F1 BRITISH GP. PRESENTATION DE SILVERSTONE COTE PNEUS

 

 

 

 

F1 2014 SILVERSTONE Les nouveaux stands

F1 2014 SILVERSTONE

 

 

Les pneus ‘durs’ et ‘ mediums sont chargés d’affronter les contraintes latérales les plus importantes de la saison à Silverstone !
Les conditions météo variables rendent imprévisible la meilleure stratégie à adopter

Les troisièmes tests en cours de saison se dérouleront aprés le British GP avec les écuries Ferrari, Marussia, Red Bull et Lotus come équipes d’essais pourle compte de Pirelli

La Formule 1 prend ce week-end la direction de Silverstone, l’antre du sport automobile britannique (pas moins de huit teams sont basés au Royaume-Uni).

Cette destination est aussi en quelques sortes le deuxième rendez-vous à domicile pour Pirelli, dont le carrefour logistique et le « centre d’excellence » est situé à Didcot, à moins d’une heure de route du circuit anglais.

 

F1 2014 SILVERSTONE lA LIGNE DES STANDS.

F1 2014 SILVERSTONE – La LIGNE DES STANDS.

 

Le tracé a la réputation d’être l’un des plus rapides du calendrier et il impose de lourdes contraintes énergétiques aux pneumatiques. La tâche est compliquée par une météo généralement très variable, avec des risques d’apparition de la pluie à certains moment du week-end.

On y observe également une variation des températures et de la vitesse du vent. Il est ainsi difficile d’analyser à la perfection les données recueillies durant les essais libres pour les retranscrire en situation de course.

A l’occasion de cette visite sur la piste de Silverstone parmi les plus exigeantes de la saison, Pirelli a sélectionné les deux gommes les plus dures de sa gamme, les P Zero Orange « Dure » et P Zero Blanc « Medium ».

 

F1 2014 SILVERSTONE lA LIGNE DES STANDS.

F1 2014 SILVERSTONE lA LIGNE DES STANDS.

Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport, nous explique :

« Silverstone est l’une de mes destinations favorites durant l’année car ce circuit respire l’Histoire et il offre, par sa rapidité, un challenge excitant pour les pilotes et les fans. Les spectateurs britanniques sont de fins connaisseurs et certainement les plus enthousiastes de la saison. C’est incroyable de les savoir toujours aussi impliqués, quelque soit la météo. Et la météo, justement, c’est l’un des points essentiels ici. Il ne fut pas rare d’observer dans le passé un soleil radieux virer à la pluie torrentielle.»
Et il poursuit :

« Par conséquent, peu importe les données enregistrées jusque là, il est primordial de savoir adapter sa stratégie dans le feu de l’action, en fonction des conditions. Nous apportons les deux pneumatiques les plus durs de notre gamme qui doivent permettre de parer à toutes les circonstances. Après le Grand Prix, nous attendons beaucoup des derniers essais effectués en cours de saison, dédiés aux tests de pneumatiques. Afin de poursuivre notre programme de développement, Ferrari et Marussia se mettront à notre service le mardi, Red Bull et Lotus le mercredi. »

Le mot de Jean Alesi, Ambassadeur Pirelli :

« Silverstone est l’un des véritables circuits historiques de la Formule 1, mais le tracé d’hier offrait un tout autre challenge que celui d’aujourd’hui. Il n’était auparavant constitué que de six virages, dont Stowe qui se négocie à des vitesses folles. »

Jean enchaine :

« Le circuit a désormais bien changé et je ne l’ai utilisé dans cette configuration qu’au volant d’une GT. Dans certaines portions subsiste toutefois la sensation incroyable de tutoyer les limites. L’enchaînement de Becketts, par exemple, se passe toujours pied au plancher, comme avant. Vous devez donc disposer d’un parfait équilibre entre votre châssis et vos pneus pour aller chercher les derniers dixièmes de seconde nécessaires pour faire un temps. Mais aussi pour maintenir un bon rythme sur la totalité d’une l’épreuve finalement plus exigeante mentalement que physiquement. »

 

Le circuit du point de vue des pneumatiques 

F1 2014 SILVERSTONE PIRELLI P Zero Orange et White medium 2014 British Grand Prix.

F1 2014 SILVERSTONE PIRELLI P Zero Orange et White medium 2014 British Grand Prix.

 

Les teams ont tendance à adopter des appuis allant d’un niveau moyen à fort pour bénéficier de la meilleur vitesse de passage possible en courbes.

Notamment dans la première moitié du tracé où les virages rapides se succèdent. Ces réglages ne sont pas forcément handicapants pour la vitesse de pointe car les lignes droites sont relativement courtes, à l’instar des zones de freinages. Il peut donc être difficile de dépasser.

Silverstone est un circuit exigeant et les pneumatiques, en raison de sa nature, subissent en permanence différentes contraintes, et même parfois plusieurs simultanément.

Lors d’accélérations, les forces latérales peuvent atteindre des pics de 5G et la surface du pneu des températures excédant 110°C.

L’enveloppe ‘Medium’ offre une large fenêtre de performance, même en cas de basses températures. Le cadre d’usage du pneumatique ‘Dur’ est plus restreint à sa tenue est particulièrement efficace lorsque le thermomètre grimpe et que les conditions de piste sont difficiles.

A Silverstone, les températures sont les plus imprévisibles de la saison et il n’est pas rare d’assister à des variations de 15°C entre deux séances.

Difficile, dans ces conditions, de prédire les stratégies.

La piste du tracé britannique est limée tout au long de l’année et ce sera tout particulièrement la cas durant le week-end du Grand Prix avec la présence de nombreuses courses de support.

Mais l’évolution de l’état de la piste ne sera pas un facteur majeur comme ça peut être le cas sur d’autres circuit.

Le vainqueur de la précédente édition n’a effectué que deux arrêts aux stands. Sebastian Vettel, puisque c’est de lui qu’il s’agit, troisième sur la grille au volant de sa Red Bull, avait bouclé deux relais avec les pneus « Medium », avant de chausser les « Durs » pour rejoindre l’arrivée.

 

François LEROUX
Photos : PIRELLI

 

 

F1

About Author

gilles