24 HEURES DU MANS. LE SEB LOEB RACING VA DECOUVRIR LA COURSE MANCELLE

 

 

24-HEURES-DU-MANS-2014-Test-1er-juin-ORECA-NISSAN-du-Team-SLR-Photo-Max-MALKA

24-HEURES-DU-MANS-2014-Test-1er-juin-ORECA-NISSAN-du-Team-SLR-Photo-Max-MALKA

 

 

Sébastien Loeb Racing respecte son plan à la lettre pour sa toute 1ére participation aux 24 Heures du Mans. Le Team Alsacvien, n’ayant encore jamais disputé la course Sarthoise, ne roulant que lors de la journées du Test des essais préliminaires, il y a de cela deux ans !

Tandis qu’une partie du Team décrochait plusieurs victoires à Lédenon, tant en Championnat de France GT Tour, qu’en Porsche Carrera Cup, une autre partie du Sébastien Loeb Racing, était elle en pleine phase de découverte au Mans, pour la Journée Test des 24 Heures, ce même dernier week-end.
Avec Vincent Capillaire, Jan Charouz et René Rast, accompagnés par Laurens Vanthoor, l’équipe Alsacienne, a suivi son tableau de marche sans encombre, alignant les kilomètres pour tenter d’aborder la semaine de course dans les meilleures conditions.

Deux ans donc après sa première apparition à la Journée Test, le Sébastien Loeb Racing retrouvait cette atmosphère si particulière que procure Le Mans. Cette atmosphère typique qui, lorsque le drapeau vert est agité à 9 heures, symbolise le coup d’envoi de la grande quinzaine mancelle.

 

 24-HEURES-DU-MANS-2014-Test-Preliminaire-Team-SLR-ORECA-NISSAN-en-sortie-des-stands-Photo-Max-MALKA


24-HEURES-DU-MANS-2014-Test-Préliminaire-Team-SLR-ORECA-NISSAN-en-sortie-des-stands-Photo-Max-MALKA

 

Jan Charouz s’est élancé le premier en piste, l’équipe mettant à profit son expérience des 24 Heures du Mans, pour entamer son programme sur des bases solides.

Vincent Capillaire, son habituel partenaire en ELMS, et René Rast l’ont ensuite relayé au cours de la matinée, le trio reprenant à tour de rôle le volant de l’ ORECA 03R durant l’après-midi. Laurens Vanthoor a également pris la piste dans le baquet de la n°24.

Le staff technique avait prévu un planning de travail bien dense pour cette journée composée de deux séances de quatre heures.

Les nouveautés étaient en effet nombreuses :

Une nouvelle monture avec cette ORECA 03R, des nouveaux pneumatiques avec les gommes Michelin, ou encore trois des quatre pilotes à qualifier avec les 10 tours réglementaires à boucler.

Au final, l’équipe a accompli sa mission.

 

 24-HEURES-DU-MANS-2014-Test-Preliminaire-Team-SLR-ORECA-NISSAN-devant-son-stand-Photo-Max-MALKA


24-HEURES-DU-MANS-2014-Test-Preliminaire-Team-SLR-ORECA-NISSAN-devant-son-stand-Photo-Max-MALKA

 

Léo Thomas, le directeur technique, confiait :

« Il s’agit globalement d’une bonne journée parce que nous avons respecté notre plan à la lettre »

Avant d’enchaîner :

« Nous avions de nombreuses choses à découvrir que ce soit l’ORECA 03R ou avec les nouveaux pneus Michelin et, étrangement, il n’y a jamais assez de temps au Mans ! Plus sérieusement, nous avons bouclé exactement le nombre de kilomètres que nous souhaitions. Il nous reste du travail sur les réglages, mais nous avons une bonne vitesse de pointe, et une bonne vitesse de passage dans les virages Porsche. Les pilotes ont bien travaillé. Jan a été constant comme à son habitude, Vincent doit rouler un peu plus pour s’exprimer davantage et René a du potentiel. Laurens a aussi apporté sa contribution. C’était important de ne pas se manquer aujourd’hui pour aborder sereinement la semaine de course. A nous de bonifier cette journée dans les jours qui viennent, mais c’est une bonne prise de marques. »

 

 

24-HEURES-DU-MANS-2014-Test-Preliminaire-ORECA-NISSAN-du-Team-Seb-LOEB-Racing-Photo-Max-MALKA

24-HEURES-DU-MANS-2014-Test-Preliminaire-ORECA-NISSAN-du-Team-Seb-LOEB-Racing-Photo-Max-MALKA

Troisième homme de l’équipage aux 24 Heures du Mans, aux côtés de Jan Charouz et Vincent Capillaire, René Rast retrouvait le volant d’une LM P2 pour la première fois depuis les essais au Castellet en avril. Il effectuait à cette occasion ses premiers pas sur le mythique circuit sarthois.

Il raconte :

« Tout s’est bien passé. C’était une expérience intéressante, sur une nouvelle piste pour moi, avec une auto que je n’avais pas piloté depuis un moment. Nous n’avons pas rencontré de problème, les sensations étaient bonnes… Bien évidemment, il y a une grande différence dans le trafic avec les GT, mais après trois ou quatre tours, j’avais mes repères. Je suis satisfait de notre niveau de performance, tout en sachant que nous avons une bonne marge de progression. L’équipe participe pour la première fois à cette épreuve et nous pouvons encore améliorer les réglages. C’est positif. »

 

L’ORECA 03R du Sébastien Loeb Racing reste cette semaine au Mans, bien évidemment comme tous les autres bolides, où elle va être entièrement révisée avant les vérifications administratives et techniques qui débutent ce dimanche.

 

Gilles GAIGNAULT
Photos : Max MALKA 

 

 24-HEURES-DU-MANS-2014-Test-Preliminaire-Team-SLR-ORECA-NISSAN-A-ARNAGE-Photo-Max-MALKA


24-HEURES-DU-MANS-2014-Test-Preliminaire-Team-SLR-ORECA-NISSAN-A-ARNAGE-Photo-Max-MALKA

 

 

Sport

About Author

gilles