UNE HARLEY ELECTRIQUE, UNE MOTO…VRAIMENT BRANCHÉE!

 

Et oui, on n’est pas le premier avril, et Harley annonce quand même un projet Livewire qui est une moto électrique, que l’on va vraiment brancher sur le secteur! On pourra même la surnommer ACDC  (Alternating Current/Direct Current,  alias courant alternatif/courant continu), on pourra dire tout ce qu’on veut mais la moto a été présentée chez les bobos new-yorkais avant d’être testée par les clients de Harley, sur une traversée des USA incluant la Route 66. Pour l’instant elle n’est pas vendue, la version finale sera faite en fonction des remarques des clients, la petite caravane va passer dans trente concessions Harley aux states, autrement dit le monde du poum poum est en émoi!

Les mecs de chez Harley qui présentent le projet ont tous des cartes de visite longues comme le tapuscrit de « La route » de Kerouac,  exemple Matt  Levatich, qui est President and Chief Operating Officer de la Harley-Davidson Motor Company. Lui dit que «

 

l’Amérique est terre de réinvention, et, à l’instar de l’Amérique, Harley-Davidson s’est réinventée à de nombreuses reprises dans son histoire, conviant ses clients à prendre part à chaque étape de son évolution. Le Projet LiveWire est un moment d’importance, reposant sur l’implication de nos clients, dans l’histoire d’Harley-Davidson. Ce projet s’ajoute à plusieurs succès consécutifs d’Harley-Davidson en matière de réinvention, avec par exemple   la commercialisation de produits de pointe tels que les modèles Street 500 et 750 développés dans le cadre du Projet RUSHMORE, et au lancement du Projet LiveWire. »

 

Bon, il parle bien le chief. Même ceux qui ne possèdent pas le permis ont l’opportunité de goûter aux sensations offertes par le Projet LiveWire grâce à Jumpstart, un dispositif de simulation! C’est clair, quand Harley bouge, ça fait pas semblant! Ce voyage à travers les États-Unis, continuera en 2015 au Canada et en Europe. Harley, faire de l’électrique? Et comme tous les véhicules électriques, se signaler par des bruits de couinement partout, fini le vroum! Non!

 

BRUYANTE!

 

Un deuxième chef, Mark-Hans Richer, qui lui est Senior Vice President et Chief Marketing Officer de la Harley-Davidson Motor Company  (arrange ton col…), lance un deuxième scoop! La Harley électrique va faire du bruit!

 

« Le Projet LiveWire s’apparente plus à une guitare électrique qu’à une voiture électrique, il est l’expression d’une individualité et d’un style authentique qui s’expriment désormais en électrique. Cette moto offre des sensations de pilotage inédites, grâce à une capacité d’accélération exceptionnelle et un son extraordinaire.  La sonorité du Projet LiveWire le distingue véritablement, elle s’apparente à celle d’un avion de chasse. Cette sonorité originale a été développée pour se différencier du son des autres motos équipées de moteurs à combustion interne et moteurs électriques du marché. »

Ouf, nous voilà rassurés! Mais ma culture, énorme en musique comme dans le reste (ben oui, dans cette histoire, tout le monde se la pète, moi aussi!) ne voit et n’imagine pas une guitare électrique qui aurait un bruit d’avion de chasse. On va surnommer la moto « Double  Bang »? Le petit couplet habituel sur l’environnement, dit par le premier porte parole cité ci-dessus…

« Préserver l’environnement est notre priorité, le Projet LiveWire participe à nos efforts pour préserver et renouveler la liberté de piloter des futures générations. Forts de 111 années de succès, nous nous adressons aux motards en des termes générationnels,  avec le souci de préserver l’environnement pour les 111 prochaines années. »  

Décidément, il parle bien le chief. Bon, il n’a rien dit sur la fiche technique, ni sur les batteries qui sont le talon d’Achille de la mobilité électrique aujourd’hui, parce que sur la Route 66, il y a des étapes qui font un paquet de bornes et aux « junctions » c’est de l’essence et de la bière que l’on vend, pas des batteries…

Il n’a rien dit non plus sur le prix, mais c’est sûr que ça, ce sera douloureux, on est en train d’inventer… la gégène financière! Bon, je vais finir par passer pour une mauvaise langue, loin de moi cette pensée! Tiens à propos de pensée…

S’il faut mettre 400 kg de batteries pour arriver à joindre les deux bouts… de la route, il est sûr qu’au moins chez Harley, les habitués des grosses motos de la marque ne seront pas gênés! On the road again…  »

Yes, we can?

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

Photos : CONSTRUCTEUR 

Moto

About Author

jeanlouis