ENDURANCE ELMS 2014. LA BOP CHANGE EN LMGTE ET GTC DES LE RED BULL RING

 

 

 ELMS-2014-les-LMGT


ELMS-2014-les-LMGT

 

Balance de Performances (BoP) : ce qui change en LMGTE et GTC à compter du Red Bull Ring

Le circuit du Red Bull Ring en Autriche, accueillera ce week-end, la troisième manche de l’ELMS (European Le Mans Series) 2014, et les nouvelles mesures annoncées en juin dernier, concernant la Balance de Performance en LMGTE et GTC, sont entrées en vigueur et seront appliquées pour la première fois en ELMS.

Alors que cette balance demeure inchangée pour les Aston Martin Vantage et les Porsche GT3 RSR, les deux brides d’admission du moteur des Ferrari F458 sont réduites de 1,3mm.

La Balance de Performances en GTC – catégorie dont le règlement est basé sur celui du GT3 FIA – comprend plusieurs modifications.

Les voitures affectées par ces changements sont : l’Audi R8 (+ 3mm pour la bride d’admission), la BMW Z4 (- 40 kg), la Porsche 911 GT3R (- 30 kg), la Ferrari Italia F458 GT3 (- 2 mm sur la bride d’admission) et la McLaren MP4-12 (pression du turbo).
Par ailleurs, des ajustements des brides des systèmes de ravitaillement ont été mis en œuvre afin d’équilibrer les durées de ravitaillement sur les différents modèles.

 

 VINCENT-BEAUMESNIL-ACO


VINCENT-BEAUMESNIL-ACO

 

Vincent Beaumesnil, Directeur Sport de l’Automobile Club de l’Ouest, explique ces changements.

Sur quelle(s) base(s) la nouvelle Balance de Performance a-t-elle été repensée ?

« Nous basons notre étude sur les chronos. Nous étudions les temps au tour, nous prenons en considération le niveau de pilotage, les conditions météo ainsi que la cohérence de la voiture. Cette façon de faire a déjà apporté de bons résultats par le passé. En WEC, c’est beaucoup plus complexe et plus coûteux, la démarche implique également plus de ressources humaines et davantage d’équipements. En ELMS, nous évoluons dans un championnat de voitures clientes, dans lequel les équipes et les pilotes doivent faire la différence. Notre objectif est d’offrir à chacun la possibilité d’exploiter au mieux le potentiel de sa voiture, mais au final ce sont le team et le pilote qui font le travail. »

La ‘BoP’ en GTC est basé sur l’équilibre des Performances du règlement FIA GT3. Comment l’ACO est-il parvenu à l’adapter à l’ELMS, ou la nouvelle  »BoP ‘ est-elle simplement appliquée ?

« De façon générale, nous ajoutons 40 kg à toutes les GT3, afin de maintenir un écart avec les LMGTE (les GT3 sont des voitures moins techniques, mais plus performantes que les GTE), sauf pour quelques-unes qui n’en ont pas besoin. Ensuite nous prenons des décisions en fonction des informations que nous récoltons après chaque week-end de course : ça c’est une nouvelle démarche. Avant Imola, nous appliquions la Balance des Performances du règlement FIA de façon stricte et ajoutions les 40 kg à chaque voiture. Mais il n’existe plus de championnat FIA GT3, et dans ces conditions il devenait évident que la BoP ne serait plus modifiée en fonction de nos propres besoins. Nous avons donc décidé d’appliquer nous-mêmes quelques modifications. Nous avons pris en considération les données de chaque course, mais nous avons également étudié ce qui se faisait sur d’autres championnats GT3, car cela nous donne une bonne idée du niveau de compétitivité de chaque voiture. »

Y aura-t-il d’autres modifications de la « BoP » d’ici à la fin de la saison ?

« Nous déciderons de nouveaux changements aussi souvent que cela sera nécessaire. »

 

 ELMS-2014-PAUL-RICARD-AUDI-SLR-Photo-Max-MALKA.


ELMS-2014 -ESSAIS avant saison auPAUL-RICARD-AUDI-du Team SLR- Photo-Max-MALKA.

Cela devrait satisfaire plusieurs concurrents. On pense au grand absent, le Sébastien Loeb Racing, lequel mécontent après la manche d’ouverture à Silverstone, avait retiré son Audi R8 Ultra, ne l’engageant plus depuis en ELMS.

 

Gilles GAIGNAULT
Photos : Max MALKA – Antoine CAMBLOR – ELMS

 

ELMS

About Author

gilles