WRC. OGIER ET SA POLO VICTORIEUX EN SARDAIGNE.. LE TEAM VOLKSWAGEN AFFOLE LES STATISTIQUES

 

 

 WRC-2014.-SARDAIGNE-PODIUM-pour-le-Team-VW-et-Seb-OGIER.


WRC-2014.-SARDAIGNE-PODIUM-pour-le-Team-VW-et-Seb-OGIER.

 

Volkswagen affole les statistiques !

– 10éme victoire Volkswagen d’affilée en WRC
– La 6éme de la saison en six rallyes pour la Polo R WRC
– La 4éme de l’année pour la paire Sébastien Ogier-Julien Ingrassia – leur 20éme en tout
– Triplé Volkswagen dans la Power Stage finale
– 3éme et 4éme, Latvala et Mikkelsen complètent le succès de Wolfsburg…

 

Un résultat très « cool » pour un rallye très « hot » :

WRC-2014-SARDAIGNE-OGIER-INGRASSIA

WRC-2014-SARDAIGNE-OGIER-INGRASSIA

 

En Sardaigne ce week-end, Volkswagen a encore augmenté son avance dans les trois catégories du Championnat du monde FIA-WRC.

Sébastien Ogier-Julien Ingrassia ont signé leur quatrième victoire de la saison, à l’issue d’un Rallye d’Italie couru dans des conditions particulièrement éprouvantes.

Volkswagen, qui demeure donc invaincu en 2014, a porté sa série record à dix victoires d’affilée !

Au cours de la majeure partie de l’épreuve, les fans ont été tenus en haleine par l’un des duels les plus chauds de la saison. Le bras de fer entre Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila et leurs camarades d’écurie Sébastien Ogier-Julien Ingrassia a largement éclipsé tout le reste.

Bataille pour les scratches, mano a mano pour quelques fractions de secondes, empoignade pour la première place, tout y est passé, jusqu’à ce qu’une crevaison coûte le commandement à la paire finlandaise et la rejette en troisième position.

Le troisième équipage sur Volkswagen Polo R WRC, a également impressionné par une prestation solide démontrant sa pleine maturité :

Andreas Mikkelsen-Ola Fløene ont terminé cette sixième manche de la saison à la quatrième place.

 

 WRC-2014-SARDAIGNE-LATVALA-avec-le-Dr-Heinz-Jakob-NEUSSER


WRC-2014-SARDAIGNE-LATVALA-avec-le-Dr-Heinz-Jakob-NEUSSER

 

« Ogier contre Latvala, voilà l’un des shows les plus excitants auquel il m’ait été donné d’assister depuis longtemps », s’est exclamé le Dr Heinz-Jakob Neußer, Membre du Directoire de Volkswagen, en charge du Développement technique.

« Je suis sûr, a-t-il poursuivi, que ce duel va encore nous faire vibrer pendant tout le reste de la saison. Le team Volkswagen tout entier a effectué un travail remarquable. Je remercie tous ceux qui ont participé à ce succès. »

 

Latvala-Ogier, les démons de la glisse

 

WRC-2014-SARDAIGNE-LATVALA-et-ANTTILA.

WRC-2014-SARDAIGNE-LATVALA-et-ANTTILA.

 

Le premier contre le deuxième : le duel pour la suprématie dans le Championnat du monde a été au centre de l’action dès les premières heures du Rallye d’Italie. Donnant acte d’emblée au mot d’ordre prévalant au sein du team Volkswagen

« Que le meilleur gagne »

Jari-Matti Latvala a pris la tête à l’issue de la cinquième épreuve spéciale. Sébastien Ogier lui donnant la réplique pour le marquer au plus près. Samedi après-midi, la lutte entre les deux pilotes Volkswagen, qui avait déjà battu son plein en Argentine, les a ramenés au coude-à-coude.

Alors qu’il ne restait plus que 100 km à parcourir dans cette fin de deuxième étape, l’écart entre les deux Polo R WRC s’était réduit à 12.3 secondes. C’est alors qu’une glissade du Finlandais, un peu moins bien maîtrisée que les autres, dans la spéciale… n° 13 ( !) mettait une fin prématurée à ce somptueux duel. Pour Latvala, tout espoir de victoire s’était envolé en percutant un rocher, cassant sa roue arrière, qu’il était contraint de changer sur place.

Tandis que Sébastien Ogier filait tout droit vers sa… 13éme victoire en WRC sous les couleurs Volkswagen, Latvala restait, jusqu’à la Power Stage finale, dans les roues de Mads Østberg (Citroën) pour le gain éventuel de la 2éme place. Il terminait finalement à la 3e ce qui lui valait son 43éme podium en 19 rallyes en WRC, et son 11éme et son 11éme en 19 rallyes avec Volkswagen.

 

Cocktail 100% norvégien = nouvelle 4éme place pour Mikkelsen

 

 WRC-2014-SARDAIGNE-MIKKELSEN-et-FLOENE.


WRC-2014-SARDAIGNE-MIKKELSEN-et-FLOENE.

 

 

Les retrouvailles entre les deux compatriotes, Andreas Mikkelsen et Ola Fløene, ont été couronnées de succès, l’équipage 100% norvégien terminant, pour la troisième fois d’affilée pour ce qui concerne le pilote, en quatrième position.

Les deux hommes ont passé le plus clair de ce Rallye d’Italie à se battre contre Mads Østberg et sa DS3 Citroën… encore un Norvégien.

Jusqu’à ce que Mikkelsen heurte une caillasse de la grosseur d’une roue, en plein milieu de la route, dans la 12éme des 17 ES au programme.

Sanction : un amortisseur cassé. Dès lors, il n’y avait plus qu’à rouler sans prendre de risques inutiles pour assurer la quatrième place.

 

Chaleur torride, nuages de poussière = les concurrents à la peine

 

 WRC-2014-SARDAIGNE-Seb-OGIER-VW-POLO


WRC-2014-SARDAIGNE-Seb-OGIER-VW-POLO

 

Encore un rude test pour les hommes et les machines ! Le sable volatile n’offrait qu’une adhérence précaire aux premières WRC à s’élancer dans le rallye. Leurs pilotes n’ayant d’autre solution que de nettoyer bien malgré eux la piste pour les petits copains derrière. Arrivant en Italie aux première, deuxième et troisième places au Championnat, les équipages Volkswagen étaient contraints par le règlement d’être les trois premiers sur la route. En dépit de quoi, ils terminaient respectivement le premier tiers de l’épreuve 1er, 2éme et 4éme

La condition physique optimale des pilotes et de leurs coéquipiers a joué un rôle majeur dans ce résultat, dès lors que des températures de l’ordre de 36 degrés à l’ombre transformaient les habitacles en véritables fournaises.

Débarrassée du casse-tête des prévisions par un temps uniformément ensoleillé, les équipes météo n’en ont pas moins analysé les moindres données pour aider de leur mieux dans les choix de pneumatiques. Car, fait exceptionnel, la chaleur montait rapidement le matin, la température pouvant gagner jusqu’à 9° en deux heures de temps.

 

Statistiques : la belle série continue !

 

 WRC-2014-SARDAIGNE-LATVALA-VW-POLO.


WRC-2014-SARDAIGNE-LATVALA-VW-POLO.

 

La 4éme victoire de l’équipage Sébastien Ogier-Julien Ingrassia permet à Volkswagen de continuer à affoler les statistiques, ajoutant un nouveau chapitre à ce qu’il faut bien qualifier de Success Story.

Depuis la fin de la saison 2013, les dix rallyes disputés à ce jour sont tombés dans l’escarcelle de la marque allemande !
Les Polo R WRC comptent désormais 16 victoires et 28 podiums en 19 sorties en Championnat. De plus, la WRC de Wolfsburg est non seulement rapide, mais aussi fiable.

En 19 rallyes depuis qu’elle a fait sa première apparition en janvier 2013, elle n’a jamais fait l’objet du moindre abandon pour une quelconque raison technique.

Les pilotes Volkswagen ont remporté 226 épreuves spéciales sur 343 depuis le Monte Carlo 2013. Et au terme de ce Rallye d’Italie, la Polo R WRC a décroché le top 3 en spéciale 521 fois sur 953 possibles.

 

Journées longues + nuit courtes = démonstration de force du team Volkswagen

 

 WRC-2014-SARDAIGNE-MIKKELSEN-POLO-VW.


WRC-2014-SARDAIGNE-MIKKELSEN-POLO-VW.

 

Beaucoup de travail et peu de sommeil :

La sixième manche du Championnat du monde a été un rude exercice physique pour les équipes d’assistance. En dépit de quoi, les mécaniciens de Volkswagen ont accompli leur habituel sans-faute, au cours des huit interventions du genre. Ils ont également passé plusieurs heures de randonnée vendredi sur les routes sardes, pour rejoindre le point d’assistance de 15 minutes situé à Buddusò, à 120 kilomètres du parc d’Alghero.

Les longs parcours de liaison ont eu non seulement pour conséquence d’obliger les équipes à être opérationnelles dès six heures du matin, mais aussi, au minimum, jusqu’à neuf heures du soir. Lors des « flexi-services », les trois Polo R WRC étaient chacune entretenues pendant 45 minutes, l’une après l’autre, avant de rejoindre le parc fermé.

Triplé Volkswagen dans la Power Stage !

 

 WRC-2014-SARDAIGNE-VW-MIKKELSEN.j


WRC-2014-SARDAIGNE-VW-MIKKELSEN.j

 

Pour la première fois dans l’histoire de la Polo R WRC en Championnat du monde, tous les points de bonus de la Power Stage sont revenus à ses trois pilotes. Andreas Mikkelsen s’est adjugé les 3 points de la victoire – et cela aussi, c’est une première pour le Norvégien de 24 ans. Jari-Matti Latvala a empoché les 2 points suivants, tandis que Sébastien Ogier s’est offert le dernier.

Au chapitre des statistiques, on notera que les pilotes Volkswagen ont raflé les points du bonus en 32 occasions. Le résultat de la Power Stage a également marqué le 25éme triplé des Polo R WRC en spéciales. En marge de ces chiffres, on relèvera aussi que le meilleur temps de Mikkelsen dans cette fameuse Power Stage a été son seul temps scratch dans le Rallye d’Italie.

 

Un joker pour Ogier qui accroît son avance au Championnat

 

 WRC-2014-SARDAIGNE-VW-OGIER


WRC-2014-SARDAIGNE-VW-OGIER

 

Avec cette nouvelle victoire (25 pts) et le point du bonus, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont porté à 33 pts leur avance au Championnat du monde Pilote et Coéquipiers.

De la sorte, le champion en titre est assuré de conserver sa place de meneur au moins jusqu’à la fin de la première partie de la saison, quel que soit le résultat du prochain Rallye de Pologne. Sur ses talons : Jari-Matti Latvala. Et dans le sillage des deux, un autre pilote Volkswagen : Andreas Mikkelsen, en quatrième position, à 3 points de Mads Østberg.

 

PAROLES DE PILOTES

ADAC GT TOUR 2014 - Seb OGIER dans le baquet de l AUDI R8 LMS

 

Sébastien Ogier (Volkswagen Polo R WRC n° 1)

 « Je suis fou de joie! Cette victoire est assurément la plus difficile de ma carrière. Julien et moi nous sommes donnés à fond dès le départ de ce Rallye. Par cette chaleur, et sur ces pistes ultra-glissantes, nous avons pris tous les risques pour mettre la pression sur Jari-Matti et Miikka. Cela a fini par payer, et nous avons gagné. Nous avons beau mener le Championnat à mi-saison, ce n’est pas une raison pour se laisser aller, car Jari-Matti est au sommet de sa forme en ce moment. Cela ne nous empêche pas non plus de surveiller les autres. Mads Østberg a été impressionnant. Et toutes mes félicitations à Andreas pour sa victoire dans la Power Stage ! »

 

 

LATVALA

LATVALA

 

Jari-Matti Latvala (Volkswagen Polo R WRC n° 2)

« Je ne peux pas être réellement heureux de cette troisième place. Nous menions depuis vendredi et avions une bonne chance de gagner ici. Malheureusement, ma touchette de samedi et la crevaison qui s’en est suivie ont gâché tout espoir de victoire. Nous avons connu aussi d’autres ennuis mineurs. A la fin, j’ai essayé de rattraper Mads Østberg, mais l’écart était trop important. J’ai pu me consoler avec 2 points dans la Power Stage. Question pointe de vitesse, nous étions parfaitement dans le coup en Sardaigne. Il n’y a aucun doute là-dessus. Un tel résultat ne me facilite pas la tâche au Championnat, mais il reste encore sept rallyes, il faut positiver. »

 

MIKKELSEN

MIKKELSEN

 

Andreas Mikkelsen (Volkswagen Polo R WRC n° 9)

« Nous étions plutôt tranquilles dimanche matin. L’écart qui nous séparait de la troisième place était important, et celui que nous avions creusé sur le cinquième encore plus. Dans ces conditions, nous avons passé notre matinée à ménager nos pneumatiques autant que possible en vue de la Power Stage. Cela s’est avéré payant, bien que j’aie tout de même commis quelques petites fautes. Mais j’ai gagné ma première Power Stage : impressionnant ! Dans l’ensemble, je suis très satisfait de ce Rallye d’Italie. Nous avons atteint l’objectif prévu. Et je suis très heureux de retrouver Ola dans le baquet de droite. Il a été parfaitement opérationnel dès la première seconde. Ici, j’ai décroché ma troisième quatrième place d’affilée, et je voudrais progresser au moins d’un rang la prochaine fois. Je pense que c’est faisable. La seule solution, maintenant, pour Ola et moi, c’est de faire mieux. »

 

-JOST-CAPITO

-JOST-CAPITO

 

Jost Capito (Directeur de Volkswagen Motorsport)

« Mes respects à l’ensemble de l’équipe, et toutes mes félicitations à Sébastien Ogier et à Julien Ingrassia. Ils ont non seulement réédité leur victoire de l’an dernier ici, mais ils ont aussi permis à Volkswagen de mener les trois catégories du Championnat du monde à mi-saison. Derrière ce succès, il y a un énorme travail, effectué par toute l’équipe, cette semaine en Italie, mais aussi à Wolfsburg et à Hanovre. Je voudrais aussi faire un immense compliment à Jari-Matti Latvala et à Miikka Anttila. Ils ont longuement mené ce Rallye, en tenant la dragée haute à Sébastien. Malheureusement pour eux, il y a eu cette glissade et ses conséquences, qui ont mis un terme au duel. Mais je suis convaincu que d’autres empoignades du même ordre nous attendent encore d’ici à la fin de la saison. Andreas Mikkelsen et Ola Fløene, qui ont livré une prestation exceptionnelle, ont prouvé qu’ils avaient leur place parmi les meilleurs au monde. Nous allons continuer à travailler dur, de façon à ce que la Polo R WRC et nos pilotes soient toujours les concurrents à battre. »

Ambiance sarde.

Les assistances nocturnes ont conféré au parc d’assistancedu Rallye d’Italie, installé sur le port d’Alghero, une atmosphère unique. Des milliers de spectateurs, un alignement de stands de souvenirs, avec les yachts se balançant mollement pour toile de fond, voilà qui illustrait parfaitement la belle carte postale italienne. Une ambiance sarde dont a avantageusement profité le Championnat du monde des Rallyes.

 

 

Christian COLINET

Photos : TEAM

 

Classement Général final 

 

1. Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (France) Volkswagen Polo, en 4h 02’ 37’’ 8
2. Mads Østberg-Jonas Andersson (Norvége-Suède), Citroën, à 1’ 23’’  
3. Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila (Finlande) Volkswagen Polo, à 1’ 32’’ 8’’
4. Andreas Mikkelsen-Ola Fløene (Norvége) Volkswagen Polo, à 2’ 39’’ 3 
5. Elfyn Evans-Daniel Barritt (GB) Ford Fiesta, à 4’ 41’’ 8 
6. Martin Prokop-Jan Tomanek (Tchéquie) Ford Fiesta, à 6’ 05’’ 3
7. Henning Solberg-lka Minor (Norvége-Autriche) Ford Fiesta, à 7’ 15’’ 8 
8. Robert Kubica-Maciej Szczepaniak (Pologne) Ford Fiesta, à 12’ 19’’ 0 
9. Lorenzo Bertelli-Mitia Dotta (Italie) Ford Fiesta, à 15’ 22’’ 1 (1ers RC2)
10. Khalid Al Qassimi-Chris Patterson (EAU-Irlande) Citroën DS3, à 16’ 49’’ 3, etc.

 

Classement de la Power Stage 

 

1. Andreas Mikkelsen-Ola Fløene (Volkswagen Polo), 5’ 39’’ 724
2. Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila (Volkswagen Polo), à 1’
3. Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (Volkswagen Polo), à 2’’ 5.

 

Positions au Championnat provisoire du Monde des Pilotes

 

1. Sébastien Ogier, 138 pts – 2. Jari-Matti Latvala, 105 pts – 3. Mads Østberg, 66 pts – 4. Andreas Mikkelsen, 63 pts – 5. Mikko Hirvonen, 40 pts – 6. Elfyn Evans, 36 pts – 7. Kris Meeke, 32 pts – 8. Thierry Neuville, 31 pts – 9. Martin Prokop, 30 pts – 10. Henning Solberg, 22 pts -11. Bryan Bouffier, 18 pts – 12. Robert Kubiça, 12 pts – 13. Ott Tänak, 10 pts – 14. Benito Guerra, 8 pts – 15.Chris Atkinson, 6 pts – 16. Jaroslav Melichárek, 4 pts – 17. Pontus Tidemand, 4 pts – 18. Juho Hänninen, 4 pts – 19. Nasser Al-Attiyah, 3 pts -20. Yuriy Protasov, 2 pts – 21. Matteo Gamba, 2 pts – 22. Craig Breen, 2 pts – 23. Lorenzo Bertelli, 2 pts – 24. Jari Ketomaa, 1 pt – 25. Khalid Al Qassimi, 1 pt.

Classement général provisoire des Constructeurs

1. Volkswagen Motorsport, 227 points
2. Citroën Total Abu Dhabi WRT, 109 pts
3. M-Sport Ltd., 78 pts
4. Volkswagen Motorsport II, 64 pts
5. Hyundai Motorsport, 57 pts
6. Jipocar Czech National Team, 32 pts
7. RK M-Sport WRT, 18 pts
8. Hyundai Motorsport N, 4 pts

Prochaine manche :

Rallye de Pologne (27 – 29 juin)

 

Sport

About Author

gilles