VdeV 2014. A DIJON, DAVID ZOLLINGER ET LA NORMA N°1, MAL RÉCOMPENSÉ

 

 

 

 VdeV-2014-DIJON-NORMA-Team-PALMYR-N°1.


VdeV-2014-DIJON-NORMA-Team-PALMYR-N°1.

 

 

La pluie ne laisse décidément aucun répit au trio Zollinger- Mondolot-Dagoneau. Performants en qualification comme en course, l’équipage de la Norma M20-FC N°1 de l’équipe Palmyr, cède finalement une place méritée sur le podium à la voiture sœur, le troisième consécutif pour les élèves du Coaching Driving Koncept.

 

David, les conditions météorologiques ne vous facilitent pas la tâche cette année…

…oui mais cette fois, c’est en notre faveur que la pluie a joué ! Nous avons pris le pari avec le Team Palmyr et l’équipage de Timothé Buret de nous élancer en pneus slicks pour le départ. Une stratégie particulièrement osée sur une piste encore très piégeuse, mais qui s’est avérée payante dès les premiers tours. Nous nous sommes ainsi offerts jusqu’à 2 boucles d’avance mais la suite fût bien moins rose. Une neutralisation de la course est survenue au pire moment pour nous, ruinant ainsi notre stratégie. Etant à trois sur cette épreuve de 3 heures, nous devions respecter le règlement stipulant que chaque pilote passe au moins 45 minutes au volant. Il nous était donc impossible de décaler nos arrêts aux stands en fonction des faits de course. Prisonnier par le temps de conduite, ce safety-car a donc ruiné nos espoirs de victoire.

 

Justement, dès les essais, vous vous êtes pourtant placés parmi les leaders ?

C’est vrai, et je dois dire que nous avons assisté ce week-end au grand retour de « Magic Phiphi » ! Mon coéquipier Philippe Mondolot est toujours performant à Dijon, mais il a été particulièrement impressionnant ce week-end. Il ne faut pas oublier que les gentlemens drivers associent souvent une activité professionnelle importante et surtout stressante à ce sport qui demande beaucoup d’implication. Philippe a peut-être bénéficié d’un planning de travail un peu plus light pour mieux préparer cette épreuve, mais je voulais rappeler tout le mérite qu’ont les pilotes comme lui, et comme Thomas qui s’est lui aussi illustré avec un excellent rythme en piste.

 

Christian Vaglio-Giors et Timothé Buret, vos deux élèves de la « scuderia » Driving Koncept, décrochent un troisième podium consécutif cette saison. Comment expliquez-vous ce déclic ?

C’est deux ans de travail et d’implication qui payent enfin pour Tim et Christian. Ils ont passé un nombre d’heures incalculable à s’entraîner, visionner des vidéos et analyser des acquisitions de données pour en arriver là. Leur motivation commune et la bonne alchimie avec le Team Palmyr est aussi un atout majeur. Sans oublier le programme de Timothé en Formule Renault 2.0, qui s’est également conclu par une pole position et deux victoires ce week-end. Tout cela renforce le moral et ne présage que du meilleur pour la suite.

 

Désormais, c’est la pause estivale.

Les hostilités ne reprendront maintenant qu’à la fin août avec l’épreuve programmée en Espagne à Motorland.

 

Aurélie ELBAZ

Photo : David DELIEN

 

 

V de V

About Author

gilles