ENDURANCE ELMS 2014. ENTRETIEN AVEC GERARD NEVEU  »THE BOSS »

 

 

 

 

ELMS-2014-Gérard-NEVEU-Photo-Max-MALKA

ELMS-2014-Gérard-NEVEU-Photo-Max-MALKA

 

 

À la mi-saison, un point sur l’ELMS avec Gérard Neveu

Gérard Neveu fait un point sur la saison 2014 de l’European Le Mans Series, avant la manche Autrichienne programmée le week-end prochain sur la piste du Red Bull Ring, au cœur des montagnes de la Styrie.

Quatre questions au Directeur général de Le Mans Endurance Management.

 

 

ELMS-2014-Gérard-NEVEU-et-Gilles-GAIGNAULT-Photo-Patrick-MARTINOLI

ELMS-2014-Gérard-NEVEU-et-Gilles-GAIGNAULT-Photo-Patrick-MARTINOLI

 

Nous nous rendons en Autriche pour la troisième des cinq manches de l’European Le Mans Series 2014, quelle est votre opinion sur cette saison en comparaison avec la saison 2013 ?

 » Nous avons clairement réalisé cette année un pas dans la bonne direction. L’année dernière, Le Mans Endurance Management sous la coupe de l’Automobile Club de l’Ouest, a repris en main le championnat ELMS et défini un certain nombre de changements qui ont convenu aux teams et aux pilotes et qui les ont décidés à rester dans cette série. La meilleure preuve de cette démarche est la croissance impressionnante du nombre de participants entre les deux saisons. « 

Il poursuit:

 » À la fin de la saison 2013, nous avons échangé nos impressions avec les teams, noté les choses qui avaient bien fonctionné et celles qui avaient été moins performantes. Suite à cette approche, nous avons validé ensemble plusieurs modifications dans l’organisation de la saison 2014, comme par exemple, des courses plus longues et plus de roulage. Il en résulté un plus grand nombre de voitures en piste, et nous comptons plus de 40 inscrits sur la saison.

Avant de préciser:

 » Parmi les engagés en ELMS 2014, nous pouvons lister quelques-unes des meilleures écuries européennes, et cela se ressent dans le paddock, qui est cette année très professionnel. Il nous faudra encore travailler, mais nous sommes définitivement sur la bonne voie pour que l’ELMS devienne la plus belle série d’endurance européenne. »

 

 24-HEURES-DU-MANS-2014-Test-Preliminaire-LIGIER-Team-THIRIET-Photo-Max-MALKA


24-HEURES-DU-MANS-2014-Test-Preliminaire-LIGIER-Team-THIRIET-Photo-Max-MALKA

 

Quel est votre avis sur les performances des teams ELMS aux 24 Heures du Mans ?

 » La course des 24 Heures du Mans est le sommet de l’endurance mondiale, et pour les écuries ELMS, la possibilité de se battre et de gagner au plus haut niveau est un accomplissement exceptionnel qui va là encore donner envie à plus d’un team de rejoindre l’ELMS dans les années à venir. »

Gérard enchaîne:

 » D’autre part, il faut garder en mémoire que le vainqueur de chaque catégorie en ELMS se voit remettre un ticket d’entrée aux 24 Heures du Mans, et même si cette course ne compte pas pour le classement ELMS, Le Mans est une épreuve que chaque team d’endurance rêve de faire et de gagner. Nous sommes très fiers et saluons vraiment les performances de JOTA Sport, Thiriet by TDS Racing et Signatech Alpine qui ont constitué le podium LMP2 des dernières 24 Heures du Mans. »

 

ELMS 2014 RED BULL RING - Le depart

ELMS 2013 RED BULL RING – Le départ

 

 

La prochaine manche ELMS se déroulera sur le sol autrichien. Le circuit a vu plusieurs changements depuis l’année dernière, notamment parce que la Formule 1 vient d’y disputer le huitième Grand Prix de la saison. Est-ce que cela aura un impact sur la course de l’ELMS ?

 

 » Le Red Bull Ring est un circuit fabuleux dans un environnement exceptionnel. Le tracé n’a pas changé, mais les nouvelles installations réalisées sur le site apporteront certainement un plus pour notre événement le week-end prochain. Beaucoup des pilotes présents dans notre série nous ont accordé leur confiance notamment grâce au choix des circuits sélectionnés. Cette année, l’ELMS comprend deux courses sur des circuits de F1, et tous les circuits offrent des challenges différents pour les pilotes comme pour les voitures. »

 

 ELMS-2014-Essai-PAUL-RICARD-ALPINE-Team-SIGNATECH-et-NELSON-PANCIATICI -Photo Antoine CAMBLOR


ELMS-2014-Essai-PAUL-RICARD-ALPINE-Team-SIGNATECH-et-NELSON-PANCIATICI -Photo Antoine CAMBLOR

 

Après l’Autriche, l’ELMS se rendra au Paul Ricard dans le Sud de la France et à Estoril au Portugal. Comment voyez-vous les prochains rendez-vous ?

 

 » Tous les teams connaissent désormais le circuit Paul Ricard car nous y avons effectué la séance d’essais officielle en début de saison. C’est un circuit idéal pour l’endurance, et je suis persuadé que l’épreuve 2014 sera tout aussi passionnante que la finale en 2013. »

Il conclut:

 » Cette année, c’est au Portugal que nous terminerons le championnat. Le circuit et son environnement sont le cadre parfait pour la grande finale de la saison 2014, et les promoteurs sur place font un travail formidable pour accueillir un maximum de spectateurs pour les 4 Heures d’Estoril. Je peux vous assurer qu’on ne s’ennuiera pas durant la deuxième partie de la saison 2014 ! »

 

Il est vrai que l’endurance connait un renouveau certain et attire de plus en plus d’écuries mais aussi et surtout, beaucoup de jeunes pilotes talentueux et venus de la monoplace, attiré par la renommée des 24 Heures du Mans, le sommet du calendrier de cette discipline qui retrouve tout son prestige d’antan.

 

Gilles GAIGNAULT
Photos : Max MALKA- Patrick MARTINOLI -Antoine CAMBLOR

 

 

Sport

About Author

gilles