VdeV ENDURANCE SERIES. RENDEZ VOUS AU PAUL RICARD

 

 

LOGO V-de-V-Endurance-Series-logo 2013

 

6H Endurance Proto – 3H Endurance GT/Tourisme – 2H Challenge Monoplace V de V – Challenge Funyo V de V- Endurance VHC

 

 

 

Après la revanche du Mans, la Belle du Paul Ricard!

Souvenez-vous, le premier grand rendez-vous de la saison 2014 a eu lieu sur la piste de Montmélo au nord de Barcelone, sur le circuit du Grand Prix d’Espagne de F1.

De là, le championnat est ensuite passé au Mans, sur le Bugatti pour la deuxième épreuve.
Il rejoint dans quatre jours, un autre tracé de Grand Prix prestigieux, celui du circuit Provençal du Paul

C’est là une des caractéristiques et un des atouts majeurs des V de V Endurance Series. On y vient et y court sur les plus beaux circuits d’Europe.

Et bientôt du monde…

Mais, il est encore un peu tôt pour en parler !

Avant cela, ce week-end, Samedi 31 mai et Dimanche 1er juin, en Provence, pour beaucoup, ce sera l’heure de la revanche.

Du coté des nouveautés, dans toutes les catégories, le niveau de compétition se renforce. Et les nouveaux arrivants sont aussi nombreux qu’ambitieux.

 

– Challenge Endurance GT/Tourisme : Nouveautés et ambitions retrouvées

 

CIRCUIT PAUL RICARD AFFICHE  V DE V ENDURANCE SERIES 2014

 

Parmi les huit GTV1 au départ, on trouvera désormais et pour la suite de la saison, les anglais de Raceworks Motorsport et leur McLaren GT3, pilotée par Grant Tromans et Francesco Castellacci. En provenance d’outre-Rhin, ce sera la Mercedes SLS GT3 de G-Private Racing.

Et puis, toujours parmi les nouveaux arrivants, la Porsche 997 GT3-R Evo 2013 des Suisses de ANT Performance pilotée par Rémi Terrail, Jean-Paul Von Burg et Patrick Schmalz et l’Audi R8 LMS belge de WRT pilotée par le duo Teneketzian-Chaix, joueront assurément les épouvantails.

En GTV 2, on trouvera neuf autos dont les deux Mosler, l’espagnole de « Escuela de Pilotos » de De Martin- Campos et la française de V de V, la Porsche 997 Cup des espagnols de Monlau Competicion.

Les habitués, Porsche Lorient, Ab Sport Auto et Pierre Martinet avec Porsche Alméras, auront donc encore plus de fil à retordre pour se hisser sur le podium.

Le niveau monte !

En GTV 3, on note le retour des deux Porsche 997 Cup de RMS. Elles y affronteront la Ferrari 458 Challenge, Gabriel Abergel, de retour, avec Jean-Paul Oudin chez Ruffier Racing ou encore Nourry Compétition.

Enfin, trois silhouettes V8 de la structure Solution F de Venelles prés d’Aix en Provence, feront rugir leurs V8.

En terme de classement, le moins que l’on puisse dire, c’est que les pronostics sont… déjoués.

 

 VdeV-2014-LE-MANS-GT-La-PORSCHE-du-Team-RUFFIER-Racing-photo-Thierry-COULIBALY


VdeV-2014-LE-MANS-GT-La-PORSCHE-du-Team-RUFFIER-Racing-photo-Thierry-COULIBALY

 

Alors que dans les Championnats du monde entier, les Ferrari dominent les Porsche, en VdeV Series, celle de la famille Lafargue qui roule pour le Ruffier Racing, navigue en tête du classement!

Après ses pépins du Mans, la F458 de Visiom, n’est que 3ème au classement général, déjà à plus de 15 points, tandis que la Porsche Lorient de pointe, pourtant discrète, reste en embuscade en deuxième position.

Pour Ruffier Racing, un autre succès au général constituerait une belle option prise sur le titre.  Et si les nouveaux arrivants s’interposent entre la Porsche et ses poursuivants, ce sera encore plus clair.

A surveiller néanmoins, sur ce tracé très rapide, la Mercedes SLS qui brille traditionnellement ici.

En GTV2, les Audi R8 LMS sont actuellement première et troisième.

Et qui retrouve-t-on intercalé ?

La Porsche Alméras que Pierre Martinet partage avec Gérard Tremblay et Franck Perera, devant la 997 du Graff Racing et la Mosler espagnole.

Mais tout ce petit monde se tient en à peine huit points…

Tout reste donc ouvert.

 

– Challenge Endurance Proto V de V : Six heures de course !

VdeV-2014-LE-MANS-Les-LIGIER-Devant-le-stand-Photo-Thierry-COULIBALY.

VdeV-2014-LE-MANS-Les-LIGIER-Devant-le-stand-Photo-Thierry-COULIBALY.

 

Un beau plateau de 30 voitures avec les habitués de la discipline et pour, également, un des plus gros défis de la saison, puisque la course durera six heures. Là on attend surtout un sursaut des Ligier et des Tatuus, dominées.

La Ligier JS53 Evo de Frédéric et Nicolas Da Rocha est quinzième et c’est la mieux placée.

 

VdeV-2014-LE-MANS-Les-NORMA-de-CD-Sport-de-ACCARY-FOUBERT-BERAUD-et-DANNIELOU-PIALAT-Photo-Thierry-COULIBALY

VdeV-2014-LE-MANS-Les-NORMA-de-CD-Sport-de-ACCARY-FOUBERT-BERAUD-et-DANNIELOU-PIALAT-Photo-Thierry-COULIBALY

 

Devant, loin devant, c’est le duo Pialat-Dannielou qui caracole en tête, devant l’autre Norma M20C des gascons de TFT, tandis que l’imbattable duo Zollinger-Mondolot navigue actuellement en troisième position, à une quinzaine de points.

Rien n’est perdu pour personne :

Les choses évoluent plus vite encore en endurance Protos qu’en sprint, étrangement.

A noter le beau début de saison de Daniel Bassora et Lionel Robert, quatrième, devant l’autre Norma de TFT.

Au Paul Ricard, à une heure de leurs terres gardoises, ce sont les Norma de Palmyr que l’on attend devant. Mais qui peut jurer que le CD Sport ou TFT ne confirmera pas ses prestations du Mans ?

 

– Challenge Endurance VHC V de V : Les 2 Tours d’Horloge en vue

 Vde-V-VHC-TVR


Vde-V-VHC-TVR VHC

 

Vous le savez, les 6 et 7 septembre se dérouleront sur ce même circuit Paul Ricard les fameux 2 Tours d’Horloge. Et comme le bon vieil adage qui dit qu’une course se prépare en piste avant de passer à l’atelier reste valable, il y aura donc de très, très belles autos avec, notamment, une Shelby Daytona, deux De Tomaso Pantera Gr. 4, une Porsche 906, plusieurs Sports 2000, plusieurs Porsche 3.0 RS et RSR, la TVR Griffith 200 et les inébranlables Elva MK 8…

Dont celle de Yann Le Calvez, qui mène les débats au classement provisoire.

Il devance la Porsche 911 2,8 RSR Crubilé Sport et l’autre Elva MK8 de Marc Alloend-Bessand et la Pantera de Lionel Robert et Karl Pedraza. Mais gageons que sur les longues lignes droites du Paul Ricard, les protos légers et puissants seront à nouveau devant. Les grosses autos risquent de souffrir.

Attention toutefois à l’arrivée de Gérard Larrousse qui rejoint Olivier Rastit sur une Porsche 911 2.0l. Les deux hommes disputeront aussi les 2 Tours d’Horloge.

 

– Challenge Funyo V de V : A découvrir d’urgence

Vde-V-2014-BARCELONE-Premiers-tours-de-roue-pour-le-puloton-des-FUNYO-Photo-Maurice-CAMUS

Vde-V-2014-BARCELONE-Premiers-tours-de-roue-pour-le-puloton-des-FUNYO-Photo-Maurice-CAMUS

 

 

Vous devez avoir l’impression que l’on se répète, pourtant, les petits protos Funyo sont pilotés par une bande de furieux qui produisent un spectacle absolument magnifique, avec des dépassements et des bagarres somptueuses à chaque virage.

Et, depuis le début de la saison, celui qui ressort le plus souvent devant lors du dernier virage, c’est Serge Hériau.

Certes, Marcel Sciabbarrassi s’accroche, mais avant les 7ème, 8ème et 9ème courses de la saison, il compte déjà 46 points de retard. Il devance Gilles Hériau et Arlan Boulain de quelques longueurs… C’est clairement là que se situera la bagarre dimanche.

 

– Challenge Monoplace V de V : l’Europe est là

VdeV-2014-Barcelone-monoplace-Jordan-PERROY-photo-Maurice-CAMUS

VdeV-2014-Barcelone-monoplace-Jordan-PERROY-photo-Maurice-CAMUS

 

 

Il n’y aura pas moins de 25 monoplaces, en grande majorité des Formule Renault 2.0, mais avec des contingents en provenance d’Italie, d’Autriche, de Suisse, du Luxembourg et de Monaco renforcés. Mais rassurez-vous, nos français, avec Jordan Perroy, excellent au Mans, ne s’en laissent pas compter.

Et même s’il se trouve encore en deuxième position, du classement général, le parisien n’est qu’à un point d’Antonin Borga, leader du général. Suivent les italiens Cazzaniga et Cairoli suivi de l’excellent Timothé Buret également vu en protos modernes.

Ce jeune homme tire le plus grand bénéfice de ses engagements en V de V en roulant beaucoup et en progressant à chaque sortie. On en reparlera. A noter que le meilleur B, Grégory Choukroun, domine le classement de la tête et des épaules et occupe la 6ème place au général, devant nombre de A.

Mais c’est clairement entre les quatre premiers que se jouera le titre. L’écart entre le 4ème et le 5ème dépassant aujourd’hui les 50 points. Impressionnant.

 

Pascal DRO
Photos : Maurice CAMUS  Thierry COULIBALY

 

 

 VdeV-2014-LE-MANS-NORMA-M20FC-de-CD-Sport-de-DANNIELOU-PIALAT


VdeV-2014-LE-MANS-NORMA-M20FC-de-CD-Sport-de-DANNIELOU-PIALAT

VdeV-2014-Mc-Laren-GT3-pour-Raceworks-Motorsport.

VdeV-2014-Mc-Laren-GT3-pour-Raceworks-Motorsport.

VdeV-2014-Barcelone-Gilles-HERIAU-et-Marcel-SCIARRABBASSI-Photo-Maurice-CAMUS

VdeV-2014-Barcelone-Gilles-HERIAU-et-Marcel-SCIARRABBASSI-Photo-Maurice-CAMUS

 VdeV-2014-LE-MANS-NORMA-N°8-du-Team-TFT-de-Vincent-CAPILLAIRE-William-CAVAILHES-et-Frédéric-GELIN-Photo-Thierry-COULIBALY


VdeV-2014-LE-MANS-NORMA-N°8-du-Team-TFT-de-Vincent-CAPILLAIRE-William-CAVAILHES-et-Frédéric-GELIN-Photo-Thierry-COULIBALY

 VdeV-2014-LE-MANS-GT-La-FERRARI-F458-Italia-Team-VISIOM-photo-Thierry-COULIBALY.


VdeV-2014-LE-MANS-GT-La-FERRARI-F458-Italia-Team-VISIOM-photo-Thierry-COULIBALY

 VdeV-2014-LE-MANS-NORMA-N°1-du-Team-PALMYR-de-ZOLLINGER-MONDOLOT-DAGONEAU-Photo-Thierry-COULIBALY


VdeV-2014-LE-MANS-NORMA-N°1-du-Team-PALMYR-de-ZOLLINGER-MONDOLOT-DAGONEAU-Photo-Thierry-COULIBALY

V de V

About Author

gilles