ENDURANCE WEC 2015. LE GRAND RETOUR DE NISSAN AUX 24 HEURES DU MANS

 

 NISSAN-Londres-présentation-programme-Nissan-LMP1-Cette-caisse-est-censée-contenir-la-future-LMP1-Photo-Patrick-Martinoli.


NISSAN-Londres-présentation-programme-Nissan-LMP1-Cette-caisse-est-censée-contenir-la-future-LMP1-Photo-Patrick-Martinoli.

ENDURANCE-WEC-2014-23-MAI-A-Londres-Annonce-du-retour-de-NISSAN

ENDURANCE-WEC-2014-23-MAI-A-Londres-Annonce-du-retour-de-NISSAN -Photo Patrick MARTINOLI

 

NISSAN de retour au Mans

 

« Les ‘bad boys’ arrivent… »

C’est avec ces mots qu’Andy Palmer, exécutive-vice-président de Nissan Nismo, nous a annoncé à Londres, ce vendredi le grand retour de Nissan dans la plus haute catégorie des 24 heures du Mans, celle des prototypes de la catégorie LMP1.

Et ces ‘bad boys’ arrivent avec la ferme intention de les gagner !

« Qu’Audi, Porsche et Toyota prennent garde, la Nissan GTR LM arrive pour les combattre »

 

 

 NISSAN-Londres-présentation-programme-Nissan-LMP1-Nissan-Nismo-Photo-Patrick-Martinoli.


NISSAN-Londres-présentation-programme-Nissan-LMP1-Nissan-Nismo-Photo-Patrick-Martinoli.

 

Au-delà de ces phrases chocs pour amuser un peu le parterre de journalistes et de personnalité du monde de l’endurance présents ce jour en Angleterre, c’est effectivement un grand programme pour deux ans minimum qui nous a été dévoilé aujourd’hui, à Londres, un 23 mai (Ni veut dire deux et San veut dire trois en japonais)

Ce programme est bien entendu supporté au plus haut point par l’ACO (Automobile Club de l’Ouest) et la FIA (Fédération Internationale de l’Automobile), ainsi que l’ont affirmé au micro Pierre Fillon, présent à Londres, et Jean Todt;, lui,par vidéo interposée.

 

NISSAN-Londres-présentation-programme-Nissan-LMP1-Soichi-Miyatani-Président-de-Nismo-Photo-Patrick-Martinoli.

NISSAN-Londres-présentation-programme-Nissan-LMP1-Soichi-Miyatani-Président-de-Nismo-Photo-Patrick-Martinoli.

 

Soichi Miyatani, le Président de Nismo, nous explique:

« Le nouveau règlement du Mans nous intéresse et nous a incité à venir »

Et il précise:

« Nous sommes donc présent au moins pour les deux ans à venir, avec pour objectif de monter le sérieux de notre engagement en 2015 et de vaincre en 2016 comme nous l’a demandé le Président Carlos Goshn. Pour la suite, nous attendrons que le règlement de 2017 soit connu et alors nous aviserons »

Le programme Nissan Nismo, c’est donc une LMP1 hybride. Mais impossible pour le moment de savoir dans quelle catégorie d’hybridation elle courra. Les choix, sans doute pas encore définitifs, resteront secret pour le moment.

Seule certitude, Nissan annonce une voiture très différente des autres LMP1-H.

« Ma mère est incapable de discerner une Audi d’une Porsche. En revanche je vous affirme qu’elle sera capable d’identifier la Nissan Nismo GTR LM au premier coup d’œil », affirme Andy Palmer toujours pince sans rire.

Avant de nous indiquer :

« Nous allons innover et faire une voiture peu commune »

 

NISSAN-Londres-présentation-programme-Nissan-LMP1-une-LMP1-et-son-aileron-de-requin-sous-une-bache-seule-image-proposée

NISSAN-Londres-présentation-programme-Nissan-LMP1-une-LMP1-et-son-aileron-de-requin-sous-une-bâche-seule-image-proposée.Photo Patrick MARTINOLI

 

Mais hélas de dessin ou de représentation d’artiste, point…

De maquette point non plus….

Seule une énorme caisse en bois devant la salle où avait lieu la conférence de presse et une voiture bâchée dans le film de présentation symbolisent cette future voiture, destinée au Championnat du monde d’endurance WEC et aux 24 heures !

Mais pour Nissan, Champion de la voiture électrique, avec notamment la Leaf, la voiture électrique la plus vendue au monde actuellement, la participation à de telles épreuves est fondamentale.

 

NISSAN-Londres-présentation-programme-Nissan-LMP1-Andy-Palmer-executive-vice-Président-de-Nismo-Photo-Patrick-Martinoli.j

NISSAN-Londres-présentation-programme-Nissan-LMP1-Andy-Palmer-exécutive-vice-Président-de-Nismo-Photo-Patrick-Martinoli.

 

Et,  Andy Palmer enchaîne:

« Notre engagement en sport automobile est large : GT au japon, V8 en Australie, LMP2 en WEC en tant que motoriste et cette année nous participons au Mans avec la ZEOD qui occupe le 56ème stand. Mais dès 2015, les nouvelles règles FIA/ACO sur les véhicules hybrides nous permettent de nous investir dans ces technologies de l’automobile du futur. Le LMP1-H est ainsi parfait pour nous. La participation dans cette catégorie, imaginée depuis que le projet ZEOD a été lancé, a été confirmée il y a trois mois, après différentes études et analyses qui nous ont confirmé que c’est jouable… Nous espérons mettre la voiture sur la piste dans quelques mois, tout d’abord à Houston, puis à Sebring »

Soichi Miyatani, poursuit :

« Oui, nous sommes face à un challenge important en termes de temps. Mais tout Nissan contribue au projet, que ce soit au Japon, en Europe ou aux USA. C’est un véritable projet global, mais le timing reste très serré. Nous engagerons deux voitures, et, si nous avons déjà des idées sur les pilotes, aucun contrat n’a été signé. Nous aurons certainement à monter une combinaison entre les pilotes du Super GT, des lauréats de la GT Academy et des pilotes de LMP1 confirmés »

 

Pas un dérivé de la ZEOD

 24-HEURES-DU-MANS-2014-NISSAN-ZEOD-en-test-a-SNETTERTON


24-HEURES-DU-MANS-2014-NISSAN-ZEOD-en-test-a-SNETTERTON-Photo NISSAN

 

 

La Nissan GTR LM LMP1-H, ne sera pas un transfert direct de technologie de la ZEOD que nous verrons en piste dès cette année. Si l’expérience acquise avec ce dernier prototype hors catégorie sera importante, cette voiture répond à une philosophie incompatible avec le LMP1 :

Son train avant étroit et ses dimensions de pneumatiques non réglementaires, son ensemble motopropulseur (micromoteur trois cylindre turbo essence plus moteur électrique) plutôt compatible avec des performances LMP2 que LMP1.

Tout cela fait que rien ne sera directement transposable.

Aussi les journalistes présents pressaient de questions les responsables de Nismo pour en savoir plus. En effet, le règlement des 24 heures, s’il est très libéral quant aux technologies utilisées pour la propulsion (plusieurs niveaux d’hybridation possibles, motorisation thermique libre, carburant libre, mais consommations imposées), reste très strict sur la partie châssis et aérodynamique (dimensions de la voiture, des roues et pneus, des éléments aérodynamiques, etc…).

Dès lors les imaginations s’enflamment.

Les références constantes aux Nissan GT-R de série ou de compétition dans les discours et dans le nom de la future voiture laisse-t-elle à penser que le moteur pourrait être situé à l’avant ?

L’architecture du moteur serait-elle inhabituelle ?

Une trouvaille particulière dans le domaine de l’aérodynamique pourrait-elle rendre la voiture différente des autres ?

Hélas, aucune piste ne filtre derrière les sourires de façade et la phrase rituelle :

Un peu de patience, vous verrez cela bientôt …

 

Objectifs 2014 : la ZEOD

La NISSAN ZEOD éclaté.

La NISSAN ZEOD éclaté. Photo NISSAN

 

 

Dans une semaine à l’occasion de la journée des essais préliminaires programmés le dimanche 1er juin,, nous verrons la ZEOD (Zero Emission on Demand) sur la piste du Mans.

Et tous les efforts actuels des hommes de Nissan, sont tournés vers ce challenge.

 

 NISSAN-Londres-présentation-programme-Nissan-LMP1-Luca-Ordoñez-pilote-de-la-ZEOD-au-Mans-Photo-Patrick-Martinoli


NISSAN-Londres-présentation-programme-Nissan-LMP1-Luca-Ordoñez-pilote-de-la-ZEOD-au-Mans-Photo-Patrick-Martinoli

 

Ainsi, le pilote Espagnol Lucas Ordoñez,  l’un des trois pilote,s nous lâche :

« Je suis très excité à l’idée de participer aux 24 heures avec cette voiture révolutionnaire »

Et il s’empresse de poursuivre :

« Nous aurons pour objectif de faire régulièrement un tour en mode full électrique en essais et en course sur le circuit du Mans, ce qui ne s’est encore jamais fait. Et le moteur électrique vient aussi aider le moteur thermique de 400 ch, notamment durant les phases de temps de réponse du turbo. Autre point particulièrement important sur cette voiture, la quantité d’appui générée, et plutôt centré sur l’arrière pour aider la puissance à passer au sol sans patinage. La voiture est très légère, y compris avec le plein puisqu’elle n’embarque qu’environ 40 l d’essence ».

 

 NISSAN-Londres-présentation-programme-Nissan-LMP1-Wolfgang-Reip-deuxième-pilote-de-la-ZEOD-au-Mans-Photo-Patrick-Martinol.j


NISSAN-Londres-présentation-programme-Nissan-LMP1-Wolfgang-Reip-deuxième-pilote-de-la-ZEOD-au-Mans-Photo-Patrick-Martinoli

 

 ses côtés,  le Belge Wolfgang Reip, deuxième pilote de la voiture et dont ce sera les premières 24 heures du Mans, ajoute :

« En fait, tout est très différent des autres voitures… sauf la pilotage lui-même»

Et il nous dit:

« En particulier le freinage est important à maîtriser, car les ingénieurs depuis les stands nous demandent souvent de retoucher les réglages du système de récupération d’énergie qui agit sur le train arrière. La balance de freinage est alors à réajuster. La voiture est très légère et très sensible aux différents inputs (aux différents changements de réglages que l’on peut y apporter, NDLR). La voiture ‘bouge’ comme une LMP2. J’avais un peu peur d’un sous-virage important en la regardant avec son train avant si étroit, mais pas du tout, elle est même plutôt survireuse ».

 

24 HEURES DU MANS 2014 - Projet NISSAN ZEOD.

24 HEURES DU MANS 2014 – Projet NISSAN ZEOD.Photo NISSAN

 

 

On attend donc de voir les performances de cette petite voiture hybride, capable de rouler également en pure électrique à la demande.

Et pour éviter que la démonstration ne tourne court comme celle de la Deltawing, hélas viré hors de la piste suite à un accrochage  il y a deux ans, les ingénieurs ont mis en place dans la voiture non seulement une caméra de surveillance arrière et un écran de vision, mais aussi un radar indiquant à sous forme de flèche à l’écran de quel côté se trouve une voiture cherchant à dépasser, grâce une technologie similaire à celle installée dans les Chevrolet Corvette C7… «

Wolfgang Reip, conclut, avec un clin d’œil amusé…

Mais nous comptons aussi sur sa couleur blanche de la voiture pour qu’elle soit mieux vue »

 

Texte et photos : Patrick MARTINOLI

 

 

NISSAN-Londres-présentation-programme-Nissan-LMP1-La-ZEOD-pour-lezs-24-h-cette-année-et-la-caisse-en-bois-pour-les-24-h-2015-Photo-Patrick-Martinoli.

NISSAN-Londres-présentation-programme-Nissan-LMP1-La-ZEOD-pour-lezs-24-h-cette-année-et-la-caisse-en-bois-pour-les-24-h-2015-Photo-Patrick-Martinoli.

 

 

About Author

gilles