F3. RETOUR POSSIBLE DE SIGNATURE DES MACAO

 

 

F3-2014-OSCAR-TUNJO-avec-la-monoplace-de-Signature-aux-essais-du-HUNGARORING-Photo-F3

F3-2014-OSCAR-TUNJO-avec-la-monoplace-de-Signature-aux-essais-du-HUNGARORING-Photo-F3

 

 

L’équipe Signature de Philippe Sinault envisage un retour prochain en Formule 3

L’écurie Berrichonne Signature tente actuellement de relancer son projet avorté d’un retour en Championnat d’Europe de Formule 3, pour la fin de la saison 2014, et espère disputer le Grand Prix de Macao.

 

F3-Macao-Mortara-Team-Signature

F3-Macao-Mortara-Team-Signature

 

L’équipe française, après le titre décroché par Edoardo Mortara lors de l’Euro Séries 2010 et les victoires en 2009 et 2010 à Macao, avait pris ensuite un congé sabbatique de deux ans en 2012 et 2013 dans cette discipline, se contentant de gérer son programme endurance d’abord avec ses Oreca Nissan puis à partir de 2013 avec le projet Alpine.

Avant de revenir avec le nouveau moteur de Renault pour les tests de pré-saison 2014 au Hungaroring et Red Bull Ring.
Lesquels s’étaient révélés catastrophiques.

Du coup, les deux pilotes en lice, tous deux de nationalité Colombienne, Oscar Tunjo et Tatiana Calderon, n’avaient pas donnés suite et abandonnaient le Team.

 

 F3 2014 - STAND SIGNATURE A SILVERSTONE.


F3 2014 – STAND SIGNATURE A SILVERSTONE.

 

C’est la raison pour laquelle, à la veille des premiers essais officiels de la première manche programmée à Silverstone dans le cadre du meeting endurance réunissant l’ELMS Européen et le WEC mondial, Philippe Sinault se retirait du Championnat d’Europe F3

Signature a, alors redeployé son personnel F3, dirigé par l’ingénieur Brice Carlin Gaillardon vers le nouveau Championnat de Formule E sur le projet de l’équipe Venturi

Tout en conservant une cellule F3 pour poursuivre l’essai du moteur Renault Oreca

 

 24-HEURES-DU-MANS-2014.-Test-Preliminaire-Paul-Loup-CHATIN-et-ALPINE-A450


24-HEURES-DU-MANS-2014.-Test-Préliminaire-Paul-Loup-CHATIN-et-ALPINE-A450

 

Paul-Loup Chatin, qui participe avec l’autre structure Signatech au Championnat d’endurance ELMS (European Le Mans Series) Signature, testant le moteur de la monoplace de F3.

A ce jour, une seule certitude, le retour de Signature dépend des progrès réalisés avec le moteur, et Signature ne reviendra que lorsque la puissance du moteur Renault sera constatée.

Patrice Ratti, le patron de Renault Sport Technologies a d’ailleurs indiqué à nos confrères anglais d’Autosport:

« Nous n’avons pas fini d’analyser le rendement moteur, donc je ne peux rien dire à propos de l’avenir.»

Lorsqu’on lui a demandé s’il pensait que le moteur Renault pourrait courir cette année, Ratti a ajouté:

« Je ne sais pas car nous n’avons pas beaucoup d’informations, je sais simplement que nous faisons des tests.» 

Mais en coulisses, il se murmure que l’équipe pourrait à nouveau se tourner vers son ancien partenaire Volkswagen !

Directeur technique du Team Signature, Lionel Chevalier a pour sa part déclaré:

« Nous voulons revenir parce que la F3 est dans notre sang. »

Précisant :

« Nous aimons la monoplace, nous aimons la F3 et nous avons deux voitures dans l’atelier prêtes à courir.»

Avant de conclure :

« Nous voulons revenir avec un moteur puissant, si c’est le Renault c’est merveilleux, mais nous avons perdu trop de temps et beaucoup d’énergie au début de l’année.»

 

 F3-2014-le-Stand-SIGNATURE-A-Silverstone


F3-2014-le-Stand-SIGNATURE-A-Silverstone

 

Une chose est certaine, si Signature retente l’aventure, ce sera avec la certitude de briller et de se retrouver non pas, non plus, en fond de grille comme ce fut le cas au printemps lors des essais privés en Hongrie et en Autriche.

Mais bel et bien devant !

 

François LEROUX

Photos : F3 et Max MALKA

 

F3 Sport

About Author

gilles