F1. ET SI JULES BIANCHI REMPLAÇAIT KIMI RAIKKKONEN AU GP D’ALLEMAGNE?

 

 

 

  Kimi Räikkönen étant indisponibler à la suite de sa violente sortie de piste survenue dimanche dernier lors du premier tour du British GP, la Scuderia Ferrari, avait fait appel à l'un dfe ses pilotes de réserve, le jeune Français Jules Bianchi. Placé par le staff de Maranello en F1, au début de la saison 2013, chez Marussia et ce afin d'y faire ses gammes en Grand Prix et d'apprendre les circuits, Bianchi, s'est souvent montré digne de la confiance accordée, lui, le pilote appartenant  à la filiére Ferrari. Lors du récent GP de Monaco, il offrait même à son Team, l'écurie Marussia, ses tous 1ers points en Formule 1! Brillant, travailleur, jouissant d'une bonne réputation depuis son arrivée dans le paddock F1, Bianchi bénéficie d'une cote énorme à Maranello. C'est la raison pour laquelle, " Iceman " placé au repos forcé, on n'a pas hésité pour lui confier sa mononoplace pour la seconde journée des tests privés de Silverstone, programmés de longue date. Aprés avoir roulé mardi dans sa Marussia, obtenant le 5éme temps, Jules Bianchi s'est donc installé le lendelmain hier mercredi dans le stand voisin,celui de la trés prestigieuse Scuderia Ferrari. Et, ma foi, le jeune homme n'a pas laissé pas sa chance, cette chance qui lui était proposée. 1er er temps de référence de la seconde journée avec un chrono de  1'35"    , le meilleur des deux sessions de la journée ! Questionné aprés sa performance dans le baquet de la Rosso, l'Azuréen, à indiqué : " En Formule 1, vous devez être toujours prêt à toute éventualité" Précisant :  "Pour le moment, je suis pilote Marussia et je souhaite naturellement continuer mon travail avec eux. Nous sommes heureux de ce que nous réalisons actuellement."  A la question de savoir s'il existait une possibilité de remplacer Kimi Räikkönen au prochain GP d'Allemagne à Hockenheim la semaine prochaine si le pilote Finlandais n’était pas vraiment complétement remis de sa sortie de piste du GP d'Angleterre, Jules Bianchi a lâché :  "Je ne sais pas. Posez plutôt la question aux responsables de Ferrari. C'est à eux qu’il faut poser cette question. pas à moi." Avant de préciser : " Mais, je me sens prêt."  Une chose est sure, Jules Bianchi a le talent et désormais l'expérience pour devenir pilote Ferrari à temps plein. Et rejoindre dans l'histoire les pilotes Français, heureux pilote un jour d'une monoplace Ferrari de Grand Prix : Maurice Trintignant, René Arnoux, Patrick Tambay, Didier Pironi, Alain Prost et Jean Alesi Il faut bien reconnaitre qu'il n'en a jamais été aussi proche... Mais c'est entiérement mérité ! Gilles GAIGNAULT Photos : FERRARI

 

 

Kimi Räikkönen étant indisponible à la suite de sa violente sortie de piste survenue dimanche dernier lors du premier tour du British GP, la Scuderia Ferrari, avait fait appel à l’un de ses pilotes de réserve, le jeune Français Jules Bianchi.

Placé par le staff de Maranello en F1, au début de la saison 2013, chez Marussia et ce afin d’y faire ses gammes en Grand Prix et d’apprendre les circuits, Bianchi, s’est souvent montré digne de la confiance accordée, lui, le pilote appartenant à la filière Ferrari.

Lors du récent GP de Monaco, il offrait même à son Team, l’écurie Marussia, ses tous 1ers points en Formule 1!

Brillant, travailleur, jouissant d’une bonne réputation depuis son arrivée dans le paddock F1, Bianchi bénéficie d’une cote énorme à Maranello.

C’est la raison pour laquelle,  » Iceman  » placé au repos forcé, on n’a pas hésité pour lui confier sa monoplace pour la seconde journée des tests privés de Silverstone, programmés de longue date.

Après avoir roulé mardi dans sa Marussia, obtenant le 5éme temps, Jules Bianchi s’est donc installé le lendemain hier mercredi dans le stand voisin,celui de la très prestigieuse Scuderia Ferrari.

Et, ma foi, le jeune homme n’a pas laissé pas sa chance, cette chance qui lui était proposée.
1er temps de référence de la seconde journée avec un chrono de 1’35″262, le meilleur des deux sessions de la journée !

 

 F1-2013-JULES-BIANCHI


F1-2013-JULES-BIANCHI

 

Questionné après sa performance dans le baquet de la Rosso, l’Azuréen, à indiqué :

 » En Formule 1, vous devez être toujours prêt à toute éventualité »

Précisant :

« Pour le moment, je suis pilote Marussia et je souhaite naturellement continuer mon travail avec eux. Nous sommes heureux de ce que nous réalisons actuellement. »

A la question de savoir s’il existait une possibilité de remplacer Kimi Räikkönen au prochain GP d’Allemagne à Hockenheim la semaine prochaine si le pilote Finlandais n’était pas vraiment complètement remis de sa sortie de piste du GP d’Angleterre, Jules

Bianchi a lâché :

« Je ne sais pas. Posez plutôt la question aux responsables de Ferrari. C’est à eux qu’il faut poser cette question. pas à moi. »

Avant de préciser :

 » Mais, je me sens prêt. »

Une chose est sure, Jules Bianchi a le talent et désormais l’expérience pour devenir pilote Ferrari à temps plein.
Et rejoindre dans l’histoire les pilotes Français, heureux pilote un jour d’une monoplace Ferrari de Grand Prix :

Maurice Trintignant, René Arnoux, Patrick Tambay, Didier Pironi, Alain Prost et Jean Alesi

Il faut bien reconnaître qu’il n’en a jamais été aussi proche…

Mais c’est entièrement mérité !

Räikkonen se montrant, loin, très loin de son niveau, à Maranello, il se trouve bien des dirigeants pour évoquer son remplacement à la fin de l’actuelle saison malgré son contrat qui courre jusqu’à la fin de la saison 2016.

 

Gilles GAIGNAULT
Photos : FERRARI

 

 

F1

About Author

gilles