinen, Coutard et leurs Bultaco respectives, à l’époque des motos d’usines préparées comme des bijoux de la Reine d’Angleterre, sont venus dans les Pyrénées rouler une journée d’anthologie.

Et pour couronner le tout, la saga Montesa Cota, une moto qui est montée aux sommets de la gloire, qui a été pilotée par pratiquement tout le Gotha du trial de l’époque !

Montesa qui avait, je passais alors ma vie à Barcelone, une usine colossale qui a sorti jusqu’à 15 000 motos par an, c’était l’époque où Barcelone et la Catalogne étaient le nombril de la moto mondiale, car les Bultaco, Montesa, Ossa, roulaient aussi en enduro, en cross et pour certaines marques en vitesse !

 

DEBBY EVANS

DEBBIE EVANS

 

Il y a aussi un papier sur mon adorable copine, Debbie Evans, qui avait des yeux à damner un saint, qui avait fait le Scottish où il est de bon ton de plaisanter avec les spectateurs, certains se marraient à écouter son accent américain, quand elle disait aux enfants « you wanna caïnny bar ? », elle est devenue célèbre comme actrice, elle a un peu mais bien vieilli…

« Ô temps suspends ton vol… » (Lamartine).

Bravo aussi à mon ami « Claudio », alias Jean Claude Commeat, qui s’est beaucoup investi dans la fabrication de ce hors-série.

Jetez vous dessus, rien que du grand bonheur !

Si par hasard, vous ne le trouvez pas,

 

Commandez ici

http://www.boutiquecppresse.com/538-trial-classic-n6-fr.html

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

Photos :  TRIAL CLASSIC  

 

Livres Magazines Moto Motocross

About Author

jeanlouis