24 HEURES DU MANS. TOYOTA DEJA DEVANT AUX ESSAIS LIBRES

 

 

24-HEURES-DU-MANS-2014-Essais-libres-La-TOYOTA-N°8-la-plus-rapide-Photo-Antoine-CAMBLOR

24-HEURES-DU-MANS-2014-Essais-libres-La-TOYOTA-N°8-la-plus-rapide-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

Le Mans, essais libres, mercredi 16 h à 20 h

On l’attendait depuis une semaine, elle a démarré à l’heure, cette première séance d’essais libres.

Sous un soleil qui jouait avec quelques nuages hauts et une température véritablement estivale, entre 25 et 27°. La température de la piste initiale était de 35° et finira à 26° seulement!

Les hostilités étaient rapidement lancées parmi les ténors. Chose curieuses, beaucoup de voitures enchainaient leur tour d’installation par un premier tour chronométré, alors que l’usage veut habituellement que l’on repasse aux stands pour vérifier que tous les serrages sont bons avant de s’en aller taquiner le chrono…

Mais dès les premières minutes, des voitures rencontraient pourtant déja des problèmes.

La très officielle Porsche N°92 du Manthey Racing, soutenue par l’usine, effectuait un tour au ralenti avec une roue arrière qui ne paraissait plus dans l’axe…

Quelques minutes plus tard, c’était au tour de la ZEOD Nissan de s’arrêter dans la deuxième chicane des Hunaudières.
Elle n’en repartira que sur un plateau!

 

 24-HEURES-DU-MANS-Essais-Libres-Mercredi-11-juin-PORSCHE-N°14-Photo-Thierry-COULIBALY.


24-HEURES-DU-MANS-Essais-Libres-Mercredi-11-juin-PORSCHE-N°14-Photo-Thierry-COULIBALY.

 

Le premier temps significatif était l’œuvre de Marc Lieb, le pilote ingénieur de la Porsche N°14 bouclait un 3’36’’15.
Mais bientôt les Toyota allaient, comme lors de la journée test, se positionner en haut du classement. En effet, après 21′, la N°8 d’Antony Davidson signait un premier temps significatif : 3’25’’767.

Après 35′ sur les quatre heures offertes, il améliorait avec un 3’25’’416, devançant de peu la voiture sœur aux mains de Stéphane Sarrazin.

 

24-HEURES-DU-MANS-2014-La-PORSCHE-N°75-Photo-Thierry-COULIBALY.

24-HEURES-DU-MANS-2014-La-PORSCHE-N°75-Photo-Thierry-COULIBALY.

 

A la 38ème minute, la Porsche N°75 tirait tout doit tandis que la Rebellion R-One N°13 était signalée au ralenti après Arnage.
Benoit Tréluyer n’était pas trop gêné par ces drapeaux blancs et se positionnait troisième et meilleure du clan Audi, à 2’’4 de la voiture Japonaise, tandis que la meilleure Porsche pointait à… 5’’3.

Mais visiblement, cette séance était consacrée au travail et non à la performance.

 

24-HEURES-DU-MANS-2014-Essais-libres-AUDI-N°1-avant-le-drame-de-Loic-DUVAL-Photo-Antoine-CAMBLOR

24-HEURES-DU-MANS-2014-Essais-libres-AUDI-N°1-avant-le-drame-de-Loic-DUVAL-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

A la 47ème minute, c’est Lucas Di Grassi qui claquait un temps, signant un excellent chrono avec un 3’24’’729, se positionnant ainsi, à son tour, en haut du la feuille de temps et délogeant les deux Toyota.

Autre team en difficulté, le New Blood by Morand Racing dont nous avions parlé un peu plus tôt dans un autre sujet sur autonewsinfo.com :

La Morgan-Judd BMW connait un problème de tension de batterie, lequel l’a immobilisée au stand durant toute la première heure.

 

 24-HEURES-DU-MANS-2014-Essais-libres-MORGAN-Team-NEWBLOOD-vy-MORAND-de-KLIEN-BRANDELLA-HIRSCH-Photo-Antoine-CAMBLOR


24-HEURES-DU-MANS-2014-Essais-libres-MORGAN-Team-NEWBLOOD-vy-MORAND-de-KLIEN-BRANDELLA-HIRSCH-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

Au carillon de cette première heure, Anthony Davidson au volant de la Toyota N°8, a repris le meilleur temps en 3’23’’897, devançant l’Audi N°1 de plus de 8/10. La deuxième Toyota restant seconde. Plus loin, on trouvait les deux autres Audi puis les deux Porsche 919.

Les Rebellion venaient ensuite mais restaient encore à sept secondes de la Toyota.

 

 

24-HEURES-DU-MANS-2014-Essais-libres-REBELLION-R-One-N°12-de-PROST-HEIDFELD-BECHE-Photo-Antoine-CAMBLOR

24-HEURES-DU-MANS-2014-Essais-libres-REBELLION-R-One-N°12-de-PROST-HEIDFELD-BECHE-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

C’est mieux que lors des essais préliminaires, mais les kilos en moins concédés par l’ACO et l’absence de relevé de consommation ne leur permettent toujours pas de coller au train des meilleurs.

En LMP2, la Morgan Nissan du Team GDrive, qui avait signé le meilleurs temps des préliminaires n’a fait que trois tours non chronométrés et c’est de ce fait l’autre voiture de l’équipe Franco-Russe, la Ligier G Drive OAK qui mène la danse. L’Alpine est 5ème.

 

 24 HEURES DU MANS 2014 - PORSCHE N° 91 -Photo Thierry COULIBALY.


24 HEURES DU MANS 2014 – PORSCHE N° 91 -Photo Thierry COULIBALY.

 

En GTE Pro, la Porsche N°91 est deuxième, isolée dans un peloton de quatre Ferrari AF Corse! Les Corvette sont plus loin…

En GTE AM, les Ferrari AF Corse font de même et monopolisent les premières positions.
Les essais libres semblaient bien lancés, mais les esprits étaient rapidement douchés par les exclamations de Bruno Vandestick, le toujours très compétent speaker des 24 heures.

 

24-HEURES-DU-MANS-2014-ACCIDENT-AUDI-LOIC-DUVAL-capTure-ecran-EUROSPORT

24-HEURES-DU-MANS-2014-ACCIDENT-AUDI-LOIC-DUVAL-capTure-ecran-EUROSPORT

 

Il était 17 Heures 05′ et Bruno tentait de décrire ce qu’il voyait sur les écrans de contrôle, à savoir l’énorme crash de Loïc Duval et de son Audi N°1 dans le dernier gauche des S Porsche en dévers, juste avant le virage du karting.

La voiture était totalement détruite et une équipe médicale extrayait Loïc avec moults précautions.

Bien entendu le drapeau rouge était aussitôt déployé.

Le public et tous les observateurs attendaient impatiemment des nouvelles du pilote qui tardaient à venir…

Vu l’état d’épave de l’Audi, on craignait de longues minutes le pire pour le pilote Français, Vainqueur sortant des 24 Heures et co Champion du monde 2013 avec Tom Kristensen et Allan McNish.

Et ce d’autant plus que chez Audi, on baissait le rideau de son stand !

 

Docteur-ULLRICH-AUDI.

Docteur-ULLRICH-AUDI.

 

Et ce n’est qu’une demi-heure plus tard, que le patron de l’équipe Audi, Dr Ulrich, le Team Manager d’Audi rassurait tout le monde en expliquant que Loïc Duval était au centre médical du circuit et qu’il discutait avec son entourage.

Il devait ensuite être transféré à l’hôpital du Mans pour une série complète d’examens. Comme Alan McNisch il y a deux ans, Loïc Duval peut remercier à la fois les règlements et les ingénieurs d’Audi qui ont rendu les voitures d’Ingolstadt si solides…

Après une longue séance de remise en état de la piste, les essais reprenaient leurs droits que 50 minutes plus tard, à 17 Heures 55′.

 

24-HEURES-DU-MANS-2014-TOYOTA-N°7

24-HEURES-DU-MANS-2014-TOYOTA-N°7 Photo Thierry COULIBALY

 

Toyota continuait alors à aligner des temps dès la reprise et améliorait peu à peu.

 18h30, la N°7 reprend la deuxième place à l’Audi N°1 qui ne pouvait plus se défendre.

Mais une demi-heure plus tard, c’est Marcel Fässler au volant de l’Audi N°2 qui réplique et qui reprend le deuxième temps.

La Morgan de Larbre compétition crevait à l’arrière droit détruisant une partie de son capot arrière.

 

 24-HEURES-DU-MANS-2014-Essais-libres-CORVETTE-de-GARVIN-MILLNER-WESTBROOK-Photo-Antoine-CAMBLOR


24-HEURES-DU-MANS-2014-Essais-libres-CORVETTE-de-GARVIN-MILLNER-WESTBROOK-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

La Corvette N°74 se retrouvait immobilisée sur le circuit à 19 h 10, boite bloquée.
Une Porsche GTE Am sort de la route à 19 h 35 dans la deuxième chicane des Hunaudières décidément bien visitée en ce début de semaine de course. La nécessité de réparer les murs de pneumatiques impose un nouveau drapeau rouge d’une dizaine de minutes.

Et sitôt la séance reprise, une nouvelle sortie de route en provoquait un troisième qui cette fois signifiait la fin de cette 1ére séance, car il ne restait plus à l’horloge Rolex qu’une poignée de minutes .

Bref une séance de rodage écourtée qui met bien en perspective, une lutte sans merci entre Audi et Toyota. Porsche semblant légèrement en retrait!

 

24 HEURES DU MANS 2014 - PORSCHE-N°14-AUDI-N°-2. Photo Thierry COULIBALY

24 HEURES DU MANS 2014 – PORSCHE-N°14-AUDI-N°-2. Photo Thierry COULIBALY

 

Les Allemands d’Audi ce soir n’ont plus que deux de leurs trois voitures. Ils peuvent sans doute en reconstruire une avec un châssis de secours, mais son admission nécessitera l’accord de tous les compétiteurs.

Le donneront-ils ?

Comme le soulignait Gilles Gaignault, éminent spécialiste des 24 Heures depuis plusieurs décennies :

 » Vas savoir Charles car cela est une autre histoire, rien ne les y obligeant ! »

Gilles précisant :

 » Le Mans restant LA course à gagner, voir une Audi en moins n’est surement pas pour deplaire aux dirigeants des équipes adverses Toyota et Porsche »
Reste le sport…

Mais chacun admettra que la course est avant tout un business, une victoire au Mans étant l’assurance d’une formidable campagne de pub inter planétaire, laquelle engendre la renommée des voitures commercialisées, un succés manceau faisant vendre des milliers de voitures

 

 24-HEURES-DU-MANS-2014-Essais-libres-PORSCHE-N°14-de-DUMAS-JANI-LIEB-Photo-Antoine-CAMBLOR


24-HEURES-DU-MANS-2014-Essais-libres-PORSCHE-N°14-de-DUMAS-JANI-LIEB-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

Sinon derrière Toyota et Audi meurtri, les Porsche restent plus loin, mais on attend les séances de qualifications pour juger.

Chose étrange, les vitesses maximales relevées montrent un net avantage de près de 10 km/h pour les Toyota alors que ce n’était pas le cas lors de la journée test.

Les nippons auraient-ils caché une partie de leur jeu ?
Désormais deux heures de travail attendent toutes les équipes avant la 1ére séance de nuit des essais qualificatifs

 

Patrick MARTINOLI
Photos : Antoine CAMBLOR- Thierry COULIBALY – Patrick MARTINOLI- Georges de COSTER

 

 

 

 24-HEURES-DU-MANS-2014-Essais-libres-ALPINE-A450b-SIGNATECH-Photo-Antoine-CAMBLOR.


24-HEURES-DU-MANS-2014-Essais-libres-ALPINE-A450b-SIGNATECH-Photo-Antoine-CAMBLOR.

24-HEURES-DU-MANS-2014-Essais-libres-MORGAN-du-Team-PEGASUS-de-SCHELL-LEUTWULER-ROUSSEL-Photo- Thierry COULIBALY

24-HEURES-DU-MANS-2014-Essais-libres-MORGAN-du-Team-PEGASUS-de-SCHELL-LEUTWULER-ROUSSEL-Photo- Thierry COULIBALY

24-HEURES-DU-MANS-2014-Essais-libres-ORECA-du-MURPHY-Prototypes-Photo-Antoine-CAMBLOR

24-HEURES-DU-MANS-2014-Essais-libres-ORECA-du-MURPHY-Prototypes-Photo-Antoine-CAMBLOR

24-HEURES-DU-MANS-2014-Essais-libres-ORECA-Team-KCMG-de-HOWSON-BRADLEY-IMPERATORI-Photo-Antoine-CAMBLOR

24-HEURES-DU-MANS-2014-Essais-libres-ORECA-Team-KCMG-de-HOWSON-BRADLEY-IMPERATORI-Photo-Antoine-CAMBLOR

 24-HEURES-DU-MANS-2014-Essais-libres-ORECA-Team-SMP-de-SZOBIN-SALO-LADYGIN-Photo Thierry COULIBALY


24-HEURES-DU-MANS-2014-Essais-libres-ORECA-Team-SMP-de-SZOBIN-SALO-LADYGIN-Photo Thierry COULIBALY

24 HEURES DU MANS 2014 - MORGAN N°50 Equipe LARBRE Competirion - Photo Thierry COULIBALY

24 HEURES DU MANS 2014 – MORGAN N°50 Equipe LARBRE Competition – Photo Thierry COULIBALY

24 HEURES DU MANS 2014 -  REBELLION-N°13- Photo Thierry COULIBALY

24 HEURES DU MANS 2014 – REBELLION-N°13- Photo Thierry COULIBALY

24HEURES DU MANS 2014 - AUDI N°3 - Photo Thierry COULIBALY

24HEURES DU MANS 2014 – AUDI N°3 – Photo Thierry COULIBALY

 24-HEURES-DU-MANS-2014-Essais-libres-ASTON-MARTIN-98-de-DALLA-LANA-LAMY-NYGAARD-Photo-Antoine-CAMBLOR


24-HEURES-DU-MANS-2014-Essais-libres-ASTON-MARTIN-98-de-DALLA-LANA-LAMY-NYGAARD-Photo-Patrick MARTINOLI

24 HEURES DU MANS 2014 - PORSCHE N° 91 -Photo Thierry COULIBALY.

24 HEURES DU MANS 2014 – PORSCHE N° 91 -Photo Thierry COULIBALY.

 24-HEURES-DU-MANS-2014-Essais-libres-La-FERRARI-N°51-AF-CORSE-de-BRUNI-VILANDER-FISICHELLA-Photo-Antoine-CAMBLOR.


24-HEURES-DU-MANS-2014-Essais-libres-La-FERRARI-N°51-AF-CORSE-de-BRUNI-VILANDER-FISICHELLA-Photo-Antoine-CAMBLOR.

 24-Heures-du-Mans-2014-NISSANZEOD-N°0-Photo-Thierry-COULIBALY


24-Heures-du-Mans-2014-NISSAN ZEOD-N°0- PLUS DE TEMPS AU STAND QU’EN PISTE : 1 seul tour enregistré ce mercredi !  Photo-Thierry-COULIBALY

 

 

Sport

About Author

gilles