YAMAHA CHICOS ET « URBAN : VOICI LE MAJESTY S 125

 

Le Majesty est la gamme de scooters royale de Yamaha, qui vend déjà en ce qui concerne les 125 les Xenter et D’elight. Voici donc le très joli dernier né, le Majesty 125 S.  Garanti 24 mois, le Majesty S est dit « abordable » par son service commercial, je continue, fussè-je le seul, à pester contre le coût insensé des scooters, et les 3790 euro qu’il faut claquer, alors que l’engin est fabriqué à Taïwan, me font plutôt penser à la version « corsaire » de l’abordable, celle du galion espagnol chargé d’or !Bon, le scooter est un marché très porteur donc il coûte une blinde c’est un fait mais ça m’énerve quand même.

Cela dit, cette nouveauté a de très beaux arguments.

 

 POURQUOI ROULER SUR CE (BEAU) JOUJOU ?

 

 

Ce que l’on recherche sur ce type d’engin est simple, le confort, l’élégance, la maniabilité, l’aspect compact, et les grands rangements.

Ces éléments sont pleinement revendiqués par le constructeur.

La selle biplace est à deux niveaux, du coup le passager voit autre chose que l’arrière du casque du pilote et le pilote peut poser les pieds à plat à l’arrêt, même s’il est court sur pattes, énorme avantage en matière de sécurité en ville.

Le nombre de mecs qui se sont retrouvés sur le dos et comme des cons parce que la pointe de la godasse a glissé !

Idem pour les jeunes filles qui pilotent avec les chaussures à talons, même si cela donne plus de hauteur, on perd en assise et la selle basse est un vrai atout.

 

PLANCHER PLAT,ON EST POUR!

 

Autre élément se sécurité avec le plancher plat, ce qui devient rare dans les produits qui sortent, la seule fois où je me suis fait prendre de côté par une bagnole qui avait brûlé un feu, par pur reflexe, j’ai mis les deux pieds de l’autre côté du choc et je me suis juste retrouvé sur un genou après l’accident, le mec pensait vraiment m’avoir pulvérisé une guibole.

Par ailleurs, le plancher plat permet aussi d’aller à la gare en scooter avec un sac de voyage…

Je me demande d’ailleurs toujours pourquoi les fabricants ne proposent pas le sac qui va avec le gabarit disponible devant les jambes…

La selle a une ouverture automatique, ça évite bien des ennuis (laisser tomber les clés au fond du coffre juste au moment où la selle de ferme de façon inopportune par exemple…)

J’en reviens un instant au passager, qui dispose de poignées de maintien si le pilote se prend pour Valentino Rossi, et de repose pieds rétractables, le grand chic, les scooteristes le savent.

 

REPOSE PIEDS RETRACTABLES POUR LE PASSAGER, YES!

REPOSE PIEDS RETRACTABLES POUR LE PASSAGER, YES!

 

Le rangement est un élément clé dans le choix d’un scooter.

On peut donc mettre un casque sous la selle plus encore un peu de trucs, perso j’ai toujours à cet endroit un pantalon et une veste de K Way;

Cela prend une place zéro, si on l’achète dans les magasins de sport et que ça ne s’appelle pas K Way ça vaut peanuts et ça te sauve la vie grave quand tu te fais coincer par l’orage.

Ne pas oublier la  règle numéro un de la moto, la pluie n’attend JAMAIS les cinq minutes qu’il te faut pour mettre à l’abri…

 

 

Mais quoi comme casque ?

Le jet bien sûr.

Et 90% des intégraux, je conseille vivement à l’acheteur  d’aller chez le concessionnaire avec son propre casque, vérifier si ça passe ou pas, la vie le casque peinard ou tout le temps à la main, c’est pas du tout la même chose !

 

 

 

Il ya un boîtier à l’avant où l’on peut mettre par exemple tout le bazar habituel, sauf que c’est ouvert et qu’à part les Sopalin pour essuyer la selle mouillé, faut peut-être pas laisser grand chose dedans.

Bon, si on va faire une course, c’est bien.

Il y a aussi un crochet pour le cartable, le petit sac de provisions etc…

Et puis, arme absolue sur un deux roues, il y a le top case.

Yamaha en propose en option, cela existe aussi dans d’autres marques, prenez le assez grand pour y laisser un autre casque ou pour transporter le sac d’ordinateur.

 

 

J’ai parlé d’élégance en début de reportage, de ce que l’on peut juger sur photos, c’est assez réussi.

Les feux AR à LED sont tendance, le tableau de bord a l’air bien fait, ça ce sont des trucs que les Japonais savent faire à la perfection depuis les eighties !

 

 

Les infos techniques sont données ci-dessous, le freinage est comac et ça, en ville, ou en périphérie, c’est un vrai gros plus.

Le moteur à refroidissement liquide avec système d’injection est exactement ce qu’il faut dans la jungle urbaine, car l’accélération est aussi un élément de sécurité pour éviter un truc mortel, entre la Place de l’Etoile, les bus qui te foncent dessus, les taquebards, les conards, les mecs bourrés, il n’y a que l’embarras du choix pour trouver des exemples.

 

FICHE TECHNIQUE YAMAHA MAJESTY S :

 

EN PLUS,CET ENGIN PERMET DE PECHO!

EN PLUS,CET ENGIN PERMET DE PECHO!

 

– Moteur quatre temps de 125 cm³ à refroidissement liquide, réactif et économique (8,8 kW à 7 500 tr/min)

– Amortisseur arrière horizontal pour plus de progressivité

– Radiateur monté latéralement

– Roues en alliage 13 pouces à 5 bâtons à l’avant et à l’arrière

– Freins à disque de 267 mm de diamètre à l’avant (type « wave ») et 245 mm à l’arrière.

– Excellente stabilité à vitesse élevée sur voie rapide et grande maniabilité en ville

Coloris :

MT1 (Mat Titan)

SMX (Midnight Black)

SW (Silky White)

Disponible : Juin 2014

Prix : 3 490 €TTC

Infos sur www.yamaha-motor.fr

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS CONSTRUCTEUR

Essais Moto Moto - Divers Sport

About Author

jeanlouis