GT. GREGORY GUILVERT DANS LE TOP 3 DE TROIS CHAMPIONNATS !

 

 

 

 

 GT-TOUR-2014-SPA-GREGORY-GUILVERT-AUDI-SAINTELOC


GT-TOUR-2014-SPA-GREGORY-GUILVERT-AUDI-SAINTELOC

 

Pour sa troisième étape, le Championnat de France FFSA GT, a partagé l’affiche avec le WTCC sur le majestueux circuit de Spa-Francorchamps.

Grégory Guilvert et David Hallyday sont montés pour la troisième fois sur le podium et ont marqué des points pour la sixième fois en six courses.

Deux semaines plus tard, la Blancpain Endurance Series a fait escale en France. Greg et ses équipiers Stéphane Ortelli et Edward Sanström ont dominé les autres Audi et ajouté une belle 5ème place en Pro Cup à leur moisson 2014.

Le cap de la mi-saison n’est pas encore atteint mais pour l’instant, le pilote Seine-et-Marnais est classé dans le Top 3 de trois championnats GT !

 

Le Championnat de France FFSA GT en Belgique

 GT-TOUR-2014-LE-MANS-AUDI-R8-LMS-Ultra-de-GUILVERT-HALLYDAY-Team-SAINTELOC-Photo-Thierry-COULIBALY


GT-TOUR-2014-LE-MANS-AUDI-R8-LMS-Ultra-de-GUILVERT-HALLYDAY-Team-SAINTELOC-Photo-Thierry-COULIBALY

 

Si l’on compare les deux courses de chaque meeting de Championnat de France disputé par Greg et David cette année, on constate que plus ils partent loin sur la grille, meilleur est le résultat final !

A Spa, David est passé à côté des qualifications, obtenant la 14ème place pour la 1ére course. Suite à ses résultats de Lédenon, l’équipage de pointe de Saintéloc Racing savait en outre qu’il devrait ajouter 10 secondes à son temps d’arrêt au stand, lors du changement de pilote au titre de la pénalité handicap.

Il fallait donc une bonne dose d’optimisme pour croire au podium.

Et pourtant…

 

GT-TOUR-2014-SPA-Gregory-GUILVERT.

GT-TOUR-2014-SPA-Gregory-GUILVERT.

 

Greg, explique:

« David a réussi un départ lumineux en évitant l’accrochage du Raidillon. Il est ainsi remonté dans le Top 10 avant de me passer le relais. La course a été neutralisée et j’étais toujours P8 au restart. Mais dans les trois derniers tours, Lotterer est sorti, il y a eu quelques contacts entre mes adversaires, je suis revenu 5ème et finalement 3ème quand Ayari et Santamato se sont accrochés juste avant l’arrivée. Un podium vraiment inespéré ! »

Greg a qualifié l’Audi R8 LMS Ultra N°42 en 4ème position pour la seconde course, en améliorant au passage de près de deux secondes son chrono de 2013 !

La pénalité infligée à Ayari lui permet de passer de l’extérieur à la corde de la deuxième ligne… mais le départ ne se passe pas comme prévu.

« J’ai mal géré la nouvelle procédure, qui nous impose d’utiliser le ‘pit limiter’. J’ai suivi le poleman de trop près et j’ai vu le feu vert trop tard. Je me suis retrouvé P11, j’ai passé le volant à David aux alentours de la 6ème place, sachant que nous avions à nouveau une pénalité handicap à observer. Il s’est bien battu pendant tout son relais pour finir 5ème. Nous avons pris les points de la 4ème place car l’Audi de Lotterer et Ide n’est pas inscrite au championnat. »

Le tandem Guilvert-Hallyday est actuellement 2ème du classement provisoire, ex aequo avec une Audi du Sébastien Loeb Racing, à 10 points de la Porsche Imsa Performance Matmut.

 

La Blancpain Endurance Series en France

TROPHEE-BLANCPAIN-2014-PAUL-RICARD-AUDI-Team-SAINTELOC-Photo-Antoine-CAMBLOR.

TROPHEE-BLANCPAIN-2014-PAUL-RICARD-AUDI-Team-SAINTELOC-Photo-Antoine-CAMBLOR.

 

La manche Française de la Blancpain Endurance Series au Paul Ricard nous a rappelé les débuts de Greg au volant d’une Audi R8 LMS en 2010, c’était en championnat d’Europe FIA GT3 sur ce même circuit et, déjà, avec Saintéloc.
Il avait alors tourné plus vite que tous les autres pilotes Audi en qualification. Il a renouvelé cette performance en hissant la N°26 à la 6ème place sur la grille de départ.

« Nous avons évolué vers un set-up plus agressif, qui représente une vraie remise en question par rapport à nos options du début de saison. J’étais relativement satisfait de mon temps des essais qualificatifs, même si une faute dans la courbe de Signes au dernier tour nous a coûté la deuxième ligne. De toutes façons nous nous attendions à souffrir en course dans la longue ligne droite du Mistral à cause de la balance de performance qui bride la vitesse de pointe de l’Audi. Nous ne pouvions pas dépasser 278 km/h. Seules les BMW étaient moins rapides et surtout, les Ferrari, McLaren, Bentley, Mercedes, Nissan et Porsche étaient capables d’atteindre leur Vmax plus tôt que nous. »

Edward Sandström réussit un excellent départ et s’empare de la 4ème place.

« Ed est très bon à la bagarre et il a bien résisté dans les premiers tours. Mais il ne pouvait rien faire dans la ligne droite. Il a perdu quelques places tout en restant accroché au bon wagon. Stéphane Ortelli a lui aussi effectué un bon relais en revenant au 5ème rang. Je suis ressorti des stands en 3ème position pour la dernière heure de nuit mais je n’ai pas pu contenir les deux Mercedes. Je leur ai ensuite mis la pression en espérant une faute qui n’est pas venue. »

 

TROPHEE-BLANCPAIN-2014-PAUL-RICARD-GREGORY-GUILVER-AUDI-SAINTELOC

TROPHEE-BLANCPAIN-2014-PAUL-RICARD-GREGORY-GUILVER-AUDI-SAINTELOC

 

Avec cette 5ème place, Greg, Stef et Ed restent dans le trio de tête de la Blancpain Endurance Series. En y ajoutant les points acquis à Nogaro lors de la pige effectuée en Sprint, les deux premiers cités sont toujours deuxièmes de la Blancpain GT Series.
De Spa au Paul Ricard, du Castellet à Francorchamps… L’équipe Saintéloc est retournée en Belgique pour la Journée Test des 24 Heures de Spa, qu’elle a bouclée avec le 4ème temps de sa catégorie.

L’équipage Sandström-Ortelli-Guilvert est en effet confirmé pour la classique belge qui fêtera ses 90 ans les 26 et 27 juillet.
En attendant, le GT Tour sera au Val de Vienne dès ce week-end des 5 et 6 juillet !

 

Romane DIDIER
Photos : Antoine  CAMBLOR -Thierry COULIBALY – PRO-photos-sport et Patrick HECQ

 

Blancpain GT Series

About Author

gilles