ELMS. VICTOIRE DU TEAM JOTA QUI REMPORTE LES 4 HEURES D’IMOLA DEVANT L’ORECA SLR ET L’ALPINE SIGNATECH

 

 

 

 

JOTA Sport, SMP Racing et Formula Racing remportent les 4 Heures d’Imola

ELMS 2014 IMOLA Podium arrosé pour les 3 pilotes du TEAM JOTA DOLAN TINCKNELL et ALBUQUERQUE

ELMS 2014 IMOLA Podium arrosé pour les 3 pilotes du TEAM JOTA DOLAN TINCKNELL et ALBUQUERQUE

 

 

La Morgan Judd n°43 NewBlood by Morand Racing de Christian Klien semblait devoir remporter les 4 Heures d’Imola après avoir dépassé la Zytek n°38 de JOTA Sport à 14 tours de l’arrivée, quand soudainement la voiture de l’Autrichien a été vue au ralenti sur le bord de la piste et arrêtée à 5 minutes du drapeau à damiers à cause d’un problème moteur.

 

ELMS 2014 IMOLA -Team JOTA la ZYTEK de DOLAN TINCKNELL et ALBUQUERQUE -Photo Max MALKA

ELMS 2014 IMOLA -Team JOTA la ZYTEK de DOLAN TINCKNELL et ALBUQUERQUE -Photo Max MALKA

 

Elle laissait ainsi la voiture partie en pole position du Team britannique JOTA Sport, récupérer in extremis la victoire de cette deuxième manche de l’ ELMS (European Le Mans Series) 2014.

Se vengeant ainsi de la cruelle déception vécue lors de l’épreuve d’ouverture à Silverstone, où alors qu’elle caracollait en tête et semblait devoir s’acheminer vers une victoire méritée, Simon Dolan alors au volant s’était accroché dans un virage avec une Ferrari de la catégorie GT beaucoup plus lente !

 ELMS-2014-IMOLA-Les-FERRARI-SMP


ELMS-2014-IMOLA-Les-FERRARI-SMP

Avec sa Ferrari F458, l’Italien Andrea Bertolini offre à SMP Racing la victoire de la catégorie LMGTE après avoir doublé la Ferrari F458 Italia n°81 du Kessel de Thomas Kemenater dans le dernier tour. Bertolini monte donc sur la première marche du podium avec ses coéquipiers Russes Viktor Shaitar et Sergey Zlobin.

En GTC, succès également Ferrari avec la F458 GT3 n°60 de Johnny Laursen, Andrea Piccini et Mikkel Mac

 

ELMS-2014-IMOLA-POLE et VICTOIRE POUR-LE-JOTA

ELMS-2014-IMOLA-POLE et VICTOIRE POUR-LE-JOTA

 

Harry Tincknell prenait le départ depuis la pole position et menait rapidement la horde des 37 voitures dans le premier virage. Le Britannique maintenait sa position durant la totalité de son relais en résistant parfaitement aux assauts de la Signatech Alpine A450 de Nelson Panciatici, qui avait pour sa part, déjà pris l’avantage sur la Morgan n°46 de Thiriet by TDS Racing pilotée par Ludovic Badey.

Panciatici rentrait au stand au 25éme tour pour remettre son volant entre les mains de Paul-Loup Chatin, alors que Tincknell attendait un tour de plus pour passer le sien à Simon Dolan. Ce dernier reprenait la piste devant, mais avec seulement 1″1 d’avance sur le Champion 2013, trop peu pour lui résister. Un incident survenu dans le 37éme tour permettait au Français de reprendre 5 secondes à Simon Dolan, qui chutait alors au 5éme rang au 41éme tour.

 

 ELMS-2014-IMOLA-ARRET-RAVITAILLEMENT-de-la-MORGAN-NEWBLOOD-by-MORAND.


ELMS-2014-IMOLA-ARRÊT-RAVITAILLEMENT-de-la-MORGAN-NEWBLOOD-by-MORAND.

 

C’est lors du 49éme tour de la course que le Suisse Gary Hirsch au volant de la Morgan Judd n°43 du NewBlood by Morand Racing, prenait l’avantage sur l’autre Morgan-Nissan de l’équipe Thiriet by TDS Racing pour lui subtiliser la seconde place au classement général. Pierre Thiriet alors en piste devait toutefois à son tour résister aux attaques à répétition de Rodolfo Gonzalez du Murphy Prototypes, toujours au volant de l’ORECA03 Nissan n°48 depuis le début de la course. Sortant un peu large dans le dernier virage, le Suisse offrait aux deux pilotes une occasion de revenir à la charge, mais cravachait pour ne pas perdre sa deuxième place.

 

ELMS 2014 IMOLA ALPINE A450

ELMS 2014 IMOLA ALPINE A450

 

Paul-Loup Chatin, toujours en tête, rentrait au stand au 53éme tour, suivit par l’ensemble des autres concurrents, et naturellement, les ravitaillements chamboulaient l’ordre des classements. Thiriet prenant la tête devant la Morgan n°43 de NewBlood by Morand Racing désormais entre les mains du Français Romain Brandela, alors que Chatin ressortait 3éme, à seulement 3″5 du leader, Gonzalez se plaçant 4éme à bord de la n°48 de Murphy.

 

ELMS 2014 IMOLA ORECA03 NISSAN du TEAM MURPHY PROTOTYPES

ELMS 2014 IMOLA ORECA03 NISSAN du TEAM MURPHY PROTOTYPES

 

La lutte était sévère entre les deux Morgan et l’Alpine A450 quand Chatin s’emparait de la deuxième place devant Brandela et que Gonzalez effectuait une tentative de dépassement sur celui ci, engendrant un contact entre ces deux dernières dans le virage n°1. Gonzalez au volant de la Murphy n°48, jugé fautif, se voyait infliger un stop & go, toutefois c’est finalement un problème de transmission qui mettait fin à la chasse aux gros points de l’écurie irlandaise.

 

ELMS-2014-IMOLA-LA-ZYTEK-JOTA-devant-lALPINE-A450-SIGNATECH.

ELMS-2014-IMOLA-LA-ZYTEK-JOTA-devant-lALPINE-A450-SIGNATECH.

 

S’ensuivait à nouveau un ballet de ravitaillements et de changements de pilotes, Oliver Webb à bord de l’A450 Nissan de Signatech se retrouvait en tête, devant la Zytek n°38 de JOTA Sport et la n°46 Thiriet by TDS Racing. La bataille s’annonçait de plus en plus ardue, mais une période de safety car déployée pour faire intervenir les commissaires sur la réparation d’un vibreur endommagé par un tête à queue d’une GTC, remettait les compteurs à zéro. La course reprenait ses droit au 95éme tour.

 

ELMS-2014-IMOLA-LA-MORGAN-du-Team-THIRIET-by-TDS

ELMS-2014-IMOLA-LA-MORGAN-du-Team-THIRIET-by-TDS

 

La Morgan de l’écurie Thiriet by TDS rencontrait à son tour des soucis, quand victime d’une crevaison, la n°46 devait rentrer aux stands et remplacer un disque de frein endommagé. Après une intervention rapide et efficace des mécaniciens, la voiture reprenait la piste n’ayant perdu que deux petits tours. Pour les vainqueurs de la première course 2014 à Silverstone, le podium semblait s’éloigner…

 

 ELMS-2014-IMOLA-ORECA-NISSAN-du-SEBASTIEN-LOEB-RACING.


ELMS-2014-IMOLA-ORECA-NISSAN-du-SEBASTIEN-LOEB-RACING.

 

Pendant ce temps-là chez les autres … Pour une sortie du garage trop peu sécurisée, l’ORECA Nissan n°24 du Sébastien Loeb Racing, alors pilotée par Vincent Capillaire, se voyait à son tour, infliger un stop & go, qu’il effectuait deux tours plus tard. Michel Frey, au volant de la Race performance n°34, s’offrant lui, un tête à queue et une sortie dans le virage 8. Mais, après avoir été sortie du bac à graviers, la voiture rentrait au ralenti dans les stands.

Après son relais, le Portugais Filipe Albuquerque passait son volant à Simon Dolan qui devait encore compléter son nombre de tours en piste au volant de la Zytek Z11SN n°38 de JOTA Sport.

Mais l’Autrichien Christian Klien à bord de sa Morgan Judd n°43 du NewBlood by Morand Racing, ne laissait aucun répit à l’anglais, réalisant tout après tour des tentatives de dépassement sur Simon Dolan, qui restait très concentré et très efficace sans jamais perdre confiance.

 

ELMS-2014-IMOLA-La-MORGAN-DU-TEAM-NEWBLOOD-by-MORAND

ELMS-2014-IMOLA-La-MORGAN-DU-TEAM-NEWBLOOD-by-MORAND

 

 

C’est dans le 125éme tour que la n°43 venait à bout de la n°38 et que Klien réussissait à prendre l’avantage dans le premier virage. S’il parvenait à creuser un petit écart, il ne parvenait toutefois pas à décourager le pilote de la Zytek qui restait au contact avec moins d’une seconde de retard.

La victoire semblait s’offrir à l’écurie Suisse de Benoit Morand quand soudainement, à 5 minutes du drapeau à damier, on voyait la Morgan Judd bleue d’abord au ralenti, puis stoppée net sur le bord du circuit.

 

ELMS-2014-IMOLA-Victoire-pour-le-TEAM-JOTA.

ELMS-2014-IMOLA-Victoire-pour-le-TEAM-JOTA.

 

 

Trois voitures la dépassaient et la Morgan, malgré les tentatives de Christian Klien ne parvenait pas à atteindre l’arrivée à cause d’un problème moteur.

Simon Dolan reprenait donc la tête et passait sous le drapeau à damier avec 28 secondes d’avance sur l’ORECA03 Nissan n°24 du Sebastien Loeb Racing de Vincent Capillaire. Le podium étant complété par l’Alpine A450 Signatech Alpine de Paul Loup Chatin, Nelson Panciatici et Oliver Webb.

 

Double victoire pour Ferrari à Imola en LMGTE et GTC

ELMS 2014 IMOLA ARMADA FERRARI SMP RACING

ELMS 2014 IMOLA ARMADA FERRARI SMP RACING

 

Dans la catégorie LMGTE, on a pu vivre des moments très intenses tout au long de la course des 4 Heures d’Imola, et le résultat final n’a été connu qu’après les ultimes virages du tout dernier tour!

Mouvementée du début à la fin, la course a été interrompue une seule fois après 2h34 minute, par l’entrée en piste d’une voiture de sécurité, déployée afin de permettre aux commissaires d’évacuer des débris sur la piste et de réparer un vibreur défectueux. Cet incident allait devenir essentiel dans l’issue du classement LMGTE.

Au volant de sa F458 Italia n°72, Andrea Bertolini offrait la première victoire 2014, à l’écurie SMP Racing dans cette catégorie, non sans effort car c’est après une lutte acharnée qu’il est parvenu à dépasser la F458 n°81 de Kessel Racing dans la dernière heure de course.

 

 ELMS-2014-IMOLA-FERRARI-F458-Team-SMP-Photo-Max-MALKA


ELMS-2014-IMOLA-FERRARI-F458-Team-SMP-Photo-Max-MALKA

 

Le talentueux et très expérimenté pilote d’usine Ferrari, a sans aucun doute été aidé dans sa bataille par la période de safety car, qui effaçait inévitablement l’écart durement creusé par Thomas Kemenader et son coéquipier Matteo Cressoni durant les trois premières heures de course.

Bertolini et ses coéquipiers Russes Viktor Shaitar et Sergey Zlobin ont effectué une course très bien menée et joué aux avant-postes durant toute la course, mais il est certain que l’équipage du Kessel Racing sera plus que déçu de ce résultat soudain après avoir largement mené la course.

Daniel McKenzie, George Richardson et Daniel Zampieri montent sur la troisième marche du podium et offrent à la F458 Italia n°66 de JMW Motorsport un résultat satisfaisant après une belle course, qu’ils sont les seuls à terminer dans le même tour que les gagnants.

La Ferrari n°56 d’AT Racing et la n°58 du Team Sofrev-ASP prennent respectivement les points de la quatrième et de la cinquième place. Avec six Ferrari aux six premières places, la Porsche 911 GT3 RSR du Team IMSA Performance Matmut est seulement septième de la catégorie.

Comme on pouvait s’y attendre avec 37 voitures en piste, il y a eu quelques petits accrochages et autres incidents sans gravité, qui ont chamboulé un peu la donne, et deux des trois voitures qui ne terminent pas la course, sont des engagées LMGTE. La n°80 de Kessel Racing a perdu une roue, heureusement sans conséquence pour qui que ce soit, et la n°54 de la Scuderia AF Corse a été victime d’une sortie de piste non sans avoir démontré qu’elle pouvait jouer les troubles fêtes, se plaçant notamment en deuxième position durant la première heure.

 

ELMS 2014 IMOLA - FERRARI F458 N°60 - Photo Max MALKA

ELMS 2014 IMOLA – FERRARI F458 N°60 du FORMULE RACING victorieuse en GTC  – Photo Max MALKA

 

Dans la catégorie GTC, les écarts n’étaient pas plus importants et trois Ferrari terminant dans le même tour, s’offrent le podium. Là encore, la période de safety car a réduit les écarts et offert une dernière demi-heure de course des plus prenantes.

Nouvelle venue dans l’European Le Mans Series, l’écurie Formula Racing a remporté sa première victoire en deux courses. Les Danois Johnny Laursen et Mikkel Mac étaient associés aujourd’hui à l’Italien Andrea Piccini en remplacement de Jan Magnussen au volant de la F458 Italia GT3 n°60.

Exploitée par AF Corse, la Ferrari Danoise partie en pole position grâce à la qualification de Mikkel Mac, ne descendait dans le classement jamais plus bas qu’à la troisième place (hors pit-stops).

SMP Racing s’offre les deuxième et troisième marche du podium GTC avec tout d’abord le Ferrari n°73 d’Olivier Beretta, David Markosov et Anton Ladygin et la n°71 de Kirill Ladygin, Aleksey Basov et Luca Persiani, qui ne terminent qu’à 2″5!

 

 ELMS-2014-IMOLA-MCLAREN-ART-GP


ELMS-2014-IMOLA-MCLAREN-ART-GP

 

Six des sept premières GTC sont des Ferrari, la McLaren MP4 12C GT3 n°99 du Team ART Grand Prix, est parvenue à s’immiscer dans le clan des italiennes pour prendre la quatrième place du classement grâce au trio Ricardo Gonzalez, Karim Ajlani et Alex Brundle.

Certains des engagés dans l’European Le Mans Series vont désormais consacrer tous leurs efforts à la prochaine grande épreuve d’endurance Les 24 Heures du Mans, les 14 et 15 juin prochains.

Tous les acteurs de l’ELMS se retrouveront ensuite pour les 4 Heures du Red Bull Ring en Autriche les 19 et 20 juillet.

 

Aurélie ELBAZ

Photos : Max MALKA – DPPI -VISION SPORT AGENCY -V IMAGES/ Eric FABRE

 

ELMS-2014-IMOLA-PODIUM-VICTORIEUX-pour-les-pilotes-du-Team-JOTA-DOLAN-TINCKNELL-ALBUQUERQUE.

ELMS-2014-IMOLA-PODIUM-VICTORIEUX-pour-les-pilotes-du-Team-JOTA-DOLAN-TINCKNELL-ALBUQUERQUE.

 

 

LE CLASSEMENT FINAL DES 4 HEURES D’IMOLA

 

1.Dolan-Tincknell-Albuquerque (Zytek Z11SN-Nissan-JOTA) les 139 tours en 4h00’04”690

2.Capillaire-Charouz (Oreca 03-Nissan-Seb Loeb Racing) à 28”869
3.Chatin-Panciatici-Webb (Alpine A450-Nissan-Signatech) à 42”679
4.KimberSmith-McMurry (Zytek Z11SN-Nissan-Greaves) à 1 tour
5.Thiriet-Badey-Gommendy (Morgan-Nissan-Thiriet by TDS) à 2 tours
6.Schell-Leutwiler-Coleman (Morgan-Nissan-Pegasus) à 2 tours
7.Bertolini-Shaitar-Zlobin (Ferrari 458-SMP) 1er GTE, à 5 tours
8.Kemenater-Cressoni (Ferrari 458-Kessel) à 5 tours
9.McKenzie-Richardson-Zampieri (Ferrari 458-JMW) à 5 tours
10.Talkanitsa-Talkanitsa-Kaffer (Ferrari 458-AT) à 6 tours
11.Barthez-Pons-Ayari (Ferrari 458- ASP-Sofrev) à 6 tours
12.Cameron-Griffin-Venturi (Ferrari 458-AF Corse) à 7 tours
13.Narac-Armindo-Hallyday (Porsche 911-IMSA) à 7 tours
14.Laursen-Mac-Piccini (Ferrari 458 GT3-Formula Racing) à 7 tours
15.Beretta-Markozov-Ladygin (Ferrari 458 GT3-SMP) à 7 tours
16.Ladygin-Basov-Persiani (Ferrari 458 GT3-SMP) à 7 tours
17.Wainwright-Carroll-Barker (Porsche 911-Gulf) à 7 tours
18.Frey-Mailleux (Oreca 03-Judd-Race Performance) à 7 tours
19.Goethe-Hall-Brown (Aston Martin Vantage-Gulf) à 8 tours
20.Perrodo-Crubilè-Collard (Porsche 997 GT3-Crubilè) à 9 tours
21.Gonzalez-Ajlani-Brundle (McLaren MP4-12C GT3-ART GP) à 10 tours
22.Maris-Merlin-Helary (Porsche 911 GT3-IMSA) à 10 tours
23.Flohr-Castellacci (Ferrari 458 GT3-AF Corse) à 10 tours
24.Bourret-Gibon-Belloc (Ferrari 458 GT3- ASP-Sofrev) à 10 tours
25.Rasmussen-Melnikov (Ferrari 458 GT3-AF Corse) à 10 tours
26.Korjus-Demoustier-Goudy (McLaren MP4-12C GT3-ART GP) à 11 tours
27.Machitski-Sardarov-Cocker (BMW Z4 GT3-Barwell) à 11 tours
28.Rotenberg-Salo-Mediani (Ferrari 458 GT3-SMP) à 12 tours
29.Perera-Lasserre-Dermont (Porsche 997 GT3-Almeras) à 12 tours
30.De Leener-Sbirrazzuoli (Ferrari 458 GT3-AF Corse) à 13 tours
31.Mallegol-Blank-Bachelier (Ferrari 458 GT3-AF Corse) à 13 tours
32.Mann-Casè-Giammaria (Ferrari 458-AF Corse) à 15 tours

 

 

ELMS-2014-IMOLA-ZYTEK-Team-JOTA-Photo-Max-MALKA

ELMS-2014-IMOLA-La ZYTEK victorieuse du Team-JOTA-Photo-Max-MALKA

ELMS-2014-IMOLA-ORECA-NISSAN-du-SEBASTIEN-LOEB-RACING-Photo-Max-MALKA.

ELMS-2014-IMOLA-L’ORECA-NISSAN-du-SEBASTIEN-LOEB-RACING Seconde de la course – Photo-Max-MALKA.

ELMS-2014-IMOLA-ALPINE-A450-du-Team-SIGNATECH-Photo-Max-MALKA

ELMS-2014-IMOLA-ALPINE-A450-du-Team-SIGNATECH qui termine 3éme-Photo-Max-MALKA

ELMS-2014-IMOLA-ZYTEK-du-Team-GREAVES-Photo-Max-MALKA

ELMS-2014-IMOLA-ZYTEK-du-Team-GREAVES classée 4éme-Photo-Max-MALKA

ELMS 2014 IMOLA - 5éme place poura MORGAN THIRIET by TDS -Photo Max MALKA

ELMS 2014 IMOLA – 5éme place poura MORGAN THIRIET by TDS -Photo Max MALKA

ELMS-2014-IMOLA-MORGAN-Team-PEGASUS-Photo-Max-MALKA

ELMS-2014-IMOLA-La MORGAN du Team-PEGASUS termine 6éme – Photo-Max-MALKA

 ELMS-2014-IMOLA-RACE-PERFORMANCE-FREY-MAILLEUX-Photo-Max-MALKA


ELMS-2014-IMOLA-Oreca Judd de RACE-PERFORMANCE de FREY-MAILLEUX-Photo-Max-MALKA

ELMS 2014 IMOLA -FERRARI F458 La N° 63 - -Photo Max MALKA

ELMS 2014 IMOLA -FERRARI F458 La N° 63 – -Photo Max MALKA

 ELMS-2014-IMOLA-FERRARI-AF-CORSE-Photo-Max-MALKA.


ELMS-2014-IMOLA-FERRARI-AF-CORSE-Photo-Max-MALKA.

ELMS 2014 IMOLA - ASTON MARTIN N°85 - Photo Max MALKA.

ELMS 2014 IMOLA – ASTON MARTIN N°85 – Photo Max MALKA.

 ELMS-2014-IMOLA-PORSCHE-IMSA-Photo-Max-MALKA


ELMS-2014-IMOLA-PORSCHE-IMSA-Photo-Max-MALKA

 

 

ELMS Sport

About Author

gilles