GT TOUR A SPA. VICTOIRE DE L’AUDI WRT DE LOTTERER- IDE DIMANCHE

 

 

GT TOUR 2014 SPA AUDI - Andre LOTTERER et IDE - 1er seconde course 22 juin.j

GT TOUR 2014 SPA AUDI – Andre LOTTERER et IDE – 1er seconde course 22 juin.j

 

Le Belgian Audi Club Team WRT s’impose à domicile avec le tandem Ide – Lotterer  ce dimanche lors de la deuxième course du GT Tour sur la piste ardennaise de Spa-Francorchamps!

Déjà performants la veille, Enzo Ide et André Lotterer ont e effet remporté ce dimanche la deuxième course du Championnat de France FFSA GT disputée à Spa-Francorchamps. Avec son duo, le Belgian Audi Club Team WRT s’impose sur ses terres devant Raymond Narac et Nicolas Armindo, qui scorent ainsi les points de la première place au championnat avec la Porsche IMSA Performance-Matmut.

Henry Hassid et Mike Parisy signent un nouveau podium à bord de l’Audi du Sébastien Loeb Racing.

Classic & Modern Racing décroche son deuxième succès de la saison en Coupe de France GT grâce à Thomas Nicolle et Pierre Hirschi, vainqueurs au volant de leur BMW.

Le film de la course.

 GT-TOUR-2014-SPA-AUDI-Team-WRT-1ére-de-la-seconde-course-avec-LOTTERER-IDE


GT-TOUR-2014-SPA-AUDI-Team-WRT-1ére-de-la-seconde-course-avec-LOTTERER-IDE

Dans le baquet de la Ferrari Sofrev-ASP n°1, Morgan Moullin-Traffort s’élance parfaitement de la pole position tandis qu’André Lotterer, à ses côtés sur la grille, se retrouve piégé au premier virage. Cela profite à la Ferrari Sofrev-ASP n°20 de Ludovic Badey et la Ferrari Sport Garage d’Arno Santamato. Derrière Lotterer, Olivier Panis précède Anthony Beltoise, Bruce Lorgeré-Roux et Nicolas Armindo, qui trouve d’ailleurs l’ouverture sur son vis-à-vis dès le deuxième tour.

Tandis que Morgan Moullin-Traffort creuse rapidement un petit écart sur Ludovic Badey, André Lotterer met la pression sur Arno Santamato. Les deux hommes sont côte à côte au pied du raidillon et cela fini par profiter à Olivier Panis qui s’empare du 4éme rang dans la troisième boucle. Dans le tour suivant, Panis tente d’attaquer Santamato mais percute le pilote Sport Garage, écopant d’une pénalité alors que son adversaire est contraint à l’abandon. Lotterer hérite ainsi de la troisième place et entame sa remontée sur Badey, alors que la seconde Ferrari Sport Garage doit elle-aussi rendre les armes suite à un contact.

Après une vingtaine de minutes, alors que le leader n’est pas inquiété, Soheil Ayari, avec la Ferrari du Team Duqueine trouve l’ouverture sur Anthony Beltoise et son Audi du Sébastien Loeb Racing, se hissant à la 5éme position. Même sanction pour la voiture sœur de Mike Parisy qui se fait doubler par l’Audi Saintéloc de Grégory Guilvert pour le 7éme rang.

Peu après la mi-course, la meute s’engouffre dans la pitlane pour les changements de pilotes obligatoires. La Ferrari Sofrev-ASP n°1 mène alors de 8 secondes devant la n°20, qui a vu revenir sur ses talons l’Audi WRT n°5, la Porsche IMSA Performance-Matmut étant en embuscade. Compte tenu des handicaps-temps, la n°20 désormais confiée à Jean-Luc Beaubelique ressort devant la n°1 de Philippe Giauque et la n°5 d’Enzo Ide.

Coup de théâtre dès le tour suivant puisque Beaubelique voit son pneu déchaper ! Giauque hérite des commandes devant Ide qui se montre particulièrement pressant. Le pilote belge parvient à passer aux commandes à la 40éme minute à la chicane du Bus Stop. Dans les instants qui suivant, c’est la Porsche IMSA Performance-Matmut de Raymond Narac qui gagne un rang pour intégrer le Top 3 au dépend de Roland Bervillé. Sur la seconde Audi du Sébastien Loeb Racing, Henry Hassid dépasse quant à lui l’Audi Saintéloc de David Hallyday pour grimper dans le quinté.

Il reste un peu moins d’un quart d’heure lorsque l’Audi Saintéloc n°43 de Jean-Claude Lagniez sort de la piste. Si le pilote parvient à repartir après quelques minutes, le safety car entre en action. Il s’efface cinq minutes plus tard. Au restart, Enzo Ide se maintient au commande mais son dauphin Philippe Giauque est victime d’une crevaison.

Il s’arrête au pied du raidillon. Cela profite à Raymond Narac et Henry Hassid, désormais en pleine explication pour la deuxième marche du podium, Hassid ayant rapidement pris le meilleur sur son équipier Roland Bervillé. Un peu plus loin dans le peloton, David Hallyday, Tony Samon et Eric Debard s’affrontent pour la 5e place. Debard sort vainqueur après une bataille mouvementée qui voit Samon, victime d’un contact, abandonner.

GT-TOUR-2014-SPA-AUDI-Team-WRT-Andre-LOTTERER-1er-seconde-course.

GT-TOUR-2014-SPA-AUDI-Team-WRT-Andre-LOTTERER-1er-seconde-course.

Après une heure de course, Enzo Ide coupe la ligne d’arrivée en vainqueur avec André Lotterer et l’Audi WRT. Il devance la Porsche IMSA Performance-Matmut de Raymond Narac et Nicolas Armindo, ainsi que l’Audi du Sébastien Loeb Racing de Henry Hassid et Mike Parisy. Auteurs d’une grosse remontée, Eric Debard et Olivier Panis se classent au pied du podium, devant l’Audi Saintéloc de David Hallyday et Grégory Guilvert. Le Team Duqueine figure aux portes du quinté avec le duo Ayari-Police, devançant le tandem Beaubelique-Badey.

En Coupe de France GT, après un départ compliqué, la BMW de Classic & Modern Racing a pris les commandes au dépend de la Ferrari du Team Duqueine. Le duel s’est poursuivi jusqu’à la mi-course, Gilles Duqueine tapant le mur à la sortie de la Source.

La paire Nicolle-Hirschi a ensuite géré pour s’imposer devant les deux Audi Saintéloc, celle de Buffin-Sourd et Lagniez-Lallement.

 GT TOUR 2014 SPA BMW.


GT TOUR 2014 SPA BMW de Nicolle – Hirschi remporte cette seconde course en Coupe de France

PAROLES DE PILOTES

 

Enzo Ide (Audi R8 LMS ultra n°5/Belgian Audi Club Team WRT), 1er Course 2, Championnat de France GT :

« Je suis très content de cette victoire avec « Dédé ». C’est un très beau cadeau d’anniversaire. Dès ma prise de relais, j’ai poussé pour passer en tête. J’y suis parvenu et j’ai ensuite fait un écart avant de gérer. Dommage que la Ferrari n°1 ait eu un problème. C’est un bon résultat dans ce beau championnat. »

André Lotterer (Audi R8 LMS ultra n°5/Belgian Audi Club Team WRT), 1er Course 2, Championnat de France GT :

« Je suis très heureux pour Enzo. J’étais vraiment désolé après la sortie hier. Par manque d’expérience en GT, je me suis fait surprendre au restart, avec des pressions un peu basses. C’est bien de gagner aujourd’hui et je suis ému de partager ce succès avec Enzo. C’est un super gars. Il est juste génial ! Nous avons passé un très bon moment au sein du Team WRT. J’ai été un peu piégé au départ aujourd’hui, mais je ne voulais pas prendre le moindre risque et j’ai pu remonter ensuite. Je savais qu’Enzo allait faire le travail. C’était intéressant de courir ici, dans un championnat avec un très bon niveau, et dans l’optique de notre participation aux 24 Heures de Spa. »

Raymond Narac (Porsche 911 GT3 n°76/IMSA Performance-Matmut), 2e Course 2, Championnat de France GT :

« Nous étions déçus hier car la course était pour nous. Nicolas (Armindo) a très bien roulé en évitant les embûches, et compte tenu des pilotes derrière lui, il pouvait y en avoir. On a frôlé la catastrophe avec une crevaison au moment où nous passons au stand. La fin de course était un peu compliquée mais je suis parvenu à résister à Henry Hassid. Nous pouvons être satisfaits de ce podium. »

Henry Hassid (Audi R8 LMS ultra n°51/Sébastien Loeb Racing), 3e Course 2, Championnat de France GT :

« Globalement, c’est un week-end plutôt bon avec deux podiums Il avait mal commencé avec une pénalité en qualification que je considère comme abusive. On a pu voir à quel point ce circuit est exigeant avec des sorties de la part de pilotes pros. Tout cela montre qu’on se bat en étant aux limites. C’est très bien lorsqu’on court ainsi et facee à des bons pilotes, ça se passe bien. »

Thomas Nicolle (BMW Z4 n°21/Classic & Modern Racing), 1er Course 2, Coupe de France GT :

« Je n’ai pas pris un bon départ, mais je me suis reconcentré avant de remonter petit à petit jusqu’à prendre la tête de la coupe. Gilles Duqueine était juste derrière moi, mais je n’étais pas inquiet. Nous sommes contents de retrouver la victoire et surtout de reprendre des points au classement. Avec Pierre, l’objectif a toujours été clair : nous voulons gagner la Coupe de France ! »

Pierre Hirschi (BMW Z4 n°21/Classic & Modern Racing), 1er Course 2, Coupe de France GT :

« Ma course a été plus calme qu’hier, où je me suis accroché avec une Audi après une incompréhension. Je pensais que Roland (Bervillé) m’ouvrait la porte. J’avais une bonne avance après le relais de Thomas et je n’ai pas pris de risque. Je suis resté sage. C’est bien de gagner. C’était important après ne pas avoir marqué de point dans la première course. L’entente est parfaite entre nous. »

 

Christian COLINET

Photos : GT TOUR -DPPI

 

 

 

Sport

About Author

gilles