GRANDE FETE NATIONALE DE LA MOTO : X-ROADSTERS, ACTE 1 REUSSI…

 

Alain Brochery a eu une idée originale et la moto en manque, surtout depuis que Laurent Corric, découragé par les difficultés immenses d’une organisation, a abandonné l’idée de son fabuleux Scorpion Masters… Et Alain, cascadeur de métier, adore le risque, il organise un week end de 14 juillet, en région parisienne qui n’est pas connue pour son enthousiasme, et en plus la météo l’a gratifié d’un dimanche de déluge  annoncé depuis une semaine ! Pourtant, l’idée a pris. A refaire !

 

COURSES MAX…

LUCAS MAHIAS, VAINQUEUR

LUCAS MAHIAS, VAINQUEUR

 

Le sportif est une course de X Roasters à l’américaine, avec élimination en direct, et des pilotes connus pour envoyer du lourd et adorer la baston, Serge Nuques, ex vainqueur du Scorpion master, Arnaud Vincent, un des rares Champions du Monde français de vitesse moto, Denis Bouan, attaquant féroce multiple vainqueur du tour de France Dark Dog, un peu l’équivalent du TT chez nous, couru sur routes… Ou encore Lucas Mahias, pilote de Supersport très vorace d’attaque !

 

LA PARTIE TERRE DU CIRCUIT,PAS DE LA TARTE!

LA PARTIE TERRE DU CIRCUIT,PAS DE LA TARTE!

 

Le circuit de Carole est modifié selon les idées d’Alain, qui n’oublie pas qu’il a créé le Supermotard en France, avec un bac à sable, deux parties terreuses, et même un tronçon sur lequel on fera tomber un orage, en fait, ce coup là, la météo lui en a fait cadeau mais il l’a fait fonctionner quand même !

Puis Alain a collé sur ce programme sportif assez bien vu un village ultra festif où le visiteur est roi…

 

LE VILLAGE DONT LE PRINCE EST UN SPECTATEUR

 

Collier de fleurs à l’arrivée, des distributions de cadeaux sur tous les stands, nombreux d’ailleurs, on va très loin dans le système, il ya même une mot’amour pour les déclarations et les coups de foudre, une vraie ambiance de fiesta beaucoup plus que de fête foraine, mais avec l’esprit joueur des enfants qui montent sur les manèges et veulent profiter de toutes les attractions.

 

ALAIN BROCHERY

ALAIN BROCHERY

 

Le public est roi ?

Un bon exemple le dimanche, lors de l’hommage à Patrick Pons, premier champion du monde français en moto e vitesse et d’ailleurs premier dans toutes les disciplines mécaniques, en 1979, pour être au plus près, l’organisateur a invité les spectateurs à envahir la piste, qui a donc été à deux et qu’ils ont quitté en très bon ordre ensuite, pour rendre le circuit aux pilotes qui couraient.

 

PILOTE DEGUISÉ

PILOTE DEGUISÉ

Les spectateurs déguisés payaient moins cher que les autres, le prix d’entrée ayant été fixé… par les spectateurs  eux mêmes !

 

MOTO DEGUISÉE

MOTO DEGUISÉE

 

J’ajoute qu’à la fin de l’événement, pilotes, mécanos, membres de l’organisation, messagers, ceux qui ont été volontaires pour porter la bonne parole partout e France et expliquer le concept, ce qui fait beaucoup de monde, se sont mis en haie d’honneur et les spectateurs sont repartis sous les hourrah !

 

AUTO DEGUISÉE

AUTO DEGUISÉE

 

On ajoute d’autres idées un peu neuves comme les concours de mécanos, cela se fait à Montréal à l’occasion du GP de F1 et l’ambiance est toujours top, et enfin des courses extrêmement disputées, le tout sous une météo absolument dégueulasse, il a même plu des cordes le dimanche.

 

AMBIANCE AU VILLAGE!

AMBIANCE AU VILLAGE!

 

Alors d’abord, chapeau aux 4500 spectateurs sur les deux jours, qui sont venus, et surtout qui sont restés, avec un enthousiasme phénoménal.

Lorsque les stunt men sont sortis, ça glissait pourtant comme une patinoire, ils ont fait un spectacle de feu et on entendait le public gueuler depuis le fond du circuit !

Bref, ambiance géniale et spectacle phénoménal.

Avec l’ambiance, il y a eu l’émotion, lors de l’hommage à Patrick Pons, Daniel Adrian, nous vous parlons souvent de ce mec fabuleux.

 

HOMMAGE A PATRICK PONS

HOMMAGE A PATRICK PONS

 

Il a aussi été le mécano de Pons jusqu’en 1978 et il est venu sur la piste présenter la moto de Patrick lors de sa victoire historique aux 200 Miles de Daytona, peu de temps avant sa mort en 1980.

Entendre Daniel évoquer son pote Patrick, son héros aussi, avec une émotion considérable dans la voix, expliquant comment, à une époque où l’on ne roulait pas avec une électronique d’Airbus, on arrivait à faire marcher des motos qui prenaient quand même 320 km/h en ligne droite, expliquer qu’il continue à travers le Fans Club Patrick Pons dont cinq jeunes pilotes, de 13 à 18 ans, représentaient l’espoir,  très grand moment !

 

 

La course X-Roadsters a été gagnée par Lucas Mahias, les départs étaient donnés main gauche sur le casque, pour éviter toute escroquerie et le principe de courses par élimination directe est sympa, c’est vrai qu’à la fin ils ne sont plus nombreux en piste mais ce sont les meilleurs et ils roulent en paquet !

Bon, l’idée est bonne, elle a tenu même sous les hallebardes du ciel, sur une date assez osée car c’était le grand week end de départ en vacances, bref, à refaire absolument !

J’ajoute, à titre personnel, que pour avoir discuté avec pas mal de pilotes, ils étaient tous ravis d’être là, même trempés jusqu’aux os et dégueulassés par les parties terreuses du circuit devenus extrêmement boueuses.

Alors, public et pilotes ravis, what else ?

Du soleil, ce qui serait normal en juillet,  un bon bouche à oreilles, aujourd’hui on appelle ça les réseaux sociaux, et ça circule pas mal, et donc le public qu’une telle manif mérite, et ce sera un vrai bonheur !

Le podium final : 1er: Mahias, 2eme: Bouan, 3eme: Vincent, 4eme: Langlois, 5eme: Grimber, 6eme: Quetel.

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS GUY RABAN ET BERNARD DEVAU

 

 

 

Moto Motocross Sport

About Author

jeanlouis